Notre article "We love the 90s au Dôme de Paris"

We love the 90s au Dôme de Paris

  • by
We love the 90s au Dôme de Paris
Après son succès en Norvège notamment, la soirée "We love the" 90s s’exporte à Paris. Nordic Beats et Live Nation ont en effet investi le Dôme de Paris pour son édition française le vendredi 24 mai 2019.

La soirée norvégienne fêtera son 10ème anniversaire en 2020, mais avant une tournée est prévue fin 2019 en Allemagne et au Royaume-Uni.

Nous vous ferons prochainement un résumé de cette soirée 90's. En attendant, retrouvez ici quelques photos et vidéos des artistes.



20 heures. Lucky Metzger (M6 Kids, Stars 80, SMS video mix…) entre en scène et anime la soirée avec des extraits des tubes des 90s. Sa prestation est courte et ne dure que quelques minutes.

Des places étaient à gagner dans plusieurs jeux-concours, et des places ont été bradées à 2 €, mais la salle n’est pas pleine. Lucky indique aux spectateurs qu'ils ont le droit de descendre pour s'approcher.

Le show va pouvoir commencer avec le premier des dix artistes invités.

CULTURE BEAT


Got to get it
Mr Vain (Recall)
CULTURE BEAT

Jacky Sangster apparait sur scène en collant vert fluo, le regard dissimulé derrière de larges lunettes de soleil.

Nous découvrons que la chanteuse de Culture Beat est désormais accompagnée sur scène de sed_theninja, et ce à la place de Forti (MC 4T). Ce dernier était à ses côtés depuis 2008 au moins, et ce rappeur était encore sur scène la semaine dernière.

Quoi qu’il en soit Sed est déjà dans Culture Beat depuis au moins mars 2019. Ce jeune artiste (qui était très jeune lorsque le groupe a eu un succès mondial) a fait partie du projet Meant 2 Be en 2004.

REDNEX


Wish you were here
Cotton Eye Joe
REDNEX

Rednex commence sa prestation avec la ballade « Wish you were here », ce qui est bien surprenant tant les suédois auraient pu nous chanter « Old pop in an oak », « The way I mate », « The chase » ou « Spirit of the hawk », avant bien sûr de nous ambiancer sur l’indispensable « Cotton Eye Joe », qui est leur rare titre que les français connaissent.

C’est la première fois que nous voyons Rednex dans cette configuration. Ce soir à Paris, c’est en effet Misty Mae (Cecilia Karlsson) qui est la chanteuse de Rednex. Cette jeune femme fait partie du groupe depuis 2012, même si elle n’est pas permanente. Ace Ratclaw se fait remarquer pour son énergie et ses dreadlocks et serait dans le groupe scandinave depuis 2003. Autant dire qu’il ne reste rien du casting original de Rednex et que ce line up est encore différent de celui que nous avions vu la dernière fois à Mannheim (le 25 novembre 2017) !

Lucky anime la soirée et intervient entre chaque artiste.

EAST 17


House of love
Stay another day
It’s alright
EAST 17

Le line up d’East 17 aussi a varié depuis les années 90. On retrouve sur scène ce soir Terry Coldwell, Robbie Craig (ex-Artful Dodger) et Terry Bull. Seul le premier Terry est un membre original de ce boys band anglais, depuis les départs des charismatiques Brian Harvey en 2010 et Tony Mortimer en 2013.

Dans leurs blousons noirs, sous leurs caquettes et lunettes de soleil, les trois hommes chantent trois grands titres du groupe, à l’exception du pourtant excellent « Let it rain ».

Il y a 3 semaines nous les avons vus sur scène à Strasbourg et nous faisons le même constat ce soir : la magie d’East 17 n’opèrent plus vraiment avec ce line up.

20h40. Après ces trois premiers groupes, c’est déjà l’heure de l’entracte. Les organisateurs ont besoin de faire tourner la buvette…

SNAP!


The power
Rhythm is a dancer
SNAP!

21 heures. Penny Ford est tout d’abord seule sur les premières notes du puissant « The power ». Son partenaire rappeur arrive sur ce premier titre mais dans un second temps.

L’américaine se présente comme la chanteuse originale du groupe. Elle présente aussi son acolyte Stoli Michaels (aka Benjamin Lowe) qui est dans le groupe depuis 2007 ; et est de retour depuis l’année dernière après une pause de trois ans. A ses côtés, il dégage une belle puissance, renforcée par sa tenue en cuir et noire.

Penny Ford incorpore le refrain d’un autre grand succès des années 90 : « Rhythm of the night » de Corona dans leur « Rhythm is a dancer », autre gros succès mondial, cette fois purement eurodance.

Deux seuls titres de Snap!, ça fait court pour un tel groupe ! En août 2010, nous les avions vus à Arles où ils avaient chanté « Do you see the light », « Cult of Snap » et « Ooops up ».

Lucky vient nous raconter l’anecdote de la naissance d’Ace of Base, l’histoire de la K7 démo coincée dans un autoradio.

JENNY BERGGREN d'ACE OF BASE


All that she wants
The sign
Beautiful life
Jenny d'ACE OF BASE

Entourée de deux danseuses blondes et d’un guitariste, la chanteuse suédoise porte un short argenté, avec un long par-dessus, et nous chante l’énorme titre « All that she wants ». C’est la première fois que nous voyons Jenny Berggren dans ce type de show. Pourtant, elle en donne assez régulièrement, même si elle ne représente pas officiellement le groupe Ace of Base.

Son musicien passe au synthé tandis que Jenny interprète le deuxième titre : « The sign ». Pour « Beautiful life », joué dans une nouvelle version assez speed, sa guitare résonne en live.

Tous ensemble, ils forment un quatuor, même si ce n’est pas comme à la grande époque, qu’on peut situer entre 1993 et 1998, où elle officiait avec son frère Jonas, sa sœur Malin, ainsi que leur ami Ulf.

De 2007 à 2009, les Ace of Base ont opéré sur scène en tant que trio avec Jenny, Jonas et Ulf… Malin s’étant mise en retrait depuis de nombreuses années.

Son frère Jonas et leur ami Ulf ont formé une nouvelle version du groupe en 2010 avec les chanteuses Clara Hagman et Julia Williamson. L’album enregistré à cette époque était plutôt d’un bon niveau mais n’a pas remporté le succès espéré.

Dr Alban est présenté par Lucky avec une mini biographie.

DR ALBAN


Let the beat go on
It’s my life
Sing hallelujah
Dr ALBAN


Autre suédois, Dr Alban est accompagné de deux jeunes chanteuses, au niveau très éloigné des choristes du Dr Alban des années fastes de l’eurodance.

Ces deux jeunes font du playback intégral, et sont plutôt des danseuses-choristes, alors que lui chante bien live dans sa veste crème.

Les confettis sont lancés à nouveau sur la fosse, comme pour ajouter de la magie à des prestations qui commencent à en manquer au fil des années.

Lucky incite les spectateurs à poster des photos sur les réseaux sociaux, en utilisant le hashtag #Welovethe90paris

Malgré cela, nous ne sommes pas certains de voir une seconde édition de ce spectacle à Paris.

HADDAWAY


Life
What is love
HADDAWAY

La suédoise Dinah Nah (du groupe Caramell) accompagne ce soir Haddaway. Il porte un veston noir sans manche. Elle est vêtue d’un petit short en jeans et de hautes bottes à effets croco.

Haddaway dit « Merci beaucoup Paris » avant de se retourner vers sa complice « Madame Dinah Nah » qu’il présente ainsi.

Nous n’aurons pas le droit d’entendre « Rock my heart », qui est pourtant un titre fort que l’artiste chante régulièrement sur les scènes européennes.

VENGABOYS


Boom boom boom boom / My Uncle John from Jamaica / We’re going to Ibiza
Up & down
We like to party
Boom boom boom boom
VENGABOYS

Nous visionnons une petite vidéo qui annonce la venue d’un projet néerlandais avec l’arrivée du Vengabus ! La voix off annonce la venue des Vengaboys sur la scène du Dôme de Paris. C’est assez rare de les voir en France alors profitons-en !

Le groupe festif nous ambiance avec un medley de ses tubes "Boom boom boom boom", "My uncle John from Jamaica" et "We’re going to Ibiza".

Captain Kim, Sailor Robin, Cowboy Donny et Partygirl D-Nice sont très festifs. Ils continuent en précisant que cela fait déjà 20 ans que leur aventure est emplie de succès avec "Up & down".

Puis, c’est le réjouissant "We like to party" qui nous fait nous élever du sol avant un court break.

Le retour de Denise sur scène amorce celui de ses trois autres camarades flamands qui viennent réjouir le public français une nouvelle fois avec le tube "Boom boom boom boom" en guise de rappel.

2 UNLIMITED


The real thing
Tribal dance
Let the beat control your body
Get ready for this (Steve Aoki mix 2014)
No limit
Twilight zone ? Get ready ?
2 UNLIMITED

C’est l’un des groupes qui nous fait toujours plaisir à voir et revoir ! Les néerlandais de 2 Unlimited sont à Paris et nous les revoyons sur scène sept mois après Love the 90s à Barcelone.

Kim, chanteuse du groupe depuis 2 ans et demi, est très souriante. Ray est aussi très en forme dans sa tenue noire et dorée également.

Ca va Paris ? demande le rappeur en français entre ses tubes eurodance à plus de 140 BPM. Nous avons le droit à cinq d’entre eux ce soir.

Paris vous voulez chanter avec moi ? C’est alors que le public est invité à scander les « no-no no-no no… » de leur tube le plus connu. Kim chante également a cappella une partie de ce succès international.

Dj SASH


Encore une fois
Mysterious times
Ecuador
Adelante
Dj SASH


C’est le grand dj allemand qui a eu le plus de hits dans à l’international à la fin des années 90. Dj Sash ! rappelez-vous c’était il y a à peu près 22 ans…

Le dj allemand nous offre un mix qui débute par Encore une fois… Le dj Sash est de retour !

Dans son set trance très “uplifting” suivent « Mysterious times », « I like to move it” emprunté à Reel 2 Real, puis son autre gros succès “Ecuador”. On reconnait aussi la voix sur son titre « Adelante ». C’est lui qui donne de la voix ?

Des jets d’étincelles viennent clôturer son set et la soirée d’ailleurs.

Il est 22h50 lorsque la soirée prend fin. Cela a été vraiment trop court. Il y avait moyen de leur faire chanter à tous deux tubes de plus.

Notre prochaine soirée 90s ce sera à Göteborg en Suède avec le groupe Aqua, la reformation exceptionnelle d’Antique avec Helena Paparizou… Nous y reverrons aussi les Vengaboys, Snap! et Sash!.

Galerie photos de la soirée 90's au Dôme de Paris




La soirée a également deux petites soeurs : We love the 80s et We love the 2000s.

D’autres organisateurs ont également organisé des soirées sous ce même nom à l’étranger.

Vos réactions / commentaires

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser