Notre article "Eurovision 2021 : la 2ère demi-finale"

Eurovision 2021 : la 2ère demi-finale

  • by
Eurovision 2021 : la 2ère demi-finale
Après la qualification mardi soir de 10 premiers pays (Lituanie, Russie, Suède, Chypre, Norvège, Belgique, Israël, Azerbaïdjan, Ukraine et Malte), le public et les jurys sélectionnent ce jeudi 20 mai 2021 dix autres pays pour la finale qui aura lieu ce samedi.

Ils sont 17 pays à tenter leur chance ce soir dans le concours de chansons le plus grand au monde, et ce alors que les Etats-Unis viennent de confirmer le lancement de leur Eurovision pour 2022 sur la NBC. La diffusion de l’édition européenne outre-atlantique a une audience réduite mais cela n’empêche pas la plateforme de streaming Peacock (NBC/Universal) de diffuser les 3 shows du concours.

En France, vous regardez cette deuxième émission sur la chaîne France 4 / Culturebox, soit le canal 14 de la TNT.
L’émission est commentée par Laurence Boccolini. Les téléspectateurs, notamment les français ce soir, vont être appelés à voter pour leurs chansons préférées.



L’impact du Covid19 se fait sentir par l’absence de public en fosse de l’Ahoy Rotterdam, et ce même si 3 500 spectateurs assistent à chaque show depuis les gradins puisque la green room où attendent les délégations est en fosse cette année.

Un des musiciens islandais est positif au Covid, ce qui fait que le groupe a décidé de ne pas jouer sans lui. La prestation qui sera diffusée pour ce pays sera donc celle tournée lors des répétitions de la semaine dernière.

Ouverture


L’ouverture de la soirée se fait sur le morceau "Forward unlimited" interprété par la chanteuse Eefje de Visser.
Le danseur Redo est également sur scène avant d’être happé dessous. Il se retrouve alors au sein d’une troupe de danse dans la pénombre. Il rebondit très vite sur scène dans la lumière, avec toute une troupe de danseurs. Cet acrobate est impressionnant, et encore plus parce qu’il est amputé de plusieurs membres. C’est un tableau dynamique qui s’apprécie.

A l’animation de cette seconde demi-finale, nous retrouvons le quatuor Chantal Janzen, Edsilia Rombley, Jan Smit et Nikkie de Jager.

Drapeau sm 01. Saint-Marin // Senhit - Adrenalina


Une décharge d’adrénaline pour commencer cette deuxième manche avec Saint-Marin !

Senhit est née en Italie de parents originaires d'Érythrée. Elle représente Saint-Marin, n’ont pas pour la première fois puisqu’elle a déjà représenté ce pays en 2011, mais avec une nouvelle facette puis que l’artiste s’est transformée en diva ces dernières années.

En tenue noire, les cheveux ondulés dissimulés sous un grandiloquent totem, doré, Senhit évolue sur scène avec quatre danseurs qui dès leur arrivée lui retirent son totem.

Ils ont abandonné leur tenue rose des répétitions pour une nouvelle noire et blanc et pleine de frou-frou.


Le rappeur Flo-Rida fait son entrée sur scène et rejoint la chanteuse au look un peu surfait mais stylisé. L’artiste américain est arrivé mardi soir à Rotterdam, soit une semaine après la « freaky queen » qui a beaucoup entretenu le mystère sur sa présence (ou non) à ses côtés.

Ces deux nous adressent de l’énergie positive et s’amusent beaucoup sur la grande scène de Rotterdam, en particulier lorsqu’ils empruntent le catwalk.

Beaucoup pensent que ce petit Etat va décrocher son meilleur classement au concours Eurovision… et cela est fort possible !

Drapeau ee 02. Estonie // Uku Suviste - The lucky one


Uku veut être le chanceux / l’élu mais il n’est pas certain que ce soit le cas en fin de soirée malheureusement pour lui vu ce que prévoient les paris en ligne.

L’artiste est agenouillé sur scène au début de sa prestation alors qu’une pleine lune brille derrière lui. Puis, le ciel est très nuageux et les gros éclairs éclatent sur sa ballade est assez rythmée et prenante.

Côté tenue, le beau mec de 38 ans est à la fois chic et décontracté avec sa chemise blanche et son nœud de papillon dénoué et porté sur ses épaules. Son charme et sa musculature devraient affoler les radars gays.

Drapeau cz 03. République Tchèque // Benny Cristo - Omaga


Un autre artiste qui a vraiment un joli minois et un sourire plein de malice, c’est le chanteur tchèque. Benny a désormais les cheveux courts et teints en blond ; il a donc abandonné ses dreadlocks.

Benny Cristo est sautillant en interprétant son titre enjoué, et resplendissant dans sa veste couleur moutarde qui scintille.

Ses quatre danseurs portent des joggings, des tenues très banales comme celles que l’on peut voir habituellement dans les rues ; mais nous remarquons surtout son beau danseur Robin "Fuuse" Šeba.

Il n’est pas certain par contre qu’il permette à son pays d’accéder à la grande finale.

Drapeau gr 04. Grèce // Stefania - Last dance


Dans sa belle combinaison, élégante et moulante de couleur mauve, la jeune Stefania resplendie sur scène.

Ses danseurs jouent à l’homme invisible. On ne voit que leurs chemises, leurs shorts et leurs chaussures. Le reste de leur corps est effacé par l’immense fond vert qui permet aussi les incrustations qui apparaissent lorsque la chanteuse monte sur un ensemble de marches.



Devant son fond vert, la jeune femme est soutenue par un autre danseur en collant vert également, ce qui lui permet de se dissimuler totalement de nos regards. On pense un peu à la mise en scène de Sergey Lazarev en 2016 ce qui n’est pas illogique dans la mesure où l’équipe derrière cette staging est la même.

Les danseurs sont enfin visibles en intégralité dans la dernière partie de ce tableau inventif. C’est une scénographie assez technique.

Plutôt que le clip vidéo que cela constitue, les images les plus belles sont lorsque le cameraman la filme avec l’Ahoy en arrière et avec toutes ses belles lumières.

Ce ne sera pas la dernière danse pour Stefania qui devrait s’imposer sans problème et permettre à la Grèce d’accéder à la finale.

Drapeau at 05. Autriche // Vincent Bueno - Amen


Après le « Amen » de la slovène Ana Soklič (qui ne lui a pas porté chance mardi)… voici le « Amen » autrichien !

Vincent Bueno assure vocalement sur cette ballade puissante. Sa qualification pour la finale est possible mais nous ne sommes pas totalement fans de la chanson. Toutefois, voir ce bel homme dans son beau manteau long noir, et assorti de nombreuses décorations brodées, n’est pas déplaisant.

On aime aussi le choix fait par l’artiste de ne pas être derrière un piano sur ce genre de titre.

Drapeau pl 06. Pologne // Rafał - The ride


Rafał Brzozowski est un élégant homme de 39 ans qui a été prof de sport avant de se consacrer à la musique et à la télévision.

Le titre qu’interprète ce polonais ce soir est aussi 80s que le visuel projeté derrière. Les sonorités des années 80 sont vraiment dans l’air du temps.



Cependant, il n’y a aucune originalité dans sa tenue noire ce soir ; heureusement ses danseurs sont mieux habillés, en blanc et noir et s’éclairent avec des lumières qu’ils portent dans leurs mains.

Leur prestation est très chorégraphié et énergisante. Sa potentielle qualification est incertaine également.

Nous regardons quelques vidéos envoyées par les fans et aussi une courte interview de la suédoise Molly Sanden qui a donné sa voix au film Eurovision Fire Saga sur Netflix l’année dernière.

Dans sa séquence Look Lab ensuite, Nikki est en présence de HM Queen Máxima des Pays-Bas.

Drapeau md 07. Moldavie // Natalia Gordienko - Sugar


La belle Natalia est entourée de ses danseurs, torses nus sous leur veste noire, et dissimulent leurs regards sous leurs lunettes de soleil.

Très apprêtée, la chanteuse blonde a une belle silhouette. Sa robe est aussi scintillante qu’un bijou Swarovski, elle est courte même si ce n’est pas la plus (s)explicite de cette édition. Natalia n’est par contre pas très-très à l’aise en danse.

Son visuel rose est très coloré, avec des lignes et autres formes géométriques. Il est très graphique et très 80s aussi.

On aime la mélodie électro de ce morceau… et beaucoup le Sugar aussi !

Drapeau is 08. Islande // Daði og Gagnamagnið - 10 years


Daði Freyr et l’une des membres de son band, Árný Fjóla Ásmundsdóttir, sont en couple et ont déjà une première fille… et leur deuxième enfant est attendu pour bientôt.

Cette chanson évoque leurs 10 ans de relation. Le titre est un peu moins bon que n’était leur (excellente) précédente contribution, même s’il sonne bien en live.

Leur prestation a été enregistrée lors des répétitions de la semaine dernière, et est donc diffusée au lieu d’un live puisqu’un de leurs musiciens a été testé positif au Covid-19.



La bande de copains aux allures de geeks marquent les esprits avec leurs combinaisons à l’effigie de leurs visages pixelisés. On remarque aussi les trois synthés qu’ils portent en bandoulière, des synthés comme on n’en voit qu’à l’Eurovision ou dans les concerts de Jean Michel Jarre.

Leur chorégraphie est assez dingue et nous montre l’art du lâcher prise à l’islandaise. Cette pointe d’humour et le charisme de Daði devrait permettre à l’Islande d’accéder à la finale… et probablement d’y faire un top 5.

Drapeau rs 09. Serbie // Hurricane - Loco loco


C’est le premier titre de la soirée non interprété en anglais, ni en espagnol contrairement à ce que laisse penser le titre, mais en langue Serbe.

Ces trois bimbos portent des robes sombres en strass et leur coupe est assez suggestive de leur corps sculptural, du haut de leurs bottes noires.

Le girlsband agite ses longs cheveux ondulés et colorés et fait le show sur scène. Quel ouragan sur scène ces filles serbes !

Drapeau ge 10. Georgie // Tornike Kipiani - You



Le candidat géorgien n’offre rien d’extraordinaire avec cette ballade lente. On se passera volontiers de ses services pour la grande finale, puisque seuls 10 pays obtiendront le ticket ce soir.

Drapeau al 11. Albanie // Anxhela Peristeri - Karma


Anxhela a de la voix et du coffre et c’est aussi ce qu’elle nous montre ce soir sur la scène de l’Eurovision, dans sa tenue argentée, très courte et avec beaucoup de franges.



On aime bien sa ballade chantée en albanais, qui évoque le bon karma et les bonnes actions. Il se pourrait qu’elle se hisse jusqu’en finale même si rien n’est moins sûr.

Drapeau pt 12. Portugal // The Black Mamba - Love is on my side


The Black Mamba constitue une proposition assez originale de la part du Portugal qui nous livre généralement des ballades aux inspirations fado. Le jazz avait réussi au Portugal en 2017 avec Salvador Sobral mais cette fois les portugais ne devraient ni gagner… ni passer en finale. Mais l’amour étant de son côté, nous verrons bien tout à l’heure !



Visuellement c’est assez classe avec ses cœurs qui se forment et se démultiplient sur les écrans leds.

Drapeau bg 13. Bulgarie // Victoria - Growing up is getting old


La jeune Victoria ne semble pas vouloir grandir, ne pas vieillir en tout cas, et l’on est plutôt d’accord avec sa philosophie.

Musicalement, cette proposition se rapproche de ce que propose l’américaine Billie Eilish.

C’est un beau titre, très personnel, qu’elle chante en haut de son bloc de béton taillé en forme de rocher.



La Bulgarie peut viser un top 10 sans soucis.

Drapeau fi 14. Finlande // Blind Channel - Dark side


La Finlande aime le rock et nous aimons écouter (un peu) de rock au concours Eurovision.

Les finlandais donnent toute leur énergie sur ce titre qui nous fait penser au groupe Rage Against The Machine ; du rock californien avec un peu de rap.



« Join the dark side » chantent-ils. Le monde n’est pas tout rose, le côté sombre de la force est amusant aussi.

Leur majeur est peint en rouge pour ne pas enfreindre le règlement du concours, mais on comprend bien que c’est un doigt d’honneur.

Ces six joyeux drilles tentent de faire pogoter toute la green room des délégations, à défaut d’une fosse bondée d’eurofans comme habituellement.

Ouh ouh ouh ouh !

Drapeau lv 15. Lettonie // Samanta Tīna - The moon is rising


Girl Power ! Celui-de Beyoncé ou celui des Spice girls, on ne sait pas, mais le morceau de cette chanteuse lettone est assez addictif. Elle parle de s’accepter, d’avoir confiance en soi.



On aime sa tenue verte avec ses franges et tous les motifs sur la partie supérieure de son buste. Voir ses trois danseuses avec des visières aussi.

Elle réalise son rêve de chanter sur la scène de l’Eurovision après une énième tentative.

Drapeau ch 16. Suisse // Gjon's Tears - Tout l'univers


Nos voisins suisses nous font le plaisir de chanter dans notre belle langue française cette année.

Gjon’s Tears n’est pas un groupe mais un artiste solo. Gjon Muharremaj, de son vrai nom, est né en Suisse d’un père Kosovar et d’une mère albanaise. Avant l’Eurovision, il a participé à Albania’s Got Talent en 2011, Switzerland’s Got Talent en 2012 et The Voice France en 2019.

Gjon a enregistré sa chanson « Tout l’univers » d’abord en anglais, avant de la traduire en français. Elle évoque le cycle de la vie et nos possibilités de reconstruire mieux après une déflagration.



Gjon’s Tears n’est pas derrière un piano comme nous aurions pu l’imaginer. Sur scène, sa structure est composée d’éléments rectangulaires.

Sa tenue vestimentaire n’est pas particulièrement appréciée. Reviendra-il avec le Barbara Dex award plutôt que la statuette de l’Eurovision ?

Drapeau dk 17. Danemark // Fyr & Flamme - Øve os på hinanden


Et on termine cette seconde demi-finale avec la prestation du Danemark… et en danois s’il vous plaît !

C’est un titre schlager qu’on adore et qui sonne totalement rétro. Nous aimons l’énergie qui s’en dégage, de même que de leur performance sur scène ce soir.



Jesper le chanteur est en fait acteur de profession, tandis que Laurits est un musicien accompli. Ceux-sont eux-mêmes des fans du Dansk Melodi Grand Prix et cela s’entend.

Le chanteur prend du plaisir à déambuler sur l’immense scène.

On imagine aussi ce chanteur remporter le Barbara Dex award pour sa « belle » veste rose.

Interval act


Ahmad Joudeh & Dez Maarsen - Close encounters of a special kind

Pour patienter pendant que le public vote, place à un autre spectacle. Celui de la rencontre entre la danse classique et le BMX. Ahmad Joudeh est un très bon danseur et un très bel homme. Barbu, le torse nu musclé, le regard doux, il est très talentueux et très sexy dans sa robe argentée et noire. Autour de lui, le BMX-er Dez Maarsen nous montre l’art du bicross sur ce morceau de musique classique. Ils sont entourés d’un ballet de danseurs en robe rouge et en haut noir qui évoluent autour d’eux et tout autour de la scène. C’est très beau et cela constitue le plus bel interval act de ces deux premières émissions. Un régal !

Nous visionnons maintenant quelques séquences préparées par les fans sur des chansons du concours Eurovision, puis l’extrait des 17 chansons de ce soir est diffusé avec en alternance des images de la green room.

Dans une autre séquence, on retrouve la maison des postcards avec la chanteuse du groupe Teach Inn, puis l’ukrainienne Ruslana, mais aussi Duncan Laurence qui tourne autour de la maison avant d’y venir regarder un extrait de sa prestation en 2019 et de sa déclaration de l’époque « Music first always ».

Nous avons aussi reconnu Izhar Cohen et Niamh Kavanagh dans cette séquence nostalgie.

Nikkie de Jager nous fait visionner maintenant un beau mix de séquences cultes qui apparaissent déjà dans les plus grands bêtisiers de l’Eurovision.

En green room, la chanteuse grecque (Stefania est née aux Pays-Bas) et le candidat tchèque sont interviewés avec une longue perche ; on s’adapte au Covid…

Les pays qualifiés d’office pour la finale


Trois pays du Big 5 présentent un extrait de leur prestation, qu’ils donneront en entier ce samedi lors de la finale.
- Drapeau fr France : Notre représentante Barbara Pravi interprète sa ballade "Voilà"
- Drapeau de Allemagne : le chanteur Jendrik nous fait découvrir son "I Don't Feel Hate"
- Drapeau it Italie : les rockeurs de Måneskin font rugir les guitares sur "Zitti e buoni"

Nos favoris


Nos chansons et prestations préférées de cette deuxième demi-finale sont :
1. Grèce,
2. Saint-Marin,
3. Danemark,
4. Suisse,
4. Moldavie,
5. Islande,
6. Finlande,
7. Lettonie,
8. Bulgarie,
9. Serbie,
10. Pologne

Sur les sites de paris en ligne, les préférées sont les suivantes :
1. Suisse,
2. Bulgarie,
3. Islande,
4. Finlande,
5. Grèce.
6. Serbie,
7. Saint-Marin,
8. Portugal,
9. Albanie,
10. Moldavie,
11. Autriche, 12. Danemark, 13. Estonie, 14. Lettonie, 15. République Tchèque, 16. Pologne, 17. Géorgie

Résultats


Les pays suivants sont annoncés comme finalistes : Albanie, Serbie, Bulgarie, Moldavie, Portugal, Islande, Saint-Marin, Suisse, Grèce et Finlande.

Ceux sont de mauvaises surprises de voir la qualification du Danemark et de la Pologne, au profit du Portugal.

France 2 nous donne rendez-vous samedi soir pour suivre la Grande finale du concours Eurovision 2021, dès 20h45. Elle sera commentée par Laurence Boccolini et Stéphane Bern.

On croise les doigts pour que Barbara Pravi obtienne un joli succès avec "Voilà" !

Vos réactions / commentaires

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser