Notre article "Baptiste Giabiconi au Divan du Monde (Paris - 2012)"

Baptiste Giabiconi au Divan du Monde (Paris - 2012)

  • by
Baptiste Giabiconi au Divan du Monde (Paris - 2012)
Baptiste Giabiconi est le mannequin français le plus connu actuellement. Mais, si les médias français en parlent beaucoup désormais, c’est en raison du succès de son premier album Oxygen. Le jeune homme d’origine corse a pu compter sur ses millions de followers sur les réseaux sociaux.

Et, c’est au Divan du Monde à Paris qu’il donnait son premier concert. L’occasion pour nous d’aller écouter ses chansons et de découvrir sur scène ce jeune garçon qui dégage une certaine gentillesse et sait toujours rester proche de ses fans.



Son public composé de midinettes et de minets est présent dans cette petite salle du quartier chaud de Paris. A 20 heures, Christophe Beaugrand, l’animateur de 50 min inside sur TF1, déambule parmi le public. Nous apercevons également le comédien Willy Liechty. Les fans s’impatientent. On est là pour qui ? Baptiste Giabiconi !!! crient-elles en cœur.

Le bel homme fait son entrée sur scène vers 20h30 sur les notes électroniques de One night in paradise, premier single tiré de son album. Dans son ensemble en cuir noir, le beau gosse enchaîne avec les titres Unfixable (dont une partie est rappée), sur lequel il touche les mains de ses fans du premier rang, et un autre titre sur lequel il est plus dur, Sliding doors. Avec sa croix en boucle d’oreille, Baptiste nous fait même penser à George Michael, période Faith, excepté la mèche blonde que le sudiste vient d’ajouter à son look.

L’égérie de Karl Lagerfeld s’assoit pour Tomorrow sur lequel il apparaît plus sensible, plus vrai. Ses musiciens sont à l’arrêt, seul l’un d’entre eux l’accompagne à la guitare sèche. La bande reprend du service sur la jolie ballade Nobody told me au son très américain.

Il saisit son pied de micro pour la ballade Bring me some flowers dont la petite mélodie est jouée au synthé. "Je suis très ému d’être là. Je vous aime" ! dit-il avant d’enchaîner avec le très pop New York sur lequel on se prend à balancer des bras. Puis, c’est In the middle of nowhere autre titre puissant et dansant qu’il a visiblement préféré mettre dans la dernière partie de sa setlist.

Et le meilleur reste à venir car le morceau suivant est encore plus enlevé et réussi. Les fans sautillent sur Light year qui pourrait devenir son prochain single tant ce morceau est un hit en puissance. Même si le jeune mannequin n’a pas qu’un physique mais aussi une jolie voix, nous attendions de lui des hits tels que celui-ci.

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser