News sur "Eurovision 2012 : Réaction d’Anggun"

Eurovision 2012 : Réaction d’Anggun

  • by
Eurovision 2012 : Réaction d’Anggun
Au micro d’RTL dimanche, Anggun est revenue sur sa 22ème place à l’Eurovision en remerciant tout d’abord son équipe : "On a fait une très belle prestation. Les garçons ont très bien travaillé. Les choristes aussi. Moi aussi je pense. On a absolument rien à nous reprocher. Je ne comprends pas ce vote. On ne prend pas ça personnellement. On méritait largement top 10, top 5, top 3. La Suède, c'était clair dès le début, c'était mon choix favori. Mais les chansons qui étaient classées 10 premiers, je ne comprends pas".

Avant d’enchaîner : "On se sentait bien sur scène. On a reçu des commentaires sur Twitter, Facebook, des amis, des ennemis qui nous ont félicités. C'est pour ça je ne comprends pas".

Quant à refaire exactement la même chose, la chanteuse a répondu :
"Oui mais peut-être pour d'autres pays (rires). Faut peut-être représenter la Serbie pour être bien classée !"

Quand le journaliste de RTL lui demande si le problème vient de la France à l'étranger, Anggun répond "Je commence sérieusement à me poser la question. On est seuls en fait. Il y a des pays qui font bloc. Les pays de l'Est se sont tapés dessus pendant des années et maintenant ils font bloc. C'est peut-être leur manière de dire excuse-moi.".

Eurovision 2012 : Réaction d’Anggun


Lundi, Le Parisien a aussi publié ses réactions :
"Je suis plus que déçue! Je ne comprends pas. Je trouve cela injuste pour mon équipe, pour France Télévisions et pour la France. Nous ne méritions pas de finir à cette place, la quatrième en partant du bas. C'est inacceptable."
Sans contester la victoire de sa propre favorite, la suédoise Loreen, Anggun a estimé que "certains concurrents n'ont pas mérité d'être devant nous, ni musicalement ni pour leur prestation scénique".
"Le copinage, la politesse entre pays qui se sont tapé dessus et qui s'aiment aujourd'hui à la folie, existent", a-t-elle regrettée en précisant que "la France ne fait pas le poids". "Etre à ce point déconsidéré pose question", a-t-elle affirmé, rappelant que l'Italie a "boudé" le concours pendant plusieurs années.

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser