Eurovision 2013 : Réaction d’Amandine Bourgeois

  • by
Eurovision 2013 : Réaction d’Amandine Bourgeois
Une 23ème place seulement pour Amandine Bourgeois le 18 mai dernier à Malmö. Même si elle n’était pas favorite la chanteuse française pouvait espérer un peu mieux de cet Eurovision.

Mais elle n’est pas seule. Bonnie Tyler et Cascada n’ont pas eu beaucoup plus de votes. Découvrez les réactions de ces 3 chanteuses, ainsi que ce que disait Anggun avant la prestation d’Amandine en revenant sur son expérience de Bakou 2012.
  • Eurovision 2013 : Réaction d’Amandine Bourgeois

"Je suis désolée. Je suis désolée de ne pas avoir pu redonner cette lumière à l'Eurovision. J'espère que... J'espère que ce n'est pas si grave que ça. J'espère que ma prestation a été appréciée quand même". "Effectivement, peut-être qu'il y a des enjeux géopolitiques, ça je ne maîtrise pas, moi je n'ai pas envie de m'y intéresser, j'ai fait ce que j'ai pu avec ce que j'ai, (...) avec les moyens que l'on m'a donnés. Peut-être que ma chanson n'était pas aussi assez formatée Eurovision, je suis complètement d'accord avec ça".
Quelle a été votre réaction quand on vous a proposé de défendre les couleurs de la France ?
J’ai dit non. Mais mon manager m’a demandé de reconsidérer cette offre et de chasser mes a priori. Il m’a poussé à faire quelques recherches sur le sujet. J’ai donc appelé mes copines, et on s’est organisé une soirée Eurovision. On a regardé tout un tas de vidéos, de 1957 jusqu’à aujourd’hui. Et on s’est bien marré ! On a pris autant de plaisir à nous moquer que de savourer aussi certains grands moments qui nous ont collé des frissons. C’est là que j’ai réalisé que cet événement avait un côté rassembleur, comme la coupe du monde de foot par exemple. J’ai compris que j’étais passée à côté de quelque chose d’énorme. Moi qui suis chanteuse, je ne connaissais pas ce rendez-vous prestigieux. J’aurais été complètement snob de ne pas vouloir y participer. Ça offre une visibilité énorme à un artiste. Tout le monde rêve d’être vu par autant de gens !
  • Eurovision 2013 : Réaction d’Amandine Bourgeois
Vous allez interpréter le titre "L’enfer et moi". A t-il été écrit spécialement pour l’Eurovision ?
Non, je la prévoyais pour mon troisième album qui est en préparation. Il devrait sortir fin 2013 ou début d’année prochaine.

N’avez-vous pas songé à la chanter en anglais ?
Pour tout vous dire, à l’origine, elle était en anglais. Mais le jury qui l’a sélectionné a imposé qu’elle soit interprétée en français. Ça ne me dérange pas. Car dans le cadre de l’Eurovision, ça me plaît qu’on chante dans sa langue natale. On doit profiter de l’occasion pour représenter sa culture, et donc sa langue. Et puis, j’adore la version française de « L’Enfer et moi ». Boris Bergman a signé là un texte magnifique.

Que prévoyez-vous en terme de mise en scène ?
Quelque chose de très sobre, et qui me ressemble. C’est déjà ce que je faisais à Nouvelle Star. Je vais adopter une attitude rock ‘n’ roll. Brute. C’est-à-dire, sans fioritures, et axée sur l’émotion et l’interprétation.
  • Eurovision 2013 : Réaction d’Amandine Bourgeois

"J'ai fait de mon mieux. Je suis sûre que plein de gens seront déçus pour moi, mais j'ai vraiment beaucoup apprécié mon expérience à l'Eurovision. J'ai fait ce que j'ai pu avec une superbe chanson. Je ne suis pas triste et je suis prête à faire la fête. Les chansons en haut du tableau méritaient tout à fait d'y être ! Bien sûr, j'aurais aimé faire à nouveau gagner le Royaume-Uni, mais c'est une soirée mémorable. Je suis contente, et heureuse d'avoir participé parce que c'était une expérience incroyable. C'était comme chanter à nouveau aux Grammy Awards".
  • Eurovision 2013 : Réaction d’Amandine Bourgeois

"Merci. Merci pour tout le soutient que vous nous avez apporté ! Nous avons eu une superbe semaine ici à Malmö et nous avons vraiment apprécié d’être sur scène ! C’est vraiment dommage que nous n’ayons pas eu les points que nous espérions, mais le plus important c’est l’amour que nous avons reçu de vous tous ! Je ne peux décrire ce que c’est d’avoir une telle loyauté et c’est le meilleur confort que nous pouvions imaginer. La vie continue et nous allons continuer à être sur scène pour vous :)"
Vous êtes restée discrète depuis le Concours de l’Eurovision l’an dernier. La défaite a été difficile à encaisser ?
La défaite, en elle-même, ne m’a pas blessée. En revanche, j’aurais tellement voulu apporter la victoire à la France. Mais, je sais malgré tout que l’équipe a fait de son mieux. Tout ce travail a été fait de manière juste. On était heureux et très motivés. Mais il y a tellement d’autres éléments qui entrent en ligne de compte. Des choses qu'on ne comprend pas. J’ai toujours dit en riant qu’il ne fallait pas voter pour la Suède. Parce que, avant même qu’elle monte sur scène, je savais que c’était elle. C’était la chanson ! Elle était top (sourire) !

  • Eurovision 2013 : Réaction d’Amandine Bourgeois
Vous auriez presque voté pour elle...
Je ne conteste absolument pas la gagnante. Mais, après, quand je vois les numéros deux et trois, j’ai le sentiment qu’on ne parle pas de la même chose. Si on veut quelque chose de crédible, qu’on ne mette pas la Russie en numéro deux. Je trouve que la victoire de la Suède s’est fait polluer par la place de la Russie. Et la Turquie ! C’était mauvais, non ? Je ne regrette rien. Ça a été un honneur pour moi de vous représenter, alors que je ne suis pas d’ici. Je me suis totalement investie. Comme dans tout, du moment que j’y crois. J’ai été honnête. J’ai cru dans ma chanson. Je n’ai pas senti cet esprit de compétition entre les artistes, mais entre les délégations. C’est assez étrange. C’est un peu les Jeux Olympiques de la musique. Entre artistes, on s’est bien amusé.

Cette année, c’est Amandine Bourgeois qui représentera le drapeau tricolore. Si aujourd’hui vous deviez lui donner un conseil, quelque chose que vous auriez voulu faire mais que vous n’avez pas réussi à montrer, lequel serait-il ?
Je ne sais pas si on peut encore gagner l'Eurovision. Tout dépend de comment est aimé le pays à l’extérieur. Aimer la chanson, c’est une chose. Mais il faut aussi aimer le pays. Le seul conseil que je donnerais à Amandine, c’est de prendre du plaisir. De profiter pleinement de cette expérience.


D'autres sujets qui peuvent vous intéresser