Notre article "Melodifestivalen 2020 : 1ère demi-finale"

Melodifestivalen 2020 : 1ère demi-finale

  • by
Melodifestivalen 2020 : 1ère demi-finale
John Lundvik a représenté la Suède à l’Eurovision 2019, suite à sa victoire au Melodifestivalen 2019 ; mais quel artiste lui succèdera en 2020 ? C’est la question à laquelle nous allons essayer de répondre ce soir en voyant les sept premières prestations (sur 28) du Melodifestivalen 2020.

Samedi 1er février 2020. 20 heures. Cette première soirée de sélection suédoise se déroule dans la ville de Linköping, une ville située à mi-chemin entre Stockholm et Göteborg.

Ce soir, sont en compétition : Felix Sandman, Robin Bengtsson, Sonja Aldèn, The Mamas, Malou Prytz, Suzi P et OVÖ.

Côté auteurs-compositeurs, il y a du level également, avec notamment Melanie Wehbe, Joy Deb, Jimmy Jansson, Peter Boström, Bobby Ljunggren … et bien sûr Thomas G:son !



Introduction


L’émission commence par un petit film dans lequel Lina Hedlund et Linnea Henriksson s’invitent dans les locaux de la télévision suédoise. Elles déboulent sur différents plateaux de la SVT : celui du jeu musical de Sarah Dawn Finer (présentatrice du Mello 2012, 2016 et 2019) d’abord, puis celui de l’émission de Robin Paulsson (présentateur du Mello 2015 avec Sanna Nielsen), pour finir sur celui de David Sundin… que les deux femmes finissent par embarquer avec elles.

Celui-ci se met à chanter et avec elles, et la bande démarre une course à vive allure. Le trio croise sur son chemin la jeune écologiste Greta Thunberg. Celui-ci est long puisqu’on les voit dans les rues de Stockholm, à la campagne avant leur arrivée à Linköping.

Au son dance du Vi är i Melloland, les animateurs de cette édition 2020 du Mello font leur entrée dans la Saab Arena de Linköping. Le public exulte et la soirée commence officiellement avec le grand barnum de cette sélection suédoise pour l’Eurovision.

Lina est sublime dans sa combinaison moulante rouge, avec des motifs pourpres brodés. L’ex-chanteuse d’Alcazar (2007 à 2018) invite le public à voter : Rösta… ring ring ring !

Les présentateurs : David Sundin, Lina Hedlund et Linnea Henriksson


David Sundin, Lina Hedlund et Linnea Henriksson

Lina Hedlund a concouru au Melodifestivalen de nombreuses fois : à trois reprises avec Alcazar, deux avec sa sœur Hannah et une fois en solo, c’était l’année dernière avec l’excellent « Victorious ».

Linnea Henriksson (33) est une chanteuse suédoise qui a participé à Idol 2010, mais n’avait jamais participé au Melodifestivalen.

David Sundin (43) est un présentateur et comédien, déjà aperçu au Melodifestivalen, programme pour lequel il a aussi écrit quelques textes.


Chaque prestation est précédée cette saison d’un petit film avec les auteurs-compositeurs, et parfois l’artiste, surtout s’il a apporté sa patte au morceau.

1. The Mamas - Move

Melanie Wehbe, Patrik Jean, Herman Gardarfve
The Mamas ont contribué, en tant que choristes, à la cinquième place au classement final obtenue à l’Eurovision 2019 par John Lundvik avec « Too late for love ». Sans surprise, elles participent désormais en tant qu’artistes principales.

Le trio est composé de Loulou Lamotte (38), Ashley Haynes (32) et Dinah Yonas Manna (38) ; Paris Renita (54) ayant quitté le groupe… qui n’en était pas un initialement mais seulement un ensemble de choristes pour John Lundvik.

Depuis, ces divas aux voix d’or ont donné des concerts de Noël et enregistré une reprise de « When you wish upon a star » pour We Love Disney.

Nous les retrouvons sur la scène de Linköping ce soir, dans leurs tenues noires scintillantes, comme leur décor d’ailleurs.

Les trois vocalistes défendent un titre sur lequel leurs voix font des merveilles. Malgré un refrain enjoué et un petit gimmick, le morceau aux influences gospel, assez lent dans ses couplets, ne décolle pas vraiment musicalement. Après plusieurs écoutes, nous adhérerons peut être un peu plus.

2. Suzi P - Moves

Joy Deb, Suzi Pancekov, Aniela Eklund, Malou Ruotsalainen, Chanel Tukia, Kenny Silverdique
Suzi P est une chanteuse suédoise… de 16 ans qui a déjà un hit à son actif : ‘Shunon‘.

La jeune femme fait du beatbox dans la vidéo, où ses auteurs décrivent son titre comme de la « dance urbaine pop ».

Il s’agit de la seule chanson de cette édition signée par Joy Deb, pourtant grand habitué du Melodifestivalen pendant la décennie précédente.

Sur la scène du Mello, dans sa tenue sportswear argentée, l’artiste brune est entourée de quatre danseurs, dont Edin Jusuframic et Lamin Holmén.

Le titre est honnête, avec un bon beat, et la mise en scène de l’artiste est agréable à regarder, mais les suédois vont-ils suffisamment voter pour qu’elle se qualifie ne serait-ce qu’en seconde chance ? C’est vraiment pas gagné vu les résultats obtenus généralement par les morceaux urbains au Mello.

3. Robin Bengtsson

Take a Chance - Jimmy Jansson, Karl-Frederik Reichhardt, Marcus Winther-John
Robin Bengtsson et le Melodifestivalen, c’est "Constellation prize" en 2016 (5ème) et "I can't go on" (5ème … à l’Eurovision 2017)… mais c’est aussi « Take a chance » dorénavant. C’est le retour qu’on n’attendait pas de sitôt : Loreen a attendu 5 ans et Eric Saade a attendu 4 ans. Robin a lui été moins patient… ou a trouvé le bon titre pour un comeback gagnant !

Dans sa large chemise en soie, de couleur crème, aux manches retroussées pour laisser apparaître bras tatoués, pantalon moulant et boots pailletées, Robin est très élégant. Certes, son look est très éloigné de ceux des précédentes années, son style est plus bohème avec ses bagues aux doigts, le chanteur donne ce soir une image plus rock. Il vient montrer une autre facette de lui-même, moins lisse, certainement plus proche de ce qu’il est réellement, lui qui est un mordu de moto cross.

Sur une petite mélodie efficace, et alors que le rythme s’accélère progressivement, Robin Bengtsson donne de la voix. Le vibrato de celle-ci est prenant et donne un petit côté country pop à ce morceau, radiophonique à souhait.

Seul en scène, dans le noir et avec des projections de chaque côté, Robin capte la caméra avec son regard, unique.
On entend les chœurs à l’arrière, sans que nous ne le voyons à l’écran, mais on sait qu’Erik Segerstedt (ex-EMD avec Danny Saucedo) s’en charge depuis les coulisses.

C’est à première vue un retour gagnant pour Robin Bengtsson au Melodifestivalen, et nous espèrons le voir haut dans le classement ce soir …et le 7 mars à Stockholm !

Séquence : Cours de sophrologie



Linda Hedlund donne une leçon de sophrologie à ses complices. Il faudra être en forme pour la suite de cette aventure, intense pendant six semaines.

4. Malou Prytz - Ballerina

Thomas G:son, Peter Boström, Jimmy Jansson
Malou Prytz aura seulement 17 ans début mars, mais elle en est déjà à son deuxième Melodifestivalen. En 2019, elle défendait « I do me »… et s’est hissée à la 12ème place en finale à Stockholm.

Un trio d’auteurs, on ne peut plus Mello puisque ceux sont ceux de Loreen qui ont composé le titre de Malou cette année. L’un d’eux indique que "Ballerina" est un midtempo.

Malou Prytz se présente sur scène dans une tenue composée d’un voile pourpre, figé à la taille par une ceinture, et une chemise blanche.

Devant un visuel représentant un grand bâtiment de type université, la jeune blonde évolue seule tout d’abord, puis une danseuse apparaît à ses côtés dans la fumée pour danser autour d’elle.

Peu original, ce titre vocal ressemble un peu à du Sia Furler, mais nous l’avons trouvé irritant pour nos oreilles. Cette première impression est soit dûe à un morceau faible, soit à une interprétation à côté de la plaque. Nous hésitons donc entre un passage en seconde chance (au mieux) et une élimination pure et simple.

Nous sommes déçus vu de ce "Ballerina" venant de tels auteurs à succès.

5. OVÖ - Inga problem

Nicholas Frandsen, Lukas Nathanson, Jean-Willy Akofely, Nickie Osenius Kouakou
Finess et Ivory, les OVÖ (pour Om Vi Överlever), ont sorti un single intitulé Zara Larsson. Celle-ci est une jeune chanteuse suédoise, à la renommée internationale.

Le duo de rap OVÖ apparaît dans sa vidéo de présentation, ainsi que les deux autres auteurs de leur titre « Pas de problème ».

Ces deux jeunes trentenaires évoluent sous un éclairage rouge pour l’un, et bleu pour l’autre, et sont positionnés sous une structure de néons qui les entoure. Ils arborent un look de rues avec notamment un t-shirt orange pour celui avec un sac tenu à l’avant du buste, ou, pour l’autre, en tenue noire et avec une casquette orange.

Une troupe de cinq danseurs, très urbains, les accompagnent. Notre attention se porte sur leur équipe plutôt que vers les artistes eux-mêmes.

Nous apprécions les sonorités afro du morceau, mais, ne comprenant pas les paroles, l’intérêt est limité. Ce titre fonctionnera auprès des jeunes suédois … mais pas vraiment au Mello !

Séquence : Dans les vestiaires



Le trio à la présentation du Melodifestivalen 2020 se retrouve dans les vestiaires.

6. Sonja Aldén - Sluta aldrig gå

Bobby Ljunggren, David Lindgren Zacharias, Sonja Aldén
Bobby Ljunggren est un auteur à succès au Melodifestivalen. Depuis 1987, 50 de ses chansons ont été sélectionnées pour participer au MelFest… dont "Not a Sinner, Nor a Saint" pour Alcazar, "Efharisto" pour Bosson, "Evighet" pour Carola, "Hero" pour Charlotte Perrelli, "This is my life" pour Anna Bergendahl, "I'm in love" pour Sanna Nielsen et "Survivor" pour Helena Paparizou.

C’est la quatrième fois que M. Ljunggren compose une entrée pour Sonja Aldén (42). La chanteuse ne s’est d’ailleurs jamais présentée au Mello sans une chanson de lui.

Ce soir sur scène, Sonja est splendide dans sa robe blanche à fines brodures, laissant nus son bras gauche et son épaule du même côté.

Sa chanson (qu’on pourrait traduire par « N'arrête jamais d'aller ») est douce, mais il faut comprendre les paroles (en suédois) pour trouver cette composition intéressante. La mélodie n’est pas dingue, donc le résultat est assez soporifique.

Sa mise en lumière est réalisée sur la base de rangées de lumières au sol, et de faisceaux lumineux dessinant des lignes.

7. Felix Sandman - Boys with Emotions

Tony Ferrari, Parker James, Peter Thomas, Philip Bentley, Nicki Adamsson, Felix Sandman
Ex-membre du boysband FO&O (11ème au Mello 2017 avec "Gotta thing about you"), Felix Sandman avait excellé en solo au Melodifestivalen 2018 avec sa ballade « Every single day ».

Son premier album solo, intitulé "Emotions", est sorti en 2018 et depuis le jeune artiste a aussi sorti de nouveaux singles, dont un avec son grand ami Benjamin Ingrosso.

L’heure est venue pour Felix de faire son retour dans la compétition musicale suédoise. Il revient avec un titre travaillé à plusieurs. Ses auteurs parlent en anglais dans sa vidéo de présentation et évoquent la modernité de son morceau.

« Boys with emotions » est un titre electro pop, pas forcément évident, mais qui passera en finale vu la popularité du jeune artiste de 21 ans.

Felix Sandman incarne bien à nos yeux une figure anti-"masculinité toxique", également sur sa seconde entrée du Melodifestivalen.

Le son est bon. Sa mise en scène est artistique, stylée, avec une lumière blanche sur toute la longueur qui intègre les danseurs dans la pénombre. Comme Bilal Hassani l’utilisait en mai dernier, Felix utilise aussi ce soir la technique de face-mapping pour que des images soient projetées sur son visage.

Par ailleurs, le jeune homme porte les cheveux blonds très courts, son look vestimentaire est très actuel.

Ses pas de danse aussi nous rappellent ceux de son pote Benjamin Ingrosso qu’il affrontait au Mello 2018, et qu’il a suivi au classement final.

Le public suédois est maintenant appelé à voter et nous revoyons les extraits des sept prestations de la soirée.

Séquence : Hall of fame



Les trois animateurs lancent le Melodifestivalen Hall of fame. Dans cette séquence composée d’images d’archives, on retrouve Alice Babs, Mans Zelmerlöw, Sarah Dawn Finer et bien d’autres…

Séquence : Interview des artistes


Melodifestivalen 2020 : 1ère demi-finale

David Sundin est à côté des artistes pour de brèves interviews avant que Linnea Hendrix nous annonce que restent en compétition : Felix Sandman, Sonja Aldèn, The Mamas, Robin Bengtsson et Malou Prytz.

Premiers résultats


Les 5 sélectionnés


Interval Act




Nous revoyons les extraits des cinq prestations, puis, Linnea prend la parole alors que la musique démarre. Elle se tourne vers une jeune patineuse sur glace, en se revoyant jeune. Dans une veste noire en cuir, le chanteur Jan Johansen interprète seul sa ballade « Se på mig (1995), puis en duo avec Linnea.

Lina Hedlund prend la parole à son tour. Elle fait face à elle-même jeune dans sa chambre dans les années 80. Lili & Susie chantaient alors « Okej Okej », c’était au Mello 89… et aussi au Melodifestivalen 2020 puisque les frangines Päivärinta et Päivärinta sont invitées à chanter sur scène. Nous les avons connu au Melodifestivalen 2009 avec l’excellent « Show me heaven ».

Toujours fringantes dans leur blouson country, blanc avec des strass argentés, elles sont rejointes par la sculpturale Lina Hedlund pour chanter avec elles, toutes en faisant une chorégraphie endiablée.

David Sundin intervient, lui, devant son double il y a quelques années seulement. C’est Sean Banan qui vient, à notre plus grande surprise, refaire sa prestation du Melodifestivalen 2012 sur "Sean den förste Banan" et remettre à David une grosse couronne dorée.

Sean Banan n’est pas apparu en compétition au Melodifestivalen depuis 2013, où il chantait "Copacabanana".
Nous l’avons seulement revu pour un interval act en 2014 (sur Gyllene skor)… avant un retour en 2021 ?

Cet interval act s’achève avec les trois titres en mash up et toute la bande sur scène pour un final explosif.

Séquence : Bêtisier des votes



David Sundin lance une vidéo, drôle et bien ficelée, dans laquelle on se replonge dans les archives du Melodifestivalen avec une séquence consacrée à l’annonce des points… avec quelques lenteurs et couacs

Lina Hedlund donne brièvement la parole aux trois guests de la soirée : Jan Johansen, Lili & Susie et Sean Banan.

Résultats


C’est Robin Bengtsson qui est le premier à rejoindre directement la finale du Melodifestivalen 2020. C’est une surprise par rapport aux pronostics, qui le voyaient plutôt en seconde chance. Après que le vainqueur du Mello 2017 est redonné sa prestation, The Mamas se qualifient également pour la finale du 7 mars à Stockholm, Malou Prytz et Felix Sandman obtiennent une seconde chance lors de l’émission du 29 février.

C’est une surprise de voir Felix Sandman ne pas aller directement en finale, mais comme pour « Every single day » en 2018, ce n’est peut-être pas plus mal…

Sonja Aldèn quitte l’aventure et termine donc à la cinquième place. Les OVÖ sont sixièmes, quant à Suzi P elle prend la septième.

L’auteur-compositeur Jimmy Jansson, qui a signé 5 titres pour ce Mello 2020, peut être rassuré puisqu’il a déjà un titre en finale, et un autre en seconde chance.


Interview des gagnants après le s

Les auteurs-compositeurs et les autres artistes, dont Robin Bengtsson, viennent sur scène rejoindre les Mamas. Ce final est l’occasion de la traditionnelle remise de bouquets aux vainqueurs.

Tableau des résultats


Demi-finale 1
Artiste Titre Résultat
1The MamasMoveFINALE
2Suzi PMovesELIMINÉ
3Robin BengtssonTake a ChanceFINALE
4Malou PrytzBallerinaSECONDE CHANCE
5OVÖInga problemELIMINÉ
6Sonja AldénSluta aldrig gåELIMINÉ
7Felix SandmanBoys with EmotionsSECONDE CHANCE


Les animateurs nous indiquent que la semaine prochaine, nous retrouverons notamment en compétition Dotter, Méndez feat. Alvaro Estrella, Linda Bengtzing et Anna Bergendahl.

A venir aussi dans les prochaines semaines : Mariette, Mohombi, Nanne Grönvall…

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser