Notre article "Eurovision 2021 : la 1ère demi-finale"

Eurovision 2021 : la 1ère demi-finale

  • by
Eurovision 2021 : la 1ère demi-finale
Ça y est, notre grande compétition musicale est de retour ! Après une année off, c’est avec une immense joie que nous retrouvons le concours Eurovision en ce mardi 18 mai 2021 depuis Ahoy Rotterdam aux Pays-Bas.

La chaîne France 4 / Culturebox, accessible sur le canal 14 de la TNT, diffuse les deux demi-finales, ce soir et jeudi. Elles sont commentées en français par Laurence Boccolini. Le public français ne peut pas voter aujourd’hui, mais ce sera possible jeudi et samedi soir bien sûr.



Le Covid-19 impacte un peu cette édition. La Roumanie, Malte, l’Islande et la Pologne n’ont pas pu se présenter sur le turquoise carpet lors de l’opening ceremony le dimanche précédent en raison de cas positifs dans leur délégation ou leur hôtel.

Le show se tient en public, restreint à 3 500 spectateurs, tous assis, soit 20 % de la capacité d'accueil de cette grande salle. A cela s’ajoute : test Covid-19 avec résultat négatif exigé, masque porté jusqu'à être assis, arrivée et départ décalés…

Seule la délégation australienne n’a pas pu faire le déplacement jusqu’aux Pays-Bas. Mais, comme l’ensemble des pays l’avait fait en cas de problème avec ce satané virus, la prestation de l’artiste australienne a été enregistrée et sera donc diffusée en 5ème position ce soir comme si elle était présente. Il manque aussi l’Arménie qui a dû renoncer à sa participation cette année et la Biélorussie qui a été disqualifiée.

Scène de l'Eurovision


Plusieurs artistes sélectionnés l’année dernière ont été reconduits pour représenter leur pays… on en dénombre 11 sur 16 ce soir. Ils vont pouvoir réaliser leur rêve de se produire sur cette grande scène pour un public international.

Les présentateurs de cette soirée sont Chantal Janzen, Edsilia Rombley, Jan Smit et Nikkie de Jager.

Ouverture


Duncan Laurence, qui a remporté le concours Eurovision 2019, interprète "Feel something". Ce titre a été enregistré avec la superstar des platines, le néerlandais Armin van Buuren, absent ce soir.

Duncan Laurence chante dans un costume rouge très vif. Les lumières des lasers dessinent des formes autour de lui. Les cubes dessinés rappellent la maison que l’on retrouve dans les cartes postales de présentation des artistes.

Une troupe de danseurs prend le relai pour une grande chorégraphie sous les artifices.

Les quatre présentateurs accueillent les téléspectateurs et annoncent le déroulé de la soirée, en partie en français.

Drapeau lt 01. Lituanie // The Roop - Discoteque


The Roop ouvre le bal. Leur “Discoteque” nous plait depuis le début. Ce choix du programmateur est parfait pour ouvrir la compétition avec leurs paroles absolument de circonstance… It’s OK to dance alone ! Comme beaucoup, ils attendent toujours la réouverture des clubs et nous attendons surtout de pouvoir assister à des concerts comme celui-ci.

Dans ses tenues jaunes, le groupe lituanien déploie toute son énergie. Leur chorégraphie est cool et bien réalisée ; surtout la danse des doigts qu’on a envie de reproduire avec la dextérité et les mimiques de Vaidotas. Du haut de ses talons, le grand et charismatique chanteur pourrait bien donner envie aux gays de rester devant le programme.



L’objectif des lituaniens est de nous faire danser aussi frénétiquement qu'eux sur cette mélodie déjantée afin de garder la forme.

On entend le public mais on ne le voit pas. C’est compliqué pour eux car cela ne rend pas pareil sans un public survolté en fosse ; ceci en plus de passer les premiers.

Nous les voulons en finale, sauf mauvaise surprise.

Drapeau si 02. Slovénie // Ana Soklič - Amen


Après la discothèque, on se retrouve à l’église avec la chanteuse slovène. Artiste talentueuse qui a étudié la musique, Ana Soklič se présente avec une nouvelle version de sa ballade. Les parties gospel ont été renforcées pour donner plus de puissance à son « Amen ».

La planète terre s’affiche en grand sur les écrans LEDS derrière elle. Ses choristes, elles, ne sont pas à ses côtés sur scène mais en coulisses.

Dans sa tenue blanche, assez classique dans la forme, elle assure vocalement mais il n’est pas certain qu’elle parvienne à convaincre suffisamment.

Drapeau ru 03. Russie // Manizha - Russian woman


La Russie propose la première chanson de la soirée à être interprétée dans une autre langue que l’anglais. C’est en russe que la rappeuse Manizha livre son message féministe (…et oui le féminisme à la russe existe !), souligné en anglais pour le public international.

Cette artiste de talent de 29 ans est elle-même l’auteure des paroles de sa chanson.

Manizha porte une imposante robe aux motifs traditionnels tadjik. On se marre en la voyant véhiculée à gauche, à droite par sa robe. Elle en sort rapidement et poursuit dans une autre tenue. Celle-ci est rouge et a un petit côté bleu de travail.


Bonne surprise, toutes les femmes sont représentées dans son mur de selfies : des activistes, des femmes cisgenre bien sûr, mais aussi une trans, une drag queen, des réfugiées… Le message véhiculé par la candidate russe est fort.

On aime ce mix tradi-urbain et le fait que la Russie ait osé avoir un tel propos au concours Eurovision. On espère qu’il sera entendu du côté de Moscou et de ses contrées encore plus lointaines… Don’t be afraid ! Be creative !

Drapeau se 04. Suède // Tusse - Voices


La Suède aussi à un message fort à faire passer ce soir. Toutes les voix comptent ! Comprendre même celles des noirs en écho au mouvement Black lives matter.

Réfugié congolais en Suède depuis 2009, Tusse a remporté le Melodifestivalen avec ce joli morceau bien ficelé et taillé pour sa voix.

Sa tenue, androgyne, est pratiquement la même que lors des sélections suédoises, à la différence notable que ses manches ont été remplacées par de longs gants.



Ses quatre danseurs se font assez discrets mais apparaissent aussi dans le visuel diffusé derrière lui.

Cela va passer sans problème pour le suédois.

Pour info, Tusse a sorti une version en français (sa langue maternelle) de sa chanson, ainsi qu’une version acoustique.

Drapeau au 05. Australie // Montaigne - Technicolour


Montaigne ne chante pas dans la langue de Molière et ne concoure pas avec une chanson qu’on aime totalement, même si certaines parties sont agréables à écouter.

Sa séquence a été enregistré il y a quelques semaines au cas où elle ne pourrait pas faire le déplacement depuis Sydney… ce qui est le cas malheureusement pour elle. Le Covid aura eu cet impact sur le concours.



Les cheveux courts mais très colorés, l’artiste arbore une tenue noire et se déhanche en compagnie de danseuses sous de beaux jeux de lumières, graphiques et éblouissants.

L’Australie sera-t-elle éliminée pour la première fois en six participations ? Cela est tout à fait possible et ne nous déplairait pas vu la concurrence ce soir.

Drapeau mk 06. Macédoine du Nord // Vasil - Here I stand


Le macédonien donne de la voix mais ne nous convaincs guère avec ce morceau qui peut cependant plaire aux jurys notamment.


Le chanteur porte une tenue noire, sobre, près du corps, avec une cape également. Mais, subitement lorsque sa veste s’ouvre et son t-shirt boule disco nous rappelle la tenue de la suédoise Dotter au Melodifestivalen 2020 ; une très bonne idée même si ceux qui l’ont déjà vu ne pourrons s’empêcher de comparer.

Vasil a donné une interview au magazine gay anglais Attitude où il livre un beau message à destination des gays des Balkans.

Nikkie de Jager est la youtubeuse spécialiste en maquillage. NikkieTutorials indique le hastag à utiliser sur les réseaux sociaux : @eurovisionchallenge pour l’envoie de vidéos faites par les fans. Elle présente aussi sa rubrique Look Lab où on la voit mener des interviews d’artistes, et notamment Conchita Wurst qui est en tchat avec la candidate russe.

Edsilia Rombley qui a représenté les Pays-Bas en 1998 donne la parole à The Roop en green room pour nous montrer la chorégraphie des doigts. Suit un duplex avec l’Australie et sa green room dans laquelle patiente la grande délégation. On remarque qu’une personne affiche fièrement le drapeau transgenre.

Drapeau ie 07. Irlande // Lesley Roy - Maps


Lesley apparait sur scène dans une combinaison verte assez ample. L’américano-irlandaise livre une prestation énergique tandis que des dessins s’animent sur l’écran de leds derrière elle. Elle sort de sa forêt origami et cela s’avère moins figé ensuite.



Cette chanteuse a travaillé avec Katy Perry et cela s’entend dans ce morceau.

Pas certain que cela passe en finale pour l'Irlande encore une fois, surtout que beaucoup l’auront vite oublié surtout avec la venue imminente de la représentante chypriote.

Drapeau cy 08. Chypre // Elena Tsagrinou - El diablo


Dans sa petite tenue argentée, Elena Tsagrinou vient mettre le feu sur la scène de l’Eurovision.

Ses danseuses portent une matière moulante de couleur rouge qui s’étend de leur bassin jusqu’à leurs mains. Une ligne de maquillage est dessinée de leur front à leur menton.

L’ex-chanteuse du groupe OtherView compte l’histoire d’une jeune femme amoureuse d’un homme qui est ici comparé à un diable. Mais sur scène, c’est elle la diablesse.

Les radios jeunes européennes vont passer ce titre en boucle, et ce serait bien que les françaises s’y mettent aussi.


Son visuel rouge-blanc-noir est assez stroboscopique, infernal nous pouvons même dire, surtout avec les immenses flammes qui brulent à ses côtés. Bien vu aussi le grand miroir dans lequel se reflète son image !

Pour cette mise en scène très réussie, nous pensons à Eleni Foureira (Fuego !) plus qu’à Tamta (Play !). Nous aurions aimé être en fosse à Rotterdam rien que pour voir en live une prestation comme celle-ci.

Côté vocal, il était à redouter qu’il ne soit pas assez puissant sur scène pour un titre aussi dance, mais Elena s’en tire très bien… Le télévote devrait s’enflammer !

Drapeau no 09. Norvège // Tix - Fallen angel


Tix est passé devant le trio monumental Keiino au MGP et les eurofans qui suivent les sélections nationales ont toujours du mal à s’en remettre ! Mais c’est comme ça et ce jeune homme va quand même ravir ses supporteurs.

Sa chanson, déjà traduite en anglais pour la finale du MGP, est entêtante mais n’est pas à la hauteur de ce que pouvait envoyer ce pays.

Tix marque toutefois les esprits avec ses immenses ailes blanches déployées, son grand manteau blanc en fourrure synthétique et surtout ses chaînes qui l’attachent à ses danseurs qui incarnent des diables en noir.

A voir mais vous l’aurez compris, on espère voir un autre pays que la Norvège en finale samedi.

Pour info, TIX lutte personnellement contre le syndrome de Gilles de la Tourette, dont il souffre, ce qui ne l’empêche pas d’être un auteur-compositeur-interprète très streamé en Norvège.

Drapeau hr 10. Croatie // Albina - Tick-Tock


Albina n’est pas albanaise comme on pourrait le croire, mais croate… Elle chante d’ailleurs en partie dans cette langue ce soir, en plus de l’anglais.

Ses danseurs portent des tenues futuristes et ceux sont les plus charmants danseurs de la soirée ; de jeunes hommes que nous autres gays sommes nombreux à remarquer. Ils la portent à bout de bras à un moment donné, la chanteuse se déhanche dans sa tenue étincelante avec des épaulettes et un entre-jambes surligné.


Albina, qui se démultiplie en cinq à un moment, défend son pays avec un titre dansant, très catchy, qui (nous) plaît bien. Ses chances de se qualifier sont réelles sans être vraiment élevées.

Drapeau be 11. Belgique // Hooverphonic - The wrong place


Changement d’ambiance avec la Belgique qui se présente avec un titre classe interprété en anglais et assez représentatif de leur propre style musical.

Le trio hip hop a une carrière déjà bien installée et a concocté une pop élégante pour se démarquer au concours.

La voix de la chanteuse est bien en place et puissante. Alors que c’était assez plat en version studio, en live cela sonne parfaitement. Très bonne prestation de la Belgique !

Leurs tenues ne sont pas flamboyantes, mais avouons qu’avec un tel morceau cela aurait été mal-approprié.

Drapeau il 12. Israël // Eden Alene - Set me free


Eden Alene est étincelante dans sa tenue blanche aux courbes noires et brodée de strass gris. Sa robe courte a un petit côté sixties et Charleston à la fois. Sa chevelure est très originale avec ses tresses qui dessinent une structure.

Ses cinq danseurs l’entourent, sur le catwalk également, et attirent tous les regards, notamment ceux des gays.



La chanteuse retire sa tenue pour la dernière partie du titre, et apparaît dans une seconde très belle tenue noire et encore plus sexy. Bel effet wahouh ! Bonne prestation live aussi de sa part. Elle tient une très haute note et c'est impressionant.

Nous apprécions son morceau mais l’actualité (fortes tensions avec la Palestine) ne devrait pas jouer en sa faveur. L’Eurovision n’est pas un concours politique mais il est difficile de faire l’impasse étant donné la gravité de ce sujet.

Le suédois Måns Zelmerlöw est en duplex pour répondre à quelques questions. Nous visionnons un extrait de son « Heroes » en 2015. Il sera samedi dans l’interval-act "Rock the Roof" comme Sandra Kim, Helena Paparizou et Lordi.

Drapeau ro 13. Roumanie // Roxen - Amnesia


Roxen se présente sur scène avec ses longs cheveux aux pointes violettes ; un look inspiré de celui de l’américaine Billie Ellish, c’est-à-dire avec un certain détachement par rapport à la féminité qui est représentée dans les médias.

La candidate roumaine est accompagnée de cinq danseurs à l’allure pas très sympathique. Ils évoluent autour d’elle dans la fumée.

Sa chanson est plaisante à fredonner mais son interprétation est très nasale et ce n’est pas agréable à écouter. Dommage. Les chances de passer en finale s’éloignent pour la Roumanie.

Drapeau az 14. Azerbaïdjan // Efendi - Mata Hari


Contrairement à la candidate précédente, (Samira) Efendi joue vraiment de sa sensualité avec sa tenue chic et sexy qui laisse entrevoir une jarretière.

Cette artiste qui réalise son rêve d’être à l’Eurovision incarne à sa façon l’ingénue et courtisane néerlandaise Mata Hari, cette femme mystérieuse, tumultueuse et manipulatrice.



Un serpent apparaît dans une boule dorée sur les écrans qui présentent également des arabesques. Les corps de ses danseuses ondulent sur cette petite mélodie incisive, ses flutes et percussions orientales, qu’un vocal mâle enregistré vient compléter.

On aime beaucoup la danse traditionnelle en ronde et lorsque le rythme s’accélère ensuite.

A vrai dire, nous aimons beaucoup : et le titre très entêtant et la bonne prestation d’Efendi ce soir !

Drapeau ua 15. Ukraine // Go_A - Shum


La formation ukrainienne propose quelque chose de très original pour le concours Eurovision, qui allie la tradition à la modernité, du chant et des instruments traditionnels à de la musique électronique. Ce morceau d’electro-folk est chanté en ukrainien et fait également la part belle à la petite flute Sopilka.

Entourés de petits arbres aux branches blanches, les musiciens et la chanteuse évoluent dans une jolie mise en scène. Deux danseurs les accompagnent. Kateryna est belle dans sa tenue en latex noir et avec son immanquable veste aux plumes vert fluo.

C’est tellement euphorisant/hypnotisant, qu’on n’ose imaginer ce que l’Ahoy Rotterdam aurait donné avec une fosse bondée d’eurofans !

Petit bémol : La chanteuse ne semble cependant pas revenue au top de sa forme.

Drapeau mt 16. Malte // Destiny - Je me casse


Seizième et dernière chanson en compétition, c’est au tour de Destiny d’entrer en scène.

Son electro-swing est galvanisant. La maltaise a un titre de chanson en français “Je me casse” mais qui est interprétée en anglais. Elle évoque l’empowerment des femmes, comme l’a fait la chanteuse russe tout à l’heure.



Pour Destiny, il est temps d’assumer ses formes et de montrer sa confiance en elle dans ses bottes roses. On se demandait quelle tenue elle porterait ce soir : la rose sportive ou l’argentée diva comme lors des répétitions ? Destiny porte finalement ce soir une tenue sportive argentée et avec des franges.

Son vocal est très bon et son visuel rose / jaune est hyper coloré. Malte fait fort !

Destiny a déjà de belles expériences de l’Eurovision puisqu’elle a remporté le concours Eurovision Junior en 2015, et était choriste pour Michela à l’Eurovision 2019.

Cette petite île de Méditerranée n’a jamais remporté le concours en 32 participations ; mais Malte fait la course en tête chez les parieurs avec la française Barbara Pravi et le groupe italien Måneskin, et nous souhaitons à ces talents un grand succès.

Interval acts


Les quatre animateurs lancent officiellement le Europe start voting now !

Voilà le récapitulatif des 16 prestations de cette soirée.

"The power of water" par Davina Michelle et Thekla Reuten.
Sur le grand écran, apparaît le visage d’une chanteuse qui donne de la voix. Sur la scène, les danseurs contemporains s’animent puis la chanteuse arrive sur scène et nous interprète une ballade. Cela fait très clip puis retour scène, la chanteuse est entourée de la troupe de danseurs dans la lumière. C’est un beau tableau que nous avons pu regarder… ou zapper !

Après un nouveau récapitulatif des 16 prestations de la soirée, Nikkie de Jager et Edsilia Rombley sont devant un immense mur d’images des grandes figures du concours. Dans cette séquence, l’irlandais Johnny Logan tourne autour de la maison des artistes avec la diffusion d’images d’archives. On y voit aussi Katerina & the waves (UK), Anne-Marie David, Eimar Quinn, Lenny Kuhr (1969 avec Teach Inn)… et notre Marie Myriam nationale avec son « L’oiseau et l’enfant » en 1977 !

Nikkie de Jager, qui décidément fait très drag tellement elle est maquillée, nous fait visionner des images d’archives, avec les mémorables cris des chanteuses à voix de la grande histoire de l’Eurovision.

L’homme qui apparait en chemise jaune devant la green room est Duncan Laurence. Il reçoit un disque de platine pour un milliard de streams dans le monde avec sa chanson « Arcade » avec laquelle il a remporté le concours Eurovision en 2019.

Les pays qualifiés d’office pour la finale


Ce soir, nous visionnons un extrait des chansons de :
- Drapeau es L’Espagne représentée par le chanteur Blas Cantó avec sa ballade "Voy a quedarme"
- Drapeau uk Le Royaume Uni avec le chanteur James Newman et son titre pop "Embers"
- Drapeau nl Les Pays Bas qui ont choisis Jeangu Macrooy avec l’audacieux "Birth of a New Age"

Un extrait des prestations de la France, l’Allemagne et l’Italie sera diffusé jeudi soir lors de la deuxième demi-finale.

Nos favoris


Ce soir nos chansons et prestations préférées sont :
1. Lituanie,
2. Chypre,
3. Malte,
4. Suède,
5. Ukraine,
6. Azerbaïdjan,
7. Croatie,
8. Russie,
9. Roumanie,
10. Israël

Les paris en lignes sont nombreux sur les sites des bookmakers. Le classement à quelques heures du verdict est le suivant :
1. Malte,
2. Chypre,
3. Ukraine,
4. Lituanie,
5. Russie,
6. Suède,
7. Norvège,
8. Croatie,
9. Azerbaïdjan,
10. Roumanie, 11. Belgique, 12. Israël, 13. Australie, 14. Irlande, 15. Slovénie, 16. Macédoine du Nord.

Résultats


Le nouveau superviseur du concours Eurovision est le suédois Martin Österdahl qui remplace désormais le norvégien Jon Ola Sand. Il certifie que les votes se sont bien déroulés, conformément au règlement de l’UER.

Les 10 premiers pays finalistes sont la Norvège, Israël, Russie, Azerbaïdjan, Malte, Lituanie, Chypre, Suède, Belgique et l'Ukraine.

C’est donc déjà terminé cette année pour l’Australie (première fois que le pays n’accédera pas en finale depuis 2015), l’Irlande, la Croatie (dommage !), la Roumanie, la Macédoine du Nord et la Slovénie.

Bravo à Laurence Boccolini pour ses commentaires, drôles et justes.

Jeudi à 21 heures sur France 4, nous serons au rendez-vous afin de voir les prestations de 17 autres pays… et bien sûr samedi soir sur France 2 pour la grande finale de l’Eurovision 2021 avec les 26 finalistes.

Vos réactions / commentaires

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser