Notre article "Melodifestivalen 2022 : 1ère manche (Melodifestivalen 2022)
Agenda Clubbing MAP GAY PARIS resto bars shopping club cruising sex Playlist Youtube/Spotify Agenda Concert Nouveautés musicales Album Single Associations gay LGBTQIA+ Eurovision

Melodifestivalen 2022 : 1ère manche

  • by
Melodifestivalen 2022 : 1ère manche
Ce 5 février à Stockholm, les suédois commencent leur sélection pour le concours Eurovision 2022 qui se déroulera à Turin (Italie) en mai prochain. 28 artistes sont en compétition pendant 6 semaines.

Ce soir, c’est la première manche avec sept candidats suédois qui s’affrontent dans la Avicii Arena. Le dj suédois décédé en 2018 a donné son nom à cette salle de spectacle, auparavant prénommée Ericsson Globe.

On a appris cette semaine que les trois premières émissions auront lieu depuis cette Avicii Arena, et que les trois suivantes seraient au Friends Arena où a lieu habituellement uniquement la finale. Le Covid a contraint les organisateurs à annuler la tournée habituelle, mais après les émissions sans public de l’an passé à l’Annexet dans la capitale suédoise également, cette année les shows seront en public.



Oscar Zia (un charmant gay de 25 ans) est à la présentation de cette édition, après avoir co-présenté une soirée du Melodifestivalen 2021 et participé en tant que chanteur en 2014 et 2016, et choriste en 2013.

Sont en compétition ce soir : Malou Prytz, Theoz, Shirley Clamp, Omar Rudberg, Danne Stråhed, Cornelia Jakobs et Robin Bengtsson.

Le système de vote a changé cette année. Nous vous l’expliquerons plus loin dans cet article.

Introduction




L’émission commence par des images de la nature suédoise au son de la cornemuse. La vidéo se poursuit avec la statuette du concours qui suit un long parcourt jusqu’à Stockholm.

Dans l’enceinte de l’Avicii Arena, Tusse (20 ans) brandi la statuette au bout de son bras comme l’an passé après sa victoire en entonnant le morceau avec lequel ce dernier a remporté le Melodifestivalen 2021 : Voices (14ème au concours à Rotterdam).

Une chorale composée de jeunes adultes l’accompagne ensuite avant qu’Oscar Zia vienne chanter avec lui avant le dernier refrain.

Ces deux jeunes qui font partie de la communauté LGBTQIA+ font bouger les mentalités dans leur pays et ont la particularité ce soir d’avoir les ongles maquillés, ce qui est très tendance pour les hommes depuis quelques mois.

Côté vestimentaire, Oscar porte une veste noire sur un t-shirt au col et aux larges manches pailletées. Tusse, lui, a une tenue noire aux manches dorées en fausse fourrure.

La venue de Tusse ce soir marque l’un des premiers changements de la soirée. Habituellement, le vainqueur de l’an passé voit sa chanson totalement réorchestrée en finale. Là, c’est lui-même qui l’interprète en duo avec le présentateur. C’est bien de boucler la boucle ainsi.

Farah Abadi est là pour donner main forte à Oscar Zia et est en charge de donner la parole aux artistes en green room, salle au tapis rouge où patientent actuellement les auteurs-compositeurs, et bientôt les artistes après leur passage.

Au centre de cet espace trône la statuette géante sur laquelle est inscrit le nom des artistes qui ont remporté le concours depuis 1958.

Participants


Participants


Les 7 artistes en compétition apparaissent pour faire un coucou. Oscar rejoint Farah en green room.

Après une courte séquence avec deux marionnettes masculines dans leur salon, la compétition est enfin ouverte.

Dans le petit reportage d’avant prestation, l’artiste se découvre est avec l’intervieweuse Farah Abadi. Malou Prytz l’accueille en salle de répétitions. Elle lui confie avoir été marquée par EMD, Danny Saucedo et Eric Saade (nous aussi !).

1. Malou Prytz - Bananas


Alice Gernandt, Jimmy "Joker" Thörnfeldt, Joy Deb, Linnea Deb

Malou Prytz n’a que 18 ans (bientôt 19) mais en est déjà à sa 3ème participation au Mello (2019 et 2020)

Sur un sol en damier (qui figure aussi sur le pantalon des danseurs), Malou apparaît les yeux maquillés en vert-bleu et avec strass-paillettes sur tous les contours.

Un tout nouveau look pour celle que l’on a découvert adolescente, et qui ce soir a sorti les pattes d’eph vert pour un look tendance new hippy tout droit sorti d’une friperie.



La chanteuse revient avec un nouveau son aussi, toujours pop mais un peu rock à la Avril Lavigne. C’est festif et a un petit côté Christina Aguilera des débuts mais ses auteurs ont déjà contribué à des morceaux beaucoup plus forts.

Malou Prytz donne ses impressions à Farah Abadi, tout de suite après sa prestation et à l’arrière de la scène.

2. Theoz - Som du vill


Tobias Lundgren, Axel Schylström, Tim Larsson, Elize Ryd, Jimmy “Joker” Thörnfeldt

Theoz est un jeune artiste de 16 ans, qui apparaissait dans le « Shuffla » de Samir & Viktor en 2018. On le voit maintenant en vidéo avec Farah Abadi sur le lieu des répétitions avec ses danseurs, dont les beaux Lamin Holmén et Kenny Lantz. Il se souvient de Swingfly (2011), il n’avait pourtant que 6 ans, et de Mans Zelmerlöw (2015).



Dans sa doudoune bleue, marine ou bordeaux, Theoz chante devant des paravents blancs entouré de ses danseurs en orange sportswear.

C’est un titre feel good qu’il défend, de la pop dance en suédois avec une rythmique funky à la guitare. La proposition de Theoz nous plait mieux que celle de Malou Prytz tout à l’heure.

Une nouvelle petite vidéo des deux marionnettes vient ponctuer la soirée.

3. Shirley Clamp - Let there be angels


Mats Tärnfors, Pelle Nylén, Shirley Clamp, Jakob Skarin

Shirley Clamp fait son grand retour au Melodifestivalen après 8 ans d’absence et ce pour une sixième participation après 2003, 2004, 2005, 2009, 2011 et 2014.

Shirley apparait dans sa vidéo d’intro depuis la salle de répétition et le réalisateur nous montre de brefs extraits de ses prestations au Mello. Linda Bengtzing passe dans le couloir et la salue furtivement. Elle sera en compétition aussi cette année mais dans la troisième manche (19 février). On ne voit cependant pas Shirley danser ce qui veut sûrement dire qu’on va avoir le droit à une ballade.



En effet, c’est une ballade interprétée en anglais qui décolle dans un second temps mais on s’attendait à mieux... et à une touche de schlager. Cette chanson est cependant parfaite pour passer sur les radios suédoises pour adultes.

Shirley a la voix parfaite (à la Adele) et est à l’aise sur la scène de l’Avicii Arena. Sa tenue de scène est composée d’un voile noué sur la partie supérieure et de couleur vert d’eau.

Shirley se dédouble à un moment en hologramme. Pas sûr cependant que cela suffise pour se qualifier pour la suite.

Le grand Oscar annonce Omar.

4. Omar Rudberg - Moving like that


Omar Rudberg, Gustav Blomberg, Amanda Kongshaug, Kristin Marie

Omar Rudberg est lui aussi de retour au Mello, et ce après 2017 (dans le boygroup FO&O), et en solo en 2019.
Il est interviewé dans son salon alors qu’il joue aux jeux vidéos avec deux amis. L’artiste se souvient de Carola lorsqu’elle est venue interpréter un remix de son succès Framling pour ses 30 ans en 2013. Omar n’avait que 10 ans.

Avec ses cheveux bouclés et ses boucles d’oreilles, le jeune homme aux origines vénézuéliennes est vraiment « cute ». La star de la série Netflix « Young royals » a du sex appeal et ne dissimule pas sa part de féminité.



Sa tenue de scène est ultra scintillante, avec des reflets gris comme son pantalon en sky. La scène est assez peu éclairée en blanc et en noir alors que les spots éclairent l’artiste en rose par moments.

Les danseurs Lamin et Kenny sont très virils à ses côtés dans leurs tenues de cuir noir.

Son titre interprété en anglais contient beaucoup de boucles et est très dansant. C’est notre préféré ce soir pour le moment.

Pour les fans d’Omar Rudberg, à noter que l’artiste a sorti le mois dernier le morceau latino « Mi casa su casa ».

Oscar Zia est maintenant dans le public en compagnie d’une jolie femme tout droit sortie d’une story Instagram.

5. Danne Stråhed - Hallabaloo


Danne Stråhed, Fredrik Andersson, Erik Stenhammar

Avec Danne Stråhed, on part à la campagne ! Dans sa vidéo d’introduction, il fait visiter sa salle des fêtes à Farah Abadi.



A la guitare avec ses six musiciens, Danne interprète sans surprise un titre de schlager-country-rock, très champêtre et feel good quand on est dans ce délire. Mais, il faut toujours se méfier de ce type de chanson décalée car les suédois en sont friands.

En backstage ensuite, Farah tend le micro à Shirley Clamp ainsi que Danne Stråhed, faisant ainsi d’une pierre deux coups.

6. Cornelia Jakobs - Hold me closer


Isa Molin, David Zandén, Cornelia Jakobsdotter

Cornelia Jakobs a participé au Melodifestivalen 2011 et 2012 au sein du girlsband Love Generation. Elle a donc pris son temps avant de revenir en solo.

Avec Farah dans sa cuisine, Cornelia fait copine-copine puis idem sur son sofa à l’heure de Fika, l’heure du thé en Suède.



Sur scène, elle apparait assisse avec son petit gilet disco à franges argentées. Les cheveux coupés au carré et les pieds nus, c’est une ballade assez live/acoustique mais bien produite qu’elle dévoile.

Son morceau décolle moins qu’on ne l’attendait, mais on reste suspendu à ses lèvres pendant 3 minutes. On aime beaucoup dès la première écoute, c’est original, et c’est même notre deuxième préférée pour le moment.

7. Robin Bengtsson - Innocent love


David Lindgren Zacharias, Victor Sjöström, Victor Crone, Viktor Broberg, Sebastian Atas

Robin Bengtsson revient pour une quatrième participation au Melodifestivalen : 2016, 2020, et surtout sa victoire en 2017 avec "I can’t go on"… et une 5ème place à l’Eurovision.

On part chez Robin dans sa maison et il accueille les spectateurs en toute simplicité, la barbe très courte et en t-shirt qui ne cache rien de ses bras tatoués. Il nous emmène dans son bureau équipé d’un PC et de grosses enceintes. Le suédois cite le groupe Rolandz et l’on revoit rapidement un extrait de sa prestation sur "I can’t go on".



Vêtu d’une chemise blanche, ouverte sur un t-shirt noir et une chaîne argentée et entouré de deux musiciens, Robin Bengtsson dévoile un titre aux sonorités pop rock avec un beat pop rapide et une vibe 80s.

Sous un éclairage vert/rouge d’abord, il est ensuite seul sur la petite scène-écran en avant et sous trois rangées de spots avant de retourner sur la scène principale pour le final.

Ce titre n’est pas son morceau le plus accrocheur selon nous mais cela est surement celui qui colle le mieux à ce qu’est vraiment cet amateur de ballades à motocross.

Nous revoyons un extrait des sept chansons en compétition et finalisons nos classements qui sont les suivants 4-6-7-2-3-1-5 pour l’un, 4-7-6-2-3-1-5 pour l’autre.

Interval Act 1


Nous revenons au 10 octobre 1996, le jour de naissance du petit Oscar Zia. Il mesure désormais plus d’1m90 et nous chante une ballade en suédois sur son enfance pendant que s’affichent des photos de famille.

On reconnait Empty room (2008) de Sanna Nielsen, sur laquelle il cite Mans Zelmerlöw, Johan Glans, Sanna Nielsen mais aussi Zlatan, Timbuktu et Siw Malmkvist.

Cette nouvelle version s’intitule Skåneland et est dédiée à sa région la Scanie (Skåne en suédois et en danois), au Sud de la Suède. Cette émission devait d’ailleurs se tenir à Malmö avant qu’il ne soit décidé qu’elle se déroule à Stockholm en raison du Covid.

Pour conclure ce tableau quatre portes drapeaux viennent agiter sur scène celui de la Scanie, qui prend la forme d’une croix jaune sur fond rouge.

Et c’est finalement Mans Zelmerlöw qui dit à la place d’Oscar le fameux …vi har ett resultat ! Voici les résultats !

Premier candidat en finale


Les 7 artistes sont alignés sur la scène dans l’attente des résultats.

Nouveauté : nous allons connaître le nom de l’artiste arrivé en tête parmi les sept et qui se qualifie d’office pour la finale. Suspense donc… et c’est Cornelia Jakobs qui est arrivée en tête des votes. C’est une surprise ! On s’attendait plutôt à Robin Bengtsson ou Omar Rudberg, mais les deux beaux mecs doivent encore attendre un peu avant de découvrir le sort qui leur est réservé. L’ex-Love Generation se voit remettre le bouquet de fleurs par Farah Abadi. Elle ne chante pas sa chanson à nouveau, contrairement à ce que faisaient les deux gagnants ces dernières années.

Premier candidat en final


Oscar est entouré des quatre danseurs et danseuses dans leurs tenues en mousse représentant les émoticônes de l’application du Mello. Les téléspectateurs sont appelés à voter à nouveau pour les six autres participants.

Nous revoyons les extraits qui restent en compétition, à savoir les prestations de Malou Prytz, Theoz, Shirley Clamp, Omar Rudberg, Danne Stråhed et Robin Bengtsson.

Oscar nous montre des photos de jeunes sex-symbol suédois (le public gay est ravi !) comme s’il feuilletait un calendrier masculin en fin d’année : Mans Zelmerlöw, Eric Saade, Danny Saucedo, Benjamin Ingrosso, Anton Ewald, Anton Hagman… Ils sont tous là ou presque !

Tout ça pour nous annoncer l’invité exceptionnel de cette soirée : Eric Saade !

Interval Act : Eric Saade


Eric Saade est au piano dans la pénombre et nous interpréte une nouvelle version de "Manboy", le titre avec lequel il s’est classé troisième au Mello 2010. Des images et vidéos d’archives s’affichent à l’arrière de la scène.

Interval Act : Eric Saade


Après qu’aient retenties des brides de son morceau "Hearts in the air" en transition vers le prochain morceau, "Popular" (2011), Eric se lève et vient rejoindre son crew de musiciens, choristes et danseurs, tous alignés.
Il danse avec danseurs parmi les musiciens sur cette version live. Une section de cuivres retentie ensuite pour quelques notes de "Girl from Sweden", et sur le titre "Sting" (2015) que le brun chante ensuite. Monsieur Saade est à la guitare mais la quitte rapidement pour rejoindre ses danseurs, sur la scène annexe.



Ceux-ci et celles-ci défilent comme sur un podium dans leurs tenues sombres et chic. Ceux sont les notes de "Every minute" (deuxième au classement final en 2021) qui raisonnent ensuite, et ses accompagnants laissent place ensuite à son danseur cagoulé, alors que la pénombre revient sur la scène, avec seulement le sol éclairé par un visuel blanc.

C’est un mini concert qu’il a offert au public suédois et aux fans d’Eurovision qui regardent le show en ligne sur le site de la SVT.

Torse nu sous sa veste de costume, Eric Saade se voit remettre une récompense du Melodifestivalen Hall of Fame.

Il se voit remettre un bouquet de fleurs par Oscar Zia… c’est beau à neuf jours de la Saint-Valentin !

Résultats


Après une petite question à Omar et à Robin, qui sont clairement les deux qui peuvent prétendre à une place pour la finale, nous retrouvons deux autres marionnettes Renata et Margaret pour une séquence composée d’images rétro : 60/70s (Abba…), puis 80s…

Obtiennent les deux tickets pour la Semi-final (l’Andra chansen a été supprimée), Danne Stråhed… et Theoz qui semble très surpris (nous aussi !).

Alors Robin Bengtsson ou Omar Rudberg en finale ?

Après s’être vu remettre le ticket pour la finale et un bouquet de fleurs, Robin parcours le public et s’arrête pour embrasser son fils avant de rejoindre la scène principale.

Résultats - 1ère demi-finale
Artiste Titre Classement Classement
1Malou PrytzBananas7ème - ÉLIMINÉE7ème - ÉLIMINÉE
2TheozSom du villSECONDE CHANCESECONDE CHANCE
3Shirley ClampLet there be angels6ème - ÉLIMINÉE6ème - ÉLIMINÉE
4Omar RudbergMoving like that5ème - ÉLIMINÉ5ème - ÉLIMINÉ
5Danne StråhedHallabalooSECONDE CHANCESECONDE CHANCE
6Cornelia JakobsHold me closerFINALEFINALE
7Robin BengtssonInnocent loveFINALEFINALE


Résultats

Résultats


Cette émission était plus agréable à regarder que celles de l’an passé, qui se déroulaient sans public. Ce soir, nous n’aurons cependant pas beaucoup vu le public dans la salle ; la production ne l’a pas mis en avant comme d’habitude et on a vu moins de ballons colorés s’agiter.

La semaine prochaine, la deuxième manche du Melodifestivalen 2022 verra s’affronter Liamoo, Niello & Lisa Ajax, Samira Manners, Alvaro Estrella, Browsing Collection, John Lundvik et Tone Sekelius.

Vos réactions / commentaires

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser