Notre article "Pamela Anderson au Crazy Horse"

Pamela Anderson au Crazy Horse

  • by
Pamela Anderson au Crazy Horse
Tout le monde connaît le Crazy Horse, ce cabaret parisien aux revues légendaires de danseuses nues depuis 1951. Tels des touristes, nous souhaitions depuis un moment nous rendre dans un cabaret de ce genre mais nous hésitions entre le Lido, le Moulin Rouge, le Crazy Horse ou le Paradis Latin. Finalement, nous avons commencé par le Crazy Horse car il a eu l’idée qui nous a fait nous décider très vite. En effet, pour deux shows exceptionnels, au lieu des quatre prévus, Pamela Anderson, la playmate vedette de la série "Alerte à Malibu", était présente sur scène à Paris aux côtés de la troupe le 14 février 2008.



Le Crazy Horse


Pamela Anderson au Crazy Horse
L’établissement, qui totalise 250 places, a invité la naïade américaine pour un numéro, spécialement créé pour elle, inspiré par l'actrice Brigitte Bardot. Sur une puissante moto, Pamela Anderson a procédé à un strip-tease sur la chanson "Harley Davidson" de Serge Gainsbourg.

Outre Lova Moor et sa forte notoriété acquise en tant que danseuse dans les années 80, l’établissement invite désormais quelques personnalités de façon exceptionnelle. La chanteuse et comédienne française Arielle Dombasle et la pin-up américaine Dita von Teese sont également venues accompagner la troupe de cette institution parisienne il y a quelques mois.

Pamela Anderson au Crazy Horse


20h10 Pamela sort de sa berline noire. Elle file sans poser pour la vingtaine de photographes venus l’attendre devant le Crazy Horse. Les clients commencent à s’installer dans l’enceinte du mythique cabaret derrière leurs seaux et coupes à Champagne.

Pamela Anderson au Crazy Horse


A 20h40, le générique de la série "Baywatch" est diffusé dans la salle alors que le rideau scintillant affiche un "Special Guest Pamela Anderson". Ce rideau argenté est entouré d’une statuette dorée et dévêtue de chaque côté. Alors que le public est installé, on aperçoit l’arrivée de Lova Moor. Le show va pouvoir commencer.

Le spectacle débute par un numéro emblématique du cabaret parisien. Tels des gardes de Buckingham Palace, douze danseuses alignées dansent au pas sur la musique quasi militaire de "God save our bareskin". Un tableau so british réglé au millimètre.

Pamela Anderson au Crazy Horse

Après un interlude animé, très James Bond style, c’est au tour de Venus Océane de nous proposer son numéro féérique. Assise sur un radeau, la jeune élégante nous entraîne dans un visuel où les spectateurs profitent de lignes sensuelles de son corps.

Sur une musique électronique, la danseuse suivante, en bas résilles, arrive sur scène pour "Legmania".

Après un interlude où défilent les noms des célèbres danseuses de l’établissement, une nouvelle jolie fille se trémousse sur le playback de "Good girl", une chanson très big-band. Elle apparaît puis disparaît derrière deux panneaux, avant de revenir. Un numéro de cache-cache très sexy.

S’ensuit une pose où les clients se resservent en champagne sur quelques notes jazzy, c’est le moment du tableau "Evolution". Installées dans un cerceau rotatif, deux danseuses sculpturales exécutent de gracieuses figures. Les lumières sont magnifiques avec leurs quadrillages multicolors.

Pamela Anderson au Crazy Horse

Le numéro suivant intitulé "Vestal’s desire" est l’un de nos préférés. Ces danseuses talentueuses ondulent leurs corps comme des serpents. Leurs déhanchements égyptiens sont magnifiés par les éclairages rouges et verts qui colorent leurs corps sur un fond noir. Elles sont, tour à tour, trois puis une ou alors cinq. Elles apparaissent puis disparaissent sur une musique orientale. Magique !

Dans le petit film "Second life", un homme boit un whisky derrière son ordinateur. Cet interlude est lié au numéro suivant. Très moderne, il présente une danseuse grimée en executive woman qui effectue un webcam strip pour un homme installé derrière son ordinateur. Cette proximité nous fait rappeler que les 250 spectateurs du cabaret sont également très proches des danseuses topless.

A 21h10, un interlude projette le logo de la marque Harley Davidson et le visage de la vedette Pamela Anderson agée de 40ans, que tout le monde attend. A notre surprise, ceux sont deux hommes qui apparaissent. Les artistes Roman & Slava effectuent leur numéro de claquettes sur une musique mambo. Ils enchaînent en sifflant sur de multiples styles musicaux successifs où l’on retrouve des violons, puis du Michael Jackson, des airs tsiganes, du disco ainsi que le "We will rock you" de Queen. Ils terminent leur passage en jouant avec les spectateurs qui les auront beaucoup applaudis.

C’est le retour des jeunes demoiselles avec cette fois une jeune femme malicieuse. Elle joue avec le rideau en entonnant un "Zoubizou" qui fait son effet. Zoubizou bizou...I love you !

Puis, vient le tour du "Champagne taste". Dans ce solo, une femme un peu éméchée se dandine sur sa chaise, son boa en plumes autour du cou. Elle interprète le titre d’Eartha Kitt. Une performance très parlée datant des années 60.

Comme son nom l’indique, "Cot cot" est un numéro plutôt humoristique dans lequel trois belles "poules" du Crazy Horse avec leurs perruques rouges rendent hommage à cet animal.

Après l’interlude, "Femme idéale", c’est au tour de "Baby buns" où sept femmes se déhanchent derrière une longue barre horizontale. Elles interprètent une chanson française dans un esprit très 60s. L’histoire se déroule sur les Champs Elysées mais c’est surtout une chorégraphie qui aguiche les spectateurs en montrant les fesses des danseuses illuminées de points rouges.

L’interlude "Total frustation" se termine pour laisser place à "Teasing". Dans un rectangle, nous pouvons seulement entrevoir des fesses et jambes féminines. En talons aiguilles, une jeune femme débordante d’érotisme fait glisser son bas noir pour notre plus grand plaisir.

Pamela Anderson au Crazy Horse
L’interlude Route 66 nous annonce la venue imminente de la superbe actrice américaine. Une moto se ballade dans les paysages de l’ouest américain puis à Las Vegas. "Born to be wild"...

Pamela Anderson arrive donc sur la scène du Crazy Horse à 21h40 dans son body noir. Sa chevelure blonde est très généreuse. "Je n’ai besoin de personne en Harley Davidson…". Sur la chanson de Serge Gainsbourg, la plantureuse américaine se trémousse autour d’une "Harley Davidson" noire dans un halo de fumée. Cela nous rappelle son film "Barb Wire".
Puis, elle monte sur la moto pour un numéro endiablé. Les lumières s’éteignent trop vite alors que la bimbo baissait son décolleté pour nous laisser entrevoir sa généreuse poitrine. Son trop court passage, pas si dénudé que tous espéreraient, se termine par un bruit de moteur qui file à l’horizon.

Pamela Anderson au Crazy Horse


Ensuite, dans Kama, cinq superbes femmes avec leurs perruques blanches se déhanchent derrière des voilages nébuleux. Un numéro relaxant qui oscille entre fonds marins et éclairages rouges.

C’est le retour du Zoubizou où cette fois la danseuse s’installe sur sa balançoire. Elle chante rapidement avant que s’enchaîne rapidement le "Jungle fever". Derrière les barreaux d’une cage, la danseuse ondule ses cheveux sur une musique pleine de percussions. Une danseuse pour nous faire rugir de plaisir...

Enfin, un autre interlude consacré à Pamela Anderson (où l’on voit sa poitrine), nous est présenté. C’est l’heure du final avec douze danseuses sur "U turn me on", une chanson écrite par Jacques Morali et le fondateur du lieu Alain Bernardin. La bande aux crinières fluo chante cet entêtant morceau jazzy en se déhanchant derrière leurs barres de fer.

Pamela Anderson au Crazy Horse
22h05 l’actrice américaine rejoint sur scène la troupe de filles sur la fin de "U turn me on". Toujours vêtue de noir, elle accède à la barre centrale d’où elle lancera une fleur blanche au public. A la fin de ce tableau, Pamela Anderson baisse son top alors que les lumières s’éteignent et que le spectacle, intitulé "Forever Crazy", se termine sur le vrombissement d’une moto.

Les lumières se rallument dans ce temple haut de gamme du "Paris by night". Le public peut alors finir sa coupe de champagne et repartir content d’avoir assisté à ce moment de l’"Art du nu" qu’est le Crazy Horse Saloon.

www.lecrazyhorseparis.com

Pamela Anderson au Crazy Horse

Biographie de Pamela Anderson


Pamela Anderson est née de parents modestes le 1er juillet 1967 au Canada. En 1988, elle emménage à Vancouver où elle devient professeur de fitness. Un jour, où elle assiste à un match de football, son visage apparaît sur l'écran géant du stade et sur toutes les télés canadiennes. Elle fait sensation et est engagée par la marque Labatt pour ses publicités.

Le magazine Playboy la remarque alors et lui propose de poser. Elle sera la playmate du mois d'octobre 1989. Elle décide alors de poursuivre sa carrière à Los Angeles où elle fait ses débuts à la télévision dans la sitcom "Papa Bricole" et dans la série "Home Improvement". En 1992, elle intègre la série "Alerte à Malibu" dans le rôle de CJ Parker. Elle vivra une idylle avec David Charvet, également comédien dans cette série dont le titre original est "Baywatch".

En 1995, Playboy édite aux Etats-Unis la vidéo "The best of Pamela Anderson" après que la belle blonde ait posée pour de nombreuses couvertures. En 1996, dans le film "Barb Wire", elle incarne une mercenaire sexy dans un futur à la dérive. Le film rencontre un succès mitigé.

96 heures après avoir rencontré Pamela, Tommy Lee, le batteur du groupe de rock Mötley Crüe, part la rejoindre à Cancun au Mexique où ils se marient le 19 février 1995. En guise de bagues de fiançailles, ils se font tatouer leurs prénoms respectifs sur le doigt.

Pamela Anderson au Crazy Horse


Elle accouche, le 6 juin 1996, de son premier enfant, Brandon Thomas Lee. L'année d'après, elle se fait désormais appeler Pamela Anderson Lee et quitte "Alerte à Malibu" pour se consacrer à d'autres projets après avoir été présente dans les saisons 3 à 7 du programme. Le 29 décembre 1997, elle met au monde son deuxième fils prénommé Dylan Jagger Lee.

Pour l'association PETA, Pamela Anderson milite activement pour la défense animale. Elle prône le végétarisme et se bat contre le port de la fourrure et les expérimentations animales. En 1997, Pamela pose sur l'affiche de PETA (Plutôt nue que de porter de la fourrure). Elle boycotte aussi les restaurants KFC pour leur cruauté envers les volailles et se fait le porte-parole canadien auprès du premier ministre Stephen Harper, pour que cesse la chasse aux phoques.

Une vidéo de leur nuit de noce, volée dans leur appartement, sera commercialisée et fera le tour du monde. Après ce scandale et malgré la notoriété grandissante de Pamela Anderson, l’actrice poursuivra en justice et fera condamner la société Internet Entertainment Group pour avoir distribué cette vidéo.

Pamela Anderson au Crazy Horse

Une seconde cassette, tournée avant celle de Tommy Lee, montrant Pamela Anderson et Bret Michaels, musicien dans le groupe Poison, sera distribuée sur internet. Des extraits ont également été publiés dans le magazine Penthouse en mars 1998.
Tommy Lee la battant, elle demandera deux fois le divorce avant de se réconcilier à chaque fois avec lui. Finalement, le 25 février 1998, le rocker est arrêté pour avoir abusé de la jeune femme. Le divorce est prononcé le 28 février 1998. Tommy est condamné à une peine de six mois de prison.

Au second semestre 1998, Pamela commence à produire la série V.I.P. dans laquelle elle tient le rôle d'une directrice d'agence de détective, qui enquête sur différents délits.

Pamela Anderson au Crazy Horse

Après une brève réconciliation en 1999 avec Tommy Lee, ils rompent définitivement. Elle trouve du réconfort auprès du surfeur californien Kelly Slater puis du top model Marcus Schenkenberg avec qui elle a eu une liaison de plusieurs mois avant de rompre en 2001. Elle rencontre ensuite le chanteur New-yorkais Kid Rock.

Après quatre saisons, la série V.I.P. (Vallery Irons Protection) s'arrête en 2002. En mars de la même année, Pamela Anderson annonce qu'elle est atteinte du virus de l’hépatite C et accuse son ex-mari Tommy Lee. Elle est d'ailleurs en procès avec le rocker à cette période, car elle souhaite obtenir la garde exclusive de ses enfants Brandon et Dylan.

En juin 2002, elle est à l’affiche du film "Scooby-Doo" dans lequel elle joue son propre rôle. Sa relation avec Kid Rock se termine en 2003. Elle se déshabille à nouveau pour PETA's "I'd rather go naked than wear fur". En octobre 2003, elle fait une apparition dans "Scary Movie 3" et retrouve les autres comédiens (David Hasselhoff, Carmen Electra, Yasmine Bleeth et Gena Lee Nolin) de Baywatch pour un épisode réunion intitulé "Alerte à Malibu : Mariage à Hawaii".

En février 2004, Pamela Anderson apparaît dans les vidéo-montages créés par David LaChapelle pour le spectacle d’Elton John à Las Vegas. Durant une chanson de "The Red Piano", des étoiles sont peintes sur sa poitrine mais cette séquence où Pamela danse topless sera coupée au montage lors de la diffusion sur la chaîne NBC en décembre 2005.

Pamela Anderson au Crazy Horse


En 2004, elle sort un livre autobiographique intitulé "Star" et apparaît nue sur la couverture du magazine Playboy du mois de mai. C’est la première fois qu’elle apparaît vraiment nue sur la couverture d’un magazine. Plus tard, elle renouvellera l’expérience pour les magazines "Stuff" et "GQ". Beaucoup pense que la taille de ses implants mammaires est encore supérieure à ce qu’elle était en 2003 (ce qu’elle confirmera en janvier 2005).

En mars 2005, elle parraine la MAC Cosmetics AIDS Fund qui vient en aide aux personnes séropositives. Dans son second livre, "Star Struck" sorti en août 2005, Pamela raconte sa relation avec Tommy Lee et les travers de la célébrité.

Pamela Anderson au Crazy Horse

En avril 2005, elle revient à la télévision dans la série "Stacked". Elle tient le rôle de Skyler Dayton, une jeune femme divorcée qui décide de changer de style de vie. Finies les relations bancales et la fête tous les soirs, elle aspire désormais à une vie simple et rangée. Son premier pas vers la normalité : un emploi chez le libraire du quartier "The stacks" ! L'arrivée de cette bouquiniste un peu spéciale va chambouler la vie du gérant et des habitués.

Diffusée sur Fox depuis avril 2005 et pourtant programmée juste avant "American Idol", la sitcom sera annulée par la chaîne en janvier 2006 en raison d’une audience insuffisante. "Stacked" comporte dix neuf épisodes mais les cinq derniers épisodes n’ont pas été diffusés par le network américain.

Le 28 juin 2006, elle pose nue dans la vitrine de la boutique de Stella McCartney à Londres. Elle joue son propre rôle en 2006 dans "Borat". Le film, avec le comédien Sacha Baron Cohen (ex-Ali G), connaîtra un grand succès dans le monde.

Elle retrouve Kid Rock avec qui elle se marie le 29 juillet 2006 sur un yacht près de Saint-Tropez. Le couple se serait marié dans la précipitation car elle attendait un enfant du chanteur en juillet 2006. Après seulement 4 mois de mariage, ils divorcent le 27 novembre 2006 pour différences irréconciliables. Kid Rock accuse la jolie blonde de lui avoir menti sur sa grossesse et en particulier sur la fausse couche de Pamela en novembre.

Pamela Anderson au Crazy Horse

Pamela Anderson au Crazy Horse

Le 6 octobre 2007 à Las Vegas, Pamela Anderson épouse Rick Salomon, dans une petite cérémonie de mariage à The Mirage le 6 octobre 2007. Son nouveau mari est un ancien petit ami de Paris Hilton avec qui elle avait également tourné une vidéo intime. Pamela Anderson était à Las Vegas car elle apparaît dans le show de magie de Hans Klok au Planet Hollywood Hotel & Casino. Dans le show "The Beauty of Magic", de juin à décembre 2007, Pamela Anderson est l’assistante du magicien Klok durant 10 minutes.

Après une apparition à la Fondation Brigitte Bardot pour la défense des bébés phoques, Pamela Anderson a rejoint la troupe du Crazy Horse de Paris pour deux shows exceptionnels le 14 février 2008. L’icône internationale s’est produite dans un numéro sexy inspiré par l'actrice Brigitte Bardot. Sur une puissante moto, Pamela Anderson a prouvé qu’elle n’avait besoin de personne sur la chanson de Serge Gainsbourg "Harley Davidson". Une première apparition publique en Europe.

Le 9 juillet 2008, Pamela entre pour 3 jours dans la version australienne de "Big Brother".

En août 2008, "Pam : Girl on the loose !" est diffusé aux USA sur la chaîne E!. Il s'agit d'une émission de télé réalité mettant en scène Pamela Anderson. L'ancienne star d'Alerte à Malibu a accepté de tout montrer de sa vie privée afin d'être la star de ce programme où des caméras la suivent 24h sur 24 dans son quotidien. On peut ainsi la découvrir lors de séances photos avec David LaChapelle, en compagnie d'Hugh Hefner, surveiller la construction de sa maison ou encore s'occuper de ses enfants de 12 et 10 ans (même s'ils n'apparaissent pas à l'écran) ! Pour la promotion de "Pam : Girl on the loose !" en France, elle participe aux émissions du "Grand Journal" de Canal + et à la "Méthode Cauet" sur TF1.

Pamela Anderson au Crazy Horse

Apprenez-en plus en visitant les liens ci-dessous
Site officiel de Pamela Anderson
Wikipedia de Pamela anderson

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser