Notre article "Clara Luciani @ Zénith de Paris - Mars 2022 (Concerts)

Clara Luciani @ Zénith de Paris - Mars 2022

  • by
Clara Luciani @ Zénith de Paris - Mars 2022
Clara Luciani au Zénith de Paris le 31 mars 2022 ? Nous avons hésité un temps puis nous nous sommes dit qu’avec deux albums "Sainte-Victoire" et "Cœur", et sa poignée de singles efficace, la jeune chanteuse de 29 ans avait de quoi tenir la scène pendant une bonne heure.



Première partie par Mauvais Oeil


20 h Clara Luciani nous annonce en voix off que sa première partie est assurée par Mauvais Oeil.

Première partie par Mauvais Oeil


Ce groupe français est composé de la chanteuse Sarah Benabdallah et d’Alexis Lebon. Sarah est d’origine algérienne et on peut dire que cela s’entend dans leur musique. Alexis, lui, a des origines roumaines, si bien que le jeune duo s’amuse à marier Orient et Occident. Elle chante en arabe et en français, et lui est un multi-instrumentiste tantôt à son console, à ses synthés ou à la guitare manouche.

Le duo que nous découvrons ce soir commence avec Constantine, un titre chanté en français par la jeune femme, tandis que son complice aux cheveux bouclés reste derrière ses machines. Il s’en échappe une musique à la fois traditionnelle et synthétique.

Après une salutation rapide (Bonsoir Paris !), ils enchaînent avec Crève-cœur, un titre à l’ambiance plus latine mais toujours avec des instruments arabisante.

Sur le titre suivant, qui s’intitule Pourtant j’y crois (ou "Et pourtant"), on se rend compte qu’Alexis est un musicien complet puisqu’il est à la guitare désormais.

« On ne va pas parler beaucoup puisqu’on veut jouer un max de musique. Merci de votre accueil ! » lance-t-elle avant de poursuivre avec un autre morceau toujours Middle East dans ses sonorités.

Là pareil, nous rencontrons des difficultés pour l’identifier mais il doit s’agir de Tu ne me vois pas (ou "Celle que tu crois").

Sarah danse beaucoup. Ces musiques lui conviennent bien notamment parce qu’ils sont auteurs-compositeurs de leurs propres titres.

On s’appelle Mauvais Œil dit-elle pour présenter le groupe qui nous fait penser à Transglobal Underground et Natacha Atlas. Ils enchaînent avec Mektoub une chanson électro-orientale d’un très bon niveau et qui fait danser la fosse du Zénith dans laquelle nous nous trouvons. Il s’agit de leur prod la plus dance tout en restant mainstream. Musicalement c’est bon mais dommage que l’acoustique soit de cette qualité. On espère mieux pour le concert de tout à l’heure.

D’ailleurs, Sarah précise que Clara (Luciani) adore danser sur la chanson qui arrive. Il s’agit d’Afrita qui est tout aussi bonne que la précédente. Elle raconte en langue arabe les aventures d’une femme jalouse/vicieuse. Ce morceau est dansant et entêtant avec un petit côté psyché. C’est comme si on était en club au Moyen-Orient ou au Magreb.

Le public frappe des mains en rythme et est visiblement conquis par cette première partie.

Sachez que Mauvais Œil a aussi enregistré une superbe reprise d’ "Eve lève-toi" de Julie Pietri et que cette nouvelle version est excellente, même s’ils quittent la scène du Zénith de Paris sans nous l’interpréter.

Le duo français se produira à La Maroquinerie à Paris le 8 juin 2022 pour ceux qui veulent découvrir leur "bled wave".

Nous attendons leur premier album pour bientôt et espérons les voir à Eurovision France l’année prochaine.

Résumé du concert de Clara Luciani


20h52. L’imposant rideau sur lequel s’affichait déjà le nom de Clara Luciani nous fait apercevoir en transparence maintenant la silhouette de la chanteuse. Les battements de cœur se font entendre et l’on reconnait le titre d’ouverture.

Le rideau tombe d’un coup et Clara Luciani au milieu de sa troupe composée de musiciens et de choristes apparaissent devant nous. Le décor couleur jaune moutarde, du sol au plafond, nous transporte sur une scène des années 70. D’ailleurs, ses musiciens portent des costumes vintage datant de cette décennie.

Cœur est le titre éponyme de son dernier album sorti il y a bientôt un an. La star du jour y chante "L’amour ne cogne que le cœur".

"Bonsoir Paris" lance t-elle à l’attention de son public parisien venu remplir le Zénith et enchaîne directement avec un autre titre très fort. Il s’agit de Amour toujours, son nouveau single, dans lequel Clara chante, et nous avec elle : "A la folie, passionnément…".

"Pour une fête réussie, il faut que chacun donne un peu de soi… Il faut danser…" et indique que maintenant que la température est montée, nous devons être prêt pour la chanson qui suit.

Celle-ci c’est Nue et est extraite de la réédition de son album « Sainte Victoire » sorti en 2018. C’est un troisième titre très fort que l’on apprécie vraiment de découvrir en live, sans pouvoir empêcher notre crainte de la voir griller de suite toutes ses chansons fortes.

Résumé du concert de Clara Luciani


Clara toujours dans sa tenue argentée comme une boule à facettes avec ses petits carrés réfléchissants prend plaisir à danser et multiplie ses petits pas avec malice. Elle va chercher son guitariste, s’approche de la fosse en souriant, et semble donc moins anxieuse qu’elle ne doit l’être intérieurement.

Le tempo ralenti pour Les fleurs. Des fleurs sont justement projetées sur les rideaux qui composent le décor de ce show. Après ces trois précédentes chansons qui sont aussi des tubes, Mademoiselle Luciani en vient à cette ballade, ou plutôt à ce mid tempo qui est une respiration de sa setlist.

Le tempo s’accélère à nouveau sur Bandit, une chanson qui sonne plus comme les premières et est donc différente de la précédente. Des formes géométriques sont projetées maintenant sur ces tissus forcément puisque que son décor ne contient pas d’écran.

Pendant le court instant où la scène est mise dans la pénombre subitement, Clara Luciani retire sa veste et prend une guitare pour interpréter Comme toi. La musique est beaucoup plus rock et les lumières sont rouges maintenant. C’est un rock bien appréciable en live.

Résumé du concert de Clara Luciani


Deux rangs de spots éclairent en bleu la scène pour un moment plus calme dans ce concert. Sur le titre éponyme de son EP sorti en 2017 : Monstre d'amour, les chœurs sont bien présents. "Dis-moi pourquoi je sombre" nous chante-t-elle sur ce titre alors que les lumières des téléphones scintillent en contraste avec la pénombre qui règne sur scène, à l’exception de Clara qui reste en pleine lumière.

La chanteuse pose sa guitare et revient à un morceau rythmé intitulé La place. Celui-ci figure sur son album "Cœur" et elle le chante alors que sa silhouette apparaît derrière en projections.

La jeune femme est charmeuse et nous aimons la façon élégante qu’elle a de se mouvoir sur scène.

En interprétant Mon ombre, elle exécute quelques pas de danse. C’est une petite chorégraphie à mi-chemin entre la danse et une gestuelle théâtrale sur les parties de batterie. Justement son ombre danse comme elle en arrière-plan.

Seule sur scène désormais, Clara indique n’avoir jamais imaginé faire son propre Zénith de Paris et présente son ami Alban qui l’accompagne aux claviers sur le titre « Dors », une ballade acoustique qui est superbement émouvante ici en piano voix.

Résumé du concert de Clara Luciani


Toujours avec à la main son micro avec fil, Clara Luciani nous raconte "une histoire comico-triste". C’était en concert à Marseille il y a plus de 6 mois. Le public a longtemps cru que Julien Doré serait sur scène avec elle pour leur duo… Jusqu’à ce que les lumières s’allument et que de nombreux spectateurs soient déçus en se rendant compte que non Julien ne serait pas aux côtés de Clara ce soir-là. Le public y a cru jusqu’au bout et elle préfère dorénavant prévenir afin que le public ne soit pas déçu.

Même si elle nous parle des bouclettes de Pierre qui va remplacer son duettiste, nous espérons secrètement quand même, et en cette veille du 1er avril, que Clara soit rejointe par l’interprète de "Paris-Seychelles", "Coco câline" et "Nous".

Résumé du concert de Clara Luciani


C’est bien sûr le très réussi Sad & Slow que Clara interprète, sans Julien Doré donc, mais avec son musicien Pierre. "On vend son numéro au merch' !" lance-t-elle avec humour pour ponctuer cette séquence.

Cette fois-ci, nous allons avoir le droit à un vrai duo. Sur Summer wine, magnifique chanson de Lee Hazlewood avec des paroles que Clara Luciani a adapté elle-même en français, elle se fait accompagner du chanteur du groupe écossais Franz Ferdinand. Alex Kapranos (50 ans) serait même son compagnon depuis 2020.

Résumé du concert de Clara Luciani


Alex est très élégant dans sa chemise en velours et couleur bleue jeans sur ce duo qu’ils ont enregistré en 2020 et qu’ils ont déjà chanté ensemble à l’Olympia en 2019. Sur la scène du Zénith de Paris, les gestes sont théâtraux entre eux, comme s’ils se tournaient autour.

C’est un titre des années 60 que nous aimons beaucoup aussi, et que nous sommes donc heureux d’entendre ce soir en live. Il a notamment été repris en italien par Dalida en 1969, et en français par Marie Laforêt et Gérard Klein la même année sous le titre "Le Vin de l'été". Et il y a quelques années par Isabelle Boulay et Benjamin Biolay, ainsi que Cœur de Pirate.

Celle qui a fait ses débuts en 2011 avec le groupe La femme, et avec Nouvelle Vague en 2016, se réjouit qu’on puisse de nouveau draguer. Elle s’en fait un devoir de nous offrir un moment drague. "Vous êtes venus avec votre crush et vous ne savez pas quand… Le moment c’est maintenant ! Plaisir d’offrir… joie de recevoir" lui répond le public en chœur avant qu’elle nous interprète Tout le monde (sauf toi).

Sans transition, c’est avec Le chanteur qu’elle nous fait fredonner encore sur ce qui pourrait être le prochain extrait de son album très réussi.

En dansant également, Clara prend plaisir et est à l’aise sur scène ; une plus grande assurance prise par l’artiste qui a donné dix concerts à guichets fermés ces trois dernières semaines.

Elle nous annonce vouloir faire un "Clara-oké". Pas sur "La grenade" non et heureusement car cela aurait été la gâcher. C’est sur La baie avec les paroles qui s’affichent en haut au centre de la scène que nous chantons sur son cover du groupe Metronomy, qui figure sur son premier album "Sainte-Victoire". L’artiste nous laisse chanter le premier couplet avant d’entonner avec nous le refrain.

Résumé du concert de Clara Luciani


Pour Le reste, le premier single de son deuxième album "Cœur", au "refrain enfantin", on va rajouter de la difficulté car il convient de faire le geste « avec dédain » également. Et tout le Zénith se prête au jeu avec elle !

Sans prévenir, ils envoient La grenade, son plus gros succès à ce jour. Le public est en liesse sur ce titre au message féministe. Vous avez été parfaits ! nous dit-elle. Vous avez chanté autant que moi ! Vous allez continuer à vous surpasser, à chanter et surtout « Respirez encore » ! C’est donc tout logiquement, qu’elle nous chante Respire encore, notre chanson préférée de son album « Cœur ». Ce titre pop/disco plein d’énergie fait bien sûr se déhancher le public et encore chanter à tue-tête avec elle.

Après qu’elle est quitté la scène, la salle est plongée dans le noir trois minutes ou presque. Clara Luciani revient avec sa guitare et sa petite voix, à travers laquelle on ressent qu’elle n’est pas si assurée que cela. Carla présente ses trois chœurs… qui méritent un ciel étoilé par les lumières des smartphones. C’est justement J’sais pas plaire, une chanson autobiographique qu’elle interprète a cappella avec ses choristes.

Résumé du concert de Clara Luciani


Les musiciens reviennent sur scène pour Ma sœur… chanson que la star a dédiée à la sienne en 2019. Léa, qui est aussi chanteuse, sous le nom d'Ehla, a participé au concours Destination Eurovision 2018 avec le titre "J’ai cru". "Je sais que tu es là et cette chanson est pour toi ! en s’adressant à sa frangine.

Nouvelle petite sortie de scène, et elle revient avec du disco et une reprend l’hymne disco de Donna Summer "I feel love" qui se transforme ici en C'est l'amour. C’est très plaisant de revisiter ce titre ainsi. Les "Love Love Love", "C’est l’amour" et "I feel love" s’affichent au-dessus de leur tête.

Résumé du concert de Clara Luciani


22h30. La troupe entourant la chanteuse nous tourne le dos pour immortaliser le moment en photo.

Après une brève sortie de scène pendant laquelle un technicien vient installer son micro, Clara revient devant nous la voix légèrement tremblante. Elle nous dit qu’elle "pourrait passer toute la nuit, mais que pour l’instant elle n’a fait que deux albums…". Puis, elle remercie son équipe sur scène mais aussi les autres puisqu’ils sont 50 sur la route avec elle.

Les lumières éclairent en rouge le décor pour son Au revoir, une ballade mélancolique dans laquelle elle parle de l’Olympia et du Zénith… puisque dans cette chanson écrite pendant le premier confinement, elle se tourmentait de ne jamais remonter sur scène.

Le public reste un moment pour danser dans la fosse avec plaisir sur le "Spacer" de Sheila.

Que de bons titres/tubes dans ce concert de Clara Luciani, qui reste une jeune artiste avec 5 ans de carrière. Avec ses chansons feel good, son concert est une fête comme l’est son album.

Nous apprécions son dynamisme sur scène et surtout le fait que le son est fidèle à celui de ses disques avec en prime l’apport des instruments en live.

Clara Luciani sera restée habillée pareille du début à la fin, dans sa tenue iconique, chic et boule à facettes à la fois. Féminine en pantalon sans avoir a changé de robe plusieurs fois comme d’autres le font fréquemment.

A cette setlist, il manque le titre "Drôle d’époque" que nous aimons beaucoup et que nous avons découvert dans le film « Miss ».

Clara Luciani marque une petite pause dans sa tournée des Zénith avant de revenir dans cette même salle les 18 et 19 mai prochain. Elle reviendra aussi à Paris en décembre prochain pour un concert dans une salle encore plus grande. C’est en effet à l'Accor Arena que la jolie brune se produira le 8 décembre 2022.

Setlist de Clara Luciani


  • Cœur
  • Amour toujours
  • Nue
  • Les fleurs
  • Bandit
  • Comme toi
  • Monstre d'amour
  • La place
  • Mon ombre
  • Dors
  • Sad & Slow
  • Summer wine (de Lee Hazlewood ) (avec Alex Kapranos de Franz Ferdinand)
  • Tout le monde (sauf toi)
  • Le chanteur
  • La baie (Metronomy cover)
  • Le reste
  • La grenade
  • Respire encore
  • J’sais pas plaire
  • Ma soeur
  • C'est l'amour (de Donna Summer)
  • Au revoir

Photos du concert de Clara Luciani au Zénith de Paris




Apprenez-en plus en visitant les liens ci-dessous
Facebook de Clara Luciani
Instagram de Clara Luciani

Vos réactions / commentaires

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser