News sur "Bad 25 ans, documentaire de Spike Lee"

Bad 25 ans, documentaire de Spike Lee

  • by
Bad 25 ans, documentaire de Spike Lee
Il y a 25 ans, Michael Jackson sortait Bad, son 7ème album solo. A l’occasion de sa sortie en version remasterisée et agrémentée d’inédits, Spike Lee, réalisateur de Malcom X, Girl 6, Do the right thing et Jungle Fever, a produit un film racontant l’histoire de cet album ; de sa conception jusqu’au Bad World Tour.

Bad 25 ans, documentaire de Spike Lee
Le 1er septembre, nous étions (Merci Yo !) à la première projection française au Max Linder Panorama en présence de Spike Lee. Cet album n’est pas notre préféré de Michael Jackson même s’il contient des tubes très forts tels que Bad, The way you make me feel, Man in the mirror, Dirty Diana et Smooth Criminal.

18 heures. Les caméras de BFM TV sont là pour faire un reportage, tandis que les sosies du King of Pop font leur numéro. Nous patientons déjà depuis une petite demi-heure.

18h30. Spike Lee vient parler quelques minutes. L’américain précise que cela fait 25 ans et un jour que le disque est sorti. Spike qui a réalisé deux clips de Michael Jackson (They don't care about us...) lance la diffusion du documentaire qui sortira prochainement en DVD.

Le film revient sur la genèse de cet album sorti en 1987. Il est ponctué d’interviews (souvent inédites) de proches collaborateurs de la star. Mariah Carey, Chris Brown, Kanye West et Justin Bieber (hué !) côtoient les producteurs Bruce Swedien et LA Reid, le journaliste musical Nelson George, son clavier Greg Phillinganes, et John Branca, qui gère désormais les droits de Michael Jackson.

Bad 25 ans, documentaire de Spike Lee


Bad 25 ans, documentaire de Spike Lee
Tout au long du film, le réalisateur a sélectionné des images, souvent inédites, de ce génie et repris son interview pour l’Ebony Jet Showcase. Après la folie Thriller, l’objectif de Michael était de faire encore plus fort. Cela commence avec le titre éponyme Bad dont le court métrage est réalisé dans le métro new yorkais. C’est à Martin Scorsese qu’il en a confié la réalisation. Wesley Snipes fait ses débuts dans cette vidéo. Le film montre des images d’archives de cette époque et on y apprend tout de la chorégraphie Bad.

Chacun des onze morceaux de ce 33 tours est analysé. 9 auront été des singles. Le duo avec Prince, qui ne se fera jamais, est aussi évoqué et on y apprend quelques anecdotes sur la rencontre de ces deux mégastars en coulisse.

I just can’t stop loving you est le premier single de cet album. Il n’aura pas de clip mais Spike Lee nous montre des images, totalement inédites, de l’enregistrement du duo avec Siedah Garrett. Ce premier single était prévu en duo avec Whitney Houston mais la maison de disques de la chanteuse ne souhaitait pas trop l’exposer. C’est Siedah qui a donc été choisie.

Dans les plans suivants, on y voit Michael la chanter en concert aux côtés de Sheryl Crow. On en sait aussi plus sur la version espagnole ("Todo mi amor eres tú") grâce au traducteur mais, hélas, la version française ("Je ne veux pas la fin de nous") ne sera qu’évoquée.

Bad 25 ans, documentaire de Spike Lee


Après les images de Stevie Wonder au piano, le réalisateur évoque le titre The way you make me feel et notamment les images du clip (oui, du court métrage !) où Michael voulait aborder le thème de la drague… le tout sans embrasser la jeune Tatiana Thumbtzen, qu’il poursuit dans la rue.

Vient ensuite Speed demon, morceau très rythmé dont Michael fera une vidéo en compagnie de personnages animés pour la publicité de raisins secs.

Le dernier single extrait de l’album a été Liberian girl. L’occasion pour le réalisateur d’évoquer les racines de la star et sa rencontre avec Mandela en Afrique. Lassé de tourner des clips, il ne fera qu’une courte apparition dans la vidéo qui réunira cependant un casting d’exception : Paula Abdul, Steven Spielberg, John Travolta, David Copperfield, Boy George, Whoopi Goldberg, Quincy Jones, Olivia Newton-John, Brigitte Nielsen, Ricky Schroder, Rosanna Arquette, Jackie Collins...

C’est un autre duo ensuite qui est évoqué, et pas seulement en positif. Stevie Wonder confie que ce n’est pas la meilleure chanson. Mais, Just good friends figure tout de même sur l’album et dans ce film avec des images studio.

Bad 25 ans, documentaire de Spike Lee


Street walker, l’un des inédits figurant sur la réédition de l’album en 2001, est ensuite abordé ainsi que Another part of me... avec des images, comme on en voit tout au long de ce film, et qui ont été filmées par Michael lui-même.

Le guitariste présent sur Dirty Diana intervient ensuite dans le film qui évoque aussi l’histoire de cette chanson dont beaucoup se sont demandés si la star n’évoquait pas sa grande copine Diana Ross.

Spike Lee revient à l’un des autres gros tubes de ce Bad. C’est Smooth criminal dont on voit des images inédites. Le court métrage est un hommage à Fred Astaire, qu’admirait Michael Jackson.

Après quelques exercices vocaux dont le son est daté de 1994, les fans se marrent avec la fameuse Annie. Nous apprenons que cette répétition des "Annie are you OK" ? (Annie êtes vous OK) est bien connu des secouristes américains. Le film analyse ensuite la danse, bien présente dans ce clip à l’univers de mafioso.

Spike passe ensuite à Leave me alone. Le clip, qui évoque à merveille l’univers de Michael et les critiques dont il fait l’objet à l’époque, mélange les animations pop art aux images de Michael, qui déambule parmi plein d’objets.

Nous rigolons encore en voyant les photos de ses déguisements lors qu’il était en déplacement et souhaitait garder son anonymat. Et puis, ce qui devait arriver…

Bad 25 ans, documentaire de Spike Lee


Spike a aussi mis dans son film les Jermaine Jackson confirmant la mort de son frère le 25 juin 2009. Chacun des intervenants raconte alors ce qu’il faisait le jour où le King of Pop a disparu... et c’est Man in the mirror qui clôture l’analyse de cet album sorti il a 25 ans.

Cette chanson est peut être celle qu’on a entendu le plus lors de l’annonce de sa disparition. Sûrement parce que c’est celle qui représentait le mieux ce qu’on ressentait ce jour là. Comme le précisent les intervenants, elle était à la fois triste et positive. Sideah Garett raconte alors comment ce titre lui est venu lors d’une séance d’écriture.

Le film Bad 25 s’achève sur des images live de cette chanson. Enregistrée à Wembley, ce moment d’émotion figure dans le DVD du Bad Tour 1988, jamais commercialisé jusqu’alors, mais qui le sera le 17 septembre.

Il est déjà 20h40. Les fans applaudissent Spike Lee qui revient pour prononcer quelques mots avant de s’envoler pour Londres où il est attendu pour présenter ce film hommage à Michael Jackson.



Tracklist de Bad 25 :


CD 1 : L’album
1. Bad
2. The way you make me feel
3. Speed demon
4. Liberian girl
5. Just good friends
6. Another part of me
7. Man in the mirror
8. I just can’t stop lovin’ you
9. Dirty Diana
10. Smooth criminal
11. Leave me alone

CD 2 : Bonus, titres inédits, démos, remixes
1. Don’t be messin’ around
2. I’m so blue
3. Song groove (A/K/A Abortion Papers)
4. Free
5. Price of fame
6. Al Capone
7. Streetwalker
8. Fly away
9. Todo mi amor eres tu (I just can't stop loving you - version espagnole)
10. Je ne veux pas la fin de nous (I just can't stop loving you - version française)
11. Bad (Remix d’Afrojack Ft Pitbull - Dj Buddha edit)
12. Speed demon (Remix de Nero)
13. Bad (Remix d’Afrojack - Club mix)

CD 3 : Live @ Wembley le 16/07/88
1. Wanna be startin' somethin'
2. This place hotel
3. Another part of me
4. I just can't stop loving you
5. She's out of my life
6. I want you back / The love you save / I'll be there
7. Rock with you
8. Human nature
9. Smooth criminal
10. Dirty Diana
11. Thriller
12. Working day and night
13. Beat it
14. Billie Jean
15. Bad
16. Man in the mirror

DVD : Live @ Wembley le 16/07/88
1. Wanna be startin' somethin'
2. This place hotel
3. Another part of me
4. I just can't stop loving you
5. She's out of my life
6. I want you back / The love you save / I'll be there
7. Rock with you
8. Human nature
9. Smooth criminal
10. Dirty Diana
11. Thriller
12. Bad groove (the Band Jam section)
13. Working day and night
14. Beat it
15. Billie Jean
16. Bad
17. Man in the mirror (Encore)

+ Bonus Tracks :
1. The way you make me feel (Live @ Wembley le 15/07/88)
2. I just can’t stop loving you/Bad (Live @ Yokohama Stadium en 09/1987)

Bad 25 ans, documentaire de Spike Lee

Apprenez-en plus en visitant les liens ci-dessous
Site officiel de Michael Jackson
Site des fans français de Michael Jackson

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser