Notre article "Queen Lear à La Gaîté Lyrique (Film)
Eurovision Ohlala! Agenda Clubbing MAP GAY PARIS resto bars shopping club cruising sex Agenda Concert Nouveautés musicales Album Single Associations gay LGBTQIA+ Eurovision

Queen Lear à La Gaîté Lyrique

  • by
Queen Lear à La Gaîté Lyrique
La Gaîté Lyrique (Paris), restaurée en 2011, FAME, accueille le festival international de films sur la musique qui se déroule du 16 au 20 février 2022, et ce depuis sa première édition en 2014.

Le 18 février 2022, nous nous y sommes rendus pour assister à la projection, en avant-première, du film de Gero von Boehm consacrée à celle que l’on appelle la reine du Disco. Queen Lear : Les vies d’Amanda Lear est une production de la ZDF et Arte, qui sera diffusée sur la chaîne culturelle franco-allemande le vendredi 25 février à 22:25.

Un représentant de la Gaîté Lyrique et un du festival FAME indiquent que le réalisateur Gero von Boehm est absent pour cause de Covid. Ils accueillent sur scène deux représentantes d’Arte pour nous présenter le projet composé d’archives principalement allemandes.

Sous les applaudissements du public venu dans cette salle de cinéma, Amanda Lear vient sur scène accompagnée de Jean-Paul Gaultier pour nous dire quelques mots à propos de ce projet et de leur amitié.





Le film-documentaire commence avec des images d’archives nous montrant les débuts d’Amanda Lear en tant que mannequin à Paris et à Londres. C’est son physique androgyne qui plaisait mais elle n’était pas sûre d’elle et se sentait laide.




Le film-documentaire est ponctué des commentaires de la "Reine du disco" qui préfère pourtant le rock’n’roll.

Ses études aux Beaux-Arts sont évoquées alors que l’artiste se ballade aux Baux-de-Provence. Les œuvres de Salvador Dali sont projetées aux Carrières des Lumières. Pas loin d’où vit depuis des années Amanda Lear : Saint-Rémy-de-Provence (Bouches-du-Rhône), bien qu’elle soit de nationalité anglaise.

La nature de ses relations avec Salvador Dali est évoquée et notamment le fait qu’elle vive chez lui à Cadaqués en Espagne dans les années 60. Celui-ci en a fait sa muse pendant 15 ans, et ce avec l’accord de sa femme Gala.



Amanda Lear évoque ses allers en Grande-Bretagne où elle fréquente Bryan Ferry de Roxy Music et Brian Jones des Rolling Stones.

En 1973, Amanda pose d’ailleurs en tant que "lady à la panthère" pour la pochette du disque de Roxy Music (For your pleasure).

David Bowie la remarque et Amanda vit une romance avec lui qui durera près de deux ans. L’artiste glam-rock lui conseille de devenir chanteuse. Son premier enregistrement n’est pas sorti.

Pour que sa voix sonne comme l’entendent ses producteurs disco, Amanda Lear n’enregistre que tard dans la nuit après plusieurs cigarettes et avoir bu du whisky.

Elle mène une carrière dans le disco, en France, en Allemagne et en Italie.

Jean-Paul Gaultier dit d’elle qu’elle est mystérieuse, glamour et que c’est une personnalité unique, internationale. Ils sont proches et repartent d’ailleurs ensemble bras dessus bras dessous après cette projection parisienne.

Il aime son humour gay. Le couturier dit d’ailleurs de la star qu’elle est son « meilleur pote »… Elle apparaît en 2020 lors de son dernier grand défilé-show de Haute Couture, et avait déjà défilé pour lui en 2012.

Amanda apparaît dans l’émission Stryx sur la Rai en 1978. Le Palace est inauguré la même année avec elle, mais c’est surtout des images de Grace Jones que l’on voit dans le documentaire. Le DJ Michel Gaubert commente cette période. Amanda raconte avoir rencontré l’homme de sa vie Alain-Philippe Malagnac et leur mariage sans se prendre au sérieux à Las Vegas en mars 79.

Malheureusement en décembre 2000, son compagnon décède dans l’incendie de leur maison de Saint-Etienne-du-Grès. Elle décide de tout reconstruire en mieux afin qu’il soit fier et de réussir encore plus.

D’ailleurs, Amanda Lear veut toujours surprendre. On la revoit dans un extrait du film Miss sorti en 2020.

Pour le critique Gino Castaldo, elle a choisi de transformer sa vie en œuvre d’art, ce qui est extrêmement moderne.

Pour l’actrice Macha Méril, elle est un être de science-fiction. La vérité n’est pas très intéressante ; ce qui est intéressant c’est ce qu’on fait avec le réel. La place des artistes est de vous inventer un monde qui sera plus utile que le monde réel.



Ce film de 52 minutes est vraiment trop court pour retracer une telle carrière. D’ailleurs, comme le précisait Amanda avant la projection ce film est composé d’images d’archives et n’évoque pas l’actualité de ces dernières années. Seules les affiches de ses pièces de théâtre « La candidate » (2016) et Qu’est-il arrivé à Bette Davis et Joan Crawford ? (2021) apparaissent à l’écran.

Côté chansons, il n’est pas évoqué non plus son dernier album « Tuberose » publié en octobre 2021, et dont elle vient d’extraire « (Have I stayed) Too long at the fair ? » avec un très beau clip tourné au Musée des Arts Forains à Paris. Il s’agit de son 19ème album studio !

Son titre « La belle et la bête » (2011) résonne en début et en fin de ce documentaire que lui consacre Arte.

Qui est vraiment Amanda ? Son mystère reste entier. Le documentaire nous montre surtout comment elle a façonné son personnage au fil de ses presque 50 ans de carrière.

Ses origines et son enfance ne sont pas évoquées. Elle serait née Tap ou Tapp en 1939 à Saigon en Indochine Française, mais rien n’est vraiment sûr.



Amanda Lear au théâtre


- Panique au Ministère (2010)
- Lady Oscar (2011)
- Divina (2013)
- La candidate (2016)
- Qu’est-il arrivé à Bette Davis et Joan Crawford ? (2021)

Amanda Lear au théâtre

Amanda Lear au théâtre


Amanda Lear à la télévision française


Sur TF1 en 93/94 dans son émission "Méfiez-vous des blondes" en seconde partie de soirée.
Mais aussi :
- Cherchez la femme (La Cinq en 1986)
- Les Grosses Têtes (sur TF1 de 1992 à 1997)
- 20h10 pétantes (sur Canal + de 2003 à 2004)

Amanda Lear à la télévision française


Autre photos



Vos réactions / commentaires

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser