Lisa Angell aux Previews 2015

  • 30/04/2015

Les eurofans français s’étaient donné rendez-vous le dimanche 26 avril pour visionner les 40 clips de l’Eurovision 2015 et voter pour leur chanson préférée. L’organisation internationale OGAE recueille ainsi le vote de chaque pays afin de déterminer quel titre préfèrent les fans européens. Ces meetings de l'Eurovision se déroulent en ce moment, et peuvent donner une tendance de ce que donnera le tableau final le 23 mai 2015 à Vienne (Autriche).

La centaine de grands amateurs du concours européen de la chanson, qui fête ces soixante ans cette année, sont venus dans la matinée pour voir ces clips sur le grand écran du Théâtre Aydar à Paris (7ème).

Pour notre part, c’est seulement l’après-midi que nous avons sorti crayons et fiches pour noter nos préférés parmi 27 titres... à l’exception de la France pour laquelle nous ne pouvions voter. Nous avons placé en tête l’Azerbaïdjan (12 points), suivi de la Suède, la Norvège, le Monténégro, l’Australie, la Roumanie, l’Estonie, l’Espagne, l’Italie et le Royaume Uni.

Après une pause bien méritée, c’est à 16 heures passées que la représentante française est venue se présenter aux eurofans. Depuis trois ans maintenant (seulement !), France Télévisions offre ce moment privilégié aux fans réunis pour les previews.

Dans une belle veste d’un blanc éclatant, Lisa Angell a fait son entrée en chantant sur la bande son de sa chanson N’oubliez pas. Puis, Stéphane Chiffre, le Président d'OGAE France, est venu pour l’interviewer.


Lisa Angell - N'oubliez pas




Lisa Angell répond d’abord aux questions des internautes en particulier sur l’Eurovision pour lequel elle « a pris le temps d’écouter tout le monde. Il y a de belles voix, de belles chansons. Cela va être un beau spectacle… Mais c’est nous qui allons gagner ! »

Ravie, la française évoque aussi son expérience à Amsterdam pour Eurovision in concert où elle a fait la connaissance de la chanteuse allemande et de la chanteuse norvégienne qui parlent aussi français.

Avant d’entrer en scène, elle s’est dit que "cela fait 40 ans que je chante, c’est pas à Amsterdam qu’on va me tuer ! Ils étaient 1 400 fans dans la salle. Lorsque je chantais, ils se sont tue… C’était Royal !"

"Je suis préparée à avoir moins de succès mais je veux donner ma sincérité. Peut-être que nous aurons beaucoup de 12 points et que la France gagnera… Je me suis mis un challenge. Je fais tout avec le cœur. Je suis une passionnée de chanson. Vous imaginez si je rapporte le trophée !" (Rires)



"C’est important de chanter l’espoir. La chanson n’a pas de refrain, elle progresse en intensité. Je suis fière d’être française. Ce n’est pas un up-tempo, même si je sais en faire, comme dans les piano-bars où je chantais du Aretha Franklin."

"Robert m’a fait une chanson terrible. Je suis contente qu’elle soit sur l’album, mais aussi d’aller la chanter à l’Eurovision. C’est extraordinaire ! C’est une grande chance mais aussi une grande responsabilité ! C’était un rêve d’enfant. L’Eurovision était une institution à la maison. Je suis légitime, j’ai donné ma vie au chant."

Avec son air malicieux, elle parvient à captiver les eurofans réunis cet après-midi. Avec sa voix douce, elle précise avoir chanté du Marie Myriam, fait le Conservatoire de Nice, et chanté les disques de Nicole Croisille, Whitney Houston, Barbra Streisand… En tout, cela fait 28 ans de piano bar !

Un internaute a posé une question sur la Chine. Elle nous raconte alors son expérience à Macao qu’elle a dû mener de front avec sa vie de maman. Partie en Chine avec sa fille rejoindre son mari, elle a fait les allers-retours pendant plus de trois ans. Son mari Rémy Bailet travaillait sur The House of Dancing Water, un spectacle de Franco Dragone, qui vient de signer la nouvelle revue du Lido à Paris.

En France, "j’ai été repérée par le magicien Dani Lary, puis par Patrick Sébastien. A une semaine de mon départ à Macao, j’ai signé pour mon album. Patrick Sébastien a dû téléphoner à son mari pour le convaincre que je ne devais pas partir en Chine. Je suis désormais à Paris mais j’ai passé quatre ans là-bas". Elle retient surtout que "Là-bas les gens savent relativiser" en confiant faire du yoga.

"J’ai une fille de 12 ans avec laquelle j’ai une relation très fusionnelle". Trilingue, elle "écoute des choses plus contemporaines. Je lui ai fait écouter les chansons de l’ESC 2015, et elle m’a dit : Y a pas quelqu’un de meilleur que toi !"



Il est demandé ensuite à Lisa Angell de choisir des numéros entre 1 et 100 pour nous faire gagner des CD dédicacés. Quelques fans repartent avec le single signé de la chanteuse qui précise qu’elle va "en demander d’autres à sa maison de disques."

Lisa Angell a remis le couvert ensuite avec une version a cappella, très émouvante. Avec cette prestation, toute en maîtrise, la chanteuse a pu convaincre ceux qui pouvaient encore douter de son talent vocal.
Elle a ensuite quitté la salle pour aller consacrer une belle demi-heure à signer des autographes et à poser pour des photos dans le hall.

Nous avons aussi croisé Frédéric Valencak, le directeur adjoint des divertissements au sein de France 3 et chef de délégation de la France à l'Eurovision, ainsi que les équipes de tournage de France 2 et Sony Music.

Le résultat de ses previews 2015 a été annoncé et c’est la Suède qui a remporté cette année le vote français. Måns Zelmerlöw figure parmi les favoris pour remporter le choix de tous les fans européens mais également pour remporter la statuette à Vienne avec son titre "Heroes".





12 points - Suède
10 points - Italie
8 points - Estonie
7 points - Israel
6 points - Espagne
5 points - Norvège
4 points - Slovenie
3 points - Australie
2 points - Belgique
1 point - Azerbaïdjan

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser