Eurovision 2018 : les présélections

  • 23/02/2018
Eurovision 2018 : les présélections
L’Eurovision 2018 réunira 43 pays à Lisbonne en mai prochain. Cette compétition se prépare depuis de nombreuses semaines. Chaque pays choisi en effet en ce moment son candidat. Les heureux élus se produiront sur la scène de l’Altice Arena. All aboard !

Ce dossier récapitule tout ce qu’il faut savoir des sélections nationales 2018 (Destination Eurovision, Melodifestivalen, Unser lied für Lissabon, San Remo, Melodi Grand Prix, Depi Evratesil…), dont celles des pays qui ont innové dans leur mode de sélection.

Le classement de nos titres préférés (Eurovision, Melodifestivalen et Destination Eurovision) est en fin d'article.






Le duo Madame Monsieur représentera la France à l’Eurovision 2018 avec « Mercy », un joli titre avec un message fort puisqu’il raconte une histoire (heureuse) sur des migrants.

France 2 s’est pour la première année essayée à une sélection télévisée avec pas moins de 18 entrées de bon niveau. Lisandro Cuxi, qui était le favori des 10 jurés internationaux, a du s’incliner. Le duo electro pop a aussi devancé Emmy Liyana, Igit, Malo', Max Cinnamon, Nassi, Louka…

Les audiences de Destination Eurovision ont été (globalement) décevantes mais le programme, certes perfectible, s’est révélé fort agréable. Le résultat final ayant convaincu le public (français… et européen on l’espère !), nous attendons donc de France 2 que ce mode de sélection soit renouvelé l’an prochain.




L’Allemagne propose depuis quelques années une sélection télévisée, mais a toutefois décidé d’innover après des résultats décevants à l’Eurovision.

Pour « Unser lied für Lissabon », six artistes/chansons ont été départagés par les téléspectateurs mais aussi par un panel de 100 allemands/germanophones et un jury de professionnels européens avec notamment Bruno Berbérès pour la France, Margaret Berger pour la Norvège et Ruth Lorenzo pour l’Espagne.

Les six chansons nous ont déçues qualitativement. Bien que Michael Schulte, qui a été choisi avec « You let me walk alone », a une belle voix, nous avions une préférence pour celle de Ivy Quainoo ainsi que son titre House on fire.

Le panel Eurovision, le jury international et les téléspectateurs étaient cependant en phase sur le choix d’envoyer Michael Schulte à Lisbonne.

Le concept est bon mais le choix des chansons et le décor de cette émission est à revoir complètement à notre avis. La France a fait beaucoup mieux selon nous !



Après le scandale de la sélection nationale l’an passé (Manel a été favorisé par au moins un des juges), l’Espagne a fait revenir Operacion Triunfo, sa Star Academy après six années d’absence.

Une semaine avant la finale, il a été organisé un Gala Eurovisión avec en guests Conchita Wurst, Luisa Sobral (soeur de Salvador) et J Balvin.

Cet OT Eurovision Gala a vu neuf participants concourir en solo (Aitana, Alfred, Amaia, Miriam et Ana) ou en duo (Miriam/Agoney, Amaia/Alfred, Aitana/Ana Guerra). Les titres, départagés par le public exclusivement, étaient tous en espagnol.

C’est le duo Alfred & Amaia qui ira traversera la frontière hispano-portuguaise pour représenter le drapeau jaune et rouge à Lisbonne. Nous trouvons cette proposition « pas très actuelle » et nous fait penser, bien que différente, à celle du Portugal 2017.




Le festival de Sanremo a été utilisé à nouveau pour choisir le représentant transalpin à l’Eurovision. 20 artistes ont été à départagé par la presse, des experts, un panel et les téléspectateurs au cours de 4 soirées et avec diverses combinaisons (20 %, 30 %, 40 % et 50 %) selon les soirées.

C’est la chanson d’Ermal Meta e Fabrizio Moro, qui a frôlé la disqualification pour cause de forte similitude avec un autre titre du même auteur, qui a été choisi, alors que nous préférions The Kolors, Annalisa ou bien encore Lo Stato Sociale. Leur texte fort et pacifiste "Non mi avete fatto niente" (Vous ne m’avez rien fait), s’adresse aux terroristes.

La compétition intégrait quatre anciens participants italiens à l’Eurovision dont Nina Zilli qui s’est classée neuvième en 2012 avec "L’amore è femmina".



Il y a eu des pourparlers avec la finnoise Saara Aalto (deuxième à X Factor UK en 2016) qui a finalement été choisie pour représenter la Finlande. Le duo masculin Hurts a indiqué qu’il serait intéressé… Mais, ceux sont six artistes quasi-inconnus qui se sont retrouvés sur une scène à Brighton, au sud de l’Angleterre, pour « Eurovision : You Decide ». Le suédois Måns Zelmerlöw (!) présentait cette sélection aux côtés de l’anglaise Mel Giedroyc.

Nous aimions surtout Asanda (avec Legends) et Goldstone (avec I feel the love) mais c’est finalement SuRie qui a remporté le ticket pour Lisbonne avec « Storm ». La britannique connait déjà l’Eurovision puisqu’elle a été choriste pour Loïc Nottet (Belgique 2015) et a dirigé Blanche (Belgique 2017).




Après avoir été en pourparlers avec le Royaume-Uni, la finnoise Saara Aalto a finalement été choisie pour représenter son propre pays à l’Eurovision. La Finlande a décidé de ne pas laisser sa pépite partir à la concurrence, une artiste qui a tenté à de multiple reprises d’aller à l’Eurovision… sans réussir à décrocher mieux qu’une seconde place à chaque fois, comme à The Voice of Finland, Finland’s Got Talent et X Factor UK et, bien sûr, à deux reprises lors de sélections finlandaises 2011 et 2016.

En 2018, la chanteuse, fiancée à sa girlfriend Meri, proposait trois titres aux téléspectateurs lors de la sélection télévisée Uuden Musiikin Kilpailu :
Monsters (Joy Deb, Linnea Deb, Ki Fitzgerald et Saara Aalto)
Domino (Saara Aalto, Thomas G:son, Bobby Ljunggren, Johnny Sanchez et Will Taylor)
Queens (Saara Aalto, Tom Aspaul, Daniel James Denis Goudie et Ash Milton)

Un bon choix a été fait par les téléspectateurs et le jury notamment composé du français Edoardo Grassi, de l’islandaise Hera Björk, de l’anglais William Lee Adams et de la portugaise Suzy. C’est notre préférée, "Monsters", qui va mettre le feu à Lisbonne !



Le Norway Melodi Grand Prix diffusé début mars a également vu concourir 10 artistes. La Norvège a selon nous la meilleure sélection de titres cette année. Nous aimons beaucoup Ida Maria (Scandilove), Rebecca (Who we are), Stella & Alexandra (You got me), Aleksander Walmann (Talk to the hand)… et Alexander Rybak ! Avec "That's how you write a song", le gagnant de l’Eurovision 2009 fera son grand retour sur la scène de l’Eurovision.



La chaîne chypriote devait reprendre ses sélections télévisées… avant de se rétracter en début d’année au profit d’une sélection interne.

Des bruits avaient courus sur la sélection d’Helena Paparizou ou de Tamta, mais c’est finalement Eleni Foureira qui ira à Lisbonne. La chanteuse grecque est une star à Chypre et a finalement accepté la proposition chypriote d’aller à l’Eurovision.

Son titre « Fuego » a été composé par le gréco-suédois Alexander “Alex P” Papaconstantinou (Jennifer Lopez, Enrique Iglesias…, ainsi que “La La Love” d’Ivi Adamou à l’ESC 2012 et “Always” d’Aysel et Arash à l’ESC 2009) et par Anderz Wrethov (Azerbaïdjan 2009 également).

Eleni Foureira a participé en 2010 avec "Kivotos tou Noe" (2ème place) aux sélections de la Grèce… pays qui échange (systématiquement) ses douze points avec Chypre… mais qui n’a pas su entendre le souhait de cette chanteuse de représenter le drapeau bleu et blanc à l’ESC !

L’artiste brune était aussi invitée en 2013 à la finale grecque pour chanter un duo avec l’Ukrainienne Ruslana (“Wild dances”) et a enregistré en 2015 une version grecque du tube de Nadav Guedj "Golden boy" (ESC 2015).




La sélection télévisée grecque prévue à la base avec cinq artistes, puis trois… a été simplement annulée puisque les labels concernés n’ont pu garantir la caution demandée par l’ERT. C’est le cas des deux premiers (Areti Ketime et Chorostalites), disqualifiés mi-novembre puis, mi-février, les contributions de Duo Fina et de Tony Vlahos ont été rejetées car elles ne sonnaient pas assez grec. Le pays multiplie les cafouillages et ne parvient plus à revenir dans le top 10 à l’ESC.

C’est Gianna Terzi qui a été "choisie" par la télévision Grecque ERT pour représenter le pays au concours avec la chanson "Oneiro mou". Depuis 2001, c’est la seconde fois seulement (en 2010 également) que la chanson est interprétée intégralement en grec.



Le Dansk Melodi Grand Prix a été organisé début février avec 10 artistes. Parmi eux, nous avions noté la participation de Whigfield, sous son propre nom Sannie Carlson. L’interprète de "Saturday night" succès des 90s proposait Boys on girls, un titre fort sympathique… moins dans le live. Nous avions aussi vue que Ditte Marie revenait avec Riot… mais sans nous convaincre.

Nous avons apprécié les prestations (et chansons) d’Albin Fredy avec "Music for the road" et d’Annie Ritsmar avec "Starlight", mais c’est finalement Rasmussen qui ira à Lisbonne avec "Higher ground". Pour la petite histoire, la chanson a auparavant été proposée au Melodifestivalen mais a été recalé par les producteurs suédois.




Le chanteur des Sex Pistols, John Lydon, s’est étalé dans la presse mais n’y sera pas finalement. Le boysband Westlife : une rumeur de plus ? Le duo pop-folk alternatif Heathers : seulement les fans ?
10 chansons ont été auditionnées par la production et notamment par un animateur radio irlandais et un israélien.

C’est Ryan O’Shaughnessy qui représentera l’Irlande à Lisbonne avec "Together". Son clip suit la ballade romantique d'un couple gay. Osera-t-il également montrer une histoire de ce type sur la scène de Lisbonne ?



Les Pays-Bas ont choisi Waylon… qui représentait déjà le pays en 2014 au sein des Common Linnets (arrivés deuxièmes à notre grande surprise !).

L’artiste a choisi son titre mais a quand même voulu en présenter cinq aux téléspectateurs néerlandais au sein du show De Wereld Draait Door. Son choix s’est porté sur "Outlaw in ‘em", un titre très rock.



La meilleure sélection pour l’Eurovision, le Melodfiestivalen, avait un niveau plus faible cette année au niveau qualité des 28 chansons proposées. David Lindgren a toutefois assuré à la présentation du programme, épaulé par le très queer Fab-Freddie.

Qui de Mariette, Benjamin Ingrosso, LIAMOO, Martin Almgren, Felix Sandman, Jessica Andersson ou John Lundvik ira à Lisbonne ?

Ce sera finalement Benjamin Ingrosso qui va représenter la Suède à l’Eurovision 2018 avec "Dance you off" !




Pour son MESC (Malta Eurovision Song Contest), Malte a retenu 16 propositions. Elles étaient défendues par des artistes, pour la plupart, déjà vus dans cette sélection.

C’est Christabelle Borg (quatrième tentative !) avec “Taboo » qui ira au Portugal pour présenter ce titre co-composé par le suédois Thomas G:son avec Johnny Sanchez et Muxu.

C’est donc encore raté pour Eleanor Cassar (10ème fois en 2018) et Lawrence Gray (8ème fois en 2018).

Nous aimons beaucoup aussi le titre d’Eleanor Cassar "Back to life", ainsi que ceux de Brooke (Heart of gold) et Avenue Sky (We can run).



Le pays-continent a choisi sa contribution pour l’Eurovision en interne comme elle le fait depuis ses débuts.

C’est Jessica Mauboy qui fait son retour à l’Eurovision, en compétition, après avoir été invitée à s’y produire en 2015.

Jessica interprète "You got love", un titre dansant qu'on aime bien sans être ultra-entêtant.



Cesár Sampson chantera "Nobody but you" à Lisbonne. Il était vocaliste pour la Bulgarie à l’Eurovision 2016 et 2017. Il a visiblement porté chance à ce pays puisque celui-ci s’est classé dans le top 5 ces deux années.

Sa ballade à la Sam Smith nous plaît beaucoup du fait de sa puissance et de ses choeurs gospel. Cesár devrait facilement se glisser dans le top 10 à Lisbonne.




Le mystère a entouré la sélection bulgare pendant plusieurs semaines. 13 projets ont été analysés consciencieusement. L’un d’eux était annoncé comme assez fou avec un(e) artiste étranger de retour à l’Eurovision (Loreen aurait été approchée…).

C’est finalement un quintet répondant au nom d’Equinox qui va représenter la Bulgarie avec "Bones". Ce groupe est composé de la chanteuse Zhana (qui remplace Loreen ?) et de quatre chanteurs. Le titre, une ballade vocale, actuelle dans ses sonorités, est de Borislav Milanov et Joacim Persson qui ont signé les récents succès pour la Bulgarie.





San Marin a décidé de réagir après les résultats décevants d’année en année… tout petit pays qui compte très peu d’artistes parmi ses 33 300 habitants (si ce n’est Valentina !) et peu de pays amis pour voter pour lui.

L’appel en ligne à chansons a été entendu et donné 1050 titres en provenance de 75 pays. Y ont notamment contribué Sada Vidoo (Finlande), Mahan Moin (Suède), Dinah Nah (Suède), Tom Hartis (France), Tom Leo Tanguy-Wiart (France), William & Deban (Wiwibloggs)… et voir plus bas ceux qui ont réussi à être sélectionnés !

La sélection a donc été longue et le pays a pu organiser son « 1IN360 », un concept acheté en Angleterre et produit en Slovaquie par le père de l’Autrichienne Zoé… qui fait elle-même partie du jury !

Les 11 élus sont Camilla North, Emma Sandstrom, Franklin Calleja, Giovanni Montalbano, Irol, Jenifer Besky, Jessika, Judah Gavra, Sara de Blue, Sebastian Schmidt et Tinashe Makura.

A l’issue de trois émissions, c’est la maltaise Jessika (et Jenifer Brening en featuring) qui a été choisie avec "Who we are".



La sélection israélienne pour l’Eurovision, l’HaKokhav HaBa, a été remporté par Netta Barzilai, qui a devancé Jonathan Mergui, puis Chen Aharoni et Riki Ben Ari.

On peut compter sur sa présence sur scène pour faire le show avec son « vocal looper » et les sonorités orientales de son titre au message féministe. Son titre “Toy” a été écrit par Doron Medalie qui avait signé les "Golden boy" (2015) et "Made of stars" (2016).

Les bookmakers la voient gagnante de l’Eurovision 2018 !




La Roumanie a choisi cette année d’organiser son propre Melodifestivalen… Belle ambition mais avec un budget (beaucoup) moins élevé que celui dont dispose la télévision suédoise, cela s’est avéré compliqué.

La TVR a confié la présentation de ces émissions à Diana Dumitrescu et Cezar Ouatu (Eurovision 2013). 6 villes ont reçu la Selecția Națională 2018 et ses 60 artistes ! Les contributions sélectionnées n’étaient pas toutes exceptionnelles (loin de là !) mais nous en avons apprécié quelques-uns. Quatre étaient signés par Michael James Down et Jonas Gladnikoff.

Le français Tom Hartis a dû abandonner avec "Teardrop rain" pour un problème de voix. Pas de chance pour lui après sa non sélection pour San Marin.

Ceux sont The Humans qui iront à Lisbonne avec "Goodbye". Un bon successeur à "Yodel it" ? Pas vraiment !


Depi Evratesil a départagé 20 titres lors de deux demi-finales et d’une finale. C’est Sevak Khanagyan, gagnant du X Factor Ukraine (!) et juge dans The Voice of Armenia qui ira à Lisbonne avec sa ballade “Qami », chantée en arménien.

Dans cette sélection, nous aimions beaucoup trois chanteuses : Asmik Shiroyan (You and I), Tamar Kaprelian (Poison Ari Ari) et Angel (Heartbeat)… ainsi que le travesti Kamil Show avec Puerto Rico !

Nous avons regardé la finale et apprécié Artsvik (ESC 2017) et le groupe traditionnel qui a fait des reprises de l’Eurovision.

Dans le jury se trouvaient le français Edoardo Grassi, l’italien Nicola Caligiore, le roumain Ovi, les suédois Sacha Jean Baptiste et Christer Björkman, la bielorusse Olga Salamakha. Notre ami William Lee Adams de Wiwibloggs y était également.



Sur les 28 chansons reçues, la télévision moldave en a retenue 16 pour O melodie pentru Europa 2018.

C’est le trio DoReDos, après deux premières tentatives en 2015 et 2016, qui ira à Lisbonne. Leur chanson “My lucky day” est bien produite et est, selon nous, la plus digne pour succéder aux SunStroke Project (Hey mamma, 3ème en 2017). Le groupe est proche du russe Philipp Kirkorov, qui a composé ce titre festif.




Lea Sirk a été sélectionnée avec "Hvala, ne!"”, un titre chanté en slovène, lors de l’EMA (Evrovizijska Melodija). Le mode de sélection combinait les votes du fan club slovène, d’auteurs, de personnalités de la radio, de la télévision, des chanteurs, un jury international et des téléspectateurs.

L’artiste a notamment devancé le jeune duo masculin BQL avec "Ptica" (deuxième en 2017) et le retour de ManuElla (Eurovision 2016) avec "Dan potem".



L’Eesti Laul 2018 a été remporté par Elina Netšajeva avec « La forza », un opéra pop chanté en italien qui nous donne des frissons à chaque écoute.

Dans cette sélection estonienne, les téléspectateurs, et les eurofans sur internet, se sont également intéressé au retour en solo de Stig Rästa (Eurovision 2015) avec son titre « Home ».




Laura Rizzotto s’est imposée avec “Funny girl » au Supernova 2018. Les lettons l’ont préféré à plusieurs autres artistes que nous avons apprécié tels qu’Edgars Kreilis (avec « Younger days »), Madara Fogelmane (avec « Esamība »)… ainsi que l’inévitable Markus Riva, beau gosse qui tentait à sa chance pour la cinquième fois avec « This time ».



La Serbie a organisé le retour du Beovizija, leur mode de sélection entre 2007 et 2009. 17 propositions étaient en finale, dont celle de Rambo Amadeus (ESC 2012) et de Marija "Maja" Nikolić qui tentait sa chance pour représenter la Serbie une cinquième fois.

Le choix s’est porté sur Sanja Ilić & Balkanika avec « Nova deca », un titre que nous apprécions puisqu’il allie tradition (il est chanté en serbe) et tempo dance. Le groupe compte 9 membres et devra donc être réduit pour Lisbonne 2018 !



Nous avons surtout aimé la venue d’invités d’anciennes éditions de l’Eurovision : Jelena Tomasevic (ESC 2008), Marko Kon (2009), Regina (2009), Milan Stankovic (2010), Moje 3 (2013), Sergej Cetkovic (2014), Bojana Stamenov (2015), Knez (2015), Sanja Vucic Zaa (2016), Jacques Houdek (2017), Tijana Bogicevic (2017).



Le Krajowe Eliminacje do Eurowizji 2018 proposait à 10 artistes de concourir pour représenter la Pologne à l’Eurovision.

Parmi les chansons, trois au moins étaient de composition suédoise. Nous avons apprécié la chanson Delirium d’Isabel Otrebus… mais cela ne l’a pas fait en live ! C’est finalement le chanteur Lukas Meijer, né en Suède, et le dj Gromee qui iront à Lisbonne pour défendre les couleurs du drapeau polonais avec "Light me up".



Le Portugal est le pays organisateur de l’Eurovision 2018 suite à la victoire de Salvador Sobral l’an passé. Leur sélection s’appelle toujours Festival da Festival da Canção avec 26 titres pour cette édition.

Cláudia Pascoal s’est imposée avec “O Jardim”, un fado chanté en portugais.



Parmi les 6 artistes qui participaient à l’Entscheidungsshow, nous en avons aimé plusieurs tels que Vanessa Iraci (Redlights), Naeman (Kiss me) et surtout Angie Ott avec la ballade « A thousand times » composée par Jonas Gladnikoff, Sara Ljunggren et notre ami maltais Glen Vella (ESC 2011).
Nos amis suisses ont préféré envoyé le duo Zibbz au Portugal avec le titre “Stones” à l’énergie rock. C’est plaisant et nous espérons voir la Suisse en finale de l’Eurovision.



L’Ukraine a choisi dans Vidbir son représentant pour l’Eurovision 2018. Avec "Under the ladder", Mélovin a remporté le télévote et devancé Tayanna (avec Lelye) que préférait le jury. Celui était composé d’Andriy Danylko (Verka Serduchka), de Jamala, qui en a profité pour chanter son nouveau titre, et de Yevhen Filatov (groupe Onuka que nous avons découvert à Kiev).

Les français Madame Monsieur sont venus lors d’une demi-finale pour présenter leur titre au public ukrainien comme l’avait fait Alma l’an passé. Nous avons également été impressionnés par la prestance du tchèque Mikolas Josef.

Lors de la finale, 6 ou 7 artistes ont fait chacun une reprise de l’Eurovision. Bien joué !




Parmi six artistes, c’est Mikolas Josef avec « Lie to me », qui représentera la République tchèque à l’Eurovision.


...


Netta Barzilai - Toy (Israël)
Saara Aalto - Monsters (Finlande)
Madame Monsieur - Mercy (France)
Equinox - Bones (Bulgarie)
DoReDos - My lucky day (Moldavie)
Sennek - A matter of time (Belgique)
Cesár Sampson - Nobody but you (Autriche)
Mikolas Josef - Lie to me (République Tchèque)
Elina Netšajeva - La forza (Estonie)
Jessica Mauboy - We got love (Australie)
Benjamin Ingrosso - Dance you off (Suède)
Alekseev - Forever (Bielorussie)
Aisel - X my heart (Azerbaïdjan)
Alexander Rybak - That’s how you write a song (Norvège)
Eleni Foureira - Fuego (Chypre)
Yianna Terzi - Oneiro mou (Grèce)
Rasmussen - Higher ground (Danemark)
Christabelle - Taboo (Malte)
Vanja Radovanovic - Inje (Montenegro)
Eye Cue - Lost and found (Macédoine)
Sanja Ilić & Balkanika - Nova deca (Serbie)
Laura Rizzotto - Funny girl (Lettonie)
Alfred & Amaia - Tu canción (Espagne)
Zibbz - Stones (Suisse)
SuRie - Storm (Royaume-Uni)
Melovin - Under the ladder (Ukraine)
Ryan O'Shaughnessy - Together (Irlande)
Jessika Ft Jenifer Brening - Who we are (San Marin)
Gromee Ft Lukas Meijer - Light me up (Pologne)
Ermal Meta & Fabrizio Moro - Non mi avete fatto niente (Italie)
Julia Samoylova - I won't break (Russie)



Eleanor Cassar - Back to life (Malte)
Brooke - Heart of gold (Malte)
Avenue Sky - We can run (Malte)
Angie Ott - A thousand times (Suisse)
Ida Maria - Scandilove (Norvège)
Rebecca - Who we are (Norvège)
Stella & Alexandra - You got me (Norvège)
Charla K - Stop the music (Norvège)
Aleksander Walmann - Talk to the hand (Norvège)
Isabell Otrebus - Delirium (Pologne)
MIHAI - Heaven (Roumanie)
Angel - Heartbeat (Armenie)
Asmik Shiroyan - You and I (Arménie)
Tamar Kaprelian - Poison Ari Ari (Arménie)
Tyom - Follow the ocean (Arménie)
Markus Riva - This time (Lettonie)
Edgars Kreilis - Younger days (Lettonie)
Madara Fogelmane - Esamība (Lettonie)
Stig Rästa - Home (Estonie)
Naeman - Kiss me (Suisse)
Jasmine - Supernovas (Malte)
Elena Hasna - Revival (Roumanie)
Tayanna - Lelye (Ukraine)
Ditte Marie - Riot (Danemark)
Sannie - Boys on girls (Danemark)
Anna Ritsmar - Starlight (Danemark)
Albin Fredy - Music for the road (Danemark)
Saara Aalto - Domino (Finlande)
Saara Aalto - Queens (Finlande)
Vanessa Iraci - Redlights (Suisse)
Annalisa - Il mondo prima di te (Italie)
Lo Stato Sociale - Una vita in vacanza (Italie)
Judah Gavra - Stay (San Marin)
Franklin Calleja - Stay (San Marin)
Sara de Blue - Out of the twilight (San Marin)
Emma - Diamonds (San Marin)
Kamil Show - Puerto Rico (Arménie)
Jukebox & Bella Santiago - Auzi cum bate (Roumanie)



Madame Monsieur - Mercy
Emmy Liyana - OK ou KO
Lisandro Cuxi - Eva
Noée - L'un près de l'autre
Malo' - Ciao
Sweem - Là-haut
June The Girl - Same
Ehla - J'ai cru
Igit - Lisboa Jérusalem
Nassi - Rêve de gamin
Louka - Mamma Mia
Max Cinnamon - Ailleurs
Sarah Caillibot - Tu me manques
Lucie Vagenheim - My world
Masoe - Paradise
Enéa - I'll be there
Jane Constance - Un jour j'ai rêvé
Pheno Men - Jamais sans toi



Felix Sandman - Every single day
Benjamin Ingrosso - Dance you off
Jessica Andersson - Party voice
Mariette - For you
Mendez - Everyday
Samir & Viktor - Shuffla
Margaret - In my cabana
Martin Almgren - A bitter lullaby
LIAMOO - Last breath
John Lundvik - My turn
Ida Redig - Allting som vi sa
Barbi Escobar - Stark
Rolandz - Fuldans
Renaida - All the feels
Sigrid Bernson - Patrick Swayze
Kamferdrops - Solen lever kvar hos dig
Mimi Werner - Songburning
Felicia Olsson - Break that chain
Dotter - Cry
Moncho - Cuba libre


Eurovision.tv (Site officiel de l'Eurovision)
Site de France 2 sur l'Eurovision
Eurovision-quotidien
Eurovision-fr
Tout l'Eurovision sur Wikipedia.fr

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser