Notre article "Baptiste Giabiconi au Divan du Monde (Paris - 2012)" (page 2)

Baptiste Giabiconi au Divan du Monde (Paris - 2012)

  • by
Baptiste Giabiconi au Divan du Monde (Paris - 2012)


Baptiste Giabiconi parle à ses musiciens en anglais puis nous demande de les applaudir. A peine s’est-il assit pour chanter Speed of light (L’amour et les étoiles) que Christophe Beaugrand débarque à ses côtés. L’animateur de TF1 se met alors à chanter avec lui son nouveau single. La blague se termine et Christophe regagne les coulisses alors que Baptiste et ses musiciens enchaînent sur une version plus dynamique de ce même morceau. Ses fans tendent leurs mains et brandissent des feuilles blanches sur lesquelles est inscrit "Merci Baptiste".



Son équipe de Vente Privée et My Major Company vient ensuite lui remettre son premier disque d’or. Side Hajjaji, son producteur est là aussi pour fêter le succès de son poulain. "C’est notre disque d’or" dit le chanteur à son public pour le remercier d’en avoir fait un succès. En guise de réponse, ses fans reprennent en cœur les paroles de L’amour et les étoiles.

21h30. "Merci encore pour ce bonheur que vous me procurez. Je n’ai pas envie de vous quitter comme ça... Qui veux chanter avec moi Speed of light ?" Il fait alors monter sur scène un enfant et une jeune femme qui vont l’accompagner sur ce morceau qui a tout d’un tube.

Puis, l’artiste vient parmi ses fans dans la fosse pour poser longuement avec plusieurs d’entre eux.

Outre ses singles "One night in paradise" et "Speed of light", nous avons essentiellement aimé "New York" mais surtout "Light year". Baptiste a cependant fait l’impasse sur son premier single "Showtime", qui ne figure d’ailleurs pas sur "Oxygen". Le reste de la setlist est correct sans être transcendant mais nous devons confesser qu’il a du talent et que nous avons ressentit qu’il aimait vraiment ce qu’il faisait, sans céder à la facilité.

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser