Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)

  • 30/08/2018
Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)
Après "Circus" (07/2009) et "Femme fatale" (10/2011), que nous avions vus ici, Britney Spears revient à Bercy (désormais AccorHotels Arena) avec "Piece of me Tour".

Dans cette tournée, Bri-Bri reprend son spectacle de Las Vegas, avec lequel elle était en résidence à The Axis/ Zappos Theater (Planet Hollywood Resort & Casino) entre décembre 2013 et décembre 2017. Dans cette salle de 4 600 places, l'américaine y a donné 248 shows !

Avec cette tournée "Piece of me Tour", la star américaine (36) donne cet été 30 concerts aux Etats-Unis et en Europe. L'occasion pour son public de se ravir avec tous ses tubes depuis "...Baby one more time" en 1998 (déjà 20 ans !!).

Nous avons assisté à la première des deux dates parisiennes (28 et 29 août) données en cette fin d'été 2018.

Britney devrait prochainement donner un successeur à "Glory" (2016), son neuvième album studio au succès critique, mais pas commercial.




Pitbull (37) assure la première partie de ce "Piece of me Tour". Il officie dans un registre pop/hip-hop/reggaeton et nous joue ses hits avec Enrique Iglesias, Marc Anthony, Jennifer Lopez...

Le cubain d'origine, né à Miami, devrait prochainement donner la réplique à Britney, avec Marc Anthony également, sur un titre appelé "Feel so free with you".

C'est à 20h05 que commence la première partie de Pitbull. Dans le petit film diffusé, l’artiste américain, un poil mégalo, affiche ses talents-ambitions : entrepreneur, visionnaire, coach en motivation, businessman et éducateur. Il se présente sous le nom de Mr. Worldwide, et se fait aussi appeler Mr. 305 (305 étant l'identifiant de la ville de Miami), tandis que son nom à l’état civil est Armando Christian Pérez.

Six jeunes femmes très sexy arrivent sur scène et dansent sur "Pretty woman". Pitbull arrive ensuite sur scène sur "Don't stop the party" en compagnie d'un dj et de six jeunes danseuses très sexy. Le rappeur a la classe dans sa chemisette noire et avec ses lunettes de soleil.

L’artiste dit ensuite merci en français au public parisien et parle rapidement de Britney, avant d’enchaîner avec "Feel this moment". Christina Aguilera qui en assure le vocal apparaît sur écran. Les six danseuses sont toujours sur scène parmi les gros jets de fumée autour de la scène. Cela fait toujours son effet, c’est époustouflant.

Pitbull précise que "Paris is an international city" avant de chanter "International love" devant le visuel où apparaît son duettiste Chris Brown.

  • Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)

  • Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)

  • Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)


Il s’adresse à son public pour l’ambiancer et enchaîne avec "Hotel room service", son single de 2009 qui sample le titre "Push the feeling on" (1992) des Nightcrawlers.

Le public exulte lorsqu'arrive "On the floor" de Jennifer Lopez, alors que ses girls multiplient les poses suggestives et qu’il enchaîne directement avec "I like it" d'Enrique Iglesias. Le medley se poursuit avec "Dj got us falling in love" d'Usher.

Pitbull reste seul avec son dj en arrière-plan et parle devant son visuel qui représente le globe terrestre. Mr international harangue la foule avec un message d’égalité : Peu importe d'où vous venez, la langue que vous parlez, Nous parlons tous le même langage : le langage de la musique...

Ambiance 100 % latine maintenant avec la chanson "Sube las manos pa’ arriba" sur lequel l’artiste danse avec une de ses accompagnatrices. Le public est invité à balancer les mains, ce qu’il fait joyeusement.

Les autres filles sexy sont de retour sur "I know you want me (Calle Ocho)", son premier tube international de 2009, avec quelques sonorités batucada, alors que son avatar apparaît sur écran.

Sur un visuel enflammé, le show se poursuit avec un morceau genre latin-house. Il s’agit de "Fireball", qu'il a enregistré en 2014 avec John Ryan.

Pitbull enchaîne sur "Timber" avec la chanteuse Kesha qui apparaît à l'écran et les six danseuses présentent sur scène. L'écran est divisé en quatre et projette des images du clip dans lesquelles on voit des yachts dans la baie de Miami.

Il déclare son honneur et respect envers Britney Spears. She always came back stronger !
Puis, il nous demande de crier lorsqu’il passe au tube "Give me everything" enregistré avec Ne-Yo et Nayer. Puis, en guise de final, nous avons droit à ce même titre (du dj Afrojack) joué dans sa version remix club.

Paris Merci... Tank you Britney Spears and her crew. Muchas gracias, thank you, bye...

Il est 20h45 lorsqu'une voix off nous annonce 30 minutes de pause. La publicité pour "Prerogative", la nouvelle eau de parfum (fragance for all...) de Britney, tourne en boucle.



21h25. Une dizaine de danseurs arrivent sur scène pour le morceau "Work bitch", puis Britney Spears fait son entrée sous une belle ferveur parisienne. La star interprète ce titre présent sur son album "Britney Jean" (2013). L’américaine porte un chapeau et une cape pourpre, qu’elle retire rapidement pour apparaître dans une tenue courte, pourpre également. Britney est très concentrée sur sa chorégraphie, si remuante qu’on la croirait à un cours de bodyjam.

Le show se poursuit, aussi fort et plein de dynamisme, avec "Womanizer" sur lequel elle est entourée de ses danseurs aux vestes militaires et ouvertes, et de ses danseuses en tenues noires, jusqu’à l’extrémité de l’avant-scène. Elle marche ensuite sur ses hommes musclés qui la portent enfin à bout de bras.

How you doin’ Paris ? nous demande-t-elle avant d’entonner "Break the ice", chaîné à "Piece of me" après un break chorégraphié, qu’elle exécute sous peu de lumières et avant d’emprunter l’un des deux escaliers latéraux constituant le décor. La vedette américaine est entourée de ses danseurs aux torses nus et musclés sur le premier titre, puis de ses danseuses sur le second.

Un deuxième tableau, intitulé "Darkness", prend place avec les tubes de ses débuts "...Baby one more time" / "Oops!... I did it again". Ces deux premiers succès sont joués dans des versions plus sombres, plus rock aussi, que les enregistrements de la fin des 90s (Noughties !) / le début des 00s (Nillies ! Twenties !).

  • Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)

  • Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)

  • Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)


Après un mur d’images de ses clips au son d’"If I'm dancing", démarre le tableau du même nom. Britney chante "Me against the music" et danse devant des paravents et entourée de danseurs aux tenues de cowboys. Elle enchaîne avec "Gimme more" pour une nouvelle danse en groupe, suivis de l'electro "Clumsy" et du latino-chill "Change your mind (No seas cortés)".

Des lasers puissants dessinent de belles formes lumineuses dans l'ex-Palais Omnisports de Bercy. Ceux sont les notes de "Scream & Shout" sur lequel apparaît Will.i.am en vidéo, mais, et c'est dommage, Britney reste en coulisse afin d’enfiler une nouvelle tenue et n'apparaît pas sur scène pendant ce titre catchy.

Sur l'excellent "Boys", produit en 2002 par Pharell Williams, l'américaine réapparaît et porte désormais une brassière de sport, rouge, par dessus une nouvelle tenue noire avec très peu de tissue mais qui dessine bien son corps. Le visuel (notre préféré de ce show) est futuriste et dynamique avec son équipe en tenues de gym fluos. La mise en scène et les tenues sont les mêmes pour "Do you wanna come over ?", tiré de l’album "Glory" mais dispensable.

A notre grande surprise, c'est un medley de trois titres de la rappeuse Missy Elliot qui est proposé avec "Work it", "Get Ur freak on" et "WTF (Where They From)". Ce segment de danse a été ajouté à ce "Piece of me Tour". C’est bien mais nous aurions préféré ses duos "Slumber party" avec Tinashe ou "Pretty girls" avec Iggy Azzalea.

Un danseur, à l’attitude macho, intervient sur un visuel enflammé et avec deux danseuses. Britney danse sensuellement derrière une barre de pole dance au début du tableau "Get naked (I got a plan)". Celui-ci commence vraiment avec "I'm a slave 4 U" (qui contient des éléments du “Walk it Talk it” des Migos) et se poursuit sur "Make me..." extrait de son dernier album "Glory". Britney a indiqué récemment qu'il s'agit du titre sur lequel elle préfère performer.

Britney prend la parole pour interroger le public situé à gauche, à droite et dans la fosse. Qui criera le plus fort ? A ce moment, nous entendons sa (vraie) voix, au timbre si particulier et bien différent de la voix qu'elle a sur disque.

Au lieu d'une personne du public qui vient danser avec elle, comme il nous est fait croire, c'est Adrien Galo, son danseur sur "Femme Fatale" (et qui apparaît dans le clip de "I wanna go") qui monte ce soir sur scène sur "Freakshow". Le jeune homme est tenu en laisse par les danseurs sur la scène principale, puis rampe jusqu'à l'avant-scène. Portant un harnais sur un t-shirt blanc, il effectue des mouvements de danse avec un professionnalisme qui, après-coup, s'explique facilement. Give it up for Adrien ! dit-elle après leur accolade.

L’artiste revient sur la scène principale en compagnie de ses danseurs sur les premières notes, puissantes, de "Do somethin'". Un jeu de chaises et de danse se met en place avec Britney qui va à une cadence infernale sur cette mélodie mêlant sonorités électro et guitares hurlantes.

  • Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)

  • Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)

  • Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)


Au début de l’acte VI (Magic circus), nous écoutons le middle-tempo, "Circus", qui est de l'ère du même nom (l'album est sorti en 2008). Pour ce titre, Britney a revêtu une veste queue de pie, noire, et sa troupe porte des tenues inspirées de l’univers du cirque.

Après un très court instant, les la-la-la d’"If U seek Amy" ravissent le public français, qui donne de la voix en les scandant. Britney a enfilé sur ses épaules une courte veste aux plumes rouges. A ce moment, elle revient, à nouveau accompagnée de ses danseurs, sur l'extrémité de l'avant-scène.

La star danse sensuellement avec ses danseuses sexy sur l’intense "Breathe on me", pioché dans "In the zone" (2003). Le visuel a toujours pour thème le cirque, mais de manière beaucoup plus sombre.

Nous n'aurons pas le droit à "Slumber party", ni à "Touch of my hand", titres supprimées de la setlist depuis le 8 août. Ces deux morceaux avaient été joués lors de sa résidence à Las Vegas et lors de sa tournée estivale de 2017.

Britney file actuellement le parfait amour avec Sam Asghari (24). La popstar a rencontré ce jeune mannequin, et professeur de fitness, sur le tournage de son clip "Slumber party". Son petit ami, depuis fin 2016, la coach aussi (d'où sa silhouette retrouvée), et a une marque de fringues à son nom.

Britney est mère de Sean Preston (12 ans) et Jayden James (11 ans), nés de sa relation avec Kevin Federline.

Retour à l'AccorHotels Arena. Un orage éclate, nous sommes transportés dans une ambiance afro pour le tableau "Jungle fever". Les danseurs font le show avant le retour de Britney sur scène. L’intro de "Toxic" est très douce et nous rappelle les morceaux chill out, voire la reprise de ce titre par Yaël Naïm.

Britney aurait pu saisir l’opportunité de chanter en live sur cette intro, mais ne semble pas disposée à la prise de risque, malgré les critiques acerbes sur son utilisation permanente du playback. Le morceau est ensuite joué dans toute sa puissance, qui en a fait l’un des plus grands succès de la star.

Les fans scandent les paroles à tue-tête sur "Stronger" et "(You drive me) Crazy". C'est le passage le plus intense du show sûrement parce que ceux sont deux tubes de l'époque où Britney était la chanteuse n° 1 mondiale.

Thank you so much... Good night ! lance la star en se retirant en coulisses. La grande salle parisienne est plongée dans le noir et les 20 000 spectateurs en profitent pour allumer les lumières blanches de leurs téléphones en attendant le rappel. Celui-ci se fait sans attendre avec l'explosif "Till the world ends". Britney est sautillante avec ses danseuses sur le catwalk. En tenant la main d’une d’elles, elle vient rejoindre les garçons sur la scène principale sous une pluie de confettis. Ce final est simple mais très agréable avec la batterie et les guitares. Une belle énergie se dégage dans la salle de Bercy.

Le show se termine à 22h58 et aura duré seulement 1h35 ce qui est relativement court pour un spectacle avec des solos de danse et des vidéos-interludes.

  • Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)

  • Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)

  • Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)

  • Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)

  • Britney Spears à l'AccorHotels Arena (Paris - 2018)


Voir un show de Britney cela fait toujours plaisir, surtout quand on se rappelle de ses débuts avec "...Baby one more time" et de sa descente aux enfers en 2007 (dépression et pétage de plomb sous la pression des paparazzis). Depuis, la superstar a bien remonté la pente. Britney a fait de réels progrès en danse (merci Sam Asghari !).

Britney se démène à gauche, à droite, sur le catwalk, sur la scène, dans l’escalier… Elle multiplie les allers-retours vers l'arrière de la scène et se recoiffe en permanence. On ne peut que constater son dynamisme, même si ses mouvements sont mécaniques et manquent de souplesse et de grâce.

Ce show n'est cependant pas aussi époustouflant qu’attendu, moins que celui de Katy Perry que nous avons vu ici même il y a trois mois. Certes, presque tous ses succès y étaient (sauf "Radar", "I wanna go", "Slumber party" et "Pretty girls") mais, en plus du playback, et des mouvements mécaniques, plusieurs tableaux ont été trop simplifiés par rapport aux shows donnés à Las Vegas. Britney n’a pas emporté en Europe ni ses arbres sur scène (sur écran seulement), ni ses éléments de cirque, ni son canapé cabaret…

Alors oui, nous avons passé un bon moment, mais nous sommes restés sur notre faim.



Act I : Work Bitch Intro
Work Bitch
Womanizer
Break the Ice / Piece of Me

Act II : Darkness
...Baby One More Time / Oops!... I Did It Again

Act III : If I'm Dancing
Me against the Music
Gimme More
Clumsy / Change Your Mind (No Seas Cortes)

Act IV : Scream & Shout (will.i.am song)
Boys
Do You Wanna Come Over?
Work It / Get Ur Freak On / WTF (Where They From)

Act V : Get Naked (I Got a Plan)
I'm a Slave 4 U
Make Me...
Freakshow
Do Somethin'

Act VI : Magic Circus
Circus
If U Seek Amy
Breathe on Me

Act VII : Jungle Fever
Toxic
Stronger / (You Drive Me) Crazy

Encore (Rappel) : Till the World Ends









Site officiel de Britney Spears
Site d'un fan français de Britney Spears
Site d'infos en français sur Britney Spears
Site anglophone sur Britney Spears
Site de l'Accor Hotel Arena

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser