Notre article "Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)"

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)

  • by
Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)
Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)
Retour à Bercy pour Mylène Farmer qui n’avait pas chanté dans cette grande salle depuis 2006. A cette époque, nous l’avions vu avec son spectacle "Avant que l'ombre..." qu’elle n’avait donné qu’à Paris. Trois ans plus tard, la star a par contre offert à son fidèle public une tournée française (Tour 2009), avant de faire deux dates au Stade de France. Puisqu’elle n’a pas proposé de spectacle pour l’album "Bleu noir", nous avons décidé d’aller voir son Timeless 2013 à Bercy.

A quelques jours de ce nouveau spectacle rien n’a filtré. En ce 8 septembre 2013, nous allons donc découvrir par nous-même quels nouveaux mystères Mylène nous a réservés. Les médias ont seulement parlé du campement des fans devant Bercy (un mois avant pour quelques uns d’entre eux, plusieurs jours pour d’autres) et de la fermeture d’un site internet de fans (la rousse ne disposant pas de site officiel et la page officielle d’Universal Music n’étant pas actualisée).

Nous assistons à la deuxième représentation sur les 10 qu’elle donne à Bercy cette année avant d’enchaîner par une tournée qui commencera à Lyon le 24 septembre pour s’achever à Nice le 6 décembre, non sans être passée hors de nos frontières. Mylène Farmer rencontrera son public à Genève (les 18 et 19/10), Minsk (27/10), Moscou (1/11 devant 30 000 personnes), Saint-Petersbourg (4/11 devant 25 000) et Bruxelles pour 3 dates du 13 au 16 novembre. Cela fera 39 dates et plus de 400 000 personnes auront vu ce Timeless 2013.



Notre avis sur le concert "TImeless 2013" de Mylène Farmer à Bercy


Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)
Mylène Farmer aura bien réussi son retour sur scène en proposant un spectacle plus lumineux que par le passé. Celui-ci est plus futuriste, moins étrange et nous n'y avons vu aucun corbeau, aucune croix, aucun symbole lié à la mort. Le thème était futuriste, sans même faire référence à l’apocalypse, abordée par plusieurs shows américains. C’était surtout la première fois que nous voyions des robots dans un spectacle de ce genre. La chanteuse rousse aura réussi à se démarquer sur ces points par rapport aux tournées des divas américaines.

La setlist est composée des plus grands tubes de Mylène, d’une part raisonnable de Monkey me avec 5 morceaux, et 4 de son précédent album studio, Bleu noir. En plus des deux couplets de "Maman à tort", Mylène nous a fait la surprise du duo avec Moby, "Crier la vie".

Mylène aura cependant fait l’impasse sur ses tubes "Ainsi-soit je...", "Pourvu qu'elles soient douces" et "Libertine", le plus récent "Lonely Lisa", et même "Du temps" extrait de son dernier Best of. Nous aurions préféré ces trois derniers morceaux aux ballades "Inséparables" et "Et pourtant", ainsi que "Diabolique mon ange".

La star a justement voulu ne pas se répéter en faisant l’impasse sur l’album "Point de suture" et ses hits "Appelle mon numéro", "Sextonik" et "C'est dans l'air", déjà interprétés dans la tournée précédente. S’il y avait eu plus de place, la rousse aurait pu y glisser "California", "L’instant X" et "Dégénération".

Le final sur "Rêver" n'était pas des plus original mais nous gardons le souvenir d'un bon moment.

Quant aux tenues (Jean Paul Gaultier) et au décor (du défunt Mark Fisher), ils étaient aussi plutôt bien réussis. L'artiste avait déjà travaillé avec eux par le passé.

Notre résumé du show de Mylène Farmer à Bercy "Timeless 2013"


Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)


18h10. Il y a déjà du monde qui attend depuis longtemps lorsque nous arrivons. Deux files d’attente sont constituées, dont celle que nous rejoignons pour assister au spectacle en fosse or. Les toiles de tente Queshua sont nombreuses.

18h30. Les premiers fans entrent par l’entrée de la patinoire Sonja-Henie. Trois quarts d’heure plus tard, nous franchissons à notre tour cette porte, puis empruntons les couloirs de Bercy, ce qui est très rare dans cette salle à l’accès direct habituellement. 3 minutes de marche parmi les couloirs à briques rouges et nous nous plaçons face à la scène où nous patientons avant d’assister au show.

Les chansons de Christina Aguilera, Shy’M, Rihanna, Britney Spears et Depeche Mode égayent cette attente. Il y a même du Kuduro et la reprise de "Maldon", sans oublier les chansons de Bruno Mars à 3 reprises.

Caroline Loeb est installée en carré VIP, qui comportait aussi l'écrivain Nathalie Rheims, Laurent Artufel, et la chanteuse Isabelle Boulay. Julien Doré et Roberto Alagna aurait été aperçus. Pour la première, il y avait Jean Paul Gaultier, Nathalie Rheims, le compagnon de Mylène, Benoît di Sabatino, Kamel Ouali, Mika, Cyril Ferraud, Michal et Ysa Ferrer.

20h15. C’est désormais sur "A l’ombre" et son remix electro trancy de Tony Romera que nous dansons. Pour entrer dans l’ambiance sombre de Farmer, une musique de type ambient est diffusée. Le public commence à faire la ola et des fans se mettent à réclamer leur idole : Mylène ! Mylène !

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)


1ère partie du concert de Mylène Farmer


20h50. Bercy est plongé dans le noir. Un ensemble de points blancs perturbe notre regard dans cet éblouissant visuel introductif. Par le biais de cette expérience visuelle, nous sommes transportés dans les étoiles jusqu’à l’apparition furtive du visage de la star, peau et cheveux blancs comme sur la pochette de l’album. Le rideau s’écarte progressivement emportant sur les côtés ses fils composés de leds.

Notre voyage se poursuit jusqu’au cœur du vaisseau spacial qui est un vrai labyrinthe. Des modules entourent la porte ronde d’où sort enfin la star chantant À force de... Mylène montre d’emblée son esprit positif dans ce titre (qui se révèle être un bon choix pour l'ouverture) où elle répète "donner l'envie de vivre".

La rousse (la chanteuse n'a pas opté pour une perruque blanche !) porte ici un ensemble moulant et un long voile rose pâle qu’elle abandonne pour le second morceau. Le couturier Jean Paul Gaultier habille Mylène (Gautier !) pour cette nouvelle tournée futuriste à l’image de ce premier tableau. Celui-ci se poursuit avec Comme j’ai mal sous de beaux jeux de lumières aux rayons qui se croisent. "Bonsoir. Vous allez bien ? Vous reprenez avec moi ? C’est à vous !" nous lance-t-elle pour la reprise qui marque l’arrivée des musiciens, dont son fidèle complice Yvan Cassar.

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)


2 robots blancs aux yeux rouges et à l'allure animale apparaissent ensuite. Mylène est toute mignonne entre les deux engins qui se mettent à danser. Sur l’intro de C’est une belle journée, elle fait quelques pas mécaniques. Ses 6 danseurs (bien) masculins la rejoignent ensuite pour la chorégraphie, cette fois très millimétrée. L’un de ses derniers gros tubes a droit à des arrangements légers qui soulignent la souplesse de cette chanteuse de 52 ans (le 12/09, soir où elle fera relâche) dont les images live sont diffusées sur l’écran géant.

Mylène s’installe derrière son pied de micro. Entourée de ses 3 guitaristes aux instruments décorés de leds, elle passe à son dernier single Monkey me envoyé aux radios récemment (dans une version electro). L’éclairage, toujours aussi beau, est cette fois rouge et jaune. L’ambiance a changé. La diva récupère un singe en peluche lancé par un fan avant de le jeter dans une fosse prête à tout pour le récupérer.

Mylène rend une visite au côté droit de la salle, puis aux spectateurs installés à gauche, en se déplaçant avec la légèreté d’une brindille. Elle récupère aussi un bouquet de fleurs qu’elle garde dans ses mains jusqu’à la fin. Très applaudie, elle marque une petite pause.

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)


2ème partie du concert de Mylène Farmer


Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)


Le spectacle reprend dans une ambiance disco avec l’image d’un crâne chauve. C’est la mélodie de Slipping away (Crier la vie) qui retentit alors que le visage de Moby apparaît dans la vidéo. L’américain sera présent tout au long de ce film auquel sont ajoutées des images live de Mylène Farmer.

Mylène revient à son dernier album avec le morceau Elle a dit qu’elle chante seule derrière son pied de micro avant de le saisir pour déambuler à droite, à gauche. Les blocs de lumières se retournent tout simplement dans ce moment du spectacle où la mise en scène est très épurée.

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)


Place maintenant à son tube composé par RedOne. Tiré de son avant dernier album "Bleu noir", Oui... mais non bénéficie de la présence des danseurs, torses nus. Ceux-ci se démultiplient virtuellement sur le grand écran derrière la scène. Mylène Farmer est debout sur quelques passages mais reste plutôt sur sa chaise blanche où elle prend les mêmes pauses lascives que dans le clip. C’est un moment du spectacle que l’on aime bien malgré une simplicité déconcertante. Peut-être aussi en raison de la chorégraphie menée de main de mettre par ses beaux danseurs...

Mylène a regagné les coulisses. Deux premiers robots apparaissent sur une mélodie classique. Désormais à cinq, les robots éclairés en rouge se contorsionnent sous des lasers intrusifs. Les filles de Mylène (comme elle les appelle) dansent de façon synchronisée. La mélodie vire techno sous les applaudissements de la foule ravie du spectacle.

La chorégraphie mécanique prend de la puissance au fur et à mesure que le rythme s’accélère. C’est un interlude jamais vu qui nous est proposé pour ce spectacle ; idée originale qui comble à merveille une petite pause de la star, quand d’autres nous laissaient visionner un long clip. Retour dans le futur avec cette mélodie au beat puissant qui s’achève sous les applaudissements d’un public conscient de la petite innovation proposée pour la première fois dans un show de ce type.

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)


3ème partie du concert de Mylène Farmer


Changement d’ambiance total maintenant avec quelques notes de piano. Le chanteur Gary Jules est statique derrière son micro mais parvient à subjuguer l’assemblée dès les premiers sons émis avec sa voix exceptionnelle. Ce talentueux homme chauve nous interprète à la perfection Mad world reprise du groupe Tears for Fears pour le film Donnie Darko.

Mylène Farmer vient le rejoindre d’un pas aussi léger que sa voix est suspendue. Sur cette douce ballade, la française porte une belle robe orange à paillettes. La main posée sur le ventre, la star semble très attachée à cet homme. Elle tient à le remercier pour le moment qu’il nous a offert. "Merci. J’aimerai vous présenter Gary Jules... Partager ces mouvements avec vous ! Merci".

C’est un duettiste parfait pour Mylène ; ensemble, ils nous interprètent donc Les mots, son duo enregistré avec Seal pour son best of. Les images noires et blanches de leurs visages apparaissent sur l’écran du fond. Elle se colle délicatement à lui pendant cet autre nouveau moment d’émotion. Nous sommes suspendus à ses lèvres durant ce moment magique de pur live.

Mylène remercie Gary à nouveau puis va rejoindre Yvan Cassar toujours au piano. Sa main posée sur l’instrument, elle entonne Je te dis tout sur laquelle elle décroche une larme. Les fans l’accompagnent sur cette ballade digne des plus grands classiques de sa discographie. La force de la chanteuse réside dans sa fragilité qu’elle parvient à maîtriser sur ce second single de "Monkey me". Nous pouvons aussi le voir avec le gros plan réalisé sur son visage. Nous remarquons aussi que son micro-casque remonté au niveau de son oreille est mal dissimulé ; avec celui qu’elle tient dans la main, le direct est intégral.

Avant de chanter Et pourtant..., elle nous précise "J’espère y arriver...". L’artiste rencontre seulement un petit problème dans l’aigu, mais elle la chante sans filet, pas de choriste, elle est seule avec son pianiste. Nous ne sommes pas du tout convaincus par ce morceau, contrairement au précédent. Lorsqu’elle s’éclipse en coulisses, Yvan Cassar continue de jouer cette mélodie qui s’achève avec la complicité des autres musiciens.

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)


4ème partie du concert de Mylène Farmer


Place aux lumières rouges maintenant et au visuel numérique dans lequel une araignée tisse sa toile. Mylène arbore une nouvelle robe assortie d’un voile noir, sur un pantalon moulant noir et de longues bottes. Ses 6 danseurs, eux, sont moulés dans leurs combinaisons blanches dont les manches cachent même leurs mains. Leurs tenues tranchent avec ce tableau rouge et noir, mais nous pouvons ainsi mieux nous concentrer sur la chorégraphie de Désenchantée, réorchestré totalement.

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)


"Bravo c’était magnifique" nous dit-elle en guise de remerciements. "C’est la vôtre...". Puis, la star nous la fait chanter alors qu’elle sautille en frappant des mains et en esquissant un joli sourire. Bien qu’elle a du mal à nous surprendre en reprenant ce tube, cette chanson est toujours aussi magique en live.

Changement de couleur maintenant et place au Bleu noir, titre de son avant dernier album mais aussi de la jolie chanson qu’elle interprète ensuite. Mylène monte sur un gros bras articulé qui la transporte au dessus de nos têtes, de gauche à droite de la scène, avant de revenir en position intiale. "C’est beau de là haut" plaisante-t-elle.

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)


5ème partie du concert de Mylène Farmer


Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)


Nous sommes plongés dans le noir quelques secondes. Mylène revient derrière son pied de micro. Elle commence son interprétation de Diabolique mon ange dans l’ombre, seul un gros spot éclaire son dos. Les volumes comportant les lampes rouges bougent sur scène et nous font penser à des soucoupes volantes ; thème futuriste oblige. Ce morceau est également extrait de son album "Bleu noir". Ce n’est pas notre préféré mais ce titre (d'abord aérien) est même étiré avec une outro très rock sur laquelle les 6 musiciens s’en donnent à cœur joie. Mylène Farmer a regagné les coulisses laissant le champs libre à son équipe.

6ème partie du concert de Mylène Farmer


Nous apprécions beaucoup plus le tableau suivant qui illustre son tube Sans contrefaçon. Ses danseurs portent des tenues de samouraïs (avec les corsets chers à Gaultier) et dansent un long bâton à la main. Mylène aussi porte une longue robe rouge qui ne l’empêche pas de danser merveilleusement bien. Le titre est bien boosté et on apprécie beaucoup la partie vocale interprétée par ses choristes tandis qu’elle est portée par son équipe masculine.

« Tout va bien ? » nous-demande-t-elle. « Vous me permettez de boire un tout petit peu ? Une surprise pour vous ? La même qu’hier, certes... » nous dit-elle en plaisantant. Nous avons droit à deux couplets de son premier single Maman à tort qu’elle ne propose que très rarement en concert.

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)


Mylène retire la partie inférieure de sa longue robe et apparaît alors dans une courte jupe rouge en vinyle. Ouah ! Autre morceau vintage, c’est maintenant Je t'aime mélancolie avec ses paroles sensuelles. Ses danseurs ont d’ailleurs retiré leurs corsets pour que nous les admirions pendant la chorégraphie millimétrée. Ce serait aussi bien réglé que de l’horlogerie si on en croit le visuel projeté. Les mécanismes s’enchaînent à la perfection. Le morceau vire au rock à la fin et nous sommes envoûtés par les nouveaux arrangements, vraiment efficaces. L’outro est chorégraphié et Mylène laisse ses 6 danseurs nous montrer leurs talents. Son public gay est ravi !

7ème partie du concert de Mylène Farmer


La chanteuse revient sur scène en tailleur ; son joli corset noir est visible sous sa veste de même couleur. Cela reflète totalement le travail de Jean-Paul Gaultier, comme nous avons pu le voir dans l’exposition consacrée au couturier français . Mylène apparaît sous les lumières qui forment un cercle mobile, c’est astucieux et visuellement très beau. Sa chanson XXL commence en douceur avant l’arrivée de ses 2 guitaristes. Son image apparaît sur chacun des volumes. La star renvoie une image humaine, proche de ses guitaristes alors que les lumières virevoltent sur les rifs de guitare. Certains soirs, elle aurait fait monter un spectateur sur scène.

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)


Mylène est un peu plus nonchalante lorsqu’elle tient sa veste par dessus son épaule. Sur A l’ombre, ses danseurs restent alignés pour la chorégraphie qui nous est proposée devant un film. Plus sombre que le reste du spectacle, ces images montrent une peinture vivante, où un homme se démène avec de la boue sur le visage. Tête baissée, Mylène nous remercie à la fin de ce visuel où les couleurs noires, rouges et blanches dominent. Des bulles blanches tombent sur la scène et se transforment en fumée lorsqu'elles éclatent.

Final du concert de Mylène Farmer


22h40 Les fans appellent Mylène durant une pause de 2 minutes. La star revient dans une robe blanche qui s’ouvre sur un pantalon moulant. Cette tenue répond à la première tant les similitudes sont grandes ; seule une robe ouverte y a été ajoutée. Mylène interprète Inséparables, une ballade à laquelle nous n’accrochons pas ; dommage. Les 5 robots blancs sont de retour à ses côtés.

« J’aimerais la chanter, la terminer sans pleurer... Cette émotion vient de vous, au plus profond de mon âme… n’en déplaise à certains ! ». Nouveaux applaudissements du public qui s’apprête à écouter religieusement Rêver, un classique de Mylène Farmer. Elle chante toujours cet hymne en concert, et nous ne pouvons nous empêcher de la chanter avec elle. Le public a les bras en l’air, il communie avec son idole qui s’arrête pour les écouter durant le refrain.

Les rayons de lumières quadrillent la scène, c’est superbe. Un remerciement, un dernier sourire et Mylène disparaît sous les jets de fumée comme si elle était emportée dans une fusée après deux heures de concert. La musique continue quelques instants et les lumières s’éteignent, si bien qu’on espère un retour... mais après un tel final, c’est impossible !

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)

Mylène Farmer à Bercy (Septembre - 2013)


Compte-rendu du show du 14 septembre


Il s'agit de notre seconde fois pour ce show "Timeless 2013". Il aura plu sur Paris toute la journée, ou presque, le 14 septembre 2013. C’est pourquoi nous arrivons tard (après 19 heures) à Bercy munis de nos billets pour la fosse or. Les toiles de tente sont toujours aussi nombreuses et certains attendent depuis de longues heures sous la pluie, les pieds dans la boue.

19h35. Nous nous plaçons du coté gauche de la scène. La fosse est déjà bien remplie mais grâce à cette catégorie, que nous voyons pour la première fois dans ce Palais Omnisport, nous obtenons un emplacement très correct pour assister à notre deuxième Timeless 2013. Espérons que cette fosse or sera maintenue après la dizaine de mois de travaux que va subir Bercy (à partir de février 2014) avant de rouvrir ses portes.

Dans le carré VIP, Dominique Besneard et Pierre Palmade sont prêts pour le show. Louis Delort (The Voice et 1789), l’écrivain Nathalie Rheims (la meilleure amie de Mylène) et Lisa, la nièce de Mylène (pour laquelle elle ne chantera hélas pas Lonely Lisa !) sont également dans les gradins.

Il n’y a pas de première partie, le spectacle commence à 21h05, soit quelques minutes de retard par rapport à dimanche dernier. Le reste du spectacle est identique. L’entrée est toujours aussi spectaculaire et réussie, malgré le panneau qui se retire tardivement devant la rosace ; les images de synthèse sont toujours aussi belles et surtout les robots articulés dansent aussi mécaniquement sur du dubstep. Nous avons appris dans la semaine qu’ils étaient programmés par Philippe Stegemann et pesaient plus de 100 kilos chacun.

Et, si Mylène a toujours les mêmes tenues, à commencer par la beige, avec ses cheveux attachés en arrière, la chanteuse rousse est beaucoup détendue surtout lorsqu’elle nous regarde pendant Désenchantée, et en haut de sa passerelle pour Bleu noir.

Sur Monkey me, la star récupère un ballon volant en forme de tête de singe. Mais, lorsqu’elle appelle un jeune garçon, celui-ci ne veut pas monter sur scène et c’est finalement une jeune femme qui vient à ses côtés. La chanteuse fait tout pour la mettre à l’aise, en vain.

Ses danseurs déjà aperçus dans ses clips Du temps et « A l’ombre » sont toujours aussi sexy. Surtout en samouraïs sur Sans contrefaçon ou lorsqu’ils sont cravatés sur A l’ombre.

Enfin, le concert est toujours aussi chargé d’émotions et notamment lors du duo avec Gary Jules. Sa voix et celle de Mylène sont si singulières. Nous ne regrettons pas de l’avoir vu une seconde fois !

Photos du show "Timeless 2013" à Bercy



D'autres sujets qui peuvent vous intéresser