Notre article "Ysa Ferrer au Bataclan 2009"

Ysa Ferrer au Bataclan 2009

  • by
Ysa Ferrer au Bataclan 2009
Après le succès de ses trois concerts donnés à la Nouvelle Eve les 6, 7 et 8 novembre 2008 et diffusés sur Pink TV le 16 mai 2009, nous ne voulions pas manquer la nouvelle représentation d’Imaginaire Tour qu’Ysa Ferrer donnait au Bataclan le 27 juin 2009, jour de la Gay Pride parisienne.

Première partie (Self Concept) :


Ysa Ferrer au Bataclan 2009
19h45, la première partie du concert commence. Deux danseurs investissent la scène, ils sont vite rejoints par le chanteur de Self Concept. Derrière ce projet aux sonorités new wave mixées à de la musique électronique se cache Michal révélé par la Star Academy.

Le chanteur d’origine polonaise débarque sur scène travestit en créature pour le premier titre. Il porte des lunettes qui forment un masque. Sur la seconde chanson, il conserve sa tenue composée d’ailes à plumes rouges et noires, mais se retrouve seul.

Pour le troisième morceau, le chanteur de Self Concept enlève ses ailes mais garde sa jupe en cuir noir ainsi que son marcel et son crucifix autour du cou. Le quatrième titre voit le retour des 2 danseurs. Self Concept a revêtu sa cape noire avec des manches rouges à l’intérieur et une grande croix argentée dans le dos.

La cinquième chanson voit la venue d’un troisième danseur avec une crinière à plumes. La première partie proposée par Self Concept s’achève à 20h05.

Ysa Ferrer au Bataclan :


Au début des années 90, la chanteuse est découverte sur France 2 dans la série télévisée Seconde B. Depuis, elle poursuit sa carrière dans la chanson et participe parfois à des tournages comme en 2007 où elle joue dans le film gay King size.

C’est la première fois que nous assistons à l’un de ses concerts même si nous l’avions déjà vu en live en juin 2007 pour le showcase donné au Virgin du Carroussel du Louvre pour les 10 ans du magazine Tribu Move et celui de la Glam As You à l'Elysée Montmartre en juin 2003.

Ysa Ferrer au Bataclan 2009

20h15, une voix mâle nous indique que "le lovarium system ouvrira dans quelques instants". Durant plusieurs minutes, cette phrase d’introduction est répétée alors que les lumières baissent d’intensité progressivement et que les fans frappent des mains en scandant "Ysa-Ysa-Ysa" !

20h20, le rideau s’ouvre à moitié. Le public du Bataclan découvre la scène totalement éclairée. Ysa Ferrer chante Welcome to my lovarium et lance un "bonsoir, ça fait plaisir de vous retrouver, vous m’avez tellement manqué...". Les trois écrans diffusent une projection représentant des bulles d’air qui remontent sous l’eau. L’artiste porte une robe couleur chair transparente agrémentée de strass. C’est cette même robe qui figure sur la pochette du DVD du spectacle.

Entourée de ses musiciens, Ysa Ferrer enchaîne avec Imaginaire pur avant de filer derrière la scène se changer. Ce titre est également le nom de son troisième album sorti en septembre 2008. Cela donne : "Je n'offre aucune garantie, ni sur l'amour, ni sur la vie... Si tu veux, si tu veux, si tu veux de moi...".

Ysa Ferrer au Bataclan 2009
Les rideaux lumineux qui composent les écrans projettent un petit film où les noms des villes défilent comme sur les panneaux d’affichage des aéroports. L’effet visuel ressemble à celui de Matrix. Les autres images en noir et blanc montrent un avion qui décolle sur le morceau électro Photocalls. "Ça veut dire koi ?" répète un homme sur cet interlude.

Sur l’introduction du titre suivant parlée en japonais, Ysa revient dans une robe d’inspiration japonaise avec des frou frou et des rubans colorés. Le visuel représente le visage d’une geisha. Entourée de ses deux danseurs, elle chante son titre Capsule hôtel dans une version plus rock que celle présente sur l’album. Selon nous, c’est l’un des meilleurs titres non extrait de son dernier album. Elle chante : "Au pays de Kitty, j'me suis fais la belle, j'ai blanchi toutes mes nuits, tutoyé le ciel…"

Ysa Ferrer lance "Ce soir, j’ai envie d’abuser de vous…" Sens interdit, une belle transition pour la prochaine chanson extraite de son dernier album. La mise en scène est jolie avec les danseurs qui ouvrent des éventails asiatiques autour d’elle. Le public se lève et chante durant ce titre.

Ysa Ferrer au Bataclan 2009
Ysa Ferrer prononce quelques phrases en russe et nous demande "Vous avez vu comment je parle bien le russe ?" La chanteuse française est fière d’avoir été invitée aux Victoires de la Musique Russes le 5 juin 2009. Elle a d’ailleurs tourné, pour son nouveau DVD, un reportage sur son succès en Russie. "Le pays des t.A.T.u.… On adore !" dit-elle en parlant du duo lesbien.

La chanteuse propose ensuite sa propre version du titre de Katy Perry, I kiss a girl, chantée simplement mais qui va très bien à la diva française. Elle reprend ensuite la thématique du Japon. On ne comprend d’ailleurs pas vraiment pourquoi elle a changé de sujet en parlant de Russie et en proposant cette reprise (bien qu’agréable).

Ysa Ferrer revient donc sur ce thème avec sa chanson Made in Japan. Ce titre était finalement sorti dans le commerce en juin 2003 après ses changements de maisons de disques qui ne la soutenaient pas assez. Chacun sait que la chanteuse est depuis, toujours attirée, par le pays du soleil levant. Sur la seconde partie du titre, elle prend sa guitare rose (avec un sticker Kitty) pour finir ce morceau dans une version plus rock.

Ysa Ferrer au Bataclan 2009
L’artiste quitte la scène pour se changer alors que débute l’interlude sous marin. Sur les écrans, on voit un ballet de méduses sur le titre Ederlezi. Le petit film se termine sur des images du corps d’Ysa Ferrer allongé comme sur les visuels de son troisième album.

Le visuel suivant, très 80s, s’enchaîne sur l’écran principal du fond de la scène. "I love punk" est écrit avec des couleurs fluos et noires. Ysa revient sur scène dans une jupe écossaise et un t-shirt blanc qui contient l’inscription "I love punk" et de nombreux motifs. Le petit gimmick "Awawa" d’ I’m a girl est repris en cœur. Le morceau est ici mixé à des sonorités électroniques. Elle remercie alors son public.

Le titre suivant est une version groove de Mes positions, un très joli morceau de son dernier album. L’illustration alterne des images du Rubik’s cube et celles d’Ysa Ferrer qui se dandine derrière une toile aux couleurs changeantes. L’artiste féminine présente alors son équipe de 4 musiciens (une bassiste, un guitariste, un batteur et un clavier caché derrière ses ordinateurs), puis bois un peu. Il fait depuis quelques minutes une telle chaleur dans la salle du Bataclan.

La chanteuse, née à Oran en Algérie, évoque ensuite les étiquettes qu’on nous colle souvent ; elle les enlève A coups de typ-ex. C’est d’ailleurs le nom de son tout premier single sorti en 1995 qu’elle interprète ensuite. C’est l’un des deux titres de son album "D'essences naturelles" qu’elle chantera ce soir. Il est ici revisité à la guitare dans un style toujours aussi groovy. Derrière, le visuel blanc représente des dessins qui s’effacent au typ-ex. Ysa Ferrer porte toujours son t-shirt punk et son foulard écossais autour du cou, ses longues bottes rouges aux lacets fluos.

Ysa Ferrer au Bataclan 2009
Sur les premières notes jouées au piano, Nina Morato rejoint Ysa Ferrer sur scène. Les deux chanteuses interprètent L’allumeuse, un joli morceau qui figurait sur l’album éponyme de Nina sorti en 1996.

Nina Morato a représenté la France à l'Eurovision en 1994. Elle avait terminé 7ème avec la chanson Je suis un vrai garçon. Nina est surtout connue en France pour son hit "Maman". Comme beaucoup de gays fans de l’Eurovision, nous imaginons d’ailleurs bien Ysa Ferrer participer à ce grand concours de la chanson. Si France Télévisions pouvait y penser…

Pour info, en novembre 2008, Ysa Ferrer avait invité son amie Chi Chi LaRue sur la scène de la Nouvelle Eve. Ensemble, elles avaient repris Où sont les femmes, le tube de Patrick Juvet.

Ysa Ferrer au Bataclan 2009
L’écran représente la lune pour illustrer la chanson suivante. Allongée au sol, Ysa Ferrer nous propose une autre chanson douce Lullaby, second titre issu de son premier album (1995). Sur les sonorités japonaises qui clôturent ce titre, les danseurs, vêtus de noir, jouent avec des ballons blancs… sous le regard de la lune.

Ysa Ferrer fait ensuite son retour sur la scène du Bataclan dans une robe de soirée. Son voile noir laisse transparaître les courbes de la jolie diva. Sous une lumière rose, elle propose une nouvelle ballade jouée au piano (Out here) on my own, qu’elle dédicacera à sa maman à la fin.

Visiblement émue, la jeune maman, d’une petite Nova-Louna en 2001 et de Orian en 2006, déclare "Ma pudeur, je la place là...". Puis, elle entame Mourir pour elles, une autre ballade un peu plus up tempo, enregistrée en 2000 mais qui ne sortira pas dans le commerce. Le Bataclan est transformé en cabaret : la boule disco éclaire le public de toutes ses facettes.

Ysa Ferrer au Bataclan 2009
La projection suivante est très travaillée avec un corps futuriste qui se compose peu à peu sur les notes électroniques de New robot generation. Cet interlude est chanté alors que le personnage prend la forme définitive d’Ysa et de ses mèches colorées.

La salle est plongée dans le noir alors qu’Ysa Ferrer est attachée à des rubans sous une lumière blanche. L’interlude est mixé au titre Les yeux dans les yeux ici joué dans une version plus trancy. Le public scande d’incessants "Ysa-Ysa-Ysa" !

"Je vous parle beaucoup de la Russie ! C’était un truc énorme... mais (il n’y avait) pas vous !" Elle se met ensuite à raconter l’anecdote d’une journaliste qui lui avait demandé si elle devait écrire un livre qu’elle en serait la première phrase. "Once upon a time...". Une jolie transition pour la chanson suivante.

Ysa Ferrer au Bataclan 2009
Les premières notes de Mes rêves sont jouées alors que l’écran projette déjà l’image d’un cerveau qui pivote sur lui-même. Un beau cœur rouge apparaît également. Le titre Mes rêves, parolé par son compagnon-pygmalion Daniel Castano, se termine par un acappella repris en chœur par le public.

Accompagnée de sa bassiste qui joue la choriste sur ce morceau, Ysa Ferrer chante Circonstanciel, une chanson de son album "Kamikaze" qu’elle n’avait pas faite à la Nouvelle Eve en novembre 2008. Un titre qui accroche bien avec ses paroles "J’veux pas d’ces chansons là…" Les trois lettres YSA s’inscrivent sur l’écran situé derrière la scène.

La chanson suivante est Flash in the night. Toujours entourée de ses deux jolis danseurs, Fred et Laurent, Ysa Ferrer joue la cosmic girl avec son corset argenté et ses moon boots à fourrure blanche. La chanteuse est acclamée par son public parisien sur ce tube sorti en 1999.

Ysa Ferrer au Bataclan 2009
Le visuel en noir et blanc suivant représente tour à tour un chien, un as de pic et le corps d’Ysa. Dans ces images en noir et blanc, la chanteuse joue la dominatrice et répète J’ai pas sommeil. Il faut d’ailleurs préciser que toutes les images du show ont été réalisées par Alain Escalle, le créateur des projections vidéos des spectacles de Mylène Farmer.

Après cet interlude, Ysa Ferrer revient interpréter To bi or not to bi dans un nouveau short moulant et des franges qui pendent sur son ventre. Elle est accompagnée de ses deux danseurs devant un visuel qui énumère les paroles de la chanson : "Laisse-moi vivre ma vie, aimer qui j'ai envie, Je suis comme je suis, libre de corps et d'esprit..." que les fans reprennent ensemble.

En entendant les premières notes de piano, nous reconnaissons le single On fait l’amour qui sample "La Serenissima" de Rondo Veneziano.

Ysa Ferrer au Bataclan 2009
Tout en chantant, Ysa joue avec sa cravache et chevauche ses danseurs alors que des images suggestives s’enchaînent sur l’écran. Puis, l’artiste se retire de scène sous les acclamations du public.

Le rideau s’ouvre une dernière fois pour le retour d’Ysa Ferrer qui vient chanter son dernier titre Last zoom. Ce nouveau single inédit est extrait de la réédition de son dernier album "Imaginaire Pur Reloaded". Il s’agit d’un double CD qui contient également 11 remixes signés notamment par Tommy Marcus & Xavier Seulmand, Clem B et Fortune Tailors. La photo de Slam est revue pour cette réédition par le graphiste Kinu Sekigushi. Au rayon marchandising, on a d’ailleurs retrouvé ces visuels édités sous forme de kakémono.

L’énergie rock de Last zoom, qu’elle avait déjà chanté à La nouvelle Eve dans une autre version, met le feu au Bataclan. 21h50, c’est la fin du concert. Ysa fait venir sur scène toute l’équipe qui a réalisé le spectacle "Imaginaire Tour". Elle remercie toute la troupe qui s’est occupé du son à l’éclairage… "Ca fait du bien !"

Ysa Ferrer au Bataclan 2009


Ce soir de Gay Pride, Ysa Ferrer a vraiment enflammé le Bataclan. Pour ceux qui n’ont pas pu voir et ceux qui aimerait revoir ce spectacle, le DVD de ses concerts à la Nouvelle Eve est disponible depuis le 6 juillet 2009.

www.ysaferrer.com
www.myspace.com/ysaferrer
www.myspace.com/selfconcept

Apprenez-en plus en visitant les liens ci-dessous
Site officiel d'Ysa Ferrer

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser