Notre article "Michael Jackson - This is it"

Michael Jackson - This is it

  • by
Michael Jackson - This is it

Annonce du show :


Le 5 mars 2009, Michael Jackson annonce, lors d’une conférence de presse londonienne, la série de concerts qu’il compte donner en juillet 2009 dans cette même salle (O2 Arena). Devant ses milliers de fans et les journalistes, le chanteur précise que ces shows seront ses derniers à Londres.

Michael Jackson - This is it
Lors de sa très courte prestation (3 minutes seulement), Michael Jackson, qui apparaît sur un fond rouge et porte une veste noire avec des motifs argentés, déclare : "Je vous aime. Merci à tous. On y est ! Je voulais juste dire… Ce seront mes dernières prestations à Londres… Ce sera tout. Je viens à Londres chanter les chansons que mes fans veulent entendre. C’est le dernier rideau. Je vous verrai en juillet !". "Je vous aime. Je vous aime tellement. Rendez-vous en juillet".

Michael s’est engagé avec le promoteur AEG Live pour faire son grand comeback à Londres dans une série de concerts intitulés This is it. 10 shows étaient annoncés à l’origine mais très vite quarante nouvelles dates sont ajoutées suite au succès rencontré lors de la mise en vente des places le 11 mars 2009.

Michael Jackson - This is it


Le 20 mai 2009, les organisateurs annoncent un report des 4 premiers concerts. Michael Jackson devait remonter sur scène le 13 juillet 2009 au lieu du 8 juillet 2009 comme initialement prévu. Les rumeurs vont bon train sur son état de santé mais les équipes de la star ont convenu avec la production de ne pas faire plus de 2 concerts par semaine.

Son décès :


Après de nombreuses heures de répétitions au Staples Center de Los Angeles pour ses premiers concerts depuis le HIStory World Tour qui a pris fin en octobre 1997, Michael perd connaissance le 25 juin 2009 dans son manoir de Bel Air d’où le Samu est appelé à 12 h 21. Son médecin Conrad Murray fait venir Prince Michael, le fils aîné du chanteur, lorsqu’il le réanime.

Michael Jackson - This is it
Le site TMZ annonce que la star a été conduite à l’hôpital Ronald Reagan UCLA Medical Center. Le King of Pop est officiellement déclaré mort après plusieurs tentatives de réanimations à 14h26.

Les médias du monde entier rendent hommage à Michael Jackson durant de nombreux jours. Le million de personnes détentrices des billets pour ses concerts londoniens sont évidemment déçues de ne pas assister au comeback de la star.

Michael Jackson - This is it
Ses fans se rassemblent spontanément pour pleurer mais surtout pour danser et chanter tous les tubes planétaires de leur idole. Le monde entier est sous l’émotion et ses disques grimpent dans les classements des meilleures ventes.

Les résultats de l’autopsie confirmeront plus tard que Michael Jackson est mort d'une injection de Propofol, un puissant anesthésiant. Le docteur Conrad Murray utilisait ce médicament pour traiter les insomnies de la star.

Cérémonies religieuses :


Le 7 juillet 2009, après un service funèbre à huis-clos au Forest Lawn Memorial Hollywood Hills, ses funérailles publiques ont lieu au Staples Center de Los Angeles. Dans la salle de 20 000 places, 11 000 personnes ont bénéficié de tickets offerts suite à un tirage au sort parmi 1,6 million de personnes inscrites sur internet. La cérémonie est retransmise en direct devant plus d’1 milliard de téléspectateurs.

Michael Jackson - This is it
Sur un air de gospel, les frères Jackson transportent le cercueil, doré à l'or fin et recouvert de fleurs. Dans la salle où il répétait en juin dernier, le corps de Michael Jackson est déposé devant la scène surmontée de photos de l'artiste.

La famille Jackson toute entière est installée à proximité : ses frères Tito, Jermaine, Marlon, Randy et Jackie, ses sœurs Janet, LaToya et Rebbie, ses parents Joe et Katherine ainsi que ses enfants Prince Michael (12 ans), Paris (11 ans) et Prince Michael II (7 ans).

Michael Jackson - This is it
Les interventions parlées de Smokey Robinson (Motown), du pasteur Smith, de la chanteuse Queen Latifah, Berry Gordy (Motown), des basketteurs Kobe Bryant et Magic Johnson, du révérend Al Sharpton, de l’actrice Brooke Shields, de la fille et du fils de Martin Luther King Junior, de la députée du Texas Sheila Jackson Lee et du metteur en scène Kenny Ortega entrecoupent une dizaine de chansons :
- Mariah Carey reprend I'll be there accompagnée de Trey Lorenz,
- Lionel Richie chante Jesus in love,
- Stevie Wonder interprète They won't go when I go au piano,
- Jennifer Hudson reprend Will you be there,
- Le guitariste John Mayer joue les notes de Human nature en version instrumentale,
- Jermaine Jackson chante Smile,
- Usher reprend Gone too soon,
- Shaheen Jafargholi (Britain's Got Talent) interprète Who's loving you.

Michael Jackson - This is it


La cérémonie se poursuit avec la troupe, qui préparait This is it avec la star, reprenant We are the world en compagnie des artistes de la cérémonie et du clan Jackson. Des enfants arrivent ensuite sur scène durant les premières notes de Heal the world.

Michael Jackson - This is it
À l'issue de la cérémonie, la fille de Michael Jackson, Paris, apparaît pour la première fois à visage découvert. Entourée des membres de la famille Jackson, elle prend alors la parole : "Depuis que je suis née, mon papa a été le meilleur père qu'on aurait rêvé, je l'aime tellement" a-t-elle déclaré en sanglots. Le cercueil de la star quitte la salle, porté par ses frères, au son de la musique de Man in the mirror.

Après la cérémonie d'hommage, sa dépouille fait l’objet de rumeurs durant plusieurs semaines. Le 3 septembre, l'enterrement du Roi de la pop a finalement lieu dans la banlieue de Los Angeles. Le chanteur est inhumé dans l’intimité avec seulement 200 invités (Elizabeth Taylor, son ancien producteur Quincy Jones, l'acteur Macaulay Culkin, le pasteur Al Sharpton, la première épouse de la star, Lisa Marie Presley, le chorégraphe Kenny Ortega...).

Michael Jackson - This is it
Les frères du chanteur ont, à nouveau, apporté le cercueil doré et couvert de lys et roses blanches. Durant la cérémonie, la diva Gladys Knight a chanté un gospel, et le parolier Clifton Davis a interprété l'un des titres des Jackson 5. La famille a seulement accepté de diffuser quelques images de la cérémonie à la télévision.

Michael Jackson repose désormais dans le cimetière qui abrite les stars hollywoodiennes Walt Disney, Clark Gable et Nat King Cole. Il a été enterré dans la terrasse du grand mausolée du Forest Lawn Memorial Park de Glendale. Le mausolée privé restera interdit au public et aux fans.

Michael Jackson - This is it
Le chanteur avait désigné dans son testament deux administrateurs, l'avocat John Branca et le producteur musical John McClain, mais Katherine Jackson leur conteste ce rôle. Une longue bataille juridique va s’engager autour de sa succession.

La mère du chanteur, agée de 79 ans, s’est toutefois vue confier la garde de ses trois enfants, conformément au testament. Deborah Rowe a obtenu un droit de visite. Elle est la mère de Prince Michael et de Paris. Le cadet, Prince Michael II est né d'une mère porteuse dont l'identité n'a jamais été révélée.

Joe, le père de Michael, a choqué les téléspectateurs à de multiples reprises, leurs relations n’étant pas au beau fixe. Il souhaiterait ouvrir un musée à la mémoire de son fils à Gary dans l’Indiana, sa ville natale.

Michael Jackson - This is it
Fin juillet, sa sœur LaToya a rendu hommage à Michael Jackson avec sa chanson Home.

Quant à son autre sœur, Janet, elle s’est produite aux MTV Vidéo Music Awards, le 13 septembre 2009 à New York, sur Scream, le duo qu’elle avait enregistrée avec Michael, juste après le discours hommage de Madonna.

Son frère Jermaine a été contraint de reporter à Londres en juin 2010 le show prévu à Vienne (Autriche) le 26 septembre.

Nouveaux CD :


Après avoir dominé les charts du monde entier tout l’été avec ses différents albums et DVD, Michael Jackson est de retour sur les ondes avec la chanson This is it. Ce single éponyme (nom des concerts, de la chanson et du documentaire) a été dévoilé sur internet à la mi-octobre.

Michael Jackson - This is it
Ce que nous apprendrons quelques jours plus tard, c’est que cette ballade n’était pas totalement un inédit composé par Michael Jackson pour ces concerts. La chanson a été composée en 1983 par le chanteur le plus connu au monde avec Paul Anka. Le crooner des années 50 a révélé avoir co-écrit cette chanson avec Michael Jackson et a obtenu la moitié des droits d'auteur de la part des administrateurs du patrimoine de la star. Cette chanson n’est pas inconnue des fans de Michael car elle a été enregistrée en 1991 par la chanteuse Safire sous le nom "I never heard".

Le mixage de la chanson This is it a été terminé après la mort de Michael Jackson par John McClain, collaborateur de la star sur l’album "Invincible" (2001). Ce titre est présent à la fin du film et contient dans les choeurs, les voix des frères de Michael Jackson. Une seconde version - orchestrale - accompagne la dernière séquence du film. Elle figure aussi sur le double CD de la bande originale du film aux côtés des plus grands tubes du chanteur et d’un poème de Michael, "Planet earth".

This is it : le film :


Après avoir acheté une centaine d’heures d’images, des répétitions du concert que Michael préparait, pour 60 millions de dollars à AEG Live, Sony Pictures met en ventes les places de cinéma un mois avant la sortie de This is it. Le film documentaire, sorti sur les écrans du monde entier le 28 octobre 2009, est exploité durant 15 jours seulement (finalement jusqu’à fin novembre) sur grand écran mais sortira en DVD durant le deuxième trimestre 2010.
Michael Jackson - This is it
La première française a eu lieu au Grand Rex à 8 heures du matin en présence de quelques personnalités. Seize avant-premières ont eu lieu dans le monde. Les frères de Michael ont assisté à la première du film à Los Angeles. Son père Joe a assisté à celle de Las Vegas.

Après un court texte de présentation, le documentaire commence par la sélection des danseurs le 15 avril 2009. Wanna be starting something, qui devait ouvrir le spectacle, est le premier morceau sur lequel Michael Jackson danse avec sa troupe. C’est avec émotion que le public découvre un Michael qui semble plutôt en forme sur ces images.

Michael Jackson - This is it
Le réalisateur passe ensuite rapidement sur la conférence de presse de Londres avant de revenir au titre "Wanna be starting something". Kenny Orterga mixe les images de la star dans 2 tenues portées lors de différentes auditions.

Après les images qui illustrent le titre Jam, nous voyons Michael Jackson, vêtu en noir et blanc, sur le tournage du visuel qu’il tournait pour They don’t care about us en compagnie de 11 danseurs. Après quelques images du visuel avec cette chorégraphie très militaire, nous pouvons découvrir ce que cela aurait dû donner sur la scène de l’O2.

Entouré de ses équipiers les plus proches, Bambi répète ensuite la chanson Human nature. Il s’agit des premières images qui ont filtré pour la promotion de ce documentaire. Il a été ajouté celles d’une autre répétition où Michael chante seul sous une lumière nébuleuse.

Michael Jackson - This is it
Le visuel suivant est un court remake du film Gilda avec des images en noir et blanc où nous découvrons la belle Rita Hayworth. Michael Jackson s’est incrusté dans le film où il côtoie également Humprey Bogart. Nous le découvrons acteur, dans un costume blanc rayé, au cours de cette belle prestation.

Ce petit film sert d’introduction à Smooth criminal dont nous découvrons les extraits de différentes prestations sur ce titre de 1988. Michael porte à nouveau différentes tenues : vestes blanche, noire et argentée. Les images de Michael sont mixées avec celles des musiciens. L’image du fond de la scène représente des grattes ciels en noir et blanc. Le documentaire passe d’ailleurs en noir et blanc sur ce titre.

Le réalisateur a ensuite sélectionné des images présentant le chanteur avec ses musiciens. La star donne notamment le tempo à son clavier pour le titre The way you make me feel dans la salle de répétitions. Ce passage nous montre à quel point Michael était exigeant sur la qualité à offrir à son public.

Michael Jackson - This is it
Le visuel suivant instaure une ambiance à la West Side Story. Les danseurs incarnent des ouvriers sur des échafaudages, le tout devant des buldings au clair de lune. Puis, nous découvrons de nouvelles images tournées sur scène. Jacko donne le signal puis danse avec sa jeune danseuse sur "The way you make me feel".

Les danseurs investissent ensuite la scène sur un visuel consacré à la période Jackson 5. Au fond de la salle, l’inscription J5 très colorée illustre le premier morceau du medley : I want you back. Le son est si bon durant ce documentaire que nous n’osons imaginer ce que cela aurait donné en live.

Michael termine la chanson dans sa chemise rouge par dessus laquelle il a rajouté une fine veste bleue. Lors d’un petit break, il échange avec son metteur en scène Kenny Ortega sur l’oreillette, qu’il a du mal à supporter. Michael enchaîne alors avec The love you save et le superbe I’ll be there des Jackson 5 dont on revoit quelques images.

L’énergie revient avec le très remuant Shake your body (Down to the ground) sur lequel les danseurs se livrent à de vraies acrobaties. Puis, Michael chante l’émouvant I just can’t stop loving you avec sa choriste sous une douce lumière bleue. A la fin, il confie vouloir préserver sa voix pour les vrais concerts.

Le réalisateur nous emmène ensuite sur le tournage du remake de Thriller en 3D où des créatures effrayantes recréent l’ambiance de ce qui restera son clip le plus mythique. Ses images sont mixées avec d’autres où le chanteur est seul sur scène. Une araignée géante débarque sur la scène du Staples Center ; Michael s’en échappe. Nous le voyons ensuite en répétitions avec toute sa troupe costumée.

Michael Jackson - This is it
La rapide intervention des costumiers laisse place à un aperçu des effets techniques, feux d’artifice et murs de flammes, qui devaient animer les spectacles "This is it". Michael surplombe le public sur la nacelle lorsque retentissent les premières notes de Beat it. Son tube est ici revu dans une version rock avec la venue de sa belle guitariste blonde Orianthi Panagaris.

Les danseurs joue à reproduire une bagarre générale. Selon les séquences, le King of Pop porte sa veste rouge, une autre argentée ainsi qu’une noire alors qu’il saute et se roule par terre sous les claquements de la batterie.

Le guitariste parle sur les premières mesures de "Black & white". Puis, nous revoyons quelques images du clip avant que Michael arrive sur scène dans une longue veste de cuir noir. Il interprète son hymne Black & White entouré de sa guitariste blonde, sous un ventilateur, et d’un rappeur. La chanson bénéficie ensuite de la venue d’un second guitariste. Cela nous rappelle l’énergie qu’il dégageait dans les années 90 où nous étions fans de ses chansons et de ses clips.

Sur un visuel composé d’images de la nature, Michael, en voix off, évoque la nature sur une douce mélodie. Dans ce même visuel, nous suivons les pas d’une fillette qui joue parmi les papillons. Il confie adorer les couleurs de la nature. On le voit ensuite sur scène répéter seul sa ballade Earth song. Le réalisateur alterne image du live et du visuel nature.

Michael Jackson - This is it
Michael porte un bombers noir durant ces répétitions sur la scène du Staples Center. La nature est en feu sur le visuel lorsque Michael chante. Nous découvrons ensuite les images où la star remonte sur la nacelle qui devait survoler les spectateurs. La fin du visuel se fait sur des images en 3D où l’on voit un bulldozer arriver sur scène. Michael est aussi représenté en 3D, sortant de l’engin.

Le film montre comment ces belles images de la nature peuvent se transformer en enfer lorsque des forêts sont mises à feu. Respecter la nature est le message que Michael veux faire passer au monde entier.

Le chanteur porte ensuite une belle veste à paillettes bleues pour les répétitions de son classique Billie Jean. Michael Jackson est seul sur le devant de la scène mais l’on découvre que ses danseurs se sont rassemblés pour former un public devant la scène.

La coach fait répéter à la troupe les déhanchements de bassins et les effleurements des parties intimes à la Jacko. Retour à la chanson, nous découvrons des images où la star est acclamée par sa troupe de jeunes danseurs.

A la fin du film, la troupe forme une grande ronde. Michael est placé entre Kenny Ortega et le chorégraphe Travis Payne. Le chanteur entame un discours qui évoque la famille qu’ils forment et les problèmes actuels de la nature. Il précise qu’il reste seulement 4 ans pour agir avant que l’on ne le voit interpréter Man in the mirror sous les nouveaux cris de la troupe de danseurs.

Michael Jackson - This is it
L’inscription suivante apparaît : "Michael Jackson - King of pop - L’amour est l’essentiel".
Le générique défile sur la chanson This is it pendant laquelle nous revoyons les meilleures images du film. Puis, alors que les spectateurs commencent à quitter la salle nous restons écouter Heal the world même sans images du concert. Ensuite, Human nature est à nouveau joué avant une brève image où Michael claque des doigts. Tout à la fin, une petite fille encercle le globe avec l’inscription "Heal the world".

Notre avis sur This is it :


Après avoir vu ce film, le public ne peut ressortir que convaincu que Michael pouvait faire cette tournée. Le chanteur y apparaît certes aminci mais le réalisateur a évidemment choisi les séquences où la star était la plus dynamique.

Quoiqu’il en soit, ce film offre aux fans et aux simples admirateurs un moment d’émotion où l’on découvre un Michael émouvant mais aussi humain, très professionnel... et inquiet pour le sort de notre planète.

Ce film est intéressant et nous offre de pénétrer les coulisses de l’élaboration des concerts. Enfin, Kenny Ortega a créé un film qui laisse la part belle à la musique.

This is it : un spectacle que nous aurions aimé voir à Londres !

Michael Jackson - This is it

Et après ? :


Le jour du lancement du film était aussi celui de l’ouverture de l’exposition officielle qui se tient à Londres pour 3 mois. L’O2 Arena, la salle où la star prévoyait de donner ses concerts, expose au public plus de 250 objets issus de la collection privée du chanteur, comme le gant blanc à paillettes porté pour la première fois en 1983, le portail de Neverland, la Rolls-Royce Phantom de 1967 dans laquelle Michael Jackson se déplaçait à Los Angeles ainsi que les costumes que le chanteur devait porter pendant les concerts This is it.

Le King of Pop travaillait sur un album pop et un album de musique classique. Des inédits sortiront des tiroirs des maisons de disques d’ici quelques années.

www.michaeljackson.com/fr/
www.mjackson.fr
www.elusiveshadow.com

Apprenez-en plus en visitant les liens ci-dessous
Site officiel de Michael Jackson
Site des fans français de Michael Jackson

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser