Terry Richardson

Terry Richardson
Madonna pour Harper’s Bazaar ? Terry Richardson ! Beyoncé pour GQ ? Terry Richardson ! Rihanna pour Rolling Stone ? Terry Richardson ! Kate Moss pour Lui ? Terry Richardson ! Arrêtons-nous là pour le name dropping bien que nous aurions pu aussi bien citer Mariah Carey pour Wonderland que Daft Punk pour le Wall Street Journal.

Ce photographe américain amène les pop stars à en montrer toujours plus lors de ses shooting. Provocant, explicite sexuellement, cet artiste est à ce titre fort décrié : une pétition a été lancée contre l’image qu’il véhicule de la femme, et pour ses ‘perversions‘ avec ses modèles.

Terry Richardson a réalisé les clips de "Wrecking ball" pour Miley Cyrus, "XO" pour Beyoncé ainsi que "Do what U want" pour Lady Gaga et R. Kelly. En plus de sa une pour le Vogue Hommes Japan, Lady Gaga a même eu le droit à un photo book signé par l’artiste en 2011.

L’américain pose également toujours avec ses modèles ; souvent en chemise de bucheron et parfois il déshabille lui-même.

Les hommes qu’il photographie gardent, eux, leurs vêtements en général : Pharell Williams pour GQ Style, le président Barack Obama pour Vibe, James Franco pour Attitude, GQ, Vogue et même en travesti pour le magazine Candy. Mais, il arrive aussi à Terry Richardson de dénuder les hommes : tels que Neil Patrick Harris pour Rolling Stone, David Gandy, Andres Velencoso, Marlon Teixeira, Marc Jacobs, Jared Leto, des rappeurs et la porn star française François Sagat.

Sur son blog terrysdiary, Terry Richardson publie régulièrement ses photos de panneaux au bord des routes de l’Amérique profonde. L’homme sulfureux s’intéresse aux affiches et néons kitsch sur les thèmes de la religion ou du sexe. La Galerie Perrotin à Paris a accueilli son exposition The Sacred and The Profane au printemps 2015.

Gallerie photos de Terry Richardson

D'autres artistes qui valent le coup d'oeil