Notre article "Lady Gaga au Stade de France (Paris - 2012)" (page 3)

Lady Gaga au Stade de France (Paris - 2012)

  • by
Lady Gaga au Stade de France (Paris - 2012)


Lady Gaga au Stade de France (Paris - 2012)
Le château-fort est éclairé avec les couleurs du rainbow flag sur Electric chapel. Au centre de la scène, deux colonnes rectangulaires sont illuminées et des croix sont visibles. Lady Gaga se ballade alors sur le catwalk avec sa guitare en bandoulière et entourée de ses deux guitaristes.

Le château est ensuite éclairé en rouge tandis que la guitare hispanique raisonne. Une danseuse porte une tenue de mariée et donne la main à un danseur en smoking sur les aaaaah aaah de Americano.

Le château ouvre ses portes. Les gros jambons sont de sortie, avec Lady Gaga parmi eux, ce qui nous fait penser à sa prestation viandarde aux MTV Video Music Awards. Là encore armée, la chanteuse se ballade dans sa courte robe rouge parmi ses danseurs très sexys.

La mélodie de Poker face retentie très vite. Lady Gaga prend place dans une grosse jarre disposée au centre de la scène où évolue sa troupe aux torses nus.

Lady Gaga au Stade de France (Paris - 2012)
Les fans crient dès qu’ils entendent les premières mesures d’Alejandro. Les paroles sont reprises en cœur par la foule tandis que la star s’est posée, en treillis, sur son canapé rouge vif comme une viande saignante. Elle évoque ensuite ses gays kids en faisant le tour du catwalk.

La tête réapparaît dans le diamant sur l’intro de Paparazzi. La star chante ce morceau parmi la structure du château et dans une nouvelle tenue noire. Puis, avec son fusil, elle tire sur le diamant.

Lady Gaga sort du haut de l’escalier central qui donne sur la scène et nous précise Mon spectacle est fini, avant de faire un nouveau discours où elle dit que nous parlons le "same language, la langue de la musique... Before we finished tonight, I have one left thing to say : I don’t speak french but..."
sur l’intro scandée de Scheiße.

Puis, la star descend rejoindre sa troupe alignée pour une bonne chorégraphie de groupe. Sur ce morceau électro, très club, ils portent des tenues en cuir noir, très militaires. On peut aussi y voir un clin d’oeil à la virilité gay.

Vous êtes mon cœur... Thank you for your gifts, for your talents... All your inspiration tonight ! You’re my friends ‘til I die ! Bonne nuit la France ! Yeaahhh ! La troupe au complet quitte alors la scène sur un solo de guitare.

Lady Gaga au Stade de France (Paris - 2012)
Nous patientons 3 minutes avant de revoir Lady Gaga à sa fenêtre. Sous son voile, elle chante The edge of glory a cappella, tout là haut. Elle est rejointe par un danseur au torse nu et avec lequel elle fait quelques pas de danse tandis que le public saute de joie dans le stade. Ils s’enlacent sur la fin du titre.

Les grilles restent éclairées en bas. Dans une nouvelle tenue dorée, Lady Gaga réapparaît pour une nouvelle communication avec son public et choisir qui, parmi ses fans présents dans le Monster Pit, va pouvoir la rejoindre sur scène. Au final, ils sont une huitaine à monter sur scène aux côtés de la star.

Elle les enlace et nous confie qu’elle a commencé au piano à 4 ans avant d’écrire ses premières chansons à 11 ans. En premier je suis un musicien après je suis danseur… mais je suis d’abord musicien et j’ai composé toute la musique de ce spectacle. J’ai commencé devant quelques personnes, puis une trentaine… et 3 000 personnes dans un gay club in Paris (Mix Club)... sans ça je n’aurai pas eu autant de succès en France.

Au centre, elle met les mains sur les yeux du jeune homme pour lui montrer ce que c’est d’être devant les 75 000 personnes. Elle encourage son public à développer sa créativité. Follow your dreams… Do whatever you want. You are the future !

Puis, les paroles de Marry the night retentissent. Lady Gaga chante ce titre entouré de ses fans à qui elle fait des bisous. Le château s’ouvre et les danseurs nous font une dernière chorégraphie.

Lady Gaga au Stade de France (Paris - 2012)


23h10. Gaga et ses fans sont aspirés sous la scène. Le "Born This Way Ball" s’achève. Le château reste éclairé quelques minutes, mais sur un gros beat urbain, les techniciens commencent à démonter le décor.



D'autres sujets qui peuvent vous intéresser