Eurovision 2019 : les sélections nationales télévisées

  • by
Eurovision 2019 : les sélections nationales télévisées
HaKokhav HaBa, UMK, A Dal, MGP ça vous parle ? Et si on vous dit, Beovizija, Eesti Laul, Vidbir… toujours pas ? Söngvakeppnin, Festival da Canção, Sanremo, Melodifestivalen ? Ceux sont les noms des émissions de sélection nationales pour l’Eurovision ; où chaque pays choisi son titre pour l’Eurovision, comme nous l’avons fait en France dans Destination Eurovision.

Dans ce dossier, nous revenons sur les temps fort des qualifications 2019… en attendant de retrouver la quarantaine d’heureux élus à Tel Aviv les 14, 16 et 18 mai prochain.

Nous avons préféré mettre dans cette page les interval act les plus réussis et les chansons dont nous déplorons la non qualification. Ce dossier contient donc peu de vidéos des chansons qui iront à Tel Aviv, mais vous les retrouvez par ailleurs dans nos dossiers.




France 2 a organisé une seconde saison de Destination Eurovision afin de choisir le représentant français. Nous vous avons parlé dans nos pages de cette sélection, de qualité, et avec des mises en scène travaillés, dans laquelle Chimène Badi et Emmanuel Moire ont accepté de concourir. Tout comme Silvàn Areg, The Divaz, Naestro, Lautner, Battista Acquaviva, Mazy… Plusieurs d’entre eux ont été révélés dans The Voice ou ont fait leur première à Destination Eurovision comme la jeune chanteuse Seemone, extraordinaire avec sa ballade « Tous les deux ».

Bilal Hassani, le youtubeur star, a remporté haut la main la sélection et nous représentera à l’Eurovision avec son titre « Roi ».



HaKokhav HaBa L’Eurovizion (“The Next Star for Eurovision”), est le format utilisé par les israéliens afin, de sélectionner leur entrée depuis 2005. M6 a adapté ce format sous le nom de « Rising Star ».
La sélection télévisée à durée une dizaine de semaine, un peu comme dans The Voice en France. Dans le jury d’experts, il y avait notamment Harel Skaat, représentant israélien 2010, et Static et Ben-El Tavori, un jeune duo en vogue.

Nous avons suivi cette sélection de très-très loin, mais y avons remarqué Shefita. Incarnée par la comédienne Rotem Shefy, cette diva orientale est fantasque. Regardez la vidéo.

C’est Kobi Marimi qui a remporté la sélection télévisée mi-février 2019. Le chanteur ira à l’Eurovision, dans son propre pays, avec la chanson « Home » choisie en interne et qui a dévoilée mi-mars.


Eurovision You decide est le concept britannique pour sélectionner son artiste et sa chanson à l’Eurovision. La BBC a de nouveau fait appel à la britannique Mel Giedroyc, depuis 2016, et, pour la seconde fois, au suédois Mans Zelmerlöw pour la présenter.

Il y avait six artistes en liste et trois chansons. Chacune d’elles étaient interprétée par deux artistes dans deux registres musicaux différents. Au final c’est Michael Rice qui a remporté la sélection avec « Bigger than us », face à l’excellente Kerrie-Anne que nous préférions avec « Sweet lies ».

Mans Zelmerlöw a proposé un bon tableau où il a fait des reprises des tubes anglais de l’Eurovision, aux côtés de précédents vainqueurs : le groupe Bucks Fizz (ESC 1981) et la chanteuse Katrina (ESC 1997).

Etaient également invitées à Eurovision You decide :
l’israélienne Netta avec « Toy » qui lui a permis de remporter l’Eurovision 2018 avec « Toy » ;
la britannique Suri, venue chanter son titre « Storm ». Sa version au piano était magnifique. Aurait-elle fait mieux à Lisbonne dans ce style musical ?



Il y avait aussi trois chansons en compétition dans l’émission finlandaise, comme l’année dernière avec Saara Aalto. La chaîne YLE a demandé trois chansons au dj-producteur Darude, souvenez-vous de ses tubes « Sandstorm » (1999) et « Feel the beat » (2000).

Le chanteur Sebastian Rejman donne de la voix sur les trois morceaux. “Look away” a été préféré à « Release me » et « Superman ».

L’Uuden Musiikin Kilpailu (UMK) était animé par Krista Siegfrids, représentante de ce même pays en 2013. La finlandaise a fait le show avec ses tenues colorées et des chorégraphies.


Le Söngvakeppnin a également retrouvé les artistes Fridrik Omar et Hera Björk. Le premier a officié au sein du duo Euroband qui s’était produit à l’Eurovision pour l’Islande en 2008. La seconde avait représenté cette île avec "Je ne sais quoi" à Oslo en 2010, et été choriste à l’Eurovision en 2008, 2009 et 2015.

C’est le groupe techno-punk Hatari qui s’est fait remarquer pour ses tenues BDSM… et ira à Tel Aviv avec "Hatrið mun sigra" (La haine prévaudra).

Eleni Foureira était l’invitée internationale de la finale. La candidate chypriote 2018 a fait le show et interprété « Fuego » et « Tomame ».


La NRK organisait son habituel Melodi Grand Prix avec 10 candidats. Dans cette sélection, nous y avons notamment retrouvé Carina Dahl, Erlend Bratland et Kjetil Mørland, chanteur qui faisait son retour après une superbe prestation à l’Eurovision 2015 avec la chanson "A monster like me", aux côtés de Debrah Scarlett.

Ceux sont nos chouchous, KEiiNO, qui ont remporté la sélection grâce aux votes du public, à l’issue d’une finale gold (4 artistes restants), puis d’un duel gold. Le trio présentera l’excellent "Spirit in the sky" à Tel Aviv.

“Spirit in the sky” est un titre entraînant qui combine les sonorités dance au chant traditionnel sami, le joik. La Norvège a réussi à envoyer ce genre musical à l’Eurovision (en 1980 déjà) alors que la Suède, de son côté, tente d’envoyer Jon Henrik Fjällgren, 4ème au Melodifestivalen 2019 (2ème en 2015 et 3ème en 2017).
Roger Pontare 1994 et 2000

Le MGP fêtera ses 60 ans l’année prochaine. A cette occasion, la NRK a d’ores et déjà annoncé qu’il y aura une tournée MGP avec 5 demi-finale et une grande finale.




Leonora a remporté le Dansk Melodi Grand Prix 2019 et représentera le Danemark à Tel Aviv. Sa chanson Love is forever est pleine d’innocence et contient une partie interprétée en français.

La chanteuse est sortie victorieuse de l’émission qui accueillait dix concurrents. En super finale, les jurys ont voté en sa faveur, tandis que le télévote préférait le duo féminin Julie & Nina que nous aimions bien aussi avec "League of light".


8 propositions étaient faites aux tchèques. Le choix pour l’Eurovision 2019 s’est porté sur Lake Malawi avec “Friend of a friend”.

Les jurys étrangers étaient constitués d’artistes ayant précédemment fait l’Eurovision. Il y en avait sept de l’édition 2018 (Cesár Sampson, Rasmussen, Zibbz, Elina Nechayeva, AWS, Ari Ólafsson et
Ryan O'Shaughnessy) ainsi qu’Ira Losco (Malte 2002 et 2016), JOWST (Norvège 2017) et la française Alma (2017).

Mikolas Josef, l’artiste tchèque à l’Eurovision 2018, était de son côté à Paris dans Destination Eurovision.
La sélection hongroise "A dal" contenait 30 propositions. Nous ne l’avons pas regardé mais avons constaté qu’András Kállay-Saunders (ESC 2014) faisait son retour avec son nouveau groupe The Middletonz (6ème), après le Kállay Saunders Band (A dal 2016 et 2017).

Pour la seconde fois, le chanteur Joci Pápai (ESC 2017 avec "Origo") représentera les hongrois à l’Eurovision. En mai prochain, il sera sur la scène de Tel Aviv avec sa jolie chanson "Az én apám".
La télévision ukrainienne renouvelait son traditionnel Vidbir, avec un jury composé d’Andriy Danilko (Verka Serdushka), la chanteuse Jamala (ESC 2016) et Eugene Filatov… mais rien ne s’est vraiment passé comme prévu.
Il y a eu, déjà pour commencer, le retrait de la chanteuse Tayana qui a préféré se consacrer à la préparation de son prochain album et à ses concerts personnels.

Sa remplaçante, Maruv, a alors été annoncée. Cette chanteuse, dont nous connaissions le hit "Drunk love" avec Boosin, a remporté la sélection nationale ukrainienne avec sa chanson "Siren song".

Mais, sa sélection n’a pas été de tout repos puisqu’elle a vivement été questionnée par Jamala sur ses liens avec la Russie… et a refusé dans les jours suivants de signer le contrat ukrainien pour l’Eurovision, trop drastique selon elle.

L’Ukraine a été contrainte de se retirer du concours, suite au refus de Freedom Jazz et de Kazka de les représenter. La télévision ukrainienne a indiqué qu’elle reviendra à l’Eurovision… si la Russie ne l’emporte pas.

A noter, le français Bilal Hassani a été invité pour interpréter son titre "Roi".



Cette petite île méditerranéenne a mis de côté son Malta Eurovision Song Contest pour sélectionner son artiste via X Factor Malta. Les maltais avaient fait un peu le tour du concept MESC où nous revoyons fréquemment les mêmes artistes.

Michela Pace, 17 ans, a été sélectionnée dans la première saison de ce télé-crochet, avec la chanteuse Ira Losco dans le jury (ESC 2002 et 2016). Franklin Calleja, lui, participait au programme en tant que concurrent, ainsi que Anna Faniello, mère des chanteurs Fabrizio et Claudia, qui ont chacun représenté Malte au concours Eurovision.

Sélectionné en interne, "Chameleon", la chanson de Michela est fraiche et très plaisante.
L’Eesti Laul en est à sa onzième saison et est le programme chargé de sélectionner le représentant de l’Estonie à l’Eurovision. C’est le suédois Victor Crone qui représentera ce pays voisin avec son titre EDM : "Storm". Victor a participé, sans succès, au Melodifestivalen 2015.
Les chaînes SRF, RSI, RTS et RTR ont chacune de leur côté proposé des artistes, comme Sebalter (ESC 2014) avec "Carry the light" par RSI.

SRF, la télévision publique suisse, a ensuite demandé à un jury d’experts, composé de jurys internationaux et d’un panel de 100 téléspectateurs, de sélectionner cinq chansons parmi celles proposées.

En mars, Luca Hänni a été annoncé pour la Suisse avec sa chanson "She got me". Le chanteur a beaucoup de succès en Suisse, en Allemagne et en Autriche, depuis le début de sa carrière en 2012.
Comme le Melodifestivalen suédois, le Sanremo italien réalise de meilleures audiences que l’Eurovision.

Sanremo 2019 a été d’un bon niveau et nous y avons apprécié plusieurs chansons. L’émission sonne différemment puisqu’il y a toujours un véritable orchestre pour accompagner les 24 artistes au cours des cinq soirées.

Les téléspectateurs italiens y ont retrouvé le groupe Il Volo, vainqueurs du concours en 2015 et représentants italiens à l’Eurovision. Leur "Musica che resta" était de bonne facture, mais ils se classent troisièmes cette année.

Nous avons également été attentifs aux prestations de :
Nek : 19ème avec « Mi farò trovare pronto »
Paola Turci : 16ème avec « L’ultimo ostacolo »
Arisa : 8ème avec « Mi sento bene »
Irama : 7ème avec « La ragazza con il cuore di latta »
Loredana Berte : 4ème avec « Cosa ti aspetti da me »
Ultimo : 2ème avec « I tuoi particolari »

Mahmood n’a pas remporté le vote des téléspectateurs mais, il ira à Tel Aviv, avec sa chanson "Soldi", que nous adorons.



Nous avons consacré plusieurs articles au Melodifestivalen 2019. A consulter ici.
En résumé, la sélection suédoise contenait cette année encore plusieurs titres qualitatifs qui auraient mérité d’aller à Tel Aviv.

Les artistes en compétition ont assuré le spectacle avec des numéros travaillés. Parmi eux, citons Mohombi, Liamoo, Jon Henrik Fjällgren, Wiktoria, Lina Hedlund, Bishara, Anna Bergendahl, Nano, Lisa Ajax et Arvingarna….

C’est John Lundvik qui a emporté la statuette avec le groovy « Too late for love ». Le chanteur est arrivé en tête chez les jurys (12 points chez chacun des huit pays) et dans les votes des téléspectateurs.

A la présentation du programme, Sarah Dawn Finer et Eric Saade ont assuré notamment en reprenant "Toy" de Netta et "Diva" de Dana International.

Lors de la finale, nous avons eu droit à un joli numéro d’ouverture sur "All night long" par Benjamin Ingrosso et Felix Sandman, ainsi qu’un interval act d’anthologie avec "Diva to Diva", le duo entre Charlotte Perrelli et Dana International.



Comme les suédois, les roumains ont le droit à leur tournée de sélection nationale pour l’Euro. Ici cela ne s’appelle pas "Melodifestivalen" mais "Selecția Națională".

Il y avait finalement 23 artistes en compétition … après les forfaits de Dan Bittman (ESC 1994), Mihai Traistariu (ESC 2006) et Xandra. Heureusement que deux autres artistes avaient renforcé le line up initial : Bella Santiago et Linda Teodosiu.

Alors que tous pensaient voir Laura Bretan l’emporter avec "Dear Father", ou Bella Santiago avec l’excellent "Army of love", c’est Ester Peony qui a eu le plus de suffrages (grâce aux jurys !) et ira à Tel Aviv avec "On a Sunday". Le télévote avait placé Laura en tête, et Bella en seconde position.

Deux anciennes gagnantes du concours, Emmelie de Forest ("Only Teardrops" en 2013) et Netta Barzilai ("Toy" en 2018), sont venues faire le show en finale roumaine.



Après avoir organisé l’Eurovision 2018, suite à la victoire de Salvador Sobral en 2017, le Portugal maintien sa sélection Festival da Canção.

Parmi les 16 artistes, nous avons soutenu le duo Calema, deux beaux gosses appréciés des gays, avec leur entrée "A dois".

C’est Conan Osíris qui participera au plus grand concours européen avec "Telemóveis". Cet artiste portugais est également intéressant et possède un bel univers qui devrait capter toute l’attention du public en mai prochain.



L’Australie choisissait son artiste et sa chanson pour la première fois avec un dispositif de sélection télévisée.
Nous avons également puis suivre Australia decides …sur internet à 10h30 du matin, décalage horaire oblige, l’évènement étant organisé depuis la Gold Coast.

Le pays qui participe pleinement depuis 2015 à l’Eurovision, avait choisi 10 artistes et a retenu l’un des favoris. Kate Miller-Heidke a remporté le trophée avec "Zero gravity"… tandis que le groupe Sheppard se classait troisième avec "On my way".

Les gays auront apprécié les beaux Alfie Arcuri et Aydan Calafiore… et Courtney Act. Sortie du RuPaul Drag Race, elle proposait “Fight for love” avec de belles tenues rouges en latex et la chorégraphie des danseurs.

Nous avons eu un coup de cœur pour le duo Electric Fields et leur titre "2000 and whatever". La voix de l’artiste était au top en live, et ce même si la mise en scène manquait de couleurs. Pour une deuxième place au final.



Depuis 2007 (sauf entre 2010 et 2017), la Serbie utilise le festival Beovizija pour sélectionner l’artiste qui ira à l’Eurovision. En 2019, c’est la chanteuse Nevena Božovic qui a été choisi avec la ballade balkanique “Kruna”.

Cette sélection était intéressante également pour ses invités et interval act. Nous y avons revu la chanteuse
Macédonienne Kaliopi (ESC 2012 et 2016), la slovène Lea Sirk Hvalane (ESC 2018), et le groupe serbe Balkanika (ESC 2018).

Les gays étaient heureux de retrouver la chanteuse serbe Bojana Stamenov (ESC 2015) qui a refait la performance de « Toy » grimée en Netta. Bojana a aussi partagé un interval act avec Žak Houdek, Sanja Vučić et Knez, dans lequel ils ont interprété "Molitva", chanson gagnante de l’Eurovision 2007 pour la Serbie.



Les espagnols choisissent l’un des participants à Operación Triunfo, leur Star Academy réactivée l’année dernière.

C’est Famous Oberogo qui a remporté le concours, mais c’est Miki Núñez qui ira à l’Eurovision, puisque c’est lui qui a été choisi dans le Gala Eurovisión avec sa chanson "La Venda".

Miki Núñez est aussi arrivé troisième en duo avec Natalia Lacunza et leur chanson "Nadie se salva". Famous Oberogo, lui, ne s’est classé que septième avec son titre "No puedo más".


Ceux sont les S!sters qui iront à l’Eurovision avec …"Sister" ! Le duo féminin a remporté la sélection devant six autres participants, dont le beau gosse Linus Bruhn.

Le jury international et le télévote l’ont décidé, alors que le panel de fans préférait Aly Ryan avec "Wear your love", un autre choix qui aurait été tout à fait honnête.



Sur 33 chansons sélectionnées, 16 ont participé aux deux demi-finales de Supernova 2019.

Parmi les artistes figuraient Samanta Tīna (avec "Cutting the wire"), Edgars Kreilis (avec "Cherry absinthe") et Markus Riva (avec "You make me so crazy"). C’était la sixième tentative de ce chanteur, sur lequel les gays auront sûrement craqué (comme sur Edgars Kreilis). C’est cependant le duo Carousel qui a remporté la sélection avec le relaxant "That night".Pour info, il y a aussi eu quelques sélections télévisées dont nous ne vous avons pas parlé ici. Il s’agit de la Bielorussie (Nationalny Otbor), Moldavie (O melodie pentru Europa), Croatie (20ème édition de Dora), Monténégro (Montevizija), Slovénie (EMA), Albanie (Festivali i Këngës), Estonie (Eesti Laul), Lituanie (Eurovizijos)
et de la Géorgie.

Retrouvez ici notre article sur les sélections internes pour la Belgique, Suisse, Pays-Bas, Russie, Grèce, Chypre, Autriche, Azerbaïdjan, Pologne, Saint Marin…


D'autres sujets qui peuvent vous intéresser