Notre article "Ricky Martin au Zénith (Paris - 2006)"

Ricky Martin au Zénith (Paris - 2006)

  • by
Ricky Martin au Zénith (Paris - 2006)
Connu en France depuis 1997 avec son tube Un, Dos, Tres (Maria), la superstar latino-américaine, Ricky Martin, était en concert au Zénith de Paris le 4 mai dernier. Une date unique à Paris, avant un dernier show en France le 8 mai au Dome de Marseille, d'une tournée de 54 dates qui traverse actuellement l'Europe après être passée par l'Amérique du Sud (fin 2005) et l'Amérique du Nord (début 2006).

Sur chaque billet vendu, un euro est reversé à l'association Ricky Martin Foundation avec laquelle le chanteur sensibilise son public à la lutte contre la traite des enfants dans le monde.

19 h : Ouverture des portes

Mix by Morgan


20h05 : Un animateur de NRJ nous annonce l'arrivée de Morgan, Dj du MasterMix de NRJ pour une demi heure de mix au son des tubes house du moment. Une petite déception pour nous qui attendions Humphrey, le chanteur de r'n'b français.

Ricky Martin


20h50 : Début du show de Ricky Martin

Les lumières du Zénith s'éteignent. Les guitares retentissent et débute l'intro arabisante du premier titre Til I get to you. Nous découvrons à ses côtés dix personnes sur la scène : ses deux choristes, trois trombones-saxo, son batteur, son guitariste, son bassiste, son clavier et son percussionniste. Puis, I don't care le premier titre issu de son dernier CD est chanté avec sa choriste qui remplace la chanteuse Amerie(présente sur son dernier album "Life").

Ricky Martin au Zénith (Paris - 2006)
Ricky Martin au Zénith (Paris - 2006)


Ricky Martin au Zénith (Paris - 2006)
Un filet de lumières, composé de millions de LED, illumine la scène et compose le décor. L'artiste, qui arbore une nouvelle coupe de cheveux, demande en français si le public est "prêt à faire la fête". Il enchaîne avec le titre This is good. Et, sa chanson She's all I ever want est interprétée dans une nouvelle version intense et aux couleurs japonisantes.

Un film avec des personnages animés est projeté sur les écrans géants. Le chanteur de Puerto Rico, vêtu de noir, revient sur scène pour chanter son tube Livin'la vida loca. Il termine sur une chorégraphie endiablée dans laquelle il excelle avec ses acrobaties tintées de capoeira et d'arts martiaux. Ricky Martin est visiblement fier de nous montrer sa toute nouvelle musculature sur I am.

Ensuite, sur les écrans apparaissent des images d'une femme japonaise. C'est l'intro de Private emotion en duo avec sa pulpeuse choriste (remplaçante de Meja présente sur disque).

Ricky Martin au Zénith (Paris - 2006)
Ricky Martin au Zénith (Paris - 2006)


Son guitariste entame les premières notes hispaniques. Le chanteur forme une bande gypsie avec ses percussionnistes sur Jaleo. Puis, une danseuse flamenco vêtue de blanc enflamme la scène sur She bangs. Ricky a revêtu son costard. Il revient en crooner pour Vuelve et danse langoureusement avec sa choriste. A la fin du titre, la superstar internationale quitte la scène avec le pied du micro sur le dos.

Ricky Martin au Zénith (Paris - 2006)


Le chanteur d'origine portoricaine porte un béret dans cette partie du spectacle où il enchaine les chorégraphies sur Lola Lola. La température monte sur Une, Dos, Tres (Maria) c'est l'hystérie dans la salle qui affiche complet.

Un son electro trituré retentit sur la scène du Zénith, Ricky Martin porte ses bretelles lors de son duo avec M. Pokora : It's alright son dernier single. Son invité est également sur scène. Les deux jeunes hommes jouent ensemble sur scène et semblent heureux de se retrouver.

Ricky Martin au Zénith (Paris - 2006)
Ricky Martin au Zénith (Paris - 2006)


Ricky Martin au Zénith (Paris - 2006)
Des sirènes retentissent sur la scène, il enchaîne sur la rythmique raggaeton de Drop it on me et danse avec sa pulpeuse choriste latina sur Loaded. Il communique ses valeurs de paix avec son public et l'invite à chanter et à danser sur les titres La bomba et Por arriba, por abajo. Une compétition sur le chant et les chorégraphies entre chaque côté de la salle s'instaure.

Une pluie de confettis bleu-blanc-rouge arrose le Zénith lors du final avec La copa de la vida, l'hymne officiel de la coupe du monde de football 1998. Un show savamment orchestré qui se termine en fiesta vers 22 h 30 sans nous accorder de rappel...

Ricky Martin au Zénith (Paris - 2006)


Sites à visiter :
www.rickymartin.com
www.rickymartinfoundation.org

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser