Netta invitée de la Papa Party d’Eliad Cohen (Paris - 2018)

  • by
Netta invitée de la Papa Party d’Eliad Cohen (Paris - 2018)
Samedi 17 novembre 2018, nous avons "clubber" à la Salle Wagram qui accueillait la soirée gay Papa Party. Eliad Cohen y avait invité sa compatriote Netta Barzilai, la gagnante de l’Eurovision 2018. Ces deux israéliens ont eu le droit auparavant à une visite privée de l’Hôtel de ville de Paris et posé en photo avec la Maire de Paris, Anne Hidalgo.





Près de 2 000 personnes sont ce soir à la Salle Wagram située près de l’Arc de Triomphe à Paris.

La soirée débute avec un mix d’Adir Ron, dj résident des soirées GYM à Tel Aviv. Puis, le dj espagnol Suri prend le relai aux platines.


  • Netta

Netta se présente sur scène dans une flamboyante et courte robe rouge à frou-frou… "Bonsoir Paris, Thank you so much for coming !"

La chanteuse commence avec un titre de Rihanna, "Rude boy", devant les images du clip de "Toy". Nous mettons un temps pour reconnaître ce morceau. Celui-ci est ici méconnaissable tant la voix de Netta est ultra-vocodée et transformée en loops par sa console.

Netta s’avance pour venir au contact du public sur le second titre. C’est un mash-up qui contient les titres "En li kessef abba tikne li", "Sing Hallelujah" du suédois Dr Alban (1993), "Papi Chulo" de Lorna (2003) et "Suavemente" d’Elvis Crespo (1998). C’est assez dense et addictif, tant et si bien que le public participe notamment sur les "Papi Chulo".

En troisième titre, nous avons droit au puissant "Gangnam style" du coréen Psy, chanteur avec lequel nous lui trouvons quelques points communs dans leurs univers. La version de Netta est là encore bien personnelle.

Comme elle l’a déclaré à 20 Minutes, Netta ne fait pas des reprises mais des "morceaux" qu’elle "transforme" avec sa loop station.

Netta nous interprète enfin son propre morceau (des inédits sont attendus depuis des mois !), l’excellent "Toy". C’est la folie dans la Salle Wagram lorsqu’elle nous chante le titre avec lequel elle a remporté l’Eurovision 2018.

L’israélienne lance à la foule un Paris, je t'aime ! avant de quitter la scène illuminée par des jets d’étincelles.

Sa prestation a été un peu courte. Nous aurions bien aimé entendre Netta reprendre "Barbie girl" (d’Aqua), "What is love" (d’Haddaway) ou "A-Ba Ni-Bi" d’Izhar Cohen & Alphabeta comme elle le fait habituellement lors de ses showcase.



2h25. Le dj espagnol Suri revient aux platines. Il est suivi d’Eliad Cohen qui retire son t-shirt pour exhiber son torse musclé. Entouré de six gogos, le modèle-organisateur ondule son ventre sous les regards du public, puis lance des casquettes, ciglée Papa, dans la foule.

Ce dj nous fait danser sur le "This is me" du film The Greatest Showman, le "Gimme gimme gimme (A man after midnight)" de Cher (reprise d’Abba), le "Sun rising up" de Deux ainsi qu'un remix de "Music" de Madonna.

  • Eliad Cohen et sa troupe del a Papa


Quatre créatures colorées font leur entrée sur scène. Dj Suri opte pour un autre flashback musical avec un remix du "Rhythm is a dancer" de Snap !

Bonjour Paris ! lance Eliad Cohen à l’assemblée avant de remercier l'équipe qui l’a aidé à monter cette soirée gay, notamment Mika Elmi et Samuel Fernandes.

Le dj nous joue un remix du titre "Shallow" de Lady Gaga du film "A star is born", tandis que nous admirons les beaux danseurs et les belles images d’Eliad Cohen dans la vidéo de Papa Tribal projetée sur le grand écran.

Après "Titanium" de David Guetta, nous reconnaissons le titre "Never enough" du film The Greatest showman. C’est ici le remix de DJ Tommy Love de la reprise par Kelly Clarkson qui est joué.

Eliad Cohen est souriant, proche de son public, et se prête au jeu des selfies avec ses fans.

4 heures. Bonsoir Paris, Eliad Cohen annonce la venue depuis Mexico du dj Oscar Velazquez qui s’adresse au public de Monsieur Cohen avec un Hey papitos !

Les djs Oscar Velazquez et Suri, ainsi que la chanteuse Nikki Valentine, ont enregistré le titre "Papi Chulo" ensemble. Ce cover de Lorna est le thème musical de la saison 2018/2019 de la Papa Party. Eliad Cohen apparaît d’ailleurs dans le clip. Netta en a aussi chanté un extrait tout à l’heure.

Ce dj aussi nous joue le "Gimme gimme gimme (a man after midnight)" de Cher. L’écran géant projette des images de Papa Tribal dans laquelle apparaît Eliad Cohen. Les gogos portent aussi des tenues afro qui mettent en valeur leurs corps bien sculptés. Les créatures viennent danser avec eux également. Un message santé et un autre social est donné par les associations Sexo safe et Le Refuge ; deux belles initiatives que les LGBT+ doivent soutenir tant elles sont importantes.

Nous quittons la piste de danse vers 5h20 pour attraper le premier métro et retrouver notre lit après cette belle soirée.

MAJ : Cette soirée parcoure le monde entier et reviendra à Paris fêter sa 300ème avec Eleni Foureira (Eurovision 2018) le 6 avril 2019.




Apprenez-en plus en visitant les liens ci-dessous
Facebook officiel d'Eliad Cohen
Facebook officiel de Netta Narzilai

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser