Notre article "Melodifestivalen 2022 : 3ème manche (Melodifestivalen)
Agenda Clubbing MAP GAY PARIS resto bars shopping club cruising sex Playlist Youtube/Spotify Agenda Concert Nouveautés musicales Album Single Associations gay LGBTQIA+ Eurovision

Melodifestivalen 2022 : 3ème manche

  • by
Melodifestivalen 2022 : 3ème manche
En ce samedi 19 février 2022, il s’agit de la dernière des trois émissions du Melodifestivalen 2022 à se dérouler à l’Avicii Arena. Les sélections suédoises auront lieu à la Friends Arena pour les trois dernières soirées.



Introduction


Oscar Zia converse avec Johanna Nordström depuis les coulisses, comme s’ils n’étaient pas encore à l’antenne. La jeune femme va contribuer à l’humour de cette soirée et essayer de déstabiliser le jeune homme qui assure la présentation de cette édition avec brio, après une expérience réussie l’an passé.

Après le générique, dont la musique est toujours signée par The Attic, Oscar accueille sur la scène annexe sa partenaire de la soirée sous les applaudissements du public suédois. Johanna est en décalage et le gène en lui parlant de son homosexualité, comme s’il n’était pas à l’aise avec.

Farah Abadi est là aussi et intervient depuis la green room dans sa tenue blanche en tulle, avec des taches noires qui nous rappellent celles des 101 dalmatiens. Elle parle des finalistes connus ces deux dernières semaines : Robin Bengtsson, Cornelia Jakobs, Liamoo et John Lundvik, ainsi que des sept artistes en compétition ce soir. Ils sont d’ailleurs en ronde sur la scène avant leur prestation sur cette même scène.

On reconnaît plusieurs visages connus (Linda Bengtzing, Anders Bagge, Lisa Miskovsky, Faith Kakembo, Cazzi Opeia) ainsi que d’autres que nous allons découvrir (Lancelot et Tribe Friday).

Entre deux séquences avec un duo de marionnettes de "Operation Klotty", Johanna enfume Oscar alors que celui-ci lance déjà la compétition. Il n’y aura pas d’öppningsnummer (chanson d’ouverture) ce soir, dommage.



Participants


1. Cazzi Opeia - I can’t get enough


Bishat Araya, Jakob Redtzer, Cazzi Opeia, Paul Rey

On retrouve Farah Abadi en compagnie de Cazzi Opeia dans les locaux de son label où sont affichées plusieurs unes du magazine Billboard, et dans son bureau où elle travaille en tant qu’auteur de k-pop. Elle nous montre plusieurs photos des Spice Girls également.

Cazzi Opeia a écrit pour les artistes asiatiques Red Velvet, Enhypen, Itzy et même pour les BTS. Ces dix dernières années, nous avions accroché à quelques-uns de ses singles solo, dont "My heart in 2" et "Rich". Cette artiste de 33 ans a tardé à faire ses débuts au Melodifestivalen mais est bien présente ce soir.

La chanteuse blonde piercée et tatouée au cou avec un joli papillon (entre autre) se présente sur scène avec un look kawai forcément. Celui-ci est composé de tulle pour ses manches très amples, et contient beaucoup de glitter et de strass pour le reste.

Le visuel projeté sur écran est aussi coloré et pastel que sa tenue et celles de ses quatre danseurs(ses). Ils dansent autour d’elle et font corps ensemble par moment. On aime le côté arc-en-ciel de sa mise en scène. Qui plus est, Cazzi Opeia est à fond vocalement sur ce titre de dance-electro-pop… et we « can’t get enough » of it.

Avec Farida ensuite en backstage, elles se frottent la tulle de leurs robes et se marrent.


2. Lancelot Hedman - Lyckligt slut


Lancelot Hedman, Niklas Carson Mattsson
Farah débarque dans un hôtel situé face au Globen (Avicii Arena) et se trompe de chambre. C’est Oscar Zia qui lui ouvre avant que, dans la chambre d’à côté, elle n’interviewe Lancelot. On voit ce jeune artiste aussi dans des images de ses répétitions sur scène.

Ce Lancelot est mignon, très suédois dans le style, et son guitariste aussi d’ailleurs. Il est entouré de quatre musiciens qui jouent parmi les nombreux spots qui forment le décor.

Sur cette ballade pop en suédois, Lancelot ne se sert vraiment de sa guitare que lors d’un break musical. Son morceau est délicat et sympathique mais ce ne devrait pas être suffisamment pour aller bien loin.


3. Lisa Miskovsky - Best to come


Lisa Miskovsky, David Lindgren Zacharias
De Lisa Miskovsky, on se souvient avoir apprécié son « Why start a fire » qui s’était hissé jusqu’en finale (9ème place) en 2012. Farah Adabi vient parler à sur son lieu de répétitions, c’est-à-dire sur la scène de l’Avicii Arena.

Ce soir, la chanteuse quadragénaire s’accompagne à la guitare sur son nouveau titre de pop adulte encore.

Des images du métro new yorkais défilent au fond de la scène. Une batteuse joue derrière elle. Arrivent aussi un à un : une danseuse, un skateur, un bassiste, une choriste… comme si ces personnes se croisaient sur un quai de métro. Toute la troupe évolue à ses côtés sur scène à la fin. C’est assez inhabituel comme mise en scène et très plaisant par la même occasion.

Sa chanson évoque la fin d’une aventure amoureuse et est à la fois mélancolique et entrainante. C’est à nouveau de la pop-folk très radiophonique que la chanteuse nous propose et c’est agréable.


4. Tribe Friday - Shut me up


Isak Gunnarsson, Robin Hanberger Pérez, Noah Deutschmann
Le trio de rockeurs Tribe Friday est à la maison dans sa petite vidéo de présentation. Ils décrivent leur musique à Farah par la formule suivante : The Hives + Abba = Garage schlager.

Alors forcément, il y a encore de la guitare au Mello (car chacun d’eux en a une) pour ce quatrième morceau. Celui-ci est très rock 70s, coloré et pop à la fois. Cela s’écoute mais ce n’est pas notre « cup of tea ».

Le chanteur nous fait penser à un jeune Robert Smith de Cure en jupette écossaise / kilt, tandis qu’un des deux autres guitaristes a le look de Damiano des italiens de Måneskin, Un batteur accompagne aussi le trio Tribe Friday sur scène. Visuellement, il y a un effet journal découpé en noir et blanc et en rose. C’est plus réussi que ce que proposait le rock band féminin la semaine dernière, musicalement également.

En backstage, Farah Abadi laisse la parole à Johanna Nordström qui s’improvise intervieweuse du trio. Oscar les rejoint et invite les Tribe Friday à rejoindre la green room.


5. Faith Kakembo - Freedom


Laurell Barker, Anderz Wrethov, Palle Hammarlund, Faith Kakembo
On l’a vu au Mello en 2020 où elle s’était faite remarquée, mais avait échouée à se qualifier avec sa ballade « Crying rivers ». Faith Kakembo revient cette année. On la retrouve tout d’abord en tant que soignante dans la vidéo où Farah vient à sa rencontre.

Elle apparaît réservée à l’hôpital dans sa tenue bleue comme elle le semble sur scène également même si elle se métamorphose dans cet univers aux antipodes.

Changement de tenue pour son activité d’artiste, la jeune femme apparaît très glamour sur scène dans sa robe rose en strass, dévoilant une de ses épaules et une de ses jambes, telles les grandes stars de la chanson.

Son visuel représente les parois d’un mur qui forment un carré blanc à l’extrémité, comme s’il s’agissait de la sortie d’un long tunnel.

Son titre bien interprété et au message positif commence en douceur avant une montée progressive. Six choristes apparaissent subitement, comme cela est si bien fait au Mello. Ils sont tous alignés d’abord, puis se positionnent autour de l’artiste ensuite. Cette mise en scène est élégante et ses choristes et danseurs accentuent le rendu des chœurs qui se font bien entendre au final.

Faith est en concurrence avec Lisa pour la qualification mais devrait a minima pouvoir accéder à la semi-finale du 5 mars.


6. Linda Bengtzing - Fyrfaldigt hurra!


Thomas G:son, Linda Bengtzing, Myra Granberg, Daniel Jelldéus
Le retour de la vieille bonne Schlager ? Thomas G:son est aux manettes donc on peut l’espérer sachant que Linda Bengtzing est une star du genre, et ce vue son expérience en 2005, 2006, 2008, 2011, 2014, 2016 et 2020. Les résultats n’ont pas toujours été à la hauteur mais elle a promis un titre très schlager.

En studio de danse où Linda répète avec ses danseuses, Farah lui apporte un gâteau avec autant de bougies qu’elle a eu de hits au Mello.

Linda commence sa prestation allongée au sol. On la regarde dans sa tenue composée de tulle, de couleur orange fluo. Elle est transformée en cosmic girl avec ses épaulettes et sa traine ouverte sur le devant. Quatre danseuses l’accompagnent, vêtues en orange aussi, sublimées par un crop top rose et scintillant. La troupe est aussi colorée que le feu d’artifices qui figure en vidéo.

La sportive de 47 ans est pleine d’énergie. Elle court sur scène jusqu’à une petite estrade parmi le public, avant de revenir à toute allure en touchant la main de plusieurs personnes dans le public. Elle fait son petit bain de foule en oubliant totalement les gestes barrière.

Son morceau commence de façon assez classique avant d’exploser sur les refrains qui filent à 150 BPM. On ne comprend pas les paroles et nous aurions probablement mieux adhérer si c’était le cas. Dommage, car sa proposition ne nous emballe pas vraiment musicalement.

Farah recueille les impressions de Faith Kakembo, puis de Linda Bengtzing qui est forcément un peu essoufflée à sa sortie de scène.


7. Anders Bagge - Bigger than the universe


Anders Bagge, Jimmy Jansson, Peter Boström, Thomas G:son
Anders Bagge est un auteur-compositeur à succès (pour Janet Jackson, Celine Dion, Madonna, Jennifer Lopez, Anastacia, Lara Fabian, Enrique Iglesias, Westlife…) qui a fait partie du jury d’Idol Sverige de 2008 à 2013. Pour l’Azerbaïdjan au concours Eurovision, il a écrit les morceaux sélectionnés en 2010 et 2012.

On le retrouve à l’heure de Fika dans son studio d’enregistrement avec sa femme. La vidéo se poursuit lors d’une ballade en extérieur avec ses chiens.

Pour son premier Mello en tant qu’artiste chanteur, il a fait appel à trois auteurs stars : Jimmy Jansson, Peter Boström et Thomas G:son, tous venus le soutenir ce soir.

Vêtu en noir, l’homme de 54 ans défend son premier single avec conviction. Nous découvrons qu’il a vraiment une belle voix. Son titre est fort et bien produit, ce qui est normal finalement pour un tel professionnel de la musique. On entend une chorale d’enfants à la fin. Cela sonne comme une chanson caritative, puissante et positive.

Le visuel devant lequel il évolue est également très réussi. Il représente tout d’abord un globe terrestre en forme d’arbre, et nous emmène dans les merveilles de la nature avec un montage rapide d’images filmées par des hélicoptères.



Oscar Zia sort des dossiers compromettants et drôles sur Johanna Nordström, et plus précisément quelques tweets que la jeune femme a signée par le passé à propos de différents artistes du Mello.

Farah est en green room avec les artistes et nous propose de revoir les sept titres en compétition ce soir.

Oscar Zia


Interval Act 1


C’est Johanna Nordström qui en est chargée de nous faire patienter en musique avant l’annonce des résultats. Le titre qu’elle interprète dans sa robe bleue en strass est justement intitulé "12 poäng". Cette ballade en suédois parle du Mello-Festival, de Charlotte Perrelli et de Carola. Entourée de quatre choristes-danseurs, Johanna est donc transformée en schlager diva. On la voit chanter sur un tapis de cardio et se prendre pour Sarah Dawn Finer sur sa passerelle (séquence « Moving on » en 2009), pendant laquelle le réalisateur filme son tronc et non sa tête.

Johanna reste bouche-bée lorsque deux chanteuses-choristes prennent la relève. Ensemble en tenues léopard, et avec Oscar Zia jouant de la vielle à roue (instrument traditionnel à vent), tous chantent un morceau de schlager « à boire » intitulé « Genom eld och vatten » et chanté par le groupe Sarek au Mello 2003. Les deux choristes s’avèrent être les Sarek elles-mêmes (Zara & Jessica).

Farah parcourt le public et donne la parole à un jeune spectateur ainsi qu’à la mère de Cazzi Opeia.



Premiers résultats


Anders Bagge est le premier artiste ce soir à obtenir le ticket pour la finale. Anders est très ému et ne peut retenir ses larmes après l’annonce de sa victoire.

Frans (Eurovision 2016) vient tirer la corde qui symbolise l’autre étape pour le vote des téléspectateurs. Avec Oscar, Frans est entouré des quatre danseurs en tenue des vignettes de votes sur l’application SVT Mello.

Nous revoyons les six extraits en compétition à savoir les performances de Linda Bengtzing, Lisa Miskovsky, Faith Kakembo, Cazzi Opeia, Lancelot et Tribe Friday.



Interval Act 2


C’est l’heure du second « mellanakt ». Oscar Zia en est chargé avec une version dépouillée de sa chanson « Human » (2016). Il est encore plus sexy dans cette tenue, avec un petit côté gay à la Freddie Mercury en marcel noir, pantalon pailletée, et une grosse chaîne argentée autour du cou. Entouré de trois violoncellistes et sous une lumière jaune-orangée, il interprète à merveille cette chanson au bout de son micro blanc à fil, comme on n’en voit plus souvent.

Les marionnettes Renata et Margareta commentent des images d’hippys, puis d’autres images d’archives avec le décompte des points au Mello, des moments de suspens et de rires aussi.



Résultats


Oscar Zia se lance dans l’énoncé des points par tranche d’âge. Il y a 8 catégories dont une pour les appels téléphoniques.

C’est Faith Kakembo qui récolte 79 points et ira donc directement en finale, comme Anders Bagge, tout à l’heure.
On a cru pendant un moment que ce serait Lisa Miskovsky qui se qualifierait mais elle devra passer par la semi finale, ne récoltant que 75 points, et devançant ainsi Cazzi Oppeia (67 points)… soit beaucoup plus que les 37 points de Linda Bengzing.

Farah accompagne Faith vers la scène où les deux qualifiés posent avec leur bouquet devant un pool de photographes, puis avec les deux artistes qualifiés pour la semi-finale (Lisa et Cazzi).

La semaine prochaine, le Mello 2022 investira la Friends Arena et ce avec un peu d’avance sur les années précédentes et ce du fait de l’annulation de la tournée. Ce sera déjà la quatrième manche, et elle marquera le retour d’Anna Bergendahl, des rockeurs de Lillasyster, de Medina et de Klara Hammarstöm. Nous découvrions aussi les chansons de Malin Christin, Tenori et Angelino.

Six autres pays choisissent ce soir leur représentant pour le concours Eurovision 2022. Nous saurons dans quelques minutes ou heures qui ira à Turin pour la Norvège, la Pologne, Malte, Saint-Marin, la Croatie et la Slovénie.


Vos réactions / commentaires

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser