Interview de "Helena Paparizou (Interview 2014)"

Helena Paparizou (Interview 2014)

Helena Paparizou (Interview 2014)
Rencontre avec Helena Paparizou lors de la 1ère demi-finale du Melodifestivalen 2014. La gagnante de l'Eurovision 2005 avec son titre "Number One" nous a dévoilé quelques infos sur son titre "Survivor", son prochain album et ses rencontres.



Bonjour, êtes-vous déjà venue en France ?
Oui, bien sûr, je suis déjà venue en France. Je me souviens avoir été invitée à l'émission "Vivement Dimanche" consacrée à Nana Mouskouri. Ce fut une grande émission et j'ai eu l'honneur de chanter avec elle. Je fais également du shopping à Paris. C'est une de mes destinations favorites pour faire les magasins, Milan aussi.

Helena Paparizou (Interview 2014)


Vous avez enregistré un duo avec Nikos Aliagas "L'envie d'aimer" (I zilia monaksia)
Oui, de Pascal (NDLR : Pascal Obispo). (elle chante) Je l'ai revu à l'aéroport l'autre semaine en fait, il repartait pour Paris.

Est-ce un de vos amis ?
Oui, c'est un très bon ami à moi. Je sais que tout va bien pour lui, avec sa famille, son nouveau bébé… C'est vraiment bien. Je l'ai revu il y 2 semaines à l'aéroport. Si vous le croisez, passez lui mon amour !

Helena Paparizou (Interview 2014)


Vous êtes proche de Sakis Rouvas et Kostas Martakis ?
Mes petits trésors ! J'aime ces garçons énormément. Pour être honnête, je n'ai jamais fait de concert avec Sakis Rouvas, mais j'aimerais vraiment travailler avec lui. Avec Kostas Martakis, nous avons collaboré l'hiver dernier. Nous avons passé un magnifique moment. Comme à chaque fois que nous nous voyons, nous passons du bon temps ensemble. Nous nous disons toujours que nous allons faire quelque chose ensemble mais ça n'arrive jamais. Plutôt pour faire de la pop music car nous avons travaillé dans des clubs grecs (bouzoukia) l’année dernière pendant quelques semaines seulement… mais nous ferons probablement quelque chose ensemble.

Helena Paparizou (Interview 2014)
Helena Paparizou (Interview 2014)


Un duo peut-être ?
Pourquoi pas ? J'aimerais !

Quels sont tes meilleurs souvenirs du Melodifestivalen ?
Et bien, pour commencer, il y a les grands classiques du Melodifestivalen que seront toujours ABBA avec "Waterloo" et bien sûr Carola avec "Främling". C'est bizarre car l'année 83 fut celle de Carola et je suis né en 82, donc je n'ai pas grandi avec elle. La seule chose dont je me souviens concernant Carola est que ma sœur s'était coupée les cheveux et chantait du Carola partout. Je possède des tas de cassettes vidéos où l'on voit ma soeur chanter ses chansons.

Ma chanson favorite est "Eloise" avec "Arvingarna" (elle chante). Bien sûr, il y a aussi Charlotte Perrelli avec "Take me to your heaven". Le Melodifestivalen est un des plus beaux festivals suédois, mais ce n'est plus seulement un simple festival, c'est un festival itinérant ! Avec 6 destinations différentes, c'est vraiment une grosse compétition. C'est vraiment gai pour les Suédois.


Helena Paparizou (Interview 2014)


Et pour vous, c'est également joyeux ?
Bien sûr ! J'essaie de profiter de chaque seconde qui passe, je ne veux oublier aucun moment que je vis ici au Melodifestivalen à Malmö et j'aimerais aller au Friends Arena aussi. J'espère avoir de la chance et obtenir beaucoup de votes de tout le monde pour accéder à la prochaine compétition.

Vous avez une bonne chanson.
Vous aimez la chanson ? Vous avez aimé les répétitions ?

Puissante, votre voix est parfaite.
Merci beaucoup.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce nouveau titre "Survivor" ?
Helena Paparizou (Interview 2014)
Christer Björkman essaye de me faire venir au Melodifestivalen depuis 10 ans et en fait je n'avais jamais la bonne chanson. J'ai toujours dit "Eurovision, Melodifestivalen, devrais-je ? Devrais-je pas ?". Et je n'ai jamais eu la chanson entre les mains. Aussi ces deux dernières années, Christer ne m'a pas demandé d'être présente pour le show. Et cette année, je faisais un détour par ma maison de disques en Suède car j'enregistrais les derniers éléments de mon album qui devait sortir en novembre en Suède. En passant au studio, j'entends cette chanson, et je vois des gens comme Henrik et Karl-Ola (NDLR : Henrik Wikström et Karl-Ola Kjellholm). Bien sûr Bob (NDLR : Bobby Ljunggren) est un des compositeurs mais il n'était pas là à ce moment. Alors je leur dis : "Hey les gars ! C'est une chanson très intéressante ! De quoi s'agit-il ? ". "Et bien, c'est une des chansons que nous pensons envoyer à la SVT pour le Melodifestivalen." "Mais je la veux pour mon album !" "Non, nous allons l'envoyer à la SVT." "Alors, je me joins à vous !". Ca s'est déroulé de manière très spontanée. Sharon Vaughn a écrit les paroles qui exprimaient ce que j'ai ressenti, vécu au cours de ces cinq dernières horribles années. Alors oui, je suis une Survivor et beaucoup de gens sont des Survivors.

Helena Paparizou (Interview 2014)

Helena Paparizou (Interview 2014)


Nous vous connaissons plutôt pour des titres up-tempo. Est-ce votre but pour ce Melodifestivalen que de montrer une autre facette à votre public suédois ?
J'ai une très bonne chanson que je veux porter au public suédois. Elle n’est pas up-tempo, c’est une ballade mid-tempo. C’est très différent de ce que les gens connaissent de moi, mais au cours de ma carrière, j’ai chanté beaucoup de ballades. Je n’étais pas revenue en Suède depuis des années, sept ans depuis la sortie de mon précédent album pour être précise. C’est un petit aperçu, montrer comment Helena a évolué, est un peu plus mature qu’elle ne l’était. Elle n’est plus une petite fille, elle est devenue une adulte.

C’est ce que nous ressentons quand nous écoutons cette chanson.
Oh, vous ressentez cela ? Merci beaucoup ! Cela signifie que tout le monde perçoit correctement ce morceau. Merci beaucoup.

Helena Paparizou (Interview 2014)


Vous avez enregistré beaucoup de chansons pour ce nouvel album ?
Helena Paparizou (Interview 2014)
Pour ce nouvel album qui sortira ici en Suède le 26 mars, nous avons 12 titres. Nous pensions seulement en avoir 10 mais j’ai fait un très beau duo avec Jill Johnson qui est une très grande chanteuse. Elle a été au Melodifestivalen aussi, mais elle est plutôt une chanteuse de country. Et bien sûr "Survivor". C’est presque le même album qui est sorti en Grèce, mais il n’y aura que des paroles en anglais.

Il y a plus de titres dance pour le marché suédois ?
Oui, bien sûr, j’ai une incroyable chanson qui s’appelle "Chainsaw" de Holter & Erixson. J’adore cette chanson, elle est si puissante, si féminine... J’ai une nouvelle chanson qui n’a pas été enregistrée en grec aussi, elle se nomme "Don't hold back on love", avec des paroles de Jimmy Jansson.

Et écrivez-vous vos propres chansons ?
Je n’ai pas écrit de chanson depuis très longtemps. Quand j’ai débuté ma carrière avec Antique, j’ai toujours écrit une chanson, des paroles, quelque chose, mais je n’ai plus rien écrit depuis longtemps. En général, vous savez, je commence à écrire mais je ne suis pas prête à publier des choses. J'aime généralement donner "the teaser song".
Helena Paparizou (Interview 2014)
Je me souviens que j’avais commencé à écrire une chanson assez sérieuse pour l’album grec (Vrisko to logo na zo) qui s’appelait "Mathe prota n'agapas" et quand j’ai terminé le premier couplet, j’ai senti que c’était trop personnel. Je travaillais aussi avec Giannis Doksas avec qui j’ai toujours collaboré car c’est un des plus grands paroliers que j’ai rencontré dans ma carrière grecque. Je lui ai demandé "Peux-tu m’écrire une chanson sur moi ?" Alors il a écrit une chanson mais elle était trop personnelle. En fait, en général, j'écris des chansons drôles, amusantes, pas des chansons trop personnelles.


Et vous pouvez exprimer les même choses en grec, en suédois ou en anglais ?
La première langue que j’ai parlée dans ma vie est le suédois, ensuite ce fut le grec et après l’anglais. Mais quand je chante, c’est ma langue maternelle, l’anglais, puis le grec et enfin le suédois. J’ai déjà essayé de chanter deux chansons dans cette langue avec Anders Glenmark pour le film "Arn (The knight Templar)" (NDLR : "Genom krig och kärlek" & "Allt jag vill") et c’était si difficile pour moi de chanter en suédois car je suis de la côte ouest de la Suède (elle chante en suédois avec un accent assez marqué). C’est une prononciation assez rugueuse. Donc Anders m'a dit "Helena, je pense que tu dois rentrer à la maison, et te laisser t’inspirer pour cette chanson… Ecoutes comment les suédois chantent…" Ca a été vraiment dur avec ma prononciation, mais au final je l’ai fait.

Peut-être une chanson en français ?
Oh mais je l’ai déjà fait ! "C'était le temps des fleurs, on ignorait la peur et les lendemains avaient un goût de miel...On était jeunes… Dans une taverne… " C’est Dalida ? Oui ! J’adore Dalida.

Merci beaucoup Helena.
Merci pour tout.

Helena Paparizou (Interview 2014)

Helena Paparizou (Interview 2014)


D'autres sujets qui peuvent vous intéresser