Notre article "Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)"

Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)

  • by
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Après le succès de Génération 80 et Génération 90 l’année dernière, TF1 a décidé de poursuivre avec ses émissions de variétés nostalgiques présentées par Nikos Aliagas et Liane Foly. Nous avions déjà assisté à Génération 90 aux Palais des Sports en mai 2010 ; une émission intéressante avec de nombreux artistes venus chanter leur plus grand tube de l’époque.

Cette année, c’est au Zénith de Paris que se déroulait le tournage de deux nouveaux numéros. Nous étions à celui du mardi 13 septembre où la production enregistrait 2 émissions en simultanée. Les séquences consacrées aux années 90 étaient entrecoupées de chansons des années 70, 80 et 2000 qui composeront la seconde émission intitulée "Génération Tubes de Toujours".

TF1 diffusera Génération 90 le samedi 24 septembre 2011 à 20H45. Voici notre récit de ce tournage.

Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)


Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
20 heures. Le chauffeur de salle fait monter l’ambiance dans le Zénith afin que le réalisateur puisse tourner de belles images d’un public jeune, beau et souriant. La soirée débute avec la projection d’images tournées la veille. Douze chansons sont ainsi diffusées sur les écrans.

Il faut attendre 20h40 pour que les premiers artistes commencent à se produire devant nous. Plusieurs stars féminines des années 80, entourées de danseuses en tenue d’infirmières, se succèdent alors sur la scène du Zénith.

Sabrina fait une entrée triomphante par le haut de l’escalier central sur un visuel enflammé. Elle interprète son tube Boys Boys Boys dans une tenue moulante. Elle est superbe et semble amincie par rapport aux années 80. L’italienne est suivie par Sabine Paturel avec Les bêtises. La française laisse rapidement place à l’anglaise Samantha Fox et son hit Nothing’s gonna stop me now.

Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)

Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)


L’enregistrement s’interrompt alors que la chanson "Les divas du dancing" de Philippe Castaldo commence à être diffusée. "Il sera là demain. On fera un petit montage" nous précise le chauffeur de salle avant que de nouvelles séquences 80s, déjà enregistrées, soient diffusées.

L’élément du décor représentant ce chiffre est mis en place afin que le tournage reprenne. En haut de l’escalier droit, Jeane Manson est rayonnante dans sa robe rouge. Elle interprète Avant de nous dire adieu alors que dix danseuses sont assises sur les marches. En face, sur le banc gauche, c’est Nicolas Peyrac qui vient chanter Et mon père. Depuis quelques minutes, un chanteur noir est à côté de nous dans les gradins. Afric Simone fait son entrée parmi les spectateurs et chante son tube Ramaya.

"C’est un évènement ce soir sur TF1" lance Nikos avant d’accueillir le "carton des années 70" : Patrick Hernandez avec Born to be alive. Le public est toujours aussi réceptif à ce tube disco. Le chanteur aussi prend du plaisir à venir sur les plateaux surtout quand il a droit, comme ce soir, à une troupe de danseuses en lingerie et à une explosion de confettis.

Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)

Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)


Une séquence consacrée aux années 70 est diffusée alors que l’élément du décor représentant le chiffre 90 fait son entrée sur le plateau. Cette décennie est d’abord représentée par la chanteuse Crystal Waters et son légendaire Gypsy woman. C’est la première fois que nous la voyons sur scène. Elle est magnifique dans sa robe de soirée argentée et superbement entourée par la troupe de danseuses en paréo.

Nous nous rendons compte qu’entre ce titre et le suivant sera intercalé le "Maldon" de Zouk Machine et/ou "Un amour de vacances" de Christophe Rippert. Ensuite, c’est un nouveau duo qui vient au Zénith chanter Eternal flame. Bonnie Tyler et Laura Zen la chantent en haut d’un escalier.

Nous patientons encore quelques longues minutes alors que les danseuses prennent place en tenues d’actrices des années 50. Sur son prompteur, Nikos Aliagas lit une courte biographie du duo féminin Bananarama avant que les anglaises ne viennent chanter leur tube Venus, dans une version remixée.

Nikos et Liane quittent la scène après avoir lancé un jeu et laissent la place au chauffeur. Celui-ci nous indique que les Bananarama vont chanter un second titre. La brune et la blonde viennent alors tourner Cruel summer, également en remix. Puis, le chauffeur annonce une courte séquence où nous sommes filmés.

Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)

Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)


Nous patientons en visionnant la séquence consacrée aux tubes de l’été, qui avait été tournée en 2010 au Palais des Sports. Nikos et Liane reviennent ensuite sur le devant de la scène pour le retour pub alors que les Rednex prennent place dans le public à deux pas de nous.

C’est Francky Vincent qui entame cette série avec Fruit de la passion. Les Vagabonds enchaînent avec Le temps des yéyés avant que les Rednex investissent le Zénith avec Cotton Eye Joe. Le public français réserve un superbe accueil aux suédois, ce qui nous surprend car, en France, la chanson n’avait fait qu’un top 10 dans les ventes à l’époque.

Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)


Le tournage s’éternise et l’élément années 80 fait son retour pour un nouveau medley qui débute par la séquence enregistrée (la veille ?) par Gilbert Montagné. "Sous les sunlights" vient s’enchaîner avec Hervé Cristiani et son tube Il est libre Max. Il est suivi de Laroche Valmont avec T’as le look Coco. Celui-ci lance une poignée de pièces jaunes parmi les rangées de spectateurs. Autre déjanté en conclusion de ce groupe, Plastic Bertrand n’hésite pas à traverser le public pour venir chanter Ca plane pour moi.

Les séquences enregistrées et les rediffusions s’accumulent. Il est 23 heures. Certains spectateurs font part de leur lassitude car ils attendent les chanteurs des années 90 pour lesquels ils sont venus. Plusieurs jeunes femmes réclament Lou Bega.

Le chauffeur parle du "post happening" mais sans vouloir révéler le nom des artistes à venir. Le prochain est justement Patrick Juvet qui fait un medley de I love America, Lady night et Où sont les femmes. Sous quelques projecteurs, il est entouré des danseuses en tenues de notes de musique.

Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)


Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
L’attente est longue et le chauffeur ne trouve rien de mieux que de nous présenter Alexandra, une jolie fille du public qui chante "Le coup de soleil" et "Killing me softly" pour nous faire patienter.

Après avoir installé le décor des années 2000, l’organisation se ravise et installe finalement l’élément des années 90. La mascotte de Boris (et non l’original Philippe Dhondt) prend place en hauteur alors que nous apercevons le groupe Snap qui vient jeter à œil au public par le côté. Leur nom s’affiche sur le prompteur et nous pouvons lire qu’ils chanteront The power.

23h30. Le tournage reprend et c’est la chanson de Corona qui est lancée. La séquence sera donc insérée au montage. Le duo Snap chante donc leur premier gros tube avant de laisser place à l’américaine Ultra Naté et son hit Free (MAJ : la chanteuse à proposer un titre à la Suisse pour l’Eurovision 2012). Finalement, nous n’aurons pas droit à la soirée disco de Boris, ni au "What is love" d’Haddaway dont le titre est rapidement interrompu.

Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)

Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)


A la suite d’interminables attentes et de rediffusions, le public commence à se clairsemer. Il est 23h45 quand les techniciens viennent installer le logo 2000 et un décor composé de planches à voile. Faudel chante "Mon pays" dans une séquence enregistrée. Pendant ce temps, Keen V fait son entrée dans la fosse. Le jeune homme attire un bon nombre de groupies. Il chante son tube de l’été J’aimerais trop avant que nous visualisons Tom Frager en vidéo. Sa séquence sera aussi mixée à celle de Michael Miro qui viendra chanter L’horloge tourne devant nous alors que le danseur de Rednex s’éclate dans la fosse.

Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)


Génération 90 au Zénith (Paris - 2011)
Il est minuit. L’attente est telle que nous décidons de quitter le Zénith sans avoir vu la majorité des artistes que nous avait annoncé la production. Dommage. Nous aurons quand même vu plusieurs artistes dance tels que Rednex, Chrystal Waters, Snap, Ultra Naté, Samantha Fox et Sabrina. Malgré notre petite déception, nous sommes certains que l’émission de TF1 sera très réussie pour ceux qui la regarderont devant leur TV. Plus complète après montage, celle-ci contiendra les séquences enregistrées lundi et mercredi.

Nous sommes également très satisfait du succès des années 90 actuellement après l’hégémonie de la nostalgie 80. Notre prochain rendez vous avec les années 90 sera la tournée Dance Machine qui fera sont retour dans ce même Zénith le 3 novembre.

Audience :
Génération 90 a séduit 4,58 millions de téléspectateurs, soit 23.6 % de PDM.

Liste des chansons interprétées le 24/09 :


Sabrina - Boys Boys Boys
Sabine Paturel - Les bêtises
Samantha Fox - Nothing’s gonna stop me now
Jeane Manson - Avant de nous dire adieu
Nicolas Peyrac - Et mon père
Afric Simone - Ramaya
Patrick Hernandez - Born to be alive
Crystal Waters - Gypsy woman
Bonnie Tyler & Laura Zen - Eternal flame
Bananarama - Venus (Remix) + Cruel summer (Remix)
Francky Vincent - Fruit de la passion
Les Vagabonds - Le temps des yéyés
Rednex - Cotton Eye Joe
Hervé Cristiani - Il est libre Max
Laroche Valmont - T’as le look Coco
Plastic Bertrand - Ca plane pour moi
Patrick Juvet - I love America / Lady night / Où sont les femmes
Snap - The power
Ultra Naté - Free
Keen V - J’aimerais trop
Michael Miro - L’horloge tourne
...

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser