Notre article "Melodifestivalen 2021 : finale"

Melodifestivalen 2021 : finale

  • by
Melodifestivalen 2021 : finale
Après Lena Philipsson, Anis Don Demina & Oscar Zia, Jason Diakité (Timbuktu), Per Andersson & Pernilla Wahlgren et Shirley Clamp (en seconde chance la semaine dernière), c’est avec Måns Zelmerlöw et Shima Niavarani que Christer Björkman présente la grande finale du Melodifestivalen 2021 en ce samedi 13 mars.

Douze artistes sur vingt-huit sont qualifiés pour cette finale des sélections suédoises pour le concours Eurovision 2021 : Eric Saade, Danny Saucedo, Anton Ewald, Alvaro Estrella, Tusse, Paul Rey, Arvingarna, Charlotte Perrelli, Dotter, The Mamas, Klara Hammarström et Clara Klingenström. Une bien belle affiche ! Et ce même si on regrette la non qualification de Tess Merkel, Jessica Andersson, Patrik Jean, Kadiatou et Frida Green.

La grande finale se tient toujours à Stockholm mais pas au Friends Arena cette année, puisqu’il n’y a pas de public présent pour cause de pandémie de Covid 19. C’est à l’Annexet, une petite salle proche du Globen qu’est organisée notre émission préférée.

A la présentation ce soir, on retrouve Christer Björkman aux côtés de Shima Niavarani et … Måns Zelmerlöw !



Måns Zelmerlöw / Eric Saade / Danny Saucedo /Alvaro Estrella / Anton Ewald...


Måns Zelmerlöw a remporté le concours Eurovision 2015 avec « Heroes » et a concouru à trois reprises au Melodifestivalen. C’est la seconde fois qu’il co-présente le Mello (en tant que trio en 2010). Depuis, il est intervenu en interval act en 2019 où il a chanté avec Dotter sur le titre “Walk with me”, et en 2020 avec Lill Lindfors pour “Nygammal vals”.

Le beau gosse a présenté le concours Eurovision 2016 et l’on se souvient tous de son « Love love peace pease » avec Petra Mede. Il a par ailleurs présenté Allsång på Skansen pour la SVT de 2011 à 2013.

L’émission de ce soir est plein de beaux gosses suédois, puisqu’en compétition on retrouve :

puce Eric Saade participe pour la quatrième fois aux sélections suédoises pour l’Eurovision. Il a aussi co-présenté le Melodifestivalen 2019 et s’en était très bien sorti.

puce Danny Saucedo participe aussi pour la quatrième fois au Mello. Il a aussi co-présenté le Mello 2013 avec Gina Dirawi.

puce Alvaro Estrella concoure pour la troisième fois au Mello en tant qu’artiste, en complément de diverses prestations de danseur.

puce Anton Ewald participe également pour la troisième fois au Melodifestivalen.

Il y a aussi quelques filles dans cette soirée bien sûr. En compétition, il y a notamment Charlotte Perrelli, Dotter et The Mamas.

Quant à l’animation, elle est aussi assurée par Shima Niavarani. Il s’agit d’une actrice et chanteuse née à Téhéran il y a 35 ans. Son humour a été apprécié des téléspectateurs suédois dans différents programmes de la SVT.

Opening


20 heures. Avec un rapide décompte avec des images des 12 artistes, et l’image de la victoire de Måns Zelmerlöw au concours Eurovision 2015, la grande finale du Melodifestivalen 2021 va commencer.

Sur la scène de l’Annexet, Måns Zelmerlöw ouvre la soirée au piano. Dans sa chemise noire, Måns chante en suédois avec sa complice de la soirée Shima Niavarani. La ballade s’accélère et le beau mec se lève pour chanter et danser avec elle sur Credden och bredden, une intro à cette soirée dont il a lui-même écrit le texte et la musique.

La prestation de Måns nous fait penser à celle de l’Eurovision 2016 avec Petra Mede… même si cela n’est pas aussi réussie.

Des paroles en suédois et on ne comprend forcément pas grande chose. On les entend évoquer Edith Piaf et les Backstreet Boys, un baryton, la SVT, les villes de Teheran (capitale iranienne et ville de naissance de Shima), Lund (ville suédoise et ville de naissance de Måns) et New York.

Shima Niavarani qui porte une robe noire avec de très larges épaulettes et une traine enroulée derrière ses jambes, fait quelques vocalises d’opéra.

Shima Niavarani & Måns Zelmerlöw


Les 12 artistes les rejoignent un à un sur la seconde partie de cette chanson qui monte encore en puissance.

Shima tient à la main un livre "French for Eurovision", vraisemblablement en référence à l’interval act de la semaine dernière où Christer Björkman et Shirley Clamp ont interprété, en français, Les mots de Mylène Farmer.

Christer Björkman rejoint ensuite Måns et Shima pour lancer officiellement la sélection avec le message de ralliement : Nuuuuu kööööör viiiii !!!

Christer Björkman


1. Danny Saucedo - Dandi dansa


Danny Saucedo, Karl-Johan Råsmark

Danny Saucedo

Danny Saucedo


Danny Saucedo ouvre la compétition avec son nouveau titre groovy et dansant… mais qui n’est pas un vraiment un coup de coeur pour nous.

Måns Zelmerlöw vient présenter l’artiste suivant dans une veste bleue en velours.

2. Klara Hammarström - Beat of broken hearts


David Kreuger, Fredrik Kempe, Niklas Carson Mattson, Andreas Wijk

Klara Hammarström

Klara Hammarström


Klara Hammarström nous en met plein les yeux avec sa tenue très Gaga et plein les oreilles avec ses vocalises sur ce titre orchestré avec puissance.

3. Anton Ewald - New religion


Jonas Wallin, Joe Killington, Anton Ewald, Maja Strömstedt

Anton Ewald

Anton Ewald


Submergé par l’émotion après sa sélection il y a trois semaines, Anton Ewald livre sans fausse note une performance très dansée sous des lasers colorés. Le beau gosse attire les regards des gays et porte superbement sa veste en cuir aux artifices dorés.

C’est joli pour les yeux mais la chanson n’a rien d’extraordinaire dans ce genre de pop.

4. The Mamas - In the middle


Emily Falvey, Robin Stjernberg, Jimmy Jansson

The Mamas


Le trio féminin se produit sur scène cette fois-ci directement dans ses robes dorées. Leurs voix sont toujours aussi puissantes sur ce refrain qui entre bien en tête.

Vont-elles obtenir suffisamment de suffrages pour obtenir un second ticket pour Rotterdam ?

5. Paul Rey - The missing piece


Fredrik Sonefors, Laurell Barker, Paul Rey

Paul Rey

Paul Rey


Paul Rey interprète sa petite ballade sur ses blocs oranges. Cela ne sera pas suffisant pour une victoire mais quel charme ce Paul Rey !

6. Charlotte Perrelli - Still young


Thomas G:son, Bobby Ljunggren, Erik Bernholm, Charlie Gustavsson

Charlotte Perrelli

Charlotte Perrelli

Charlotte Perrelli


C’est avec un bon titre schlager que Charlotte Perrelli est revenu au Melodifestivalen et a obtenue sa qualification directe pour cette finale.

On aime toujours autant voir cette diva schlager dans une prestation de ce type ; un guilty-pleasure évidemment !

Une troisième participation de Charlotte Perrelli au concours Eurovision est-elle possible ? Hélas, cela risque de ne pas se produire même si on espère que son résultat sera honorable.

7. Tusse - Voices


Joy Deb, Linnea Deb, Jimmy "Joker" Thörnfeldt, Anderz Wrethov

Tusse

Tusse


Tusse est le grand favori de ce Melodifestivalen 2021 ! Avec sa petite mélodie entêtante et sa voix réjouissante qui nous chante que chaque voix compte, sa victoire serait méritée !

Son message résonne forcément en cette période où un mouvement tel que "Black Lives Matter" est encore nécessaire.

Son côté androgyne en fait un artiste moderne que les téléspectateurs suédois apprécient.

Il n’a que 19 ans, soit l’âge de la tournée du Melodifestivalen.

8. Alvaro Estrella - Baila baila


Anderz Wrethov, Linnea Deb, Jimmy "Joker" Thörnfeldt

Alvaro Estrella


Alvaro Estrella, lui, a un peu moins la côte auprès du public même s’il est parvenu à se glisser jusqu’en finale avec un latino hit forcément sympa mais qui manque un peu d’originalité.

Nous sommes néanmoins contents que cet artiste souvent dans l’ombre d’autres chanteurs soit mis en lumière cette fois-ci.

9. Clara Klingenström - Behöver inte dig idag


Clara Klingenström, Bobby Ljunggren, David Lindgren Zacharias

Clara Klingenström


C’est le nom le moins connu de ces 12 finalistes mais Clara Klingenström est au Melodifestivalen pour le troisième samedi soir de suite, puisqu’elle est passée par la seconde chance la semaine dernière !

C’est donc une vraie surprise pour cette contribution en suédois que nous aimons beaucoup, malgré une mise en scène très basique. Sa cote remonte en flèche chez les bookmakers.

10. Eric Saade - Every minute


Eric Saade, Linnea Deb, Joy Deb, Jimmy "Joker" Thörnfeldt

Eric Saade

Eric Saade

Eric Saade


Eric Saade est dans la place sur son tapis blanc et dans son pull blanc à grosses mailles.

Mais, parviendra-t-il à retourner au concours Eurovision dix ans après "Popular" ?

Nous sommes en tout cas ravis de son retour avec une telle prestation chorégraphiée et de façon plus contemporaine.

C’est la troisième chanson que Linnea Deb a dans cette finale, et la troisième aussi pour le producteur Jimmy "Joker" Thörnfeldt qui en a déjà deux à l’Eurovision 2021 (Chypre et San Marin).

11. Dotter - Little tot


Johanna ”Dotter” Jansson, Dino Medanhodzic

Dotter

Dotter


Jamais deux sans trois pour Dotter qui est aussi de retour en finale pour la deuxième année consécutive !

Entourée de ses quatre danseurs, elle est conquérante et fait le show. C’est une prestation très girl power !

Nous aimons son titre "Little tot" … un peu moins que son "Bullet proof" de 2020. Une victoire est possible pour Dotter mais nous la voyons en dessous de Tusse et Eric Saade au tableau final.

12. Arvingarna - Tänker inte alls gå hem


Stefan Brunzell, Nanne Grönvall, Thomas G:son, Bobby Ljunggren

Arvingarna


La douzième proposition de cette grande finale est celle d’Arvingarna, comme c’était déjà le cas pour eux en 2019.

Ces quatre quinquas font le show et leur titre est dansant mais pas aussi fort que "I do" lors de leur précédente participation.

C’est la troisième et dernière chanson que Bobby Ljunggren a dans cette finale, et la deuxième pour Thomas G:son.

Interval act


Boras 1968. Nous remontons le temps pour aller dans la ville suédoise de naissance de Christer Björkman.

Dans un beau smoking blanc, sublimement porté sur un ensemble, Måns Zelmerlöw chante un morceau de pop assez rétro. Shima Niavarani lui donne la réplique dans une flamboyante tenue bleue. Arrive ensuite sur scène, Christer qui nous ravie en reprenant le très culte Dolce Vita, titre du groupe drag After Dark qui nous remmène en 2004. Le sexagénaire fait le show enguirlandé dans son grand manteau blanc et entouré de quatre danseurs. Le général (titre de sa biographie) a emprunté un chapeau plus festoyant pour l’occasion.

Au cours de cette prestation, écrite par Edward af Sillén, ils racontent comment Björkman a transformé le Melodifestivalen depuis 2002 pour attirer les plus grands artistes suédois au concours dans le format actuel.

C’est bien loin de sa prestation en tant que chanteur au concours Eurovision en 1992, dont il regarde un extrait.
Imorgon ar en annan dag… Demain est un autre jour… Effectivement !

La photo du chanteur Darin apparaît, même s’il n’a pourtant participé qu’une seule fois au Mello, en 2010.

Après des paroles dites et chantées sur une mélodie disco, Shima reprend "Line of fire" d’E-type & the Poodles (Mello 2008), Måns reprend le rétro xxx… et Shima chante du EMD (Baby goodbye).

Måns reprend furtivement l’un de nos titres préférés : "Something in your eyes" de Jenny Silver, qui a déjà fait l’objet d’une reprise en 2020 par le groupe britannique Steps. Shima s’attaque à "Snalla Snalla" de Caroline af Ugglas (Mello 2009) et Måns ressort le "Come and get me now" d’Highlights & MiST (Mello 2010), que l’on a pourtant tous oublié.

Dans la suite de cet interval act, Måns est annoncé comme le grand gagnant (Vinare) mais on voit sa stupeur lorsque c’est la prestation de Loreen qui est diffusée derrière lui. Christer est désolé mais l’humour suédois fait des siennes avant qu’il n’interprète "Heroes"(2015) … et bien sûr Christer est le héros à ses côtés.

La séquence prend fin avec le trio qui reprend le très festif "Dolce vita" en compagnie de danseurs. On ne sait pas si le producteur du Mello va avoir la belle vie après mais en tout cas il fête dignement sa sortie.

Un grand bravo à lui et à Edward af Sillén, qui signe souvent les meilleurs interval acts du Mello !







Herman Lindsqvist est retour avec sa séquence Hermans Melodiska Historia. L’historien nous replonge dans les archives du Mello avec quelques extraits en vidéo de Martin, Jessica, Sanna, Darin et Lena…
Le Te deum de Marc-Antoine Charpentier retentie enfin sur des images des six vainqueurs suédois de l’Eurovision.

Måns fait un duplex avec Birgitta Bollerud, une correspondante de la SVT, dans une petite séquence humoristique.

Vote du jury international


Christer Björkman dans son beau costume noir donne la parole aux jurys étrangers.

Le français Bruno Berbéres (The Voice…) est le premier a annoncé les points d’un des 8 jurys étrangers. Il octroi ses 12 points à Tusse, 10 à Clara Klingenström, 8 à Klara Hammarström, 6 à The Mamas, 5 à Charlotte Perrelli, 4 à Eric Saade, 3 à Danny Saucedo, 2 à Anton Ewald et 1 à Paul Rey.

C’est ensuite au tour de l’Albanie de voter (12 points pour Dotter), de l’Islande (12 pour Tusse), Israël (12 pour Eric Saade), Royaume-Uni (12 pour The Mamas), Suisse (12 à Tusse), Chypre (12 pour Eric Saade) et les Pays Bas (12 pour) qui est le pays organisateur du prochain concours Eurovision.

A l’issue de ses premiers votes, le classement est le suivant :
Tusse est en tête avec 79 points, Eric Saade en a 69, Dotter en a 57, The Mamas en ont 50… Anton Ewald et Alvaro Estrella sont en queue avec respectivement 9 et 7 points.

Bruno Berbéres



Nous revoyons les extraits des 12 prestations car les téléspectateurs suédois peuvent continuer à voter et influer sur le vote, compte tenu des premiers points attribués.

Interval act


Måns Zelmerlöw - Come over love


Måns Zelmerlöw interprète son tout nouveau single "Come over love" un morceau pop rock, qui devrait figurer sur son neuvième album, le précédent étant sorti en 2019.

Sur cet up tempo sympathique, le beau gosse est seul sur scène dans sa petite veste en velours dorés-verts sur un t-shirt noir. Quelques images de musiciens sont incrustées derrière lui.

Nous pensions plutôt écouter "Circles and squares", single sorti il y a moins d’un mois. Celui-ci est un duo avec Polina Gagarina qui est arrivée juste derrière lui au concours Eurovision 2015. Ce duo est la chanson officielle des Championnats du monde de patinage artistique 2021 qui vont se dérouler prochainement à Stockholm.

C’est ensuite Shima Niavarani qui est chargée de revisiter le titre "Move" de The Mamas. Tradition oblige, la chanson gagnante de l’an passé est totalement transformée. Cette fois, c’est une version tango qui nous est proposée. Celle-ci est méconnaissable, heureusement les gays se rincent l’œil en regardant Shima accompagnée d’un beau danseur torse nu.

Shima Niavarani - Move


Vote du public


C’est Måns Zelmerlöw qui est chargé d’annoncé les points des téléspectateurs suédois. Les artistes arrivés en derniers dans les votes des jurys sont annoncés les premiers jusqu’à arriver au top 2 : Tusse VS Eric Saade.

Il y a peu de différences entre les votes étrangers et suédois. C’est Tusse qui remporte cette édition du Melodifestivalen 2021 et qui défendra la Suède à Rotterdam en Mai à l'Eurovision.

Il saute dans les bras d’Eric Saade, qui avait déjà dû se justifier il y a quelques semaines de ne pas avoir respecté les gestes barrières avec Christer lors de l’annonce de sa qualification.. Et s'agenouille devant The Mamas, le trophée à la main.

Måns, Christer et Shima remercient le public d’avoir suivi le Mello et félicitent Tusse de sa victoire.





Tusse


Tableau final des résultats


Finale : 13 mars
Artiste Titre Jury Public Total Classement
1Danny SaucedoDandi dansa3935747
2Klara HammarströmBeat Of Broken Hearts4336796
3Anton EwaldNew Religion9162511
4The MamasIn The Middle50561063
5Paul ReyThe Missing Piece1872512
6Charlotte PerrelliStill Young3228608
7TusseVoices79961751
8Alvaro EstrellaBaila Baila7192610
9Clara KlingenströmBehöver inte dig idag3952915
10Eric SaadeEvery Minute69491182
11DotterLittle Tot57481054
12ArvingarnaTänker inte alls gå hem2222449


Le gagnant



C’est donc Tusse qui représentera la Suède au concours Eurovision 2021 à Rotterdam les 18, 20 et 22 mai prochain.

La Suède va concourir en première demi-finale le 18 mai 2021.

Tusse interprète à nouveau son morceau entêtant, "Voices", sans pouvoir dissimuler sa joie avec ses danseurs.

Le super générique retentit. La statuette de la victoire à la main, le jeune chanteur demande à ses danseurs de l’accompagner pour rejoindre les photographes qui immortalisent le moment.


Vos réactions / commentaires

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser