EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • 08/05/2018

Mardi 8 mai 2018. L’Eurovision est organisée depuis l’Altice Arena de Lisbonne. Cela fait suite à la victoire du portugais Salvador Sobral au concours à Kiev en Ukraine l’année dernière.

All aboard ! 43 pays sont en compétition à l’Eurovision 2018 puisque la Russie est de retour cette année après le scandale ukrainien. La chanteuse russe n’avait en effet pu entrer sur le territoire. Avec 19 titres (contre 18 jeudi), le niveau est élevé ce soir.

Christophe Willem et André Manoukian commentent, pour la première fois, les demi-finales sur France 4. Mais, ce soir, et contrairement à jeudi soir et samedi soir, les téléspectateurs français ne peuvent pas voter.




L'hymne de l'Eurovision retentit sur les antennes européennes et les fans européens du concours sont tous joyeux dès ce moment et cela ne va aller que crescendo. Une vidéo est ensuite diffusée dans laquelle nous parcourons les rues de Lisbonne à travers ses habitants, son mode de vie, ses arts... L'originalité c'est qu'il n'y a pas de musique mais des sons de la rue qui nous plongent réellement au coeur de la capitale Portugaise.

Les quatre animatrices arrivent deux par deux dans leurs robes de soirées rouge, bleue ou noire. En anglais, elles déclarent être vraiment fières que ce soit leur pays qui organise le concours et expliquent rapidement les règles du concours en français dans le texte.


La thématique de cette édition est l’Océan. Le logo officiel a de multiples combinaisons, ce qui est une première.

Nous faisons la connaissance du quatuor d’animatrices : Filomena Cautela, Sílvia Alberto, Daniela Ruah et Catarina Furtado.



1ère demi finale
Pays Artistes Chansons
1Drapeau az AzerbaïdjanAiselX my heart
2Drapeau is IslandeAri ÓlafssonOur choice
3Drapeau al AlbanieEugent BushpepaMall
4Drapeau be BelgiqueSennekA matter of time
5Drapeau cz République TchèqueMikolas JosefLie to me
6Drapeau lt LituanieIeva ZasimauskaitėWhen we're old
7Drapeau il IsraëlNettaToy
8Drapeau by BiélorussieAlekseevForever
9Drapeau ee EstonieElina NechayevaLa forza
10Drapeau bg BulgarieEquinoxBones
11Drapeau mk MacédoineEye CueLost and found
12Drapeau hr CroatieFrankaCrazy
13Drapeau at AutricheCesár SampsonNobody but you
14Drapeau gr GrèceYianna TerziOniro mou
15Drapeau fi FinlandeSaara AaltoMonsters
16Drapeau am ArménieSevak KhanagyanQami
17Drapeau ch SuisseZibbzStones
18Drapeau ie IrlandeRyan O'ShaughnessyTogether
19Drapeau cy ChypreEleni FoureiraFuego



L’artiste : Aisel est une grande chanteuse de jazz et pianiste. Reconnue en Azerbaïdjan, elle a aussi participé à plusieurs festivals internationaux, de la Géorgie à la Suisse.
La chanson : L’azérie ne se présente pas à Lisbonne avec du jazz mais s’essaye à la dance. Sa chanson est signée par deux stars du genre : le grec Dimitris Kontopoulos à la composition et la suédoise Sandra Bjurman aux paroles.
La prestation : Le maestro de la mise en scène à l’Eurovision, le grec Fokas Evangelinos, a choisi de faire évoluer Aisel sur des supports qui représentent les cimes d’une montagne. Aisel est notamment accompagnée du chanteur-modèle portugais Rui Andrade et de trois autres danseurs/choristes. Tous vêtus de blanc, ils font des mouvements chorégraphiés et harmonieux avec leurs bras. Leur prestation est réussie et leur tableau est bien présenté.
Les bookmakers : Les parieurs voient Aisel se qualifier de toute justesse pour la finale. Lors de ses 10 premières participations, l’Azerbaïdjan s’est toujours qualifié, et ce même si leurs résultats ont été moins bons ces quatre dernières années.
Notre pronostic : Nous aimons "X my heart" mais il y en a de tout aussi bons, voire meilleurs, dans cette première demi-finale.
  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Le jeune blondinet de 19 ans est un bon interprète révélé dans l’émission The Voice of Iceland. Il dégage une vraie sensibilité mais sa voix est puissante. Il a vécu en Floride et étudie à Londres.
La chanson : Une ballade optimiste mais très banale, voire vite lassante malheureusement.
La prestation : Ari porte un costume blanc cintré et à motifs pourpres sur les épaules. Il est entouré de choristes qui forment un groupe avec lui. La prestation est essentiellement vocale. Ari ne peut retenir son émotion à la fin de sa performance, ce qui est touchant.
Les bookmakers : Ils voient l’Islande parmi les 5 derniers ce soir…
Notre pronostic : Our choice n’est vraiment pas notre choix ! L’Islande ne devrait pas aller en finale pour la troisième année consécutive.
  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Eugent est un rocker albanais avec une bonne voix, un timbre qui sonne bien sur les guitares.
La chanson : Un titre pop rock sur lequel la voix du chanteur est justement bien mise en avant.
La prestation : Eugent est accompagné sur scène de trois musiciens et de deux choristes. Il porte une jolie veste avec quelques clous sur le col et sa manche droite est habilement découpée pour laisser entrevoir son tatouage. Rock’n’roll baby !
Les bookmakers : Ils n’imaginent pas Eugent proche du top 10, et donc qu’il soit en mesure de se qualifier pour la finale.
Notre pronostic : Eugent pourra difficilement faire revenir l’Albanie en finale, ce qui ne leur ait arrivée qu’une fois ces 5 dernières années. Cependant, les fans ont vraiment apprécié sa performance lors des pre-party d’Amsterdam et de Madrid.
  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Sennek est l’une des premières artistes à avoir été annoncée. Elle s’appelle Laura Groeseneken dans la vraie vie et a pris un congé sabbatique de 7 semaines chez Ikea pour représenter la Belgique à l’Eurovision.
La chanson : Sa ballade est de qualité, très classy et sonnerait bien dans un James Bond.
La prestation : Sennek est seule au centre de l'avant-scène pour chanter "A matter of time". Parmi la foule donc, elle livre une bonne interprétation de son titre, avec la scène en arrière-plan et de magnifiques lumières. La chanteuse brune est élégante en pantalon noir sous une longue robe avec des parties tout en transparence.
Les bookmakers : Les parieurs voient la Belgique dans le top 10 pour la troisième année de suite.
Notre pronostic : La Belgique devrait se qualifier sans problème dans la mesure où ce titre est un petit bijou.
  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Mikolas est un jeune chanteur-rappeur de 22 ans. Stylé, il est aussi mannequin et réalisateur de vidéo clips.
La chanson : Son titre "Lie to me" est urbain, groovy, dansant, efficace, actuel, radiophonique… Tout pour plaire au public européen.
La prestation : Lunettes, nœud de papillon, bretelles et sac à dos, Mikolas a le total look du jeune premier à l’aise dans ses baskets. Pourtant le jeune homme s’est froissé les cervicales en faisant une acrobatie lors des premières répétitions il y a une dizaine de jours. Ce soir, il va beaucoup mieux entouré de ses deux danseurs qui multiplient les pas de danse devant des blocs lumineux. Le tableau est axé sur la danse. Sa prestation est énergique surtout à la fin lorsqu'il court sur l'avant-scène puis reviens sur la scène principale pour le saut final.
Les bookmakers : La République Tchèque sera assez haute dans le classement, ce qui serait une première en sept participations à l’Eurovision.
Notre pronostic : La qualification est assurée et un top 5, voire un top 3, est même envisageable en finale. Nous l’avons beaucoup écouté et nous nous en sommes logiquement lassés.


L’artiste : Ieva est une jeune chanteuse lituanienne de 24 ans qui a devancé les nombreux participants dans la sélection nationale. Sa troisième tentative a été la bonne pour participer à l’Eurovision.
La chanson : Son titre est le plus doux, le plus délicat de cette édition 2018.
La prestation : Ieva chante son morceau sur l’une des deux passerelles, habituellement utilisées pour rejoindre l'avant-scène. A la fin de sa prestation, elle est rejointe par un jeune homme comme pour signifier que les histoires d’amour finissent bien en général…
Les bookmakers : La Lituanie a une probabilité, incertaine, de se qualifier pour la finale.
Notre pronostic : Nous n’avons pas vraiment adhéré à cette proposition et espérons donc que la Lituanie ne subtilisera pas la place d’un de nos chouchous pour la finale de samedi.

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : C’est une femme forte, dans les deux sens du terme, que les israéliens ont choisi lors de Rising star (HaKoKhav HaBa). Ce télé-crochet a pour but de choisir le représentant d’Israël depuis sa seconde saison en 2015. C’est Netta, 25 ans, qui a été sélectionnée. L’artiste utilise généralement un « vocal looper » lors de ses prestations scéniques.
La chanson : Sur une rythmique dance et avec des sonorités orientales, Netta aborde la thématique de l’empowerment (l’autonomisation en français) qui résonne ces derniers mois pour les droits des femmes. Je ne suis pas ton jouet ! dit-elle aux hommes stupides.
La prestation : A l’aise dans sa tunique colorée et graphique, Netta Barzilai multiplie les onomatopées derrière ses platines. Celle-ci est accompagnée de trois danseuses qui nous font la "chorégraphie de la poule" à un rythme soutenu. Deux blocs composent sa déco, assez simpliste, avec deux étagères géantes qui contiennent une centaine de maneki neko dorés, ce chat japonais porte-bonheur avec sa patte animée. Ces objets (toys) devraient lui porter chance d’autant plus que cela ne manque pas de pyrotechnie avec ces grosses flammes qui brûlent tout autour de la scène. Netta est prête pour la victoire.
Les bookmakers : Netta est en tête chez les bookmakers et les fans depuis des semaines. Elle est indétrônable et nous espérons que sa position de grande favorite lui porte plus de chance qu’à l’Italie l’année dernière : Francesco Gabbani était finalement sixième au tableau final.
Notre pronostic : Un peu déroutés au départ par cette chanson, nous y sommes venus très vite et Netta s’est hissée tout là-haut dans notre top.
  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Ce jeune ukrainien représente la Biélorussie. Alekseev a été demi-finaliste dans la version ukrainienne de The Voice. A 24 ans, il est aussi connu en Russie. Il ne chante pas toujours juste en anglais mais est assez charmant pour séduire son auditoire.
La chanson : Une ballade très Eurovision, puissante et qui peut séduire les masses.
La prestation : Alekseev a choisi de nous attendrir. Séduisant dans sa chemise blanche déchirée dans le dos, qui montre à voir des fleurs comme une blessure (au final), le jeune artiste tient une rose rouge à la main qui est remise ensuite à sa danseuse en robe rouge.
Celle-ci la tire à l'arc vers lui et la fleur le transperse. C’est quand même puissant et beau l’amour lorsque cela est bien mis en scène… On s'interroge : trop kitsch ?
Les bookmakers : Les parieurs ne l’imaginent pas se qualifier… mais les téléspectateurs et les jurys internationaux ne leur donnent pas toujours raison.
Notre pronostic : Le titre est très bien en version studio mais souffre de son live. Alekseev devrait au moins recevoir des votes de la Russie et de l’Ukraine.
  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Elina est une soprano de 26 ans qui parle cinq langues dont le français. La chanteuse estonienne a d’ailleurs étudié à l’école française de Tallin et a présenté la sélection nationale Eesti Laul en 2017.
La chanson : Interprété en italien, son titre est un morceau d’opéra matinée de pop. C’est rétro et il n’y a qu’à l’Eurovision que l’on peut entendre ce genre de titre. Nous pensons à Malena Ernman (Suède 2009), Alenka Gotar (Slovénie 2007), Cezar (Roumanie 2013) voire à Didrik Solli-Tangen (Norvège 2010) qui ont représenté ce style à l’Eurovision.
La prestation : Sa robe à projecteurs a passionné les médias car la télévision locale n’avait pas les fonds pour financer les 65 000 € nécessaires. Grâce à un financement intervenu au début du printemps, Elina est fière de se présenter sur la scène de Lisbonne dans cette robe, au corset scintillant, qui est l'élément central de la mise en scène. Cette robe nous rappelle à Aliona Moon qui représentait la Moldavie en 2013 dans une tenue similaire. La beauté de cette tenue de luxe vient compléter la magie apportée par sa voix qui résonne merveilleusement bien dans l’Altice Arena.
Les bookmakers : Ils visent un top 5 pour Elina en finale.
Notre pronostic : La qualification est à acquise sans problème selon nous. Nous la voyons faire un top 5 samedi soir puisque, en plus de son talent d’interprète, son titre est d’un bon niveau.
  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Le groupe Equinox, dont le nom symbolise la rencontre de la lumière et de l’obscurité, a été formé spécialement pour l’Eurovision. 5 artistes unissent leurs voix pour défendre les couleurs de la Bulgarie.
La chanson : Le titre Bones est taillé pour l’Eurovision, pour l’Eurovision 2018 même, tant il sonne très actuel.
L’équipe de Symphonics International a fait très fort et pourrait même faire mieux que "Beautiful mess". Le jeune Kristian Kostov s’est classé deuxième l’an dernier.
La prestation : Les bulgares Zhana, Georgi et Vlado, ainsi que les américains Johnny et Trey, apparaissent sur une estrade au centre de la scène. Les cinq sont en tenues noires, ce qui contraste avec les cheveux blancs de la chanteuse. Le réalisateur mixe les visages des artistes ce qui apporte de la magie à la mise en scène de ce morceau, Bones. On aime la voix orientale qui retentie avant la fin du morceau lorsque le groupe forme un ensemble homogène, aucun d'eux n'ayant cherché à briller plus que les autres.
Les bookmakers : Un top 3 est fortement envisagé par les bookmakers.
Notre pronostic : La chanson gagnante de l’Eurovision 2018 ? Notre avis : probablement oui !

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Eye Cue est un duo macédonien qui enchaîne les succès dans les balkans. Depuis 10 ans, Bojan et Marija se produisent ensemble… et avec leur batteur Darko.
La chanson : Lost and found est un mix de musique électronique et de reggae comme jamais proposé à l’Eurovision. Qualitatif ce morceau sonne cependant plus formaté radio que pour séduire les téléspectateurs de l’Eurovision.
La prestation : Les Eye Cue se feront remarquer sur scène plus pour la très courte jupe de la chanteuse que pour le reste. Les pantalons noirs sur mini-jupes rouges des trois danseuses-choristes ne sont pas du plus bel effet. Et, malheureusement, ce n’est pas aussi fort vocalement qu’en version studio. Est-ce que, comme l’année dernière avec Slavko, la Macédoine repartira avec un Barbara Dex Award ?
Les bookmakers : Ils ne voient pas la Macédoine se qualifier avec ce titre, peut-être aussi parce que la Macédoine ne s’est qualifiée qu’une seule fois en 10 ans !
Notre pronostic : Nous aimons bien leur titre, mais, (aussi) par manque de chance, ils sont dans cette première demi-finale, au niveau élevé, et où 9 pays doivent sortir.
  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Franka a remporté le télé-crochet Showtime en 2007 et Dancing with the Stars en 2009. La chanteuse a essayé de représenter la Croatie à l’Eurovision en 2009 et 2010 mais a échoué à chaque tentative.
La chanson : Ce titre soul-jazz-pop est bien construit et contient des parties lentes qui donnent du relief à ce Crazy.
La prestation : Très chic dans sa robe noire brodée, très haute couture, Franka Batelic assure vocalement. Le rythme des lumières est aussi insicif que ne l'ai le rythme saccadé de son morceau, bien produit. Elle nous fait penser à la prestation de l'arménienne il y a deux ans.
Les bookmakers : …la voient quasiment en queue de cette liste de 19 chansons.
Notre pronostic : C’est très correct mais nous n’en sommes pas totalement Crazy…
  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Cesár Sampson connait déjà la scène de l’Eurovision puisqu’il était choriste pour la Bulgarie à l’Eurovision 2016 et 2017. C’est un atout d’autant plus que ce pays s’est classé dans le top 5 à chaque fois et puisque ceux sont les auteurs de ces titres qui ont composé le sien.
La chanson : Assez loin de l’univers musical (et visuel !) de Zoé (ESC 2016), Cesár se présente en solo à l’Eurovision avec une puissante ballade. Le choeur gospel est un véritable plus sur les refrains. Le titre est mis en valeur par un très beau clip, qui contient plusieurs d’effets visuels bien sentis.
La prestation : Vocalement c’est tout bon. Seul surélevé au début de ses trois minutes, Cesár Sampson, 34 ans, ne déçoit pas ce soir à Lisbonne. Son charme opère. Le chanteur porte un pantalon gris, large (le Barbara Dex award est pour la Macédoine, on parie ?)… Cinq choristes l’accompagnent au fond de la scène pour plus de puissance vocale, puis sur la passerelle tandis que l'autrichien est passé par l'avant scène.
Les bookmakers : L’Autriche se qualifiera si l’on en croit les parieurs.
Notre pronostic : Nous voulons voir Cesár Sampson en finale. Sa proposition est tout à fait honnête !
  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Yianna Terzi est une chanteuse grecque âgée de 37 ans, fille du chanteur Paschalis Terzi. Son répertoire oscille entre la dance et la musique traditionnelle grecque. Son succès « Tetoia Gynaika » (2006) est à écouter pour les fans du genre.
La chanson : La Grèce envoie à l’Eurovision une ballade interprétée en grec, ce qui ne leur ait pas arrivée depuis des lustres.
La prestation : Brune aux cheveux ondulés, Yianna Terzi est tout en sobriété dans sa longue robe blanche aux manches à rallonges. Seules sur scène, une trentaine de spots derrière elle, des jets de fumée complète sa scénographie. Cette chanson en grec nous transporte. C'est cela que l'on aime, lorsque les artistes chantent à l'Eurovision dans la langue de leur pays. L'authenticité est de mise. Retenez bien et n'oubliez pas de voter pour Yianna, celle qui a de la peinture bleue sur une main.
Les bookmakers : La Grèce va revenir en finale selon les bookmakers.
Notre pronostic : Nous ne pensions pas la Grèce en mesure de fédérer autant autour de cette proposition. La qualification reste possible mais n’est cependant pas acquise.
  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Saara Aalto est une chanteuse finlandaise de 31 ans, qui dans la vie est fiancée à une jeune femme, Meri Sopanen. Egalement animatrice et actrice, Saara compose aussi de la musique. Après avoir participé à Talent Suomi, Saara a tenté sa chance (en vain) de représenter son pays pour l’Eurovision en 2008, 2009, 2011 et 2016. Les anglais l’ont apprécié dans X Factor où elle s’est classée deuxième en 2016. Forte de ce succès, Saara Aalto a finalement été sélectionnée par la Finlande pour représenter le pays à l’Eurovision 2018.
La chanson : Monsters n’a rien à voir, mais rien à voir du tout musicalement avec les monstres de Lordi, groupe gagnant de l’Eurovision 2006. Le titre de Saara Aalto est un up-tempo dance euphorisant.
La prestation : Saara Aalto propose une mise en scène totalement différente de celle réalisée en sélection nationale. Tout en étant colorée, il n'y a pas de surenchère dans les couleurs de sa mise en scène, contrairement à ce qu'on aurait pu penser avec une telle sucrerie.
Quatre danseurs(ses) avec des uniformes d’officiers l’accompagnent sur scène et sont chargés des chorégraphies autour de l'artiste finlandaise. On remarquera le joli duo masculin de danseurs. Ensemble, ils évoluent autour d’une sorte de pyramide/étoile en métal.
Dans une courte robe noire, aux accessoires argentés, et avec des cuissardes, Saara est à l’aise et ne se ménage pas vocalement. La chanteuse finlandaise est conquérante et il le faut si elle veut ne pas décevoir ses fans européens.
Le + : Saara a aussi enregistré une version acoustique, au piano, de son titre qu’elle interprète dans 34 différentes langues. En français, cela donne « Et ce soir je deviens amie avec toutes ces créatures qui se trouvent sous mon lit ».
Le + 2: La délégation finlandaise n’a pas eu assez d’argent pour intégrer au voyage les auteurs-compositeurs suédois.
Les bookmakers : Les parieurs ne considèrent pas acquise la qualification de Saara !!
Notre pronostic : Nous ne doutions pas vraiment ces derniers mois de la qualification de la finlandaise et la voyons même remporter l’Eurovision 2018. Le doute s’est cependant installé il y a quelques semaines. Aïe, ce serait une réelle déception pour nous !
  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Sevak a été choisi dans la sélection nationale de l’Arménie : le Depi Evratesil. Le jeune homme a vécu et étudié en Russie, où il a participé à The X factor Russie, avant de remporter The X Factor Ukraine et de devenir coach dns The Voice of Armenia.
La chanson : Qami est une ballade qui monte en puissance progressivement. Elle est interprétée en arménien, ce qui est une première pour ce pays.
La prestation : Sevak est seul sur la scène de l’Altice Arena, au milieu d’une structure métallique de forme circulaire. Ces crochets délimitent un périmètre duquel le chanteur ne sortira pas. L'artiste est très fort vocalement. Sa ballade est aussi un bijou authentique et de fait non anglophone.
Les bookmakers : Ils voient l’Arménie se qualifier… comme chaque année depuis 2006 (sauf 2011).
Notre pronostic : Sa qualification n’est pas absolument nécessaire. Nous préférons en effet voir la Finlande, la Biélorussie ou la Suisse. Trois pays dont la qualification est incertaine.

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Le duo Zibbz est un groupe suisse composé de la chanteuse Corinne et de son frère Stefan.
La chanson : Stones est un titre énergique, pop-rock et fédérateur que l'on apprécie dès la première écoute.
La prestation : Cela démarre en trombe, c'est rock, c'est catchy... La chanteuse est chic avec son chapeau de couleur pourpre et son top en cuir qui ne manque pas de laisser dévoiler ses charmes au public. Cela change de la tenue kitsch portée par le groupe suisse en 2017. Son frère Stee ne quitte pas sa batterie. Corinne entreprend un tour complet de l'avant-scène d'où elle allume un fumigène avant de monter sur la batterie en guise de final.
Les bookmakers : Ils ne croient pas du tout en cette proposition Suisse.
Notre pronostic : Nous aimons l’énergie de Zibbz mais le groupe aurait gagné à être dans la seconde demi-finale, au niveau moins relevé. Cela va être compliqué.
  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Ryan est un chanteur irlandais de 25 ans avec un passé d’acteur de série télé. En 2012, il a participé à The voice of Ireland et à Britain’s got talent. Depuis, il a sorti plusieurs singles dans son pays.
La chanson : Together est une ballade toute simple et emplie de romantisme.
La prestation : Ryan nous interprète sa ballade sous un lampadaire. A ses côtés se trouvent une pianiste. Deux jeunes hommes arrivent ensuite ensemble par la passerelle. Ils jouent le jeune couple tout amoureux et qui se cherche tandis que la neige tombe. La voix du chanteur est parfaitement en place et est très agréable à écouter.
Les bookmakers : L’Irlande ne remportera pas l’Eurovision pour la huitième fois cette année… et ne devrait pas se qualifier pour la finale comme ces quatre dernières années.
Notre pronostic : Ryan a eu l’audace d’incarner un gay dans le clip de son titre… et d’être accompagné d’un couple de danseurs masculins à Lisbonne. Tous les téléspectateurs ne sont pas prêts à cela mais Ryan a la bonne intention de ne pas trahir son propos. Il ne faut pas croire, nous n’avons malheureusement pas été emballés par sa ballade, contrairement à celle proposée par le pays en 2017.
  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale



L’artiste : Eleni Foureira a débuté sa carrière au sein du girlband Mystique avant de devenir une star en Grèce. Ce pays ne lui offrant pas de les représenter malgré plusieurs demandes. Eleni a accepté la proposition de Chypre et représente ce pays à l’Eurovision 2018.
La chanson : D’abord écrite pour Helena Paparizou par un auteur, mi-suédois, mi-grec, comme elle, cette chanson est d’une énergie folle. Eleni va pouvoir se déchainer sur scène.
La prestation : On attendait d’Eleni qu’elle fasse le show avec son déhanché de feu… ce qu’elle a fait ! D'abord seule lors de son entrée dans le faisceau d'un laser rouge, Eleni attire tous les regards et en impose dans sa tenue très-très près du corps, et colorée. Avec ses quatre danseuses, Eleni se déchaîne et joue de sa chevelure autant que de son corps de mannequin. La suédoise Sacha Jean-Baptiste a travaillé sur sa mise en scène et celle-ci est très réussie.
Chypre 2018 c’est électrique et parfait pour clôturer cette première demi-finale.
Les bookmakers : La côte de Chypre a monté en flèche ces derniers jours... Au fur et à mesure, elle arrive même en tête chez les bookmakers en ce jour de première demi-finale.
Notre pronostic : Nul doute qu’Eleni Foureira recevra 12 points des téléspectateurs grecs (en finale)… et plusieurs points de notre part.
  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale

  • EUROVISION 2018 : la 1ère demi-finale




Drapeau pt Portugal : Cláudia Pascoal représente le Portugal avec "O jardim". La chanteuse qui joue à domicile est accompagnée sur scène d’Isaura, la compositrice de sa chanson.

Drapeau esEspagne : Amaia & Alfred représentent l’Espagne avec "Tu canción".

Drapeau ukRoyaume-Uni : SuRie représente l’Angleterre avec son up-tempo "Storm"



Nous écoutons la chanson portugaise de l'Eurovision 2017, gagnante du concours l'an passé. Dans des vidéos, quelques visages connus reprennent ce titre, l'islandaise Svaka, l'espagnol Manel, les finlandais, la française Alma et le Bulgare de 2017, en alternance avec les images de Salvador Sobral à Kiev.

Nous attendions mieux de cet interval act alors que l'ouverture de la soirée n'a déjà pas été très spectaculaire. Plusieurs artistes portugais ont été annoncés en tant qu'interval act et nous avons hâte de les découvrir jeudi et samedi.




...Les dix pays qualifiés pour cette première demi-finale sont :
Israël, Chypre, République Tchèque, Bulgarie, Estonie, Belgique, Autriche, Albanie, Lituanie et la Finlande...
Nous sommes heureux de la qualification de la Finlande... et quelque peu surpris de celle de la Lituanie, de l'Albanie et de l'Irlande. Sont donc éliminés la Belgique, la Grèce et l'Azerbaïdjan.


Christophe Willem et André Manoukian vous donnent rendez-vous sur France 4 jeudi pour la seconde demi-finale de l’Eurovision 2018, en direct de Lisbonne.


Eurovision.tv (Site officiel de l'Eurovision)
Site de France 2 sur l'Eurovision
Eurovision-quotidien
Eurovision-fr
Tout l'Eurovision sur Wikipedia.fr

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser