The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)

  • by
The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)
  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)
Suite au succès de la reformation des Steps à l’automne 2011, ITV2 a fait se réunir plusieurs groupes de pop des années 90 dans The big reunion. Cette émission télévisée a été diffusée sur la chaîne anglaise début 2013.

Les groupes Atomic Kitten, 5ive, The Honeyz, 911, B*Witched et les Liberty X se sont retrouvés devant les caméras et ont répété pour se donner sur scène lors de leur premier concert collectif. C’était à l'Hammersmith Apollo de Londres le 26 février 2013 ; un concert suivi d’une première tournée de 14 dates en mai 2013.

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)
Les membres du groupe Blue les ont rejoints dans les derniers épisodes du documentaire et sur scène également. Mais, le boys band anglais que nous avons sur scène à Paris le 11 juin 2013 à La Maroquinerie, n’est pas présent sur la seconde partie de cette tournée.

Après avoir fait le déplacement pour les Steps en avril 2012, nous nous sommes rendus dans la capitale anglaise Londres en ce 14 décembre 2013 ; ce week-end était l’occasion pour nous de revenir à l’O2 Arena, une salle de spectacle un peu plus grande que Bercy.



Les artistes se sont produits une première fois dans cette même salle cet après-midi.

19 heures, nous prenons place dans la salle où vont se produire les Prodigy pour la Saint Sylvestre. Nous regardons aussi une promo pour les émissions de la chaîne ITV avec des célébrités, une autre pour l’opération "Text Santa". Sur le bandeau qui fait le tour de la salle, sont diffusées celles de Katy Perry et des Backstreet Boys qui se produiront prochainement dans cette salle avec les All Saints en première partie. Des clips sont diffusés ensuite dont celui de will.i.am avec Justin Bieber, et le dernier du boysband 911 : 2 hearts 1 love.

19 heures 30. La soirée commence avec quelques images des artistes qui vont se produire ce soir, dont les 5ive (Five) qui ouvrent le bal. Il n’y a pas de première partie contrairement à ce que nous nous attendions.
  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)
C’est en 1997 que nous avons fait la connaissance des 5ive avec leur tube "Slam dunk (Da funk)". Ce groupe est composé de 5 garçons, réunis par ceux qui ont découverts les Spice Girls trois ans plus tôt.

Ritchie, Scott, Abz, Sean Conlon et J Brown forment ce boysband dont le répertoire est plutôt pop/hip hop. Ils ont eu quelques succès en Angleterre et dans le monde entre 1997 et 2001 avec leurs 3 albums studio. En France, ils étaient peu connus, mais "Everybody get up" s’était quand même classé 24ème du Top singles en 1999.

En 2006, les Five s’étaient déjà retrouvés à 4. Ils avaient commencé à enregistrer un nouvel album qui ne verra finalement jamais le jour. Le cinquième membre, J Brown, faisait à nouveau parti du projet à cette période, contrairement à Sean Conlon.

Sean a tenté sa chance à The Voice en 2012 mais n’a pas été sélectionné par le jury dont faisait partie will.i.am.

Quant à Ritchie, il a posé nu pour Gaytimes en 2013 pour le photographe Dylan Rosser. Dans la même série, il y avait également une photo de Lee des 911, groupe qui passera plus tard dans la soirée.

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)



  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)
Ce soir, 5ive est représenté par Ritchie Neville, Scott Robinson, Abz Love et Sean Conlon. C’est avec leur reprise de Queen, We will rock you, sortie en 2000, qu’ils font leur entrée sur scène. Le public est heureux de les revoir et les acclame. Les garçons enchainent avec Everybody get up, titre efficace composé par le suédois Herbie Crichlow en 1998.

Ce soir, Abs se démarque aussi du reste du groupe. Il faut dire que c’est le seul à s’être lancé en solo à l’époque. Il a gardé son look de bad boy et arbore désormais plein de tatouages sur le corps. Nous le retrouvons sur If ya gettin' down (1999) entouré de ses potes et de la troupe de danseurs pour une chorégraphie de groupe comme à l’époque où ils vendaient beaucoup de disques.

Sur le morceau suivant, l’excellent Keep on movin' (1999), ils nous font chanter avec eux les paroles que les fans n’ont pas oublié. Tous les quatre, ils montent en haut des marches, et nous disent au revoir avant de quitter la scène.

Nous n’aurons pas le droit à "When the lights go out" (1998) qu’ils avaient chanté ici même en mai dernier ; ni d’ailleurs aux hits "Slam dunk (Da funk)" et "Got the feeling". Mais, peut être vont-ils revenir plus tard dans la soirée ?

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)



  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)
Ce groupe irlandais est un l’un des trois girls band de ce concert. Les 4 jeunes filles ont eu quatre numéro un entre 1998 et 2000 au Royaume Uni. Edele Lynch, Keavy Lynch, Sinead O’ Carroll et Lindsay Armaou entrent ce soir sur scène avec leur chanson C'est la vie (1998). Ambiance bonne enfant avec des trèfles qui apparaissent sur les écrans derrière les B*Witched.

Alignées avec la troupe de danseurs et de danseuses au grand complet, ce passage nous fait penser à la troupe de River Dance sur cette petite musique celtique. Les « sorcières » irlandaises remercient le public de leur accueil et enchaînent avec Rollercoaster, autre petite mélodie sucrée enregistrée en 1998, qui s’est aussi exporté jusqu’aux Etats-Unis.

Ces quatre brunes sont toujours très mignonnes. Elles achèvent leur prestation avec Blame it on the weatherman, une jolie ballade sur laquelle leurs voix s’accordent à merveille. Elles sont accompagnées de leurs danseurs qui agitent des parapluies en dansant.

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)
En mai dernier, lors de la première partie de cette tournée, elles avaient interprété "Jesse hold on".

Nous nous rappelons aussi que les B*Witched avaient enregistré en 1999 le single "Thank ABBA for the music" avec les groupes Steps et Cleopatra, ainsi que les chanteuses Tina Cousins et Billie. La teen pop y était bien représentée.

La carrière des B*Witched s’est arrêtée en 2000. En 2006, les soeurs Lynch (Edele et Keavy) se produisaient sous le nom de Ms. Lynch. Puis, en 2011, les deux mêmes soeurs ont formé le duo Barbarellas et ont sorti le single électro "Night mode".

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)


La soirée Big Christmas Reunion reprend avec des vidéos enregistrées par les artistes. Ils répondent à toute sorte de questions au sujet de Noël.
  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)
Il est 20 heures lorsque le logo 911 apparaît dans l’O2 Arena. Lee Brennan, Simon ‘Spike’ Dawbarn et Jimmy Constable entrent sur Bodyshakin’ leur premier top 3 dans les charts anglais en 1997. La chorégraphie du trio est parfaitement maîtrisée par toute la bande et en particulier par les nombreux danseurs qui les accompagnent. L’énergie est toujours là, même si le groupe s’est séparé en 1999 après seulement 3 années de succès.

Lee, Simon et Jimmy, très complices, prennent chacun à leur tour la parole avant d’enchaîner avec Party people...Friday night, un morceau résolument festif que nous aimions beaucoup en 1997. Le groupe est mené par Lee qui assure autant en chant qu’en danse.

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)
La chanson Love sensation (1996) est chaînée avec le morceau précédent malgré un style musical résolument différent du précédent. On dirait un morceau des Worlds Apart, mais les 911 ont eu beaucoup plus de succès que leurs compatriotes ici, contrairement à ce qui passait à la même période en Europe.

Après quelques paroles pour leur public, les garçons passent à More than a woman. Ce morceau est sorti en France et s’est classé n° 94 du Top Singles en 1999. Grâce à cette reprise des Bee Gees, ils ont décroché la seconde place du UK Top 40.

Toutes les chansons des 911 sont réunies sur leur best of "Illuminate... (The hits and more)" qui vient de sortir. Le premier extrait est "2 hearts 1 love" et nous avons visionné le clip en début de soirée.

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)
Place maintenant à un groupe de filles au répertoire pop/r’n’b. Celena Cherry, Mariama Goodman et Heavenli Roberts arrivent sur scène vers 20h15. Naima Belkhiati faisait partie des Honeyz à l’origine. Elle est désormais remplacée par Mariama qui avait assuré l’intérim d’Heavenli en 2000.

Les Honeyz sont de retour sur scène pour nous rappeler au bon souvenir de leur courte carrière : entre 1998 et 2001. C’est sur Won't take it lying down (2000) qu’elles font leur entrée, un titre très saccadé qui nous donne envie de danser mais tout le public est assis pour ce type de spectacle. D’abord en haut des escaliers dans leurs petites tenues noires et argentées, les trois chanteuses descendent les quelques marches en compagnie de leur trio de danseurs.

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)
Après avoir dansé sur ce morceau, elles prennent la parole pour annoncer leur tout premier single, qui avait fait un top 4 à l’époque dans les charts britanniques, soit leur meilleur classement. C’est donc sur Finally found, que tout le monde balance des bras en reprenant les paroles de cette puissante ballade.

Leurs danseurs leur apportent de longues vestes bleues qu’elles revêtent pour End of the line, un morceau downtempo qu’elles interprètent de leurs voix puissantes. Ces tenues sont une forme de clin d’œil à ceux qui les connaissent bien car le trio féminin avait déjà porté ces mêmes vêtements à Top of the pops.

L’une d’entre elles ne peut retenir ses larmes à la joie de se produire sur cette grande scène de la capitale anglaise. C'est un moment d'exception pour nous mais aussi pour ces artistes que l'industrie musicale ne ressort qu'accessoirement. C4est la vie !

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)



  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)
Liberty X est le groupe le plus récent de la soirée. Il s’est formé en 2001 à l’issue de Popstars, émission qu’ils n’ont pourtant pas remporté. Jessica Taylor, Michelle Heaton, Kevin Simm, Kelli Young et Tony Lundon n’ayant pas intégré Hear'Say, les producteurs ont dû se dire qu’ils pouvaient former un second groupe.

Leur carrière a finalement été plus longue que celle des Hear'Say ! Ces derniers n’ont enregistré que 4 singles, contre 11 pour les Liberty X dont la carrière a duré 5 ans (entre 2001 et 2006). Les Hear’Say devraient se reformer pour la seconde édition de Big Reunion.

Les Liberty X entrent à l’O2 Arena sur Being nobody, une production de Richard X que l’on reconnait bien car elle est basée sur le "Ain't nobody" de Chaka Khan. Entourée de plusieurs danseurs, le groupe forme un véritable collectif de danseurs. L’ambiance est donnée.

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)
Les 3 filles du groupe portent des combinaisons étincelantes. Une des chanteuses est enceinte de sept mois mais danse comme les autres. C’est peut-être pour cela qu’elles portent toutes une combinaison.

Ils plaisantent sur le 6eme membre du groupe, qui est dans le ventre de sa maman Michelle. Il n’est pas facile pour elle de se hisser en haut des marches mais gravissent toutefois ces escaliers pour rejoindre leurs pieds de micros. C’est alors qu’ils nous chantent la ballade Holding on for you.

Le quintet passe à Just a little avec lequel ils sont arrivés numéro 1 des ventes en Angleterre. Les français leur avaient réservé un bel accueil également. Ce morceau r’n’b s’est hissé jusqu’à la 12ème place du Top Singles France en 2002. Ils s’étaient aussi classé n°88 avec "Being nobody" en 2003 et 56ème en 2004 avec "Jumpin'".

A l’O2 Arena, les Liberty X dansent sur ce morceau en tenant tous une canne. Chacun est accompagné d’un danseur du sexe opposé. Leur prestation est réussie et ils chantent bien en live. Ils ne semblent pourtant pas vouloir refaire de la musique mais simplement profiter de ce moment avec leurs fans.

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)
Atomic Kitten est le groupe de la soirée le plus connu en Angleterre, avec ses 14 singles dont 3 numéros 1. En France également, ces jeunes femmes avaient obtenu la 2ème place du Top singles en 2002 avec "Eternal flame" et la 21ème position avec "Whole again".

Ce soir, le groupe est représenté par Natasha Hamilton, Liz McClarnon et Kerry Katona, bien que deux autres chanteuses aient fait partie du projet : Jenny Frost et Heidi Range.

Le public anglais réserve un bel accueil au trio dès leur arrivée sur la première chanson. Il s’agit de Right now, un morceau très dansant qui date de 1999. Les filles reproduisent la chorégraphie de l’époque en compagnie de leurs danseurs. Flashback total plus de dix ans en arrière !

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)
Natasha, Liz et Kerry sont très contentes d’être là et cela se voit. Elles partagent leur joie de vivre en faisant rire le public. C’est cette dernière qui plait le plus aux spectateurs. La jeune femme est la plus connue car elle fait actuellement la une des tabloïds avec son mari et ses enfants ; peut-être aussi que les anglaises s’identifient à cette femme enjouée qui assume ses rondeurs (et sa maternité), alors que ses deux copines ont des tailles de guêpes.

Les Atomic Kitten interprètent ensuite le génial Tide is high (Get the feeling), avant d’aller s’assoir sur les marches. Assises face à nous, elles entonnent leur ballade Whole again, sur laquelle leur complicité fait plaisir à voir.

Les anglaises se sont retrouvées à de multiples reprises en 2005, 2006 et en 2008, et c’est même de cette dernière année qu’est sorti "Anyone who had a heart", leur reprise de Dionne Warwick que nous aimons beaucoup.

Comme les Liberty X et les Blue, Atomic Kitten a participé en en 2004 à l’album de Kool and the Gang. Avec ce groupe légendaire des années 80, elles chantaient "Ladies night".

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)

  • The big reunion à l’O2 Arena (2013 - Londres)




Apprenez-en plus en visitant les liens ci-dessous
Site officiel de Steps
Site officiel de Blue

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser