Bilal Hassani lors de la conférence de presse France Télévisions

  • by
Bilal Hassani lors de la conférence de presse France Télévisions
Ce mercredi 3 avril se tenait la conférence de presse de France Télévisions mettant en avant le dispositif en place pour la promotion de l'Eurovision 2019 sur les chaînes du groupe public.




Les premiers intervenants sont Nicolas Daniel et Alexandra Redde, respectivement Directeur et Directrice déléguée des jeux, variétés et divertissements de France Télévisions.

Nicolas Daniel commence par rappeler l'importance de l'Eurovision dans le groupe TV : "C'est une émission à part à France Télévisions. Cela fait 35 ans que nous diffusons l'Eurovision, donc c'est un vieux partenariat entre nous et l'Eurovision. C'est une émission qui défend des valeurs qui sont chères à France Télévisions, ceux sont des valeurs festives, des valeurs d'échanges entre les nations, c'est cette rivalité amicale. C'est quelque chose qui est important aux divertissements à France Télévisions d'avoir des programmes qui ont du sens, qui défendent des valeurs. C'est important aussi parce que l'Eurovision est un des grands moments forts de notre audience aussi, l'année dernière plus de 5 millions de téléspectateurs, 30% de PDM, un programme leader devant la finale de The Voice, une très belle performance. Et c'est une émission qui nous mobilise tout au long de l'année, qui mobilise toutes les équipes."

Alexandra Redde, qui gère les équipes des divertissements, en profite pour souligner l'importance accrue de la marque Eurovision : "Nous sommes très fiers parce que la marque Eurovision aujourd'hui vit tout au long de l'année avec force sur nos antennes, nous sommes tous mobilisés. Tout au long de l'année, on a des marques qui sont puissantes comme l'Eurovision Junior en novembre 2018 sur France 2 avec la très belle place 2ème place d'Angelina, et puis la saison 2 de Destination Eurovision avec les équipes d'ITV dont nous sommes très fiers et Bilal qui est sorti vainqueur de cette émission. Nous sommes très satisfaits par les résultats notamment sur les public jeunes. Et maintenant, c'est destination immédiate pour Tel Aviv !".

  • Nicolas Daniel et Alexandra Redde
  • Nicolas Daniel et Alexandra Redde



C'est au tour des commentateurs des primes de l'Eurovision de monter sur scène : Stéphane Bern, André Manoukian et Sandy Helibert.

  • Stéphane Bern, André Manoukian et Sandy Helibert


Stéphane Bern déclare sa fierté de parler de l'Eurovision : "J'aimerais remercier toutes les équipes de France Télévisions qui nous soutiennent, notamment avec l'événementialisation qui rend l'évènement de l'Eurovision très présent sur toute l'antenne, même la météo. C'est tout un travail qui permet toute la journée de se mettre dans le climat de l'Eurovision. Je présenterai le 18 mai la finale sur France 2, je rentre dans le cercle magique de ceux qui ont présenté l'Eurovision plus de 5 fois et ça c'est quelque chose de très important, il y a je crois Léon Zitrone et deux-trois autres. C'est toujours le même plaisir, je fais parti des Eurofans. Merci justement aux Eurofans de soutenir Bilal. Ce qui est merveilleux depuis deux ans c'est que France Télévisions a trouvé que c'était normal que les Français puissent voter pour leur candidat. Ça paraissait surréaliste à l'heure où tout le monde fait des concours de chansons qu'on ne répond pas à cette appel très démocratique. Bilal a vécu toutes les étapes les unes après les autres, il y a eu un véritable suspens avec Destination Eurovision. j'ai de très agréables compagnons de voyage pour partir à Tel Aviv au mois de mai prochain."

Il passe le micro à André Manoukian qui n'hésite pas, avec humour, à évoquer le puits à paroles qu'est Stéphane Bern. "Christophe Willem m'avait prévenu, il m'avait dit que ça allait être difficile d'en placer une avec Stéphane. Comme on est deux bavards, je me demande comment on va s'en sortir. Pour l'Eurovision, on a nos casques dans notre cabine et on a l'impression d'envoyer des fusées dans l'espace. On a un petit temps comme ça pour faire des commentaires lors des cartes postales, alors je te propose Stéphane de faire l'histoire et puis moi je fasse l'érotisation de la voix à travers les siècles."

"L'année dernière j'ai commencé mon introduction dans ce monde de l'Eurovision qui n'était pas forcément familier pour moi, mais je dois dire que depuis le gagnant portugais je me suis dis que tout est permis finalement. La chanson de Salvador c'était presqu'un standard de jazz mélangé avec du fado, et c'est là où je me suis rendu compte que la vraie musique y avait une place, peut-être depuis longtemps d'ailleurs dans ce concours. Il a gagné en tout cas en qualité musicale, à un moment il a peut-être été désuet puis tout à coup cela a changé. L’air du temps que nous chante Bilal est un air joyeux, plein de vie, plein d’espoirs, et évidement une leçon de tolérance."

Stéphane Bern reprend la parole pour souligner la puissance de l'Eurovision : "Ça fait 5 ans que c'est un véritable show. C'est l'un des shows les plus extraordinaires, c'est un show qui réuni 200 millions de téléspectateurs. En plus, cette année est une année essentielle parce qu'on parle de l'Europe, on doit voter le 26 mai et une semaine avant c'est le Concours de l'Eurovision. On ne peut pas parler en permanence de l'Europe, des traités, des décisions qui se prennent à Bruxelles. Là on a une occasion de parler de l'Europe de façon agréable, festive, chaleureuse, un concours amical comme disait Nicolas Daniel où c'est vrai que tous les artistes finissent par devenir amis dans les coulisses, ils se respectent les uns les autres. J'aimerais remercier une nouvelle fois les Eurofans, ils montrent un soutien indéfectible à ce programme phare. C’est une formidable aventure. Chaque fois, vous me changez de partenaire... J’ai à peine le temps de m’habituer à l’un que déjà .. mais c’est bien, ça m’oblige à … rester sur mes gardes (lol) je suis toujours là."

André Manoukian en profite pour rajouter qu'"il n'y a qu'un seul critère, c'est l'émotion, c'est-à-dire l'érection des poils. Cela ça ne ment pas. Je ne sais pas si t'es très poilu (non répond Stéphane Bern); Ben il faut, c'est un organe important. Moi perso j'ai plutôt tendance à avoir des érections avec les voix. Dans le chant, il y a de l'érotisme, la musique est un mélange d'éros et de spiritualité, ça dépend où on positionne le curseur. La Compagnie Créole c'est plus de la spiritualité."

  • André Manoukian contrôle la pilosité de Stéphane Bern


C'est le moment où Sandy arrive à récupérer le micro et nous évoque ses souvenirs : "Je suis vraiment ravie de faire partie de cette grande famille, pour rejoindre France Télévisions pour la 2ème fois en l'espace de 3 mois. J'ai eu la chance de me familiariser un petit peu avec les coulisses de l'Eurovision avec Destination Eurovision aux côtés de Garou. J'ai eu un très bon accueil de Garou qui a été très sympathique, super équipe avec ITV et toute l'équipe de France Télévisions. L'Eurovision ça fait sens parce que je suis franco-belgo-anglaise et ce concours européen me parle beaucoup. C'est un programme qu'on regardait beaucoup en famille, on avait nous aussi un tableau avec les points. Je le regardais avec ma petite-soeur et mes parents et je n'aurais jamais imaginé un jour le présenter. On sera en cabine pour les demi-finales avec nos casques, on aura l'impression de faire du commentaire sportif, c'est un petit peu le monde dans lequel je suis depuis une dizaine d'années et ensuite on sera tous les trois pour la finale. Je serai également en coulisses pour prendre les réactions des candidats, évidemment celle de Bilal, avant son passage, la réaction à chaud et également je parlerai des coulisses sur les réseaux sociaux."

  • Sandy Helibert



Antoine Boilley revient sur l'événementialisation évoquée précédemment par Stéphane Bern : "la mobilisation de toutes les antennes de France Télévisions (France 2, France 4 en tête), nos réseaux numériques, l’ensemble des programmes vont vraiment accompagner Bilal, ça a beaucoup commencé depuis sa victoire à Destination Eurovision. Notre Bilal national, et international, va vivre dans nos émissions de France Télévisions un véritable marathon d’interviews, ça va s’accélérer. Les jours qui précèdent la finale, il va être sur le canapé rouge de Michel Drucker, "C’est au programme", "Bons baisers d’Europe", "On n’est pas couchés"... On a le soutien de la rédaction de l’information, y aura des duplex en Israël dans les JT, avec également le feuilleton du 13h, mais cette année via le réseau de correspondants à l’étranger, on va décrypter le phénomène Eurovision à travers plusieurs pays. Les antennes de France Télévisions se mettront aux couleurs de Bilal, les antennes seront « reines » (jingle pub, habillage des écrans, le décompte, des bandes annonces). Les réseaux numériques seront également au taquet. Le samedi 18 mai sera la mise en place d’une journée évènement avec plusieurs temps forts, débutant par un numéro spécial de Télématin, le journal du 13h, la rediffusion sur la préparation de Bilal pour l’Eurovision (qui sera diffusé en amont en prime en semaine, produite par France TV et La Sucrerie, réalisé par Camille Barbet), numéro spécial de "Bons baisers d’Europe" chapeauté par Stéphane Bern, le duplex des présentateurs en fin de 20h, la météo nous soutiendra, et le before à 20h50. C’est un dispositif extrêmement huge."
  • Antoine Boilley et Bilal Hassani
  • Bilal Hassani lors de la conférence de presse France Télévisions
  • Bilal Hassani lors de la conférence de presse France Télévisions



Un extrait du reportage est diffusé, c'est la séquence de Bilal Hassani en Israël avec une association LGBTQI+ qui a été choisie. Il y parle simplement de sa vie, de son coming-out et comment il a été viré de son collège car il était gay. C'est un moment fort de sa vie qu'il a su surmonter auprès de sa famille, notamment sa mère. Le reportage est réalisé par Camille Barbé de La Sucrerie, ce n'est pas un inconnu de l'Eurovision puisqu'il avait réalisé notamment le clip "Mercy" de Madame Monsieur.
  • Bilal Hassani lors de la conférence de presse France Télévisions
  • Bilal Hassani lors de la conférence de presse France Télévisions
  • Bilal Hassani lors de la conférence de presse France Télévisions


D'autres réalisations de Camille Barbé


Steven Clerima intervient pour donner quelques indiscrétions sur le futur show : "Je vais vous parler du show, mais s'il est encore trop tôt pour annoncer des choses. On a beaucoup de raisons d'être satisfaits. J'ai eu la chance d'aller en Israël pour rencontrer les producteurs et pour avoir quelques informations sur l'émission. Je peux vous dire qu'on va avoir une très-très grande cérémonie, un très-très beau show le samedi 18 mai, de belles demi-finales. Y a beaucoup de guests qui vont être présents, certains dont on murmure les noms mais ne seraient tarder à être annoncés et d'autres déjà annoncés."
  • Steven Clerima



Le matin même, un hashtag #ASKBILAL a été lancé sur les réseaux sociaux afin de récolter les questions des fans pour Bilal. Steven se charger de les lui transmettre.



Jean-Karl Lucas de Madame Monsieur, duo qui avait dignement représenté la France l'année dernière, monte sur scène avec sa guitare pour accompagner Bilal Hassani en acoustique sur sa chanson "Roi".


A VOIR AUSSI >> NOTRE PAGE SUR 'Madame Monsieur'


  • Sandy Halibert avec notre mascotte Rainbow Nounours
  • Bilal Hassani lors de la conférence de presse France Télévisions
  • Bilal Hassani lors de la conférence de presse France Télévisions
  • Bilal Hassani et le magazine Eurofans
  • Bilal Hassani lors de la conférence de presse France Télévisions
  • Bilal Hassani lors de la conférence de presse France Télévisions




D'autres sujets qui peuvent vous intéresser