Notre article "Grace Jones à la Pride Island de New York 2019"

Grace Jones à la Pride Island de New York 2019

  • by
Grace Jones à la Pride Island de New York 2019
Pride Island est chaque année un des évènements gays de la scène new-yorkaise lors de la Gay Pride. Cette année, 2 invitées prestigieuses : les chanteuses Grace Jones et Madonna.

Les shows se tenaient au Pier 97 au bord de l'Hudson, une scène toute en longueur avec une vue sur un beau bâtiment VIA 57 West (Landmark Theatres) de forme pyramidale et construit entre 2013 et 2016. Autre aparté architectural, nous avons apprécié à New York le bâtiment Vessel / Hudson Yards (l’escalier de forme ovale à New York), proche de la High Line, et construit de 2017 à 2019, vous pouvez le découvrir dans la vidéo de The Chainsmokers - Takeaway. L'oeuvre d’art monumentale est située sur la 34ème rue : 154 escaliers interconnectés, 2500 marches sur 15 étages avec 80 plateformes d’observation. Tout près du Vessel, le numéro 30 Hudson Yards aura une plateforme d’observation panoramique suspendue à 335 mètres de hauteur, soit 15 de plus haut que celle de l’Empire State Building.

Revenons à ce qui nous intéresse en ce samedi 29 juin 2019, la venue de la grande artiste Grace Jones. Juste avant, se produisent plusieurs artistes : Teyana Taylor, Pabllo Vittar, Kim Petras, Amara La Negra et Dj Johnny Dynell.

Le lendemain, c'est Madonna qui était l'invitée de Pride Island.




Pabllo Vittar



Pabllo Vittar est un chanteur-compositeur et drag queen brésilien.

Teyana Taylor


Teyana Taylor

Teyana Taylor est une chanteuse, danseuse, modèle et actrice new-yorkaise, née à Harlem.

Grace Jones


Graces Jones à Pride Island


La chanteuse jamaïcaine qui vit aux Etats-Unis est en forme du haut de ses 71 ans. En partie inspirée du body painting de Keith Harring, la star du disco a été la muse d'Andy Warhol et de Jean-Paul Goude qui a contribué à faire d'elle une icône et lui a donné un fils. Après quelques mois d’absence sur scène, l’ex-fashion model revient sur scène et c'est pour Pride Island qui célèbre les 50 ans des révoltes de StoneWall à New York.

Au cours de la soirée, Grace Jones va multiplier les changements de tenues, de coiffes. Sa setlist est la même que celle de son "The Hurricane Tour" en 2009 et que celles des festivals auxquels elle a participé depuis.

Le concert, constitué à moitié de reprises, a commencé par "Nightclubbing" et s’est clôturé par "Slave to the rhythm" un verre de vin rouge à la main.

Nous ne sommes pas fans de toutes ses chansons, mais nous avons adoré "William’s blood" de son dernier album (Hurricane en 2008) et son tube "Pump up to the bumper". Dommage qu’il manquait sa reprise d’Edith Piaf ("La vie en rose") et "I've seen that face before (Libertango)", qui figurent pourtant dans ses autres sets, comme "This is" et "Hurricane".

Setlist de Grace Jones à Pride Island 2019


1. Nightclubbing (Iggy Pop cover)
2. This is life
3. Private life (The Pretenders cover)
4. Warm leatherette (The Normal cover)
5. My jamaican guy
6. Williams' blood
7. Amazing grace (John Newton cover)
8. Love is the drug (Roxy Music cover)
9. Pull up to the bumper
10. Slave to the rhythm

Son dernier album studio "Hurricane" est sorti en 2008, soit 19 ans après le précédent.

"La vie en rose" est sorti en octobre 1977 et est l’un de ses plus gros hits. Parmi les autres titres non interprétés, "Pride" et "Am I ever gonna fall in love in New York City", présents sur l’album "Fame" (1978), auraient pourtant été de circonstance.

Toutes nos photos




D'autres sujets qui peuvent vous intéresser