Die 90er live on stage 2017

  • by
Die 90er live on stage 2017
La radio Sunshine Live fête cette année ses 20 ans. Pas moins de 20 artistes ont dont été conviés à "Die 90er Live on stage 2017" le 25 novembre à Mannheim (Allemagne). L’an dernier, ils étaient 10 artistes des 90s à s’y produire, dont 3 djs (contre 9 djs en 2017).

C’est notre cinquième déplacement dans cette ville allemande pour cette soirée que nous ne raterions sous aucun prétexte. Celle-ci fête son jubilé et convie plusieurs noms que nous voulions voir sur scène depuis un moment : La Bouche, Whigfield, Pharao, Maxx, Layzee (Mr President), Intermission, General Base… et ceux que nous avons déjà vu depuis plus (Culture Beat) ou moins longtemps (Masterboy, Captain Jack et Rednex).Après un rapide coup d’œil au Ravefloor, salle où s’était déroulée la toute première Die 90er live on stage en 2013, nous entrons dans la salle Dancefloor de la Maimarkthalle.

Outre l’écran géant en plein centre, le décor de cette édition est composé de néons, en formes d’éléments géométriques du Tetris, et de deux gameboy géantes au-dessus des deux espaces VIP.

19 heures. Dj Falk prend les platines et enchaîne Technotronic (et The Goodmen) à Real McCoy, groupes que l’on aimerait voir ici pour la prochaine édition déjà programmée au 24 novembre 2018. Avis à la production !
Nous lui proposons également d’inviter Snap (avec Turbo B !), Culture Beat (avec Tania Evans !), BG The Prince of Rap, Loona, Daisy Dee, Brooklyn Bounce, 666, Activate, Best of the 90's (Natascha Wright + Joe Thompson + Ray Horton), Divas of Dance (Anita Doth + Linda Estelle + Des'Ray), Nana, C-Block, Aqua, E-Type, Double You… et 2 Unlimited avec sa nouvelle chanteuse Kim !

Kyra (Pharao) et le dj sont près des platines où ils discutent. Ils seront les premiers artistes à s’y produire. Le dj du groupe Pharao vient aussi parler à des fans à côté de nous. Il discute du prochain single du groupe ("New day" ou le suivant ?) qui sortirait au printemps, le label voulant le remixer en tropical house, le son du moment.

Deux danseurs masculins (c’est rare ici !) viennent faire des acrobaties sur "Get freaky" de Music Instructor, et "Played-a-live" de Safri Duo.

Nous patientons ensuite avec les hits de Magic Affair et de Dj Bobo notamment.

19h55. Dj Falk lance "No limit" de 2 Unlimited qui était là l’an dernier pour la dernière date avec Ray et Anita. Le dj de Pharao prend place sur le côté droit de la scène. La voix off cite le nom des 20 artistes de la soirée pendant qu’apparaissent, une à une, leurs photos. Nous visionnons un montage (efficace !) constitué d’images de quatre éditions de "Die 90er Live on stage".



  • Die 90er live on stage 2017



Un visuel représentant une pyramide est projeté sur l’écran géant au centre de la scène. Kyra et Siam se présentent au public sur "I show your secrets", premier succès de Pharao. Kyra porte une petite robe noire, sertie de plumes noires, et un diadème doré représentant le logo du groupe. Siam, lui, porte une veste de jogging dorée. Ensemble, ils remercient le public à la fin de ce premier titre.
Danke !

Toujours accompagnés du Dj BK Duke, également appelé Dj HI-NRG, ils enchaînent avec "World of magic", en version speedée. Le tempo ralenti ensuite sur "Temple of love", jouée en version raccourcie et sur laquelle Siam est aux chœurs puisqu’il n’a pas de rap sur cette chanson extraite du second album du groupe (sans rappeur, moins dance et moins bon à vrai dire).

Puis, c’est "We got the key", choisi parmi les morceaux de leur premier opus, qui est interprété pour les 11 000 personnes de la Maimarkthalle.

Pharao n’oublie pas de nous jouer son nouveau single "New day", dévoilé en mars dernier. Le groupe essaye de faire autre chose, mais c’est hélas difficile de faire aussi bien que leurs hits des 90s.

Pharao termine son showcase avec "There is a star", titre le plus puissant de ce projet allemand. Les fans sont en joie !

  • Die 90er live on stage 2017



Cà nous a fait plaisir de voir ce groupe qui se fait rare sur scène et qui a quand même plusieurs tubes à son actif.

En quittant la scène, Siam annonce l’arrivée prochaine de Whigfield. Le temps passe vite, nous aurions bien voulu entendre aussi "Gold in the pyramid", "Dance of the snake" et/ou "Rave like an Egyptian" !

  • Die 90er live on stage 2017


Une battle éclate sur scène entre les Simpsons et quelques Donalds (plus Mimi !) sur "Let the beat control your body" de 2 Unlimited.

Nous visionnons une vidéo avec une courte séquence sur Helmut Kohl et vient un extrait d’un clip de Whigfield.


La danoise apparaît sur scène en combinaison jaune en latex. Svelte, Whigfield débute avec son hit "Think of you". Elle s’essaye à l’allemand avec un Wie geht’s (un sheisse aussi !)… avant de convenir que ça va être plus simple en anglais !

Joyeuse sur "Big time", la chanteuse dont les cheveux sont coiffés en chignon monte sur les caissons de basses situés juste devant nous.

Charmeuse, Sannie, son vrai prénom, nous demande de lever les mains en l’air. Elle nous précise ensuite qu’elle va reprendre un joli morceau de Plavka, "Right in the night (Fall in love)", sa version house du classique de Jam & Spoon qu’elle a enregistré en 2008, tandis que l’original date de 1993.

Whigfield nous fait chanter a cappella les "Li la la la" de son tube international "Saturday night". C’est la folie dans le public sur ce succès des 90s. Les grosses flammes pulsent sur le devant de la scène. La danoise et ses deux danseuses ont le sourire.
  • Die 90er live on stage 2017


La chanteuse enchaîne avec "Sexy eyes" sur lequel de grosses flammes complètent la mise en scène explosive. F*** danke schön crie-t-elle avant d’hurler un "I love you" au public !

Espiègle, notamment lorsqu’elle joue en dandinant les fesses, cette interprète a un charisme fou. Elle nous a conquis et surpris à la fois !

  • Die 90er live on stage 2017


20h55. Deux personnages de Sailor Moon débarquent sur scène sur le générique du célèbre dessin animé. Il s’agit peut-être de l’original, vu qu’ils n’ont pas de Bernard Minet en Allemagne !

Nous écoutons I give you my heart de Mr President, groupe qu’on verra tout à l’heure. Puis six pom-pom girls viennent faire le show en agitant leur pompoms argentés.

On écoute Freed from desire de Gala, avant que les Sims n’affrontent des personnages de Disney. Le réalisateur nous montre une séquence du soap opéra allemand, Gute Zeiten, schlechte Zeiten, et le dj nous passe le Wannabe des Spice Girls.


Thomas Kukula arrive aux platines, soit un ordi Apple sur lequel figurent des autocollants de ses deux projets : General Base et Red 5. Deux danseuses aux combinaisons moulantes argentées, l’une au look inspirée de la djette Marusha, l’autre au crâne rasé, viennent onduler et s’agiter sur "Rhythm & drums".

MIC (Michael Kassner), portant une veste argentée et une casquette noire, représente également General Base sur scène. Assez charismatique, le rappeur de ce groupe allemand a un bon flow, rapide, et parle beaucoup…

  • Die 90er live on stage 2017

Plus réservée, la chanteuse Sarah (Heike Winderlich) arrive seulement ensuite pour interpréter les tubes vocaux du groupe, dont "I see you".

Après avoir chanté "On and on", qui date de 1997, ils ne peuvent nous quitter sans interpréter leur succès "Base of love". Une vraie tuerie eurodance !

  • Die 90er live on stage 2017

Les General Base étaient parfois sept sur scène à la grande époque de l’eurodance. MIC-hael Kassner et Sarah (Heike Hellmer alors) étaient accompagnés d’Olav Tr., Nadine, Nicole, Chang, Kai "Thecom" Theberath et/ou Jörg Doliwa.

Thomas Kukula sera, une heure plus tard, sur la scène Ravefloor pour un set de Red 5.

21h30 Dj Falk reprend le micro. Une barbe blanche arrive sur le titre "It's cool man" d’XXL Feat. Peter Steiner.
Huit danseuses aux tenues de tyroliennes font le show ensuite. Nous écoutons une version techno d’"I was for loving you", du groupe américain Kiss.

21h35. Dans une vidéo, le parallèle est fait entre le Berliner Kindl et la liseuse Kindle, puis nous sourions en visionnons les articles de Dr Sommer team dans le magazine Bravo et les compilations CD de Kuschelrock.


Le visuel du groupe Maxx (une photo du duo avec le logo) apparaît sur l’écran pendant la mélodie de "Get-a-way", alors qu’une voix off annonce l’arrivée du groupe.

Six danseuses prennent place sur la scène. Le rapper arrive en premier sur scène puis introduit sa partenaire sur "No more (I can’t stand it)". Le groupe Pharao est venu voir leurs copains et passe près de nous à la fin de ce titre.

Elyse porte un pantalon noir et une ceinture avec le mot Dance sur la boucle. Elijah MC, lui, porte une doudoune ouverte sur un t-shirt avec le sigle de Maxx. Sa casquette jaune est ouverte afin de laisser ressortir ses dreadlocks.

Le groupe passe à "I can make you feel like", bon titre avec une longue intro. Le titre est à la fois une sorte de comptine et un dub planant et speed. Original !

  • Die 90er live on stage 2017

La chanteuse Elyse (Linda Meek) présente le nouveau MC du groupe, nommé Elijah MC (depuis fin 2016, en remplacement de Gary Bokoe qui se produit désormais sous le nom de ReMaxx) avant que ne démarre le morceau suivant "You can get it" (avec une mélodie qui rappelle celle de "Get-a-way").


Nous remarquons le retour des six danseuses dès que les premières notes du grand tube de Maxx, "Get-a-way", ne démarrent. L’ambiance est à son paroxysme dans la Maimarkthalle. Le MC ne peut s’empêcher de descendre dans la fosse pour aller à la rencontre du public.

C’est déjà la fin de la prestation de Maxx. Nous n’aurons pas eu le droit à un autre morceau qu’ils chantent habituellement dans leurs apparitions en discothèques : "Killer", la reprise de Seal. Dommage ! Nous aurions aussi beaucoup apprécié l’excelle "Heart of stone".
  • Die 90er live on stage 2017

22 heures. Un Hulk Hogan gonflable fait des pompes sur scène puis affronte un black sur "Real things" de 2 Unlimited. Batman arrive ensuite ainsi que d’autres superheroes tels que Superman, Catwoman et Spiderman sur la chanson "Supa Richie".

Nous visionnons ensuite des extraits télés, du film Titanic et le groupe féminin de rap Tic Tac Toe, puis un extrait de clip de La Bouche.


  • Die 90er live on stage 2017

22h05. Les deux membres de La Bouche arrivent pour "Sweet dreams" avec deux danseuses aux tenues blanches. Leur tube est joué avec quelques brides de la chanson éponyme par Eurythmics. Lane McCray porte une veste noire à paillettes et une casquette. Sa partenaire Sophie est également en noir et porte une large chemise rouge sous sa veste. Elle semble plutôt avoir une perruque que les cheveux lissés.

Le groupe poursuit avec les titres "S.O.S." et "I love to love". Puis, Lane se remémore le jour dramatique où sa partenaire d’alors, Melanie Thornton, a eu un accident d’avion en 2001. Celui-ci lui couta la vie, c’était un 24 novembre. Le groupe, dans cette configuration depuis fin 2015, poursuit avec un titre de circonstance, "You won’t forget me".


Nous sommes surpris d’entendre "In your life", single sorti en 2002 après le décès de Melanie. Sa voix retentie dans la Maimarkthalle de Mannheim.

Lane et Sophie vont bien ensemble. Le duo est sensuel sur "Be my lover" autre gros tube du groupe.

La chanson "Sweet dreams" nous est maintenant reproposée mais, cette fois, en version teck puisque le groupe vient de sortir une flopée de remixes (17 pour l’édition 2017 !).
  • Die 90er live on stage 2017

  • Die 90er live on stage 2017

22h35. Mario & Luigi arrivent après une annonce par Dj Falk. Deux filles viennent danser avec une princesse et il y a ensuite pas moins de trois Mario et trois Luigi devant nous. Les interludes de ce type se succèdent.


  • Die 90er live on stage 2017

Après une intro à la gloire de Captain Jack, la troupe arrive sur scène en faisant une marche militaire. Ils chantent le titre éponyme duquel on peut voir le clip en arrière-plan. Captain Jack, ça pulse !

Les deux artistes sont proches et de véritables showmen. Michelle Stanley est ce soir en combinaison noire en latex et les cheveux orangés. Bruce Lacy porte une tenue blanche comme sa barbe et un chapeau rouge. Ils sont également venus avec deux danseuses, sexy dans leurs tenues aux motifs militaires.

Sur Little boy, on peut dire que le duo hurle quasiment. Il est entouré de quatre autres danseuses. A la fin, ils remercient leur public avec un Vielen dank de circonstance.

Captain Jack enchaîne sur Iko Iko, qui sample "Hooray! Hooray! It's a Holi-Holiday" de Boney M., avec le retour des deux danseuses. En arrière-plan, nous visionnons les images du clip de ce morceau.

Le groupe, habitué de cette soirée puisqu’il y est pour la troisième reprise, passe directement à Soldier soldier en remix electro, à la fois calme et efficace.

Nous avons le droit ensuite à Dream a dream, avec quatre danseuses, puis Drill instructor avec deux danseuses additionnelles.

Comme si cela ne suffisait pas, nous avons le droit à nouveau à Captain Jack, qui leur permet de lancer des t-shirts dans le public.

Pour varier un peu, c’est In the army now qui nous est proposé ensuite. Ce single est sorti cet été et il s’agit d’une reprise du groupe Status Quo. Ils n’y avaient pas pensé plus tôt mais ce titre colle tout à fait à l’univers du groupe.

Ils terminent avec le titre Give it up sur lequel le public leur réserve à nouveau un bel accueil. C’est déjà fini : tschüss (bye !).

  • Die 90er live on stage 2017

Ambiance "Prince de bel air" ensuite avec la venue de cinq filles, dont quatre danseuses. Puis, c’est à quatre tortues ninjas et deux danseurs d’investir la scène. Il est 23h20 lorsque Dj Falk accueille Intermission, make some noise !


  • Die 90er live on stage 2017

Arrivée sur "Piece of my heart", Lori Glori est svelte et porte une longue veste noire à paillettes. Son acolyte, Big Daddi, arrivé l’année dernière dans le groupe fraîchement reformé, est plus jeune qu’elle et porte une veste blanche.

Sur "6 days", celui-ci n’a pas de rap. Il doit donc se contenter d’ambiancer la foule. Par contre, sur "Give peace a chance", ses talents sont mieux exploités puisqu’il y a beaucoup de raps. La chanteuse lance une rose blanche dans le public. Notons que c’est Lori Glori qui chantait à l’origine sur ces deux singles, contrairement au premier qui a été enregistré à l’époque par Valérie Scott et Captain Hollywood.

Big Daddi reprend le "Boom boom boom boom" des Outhere Brothers puis rejoint la chanteuse d’Intermission contre le rebord de la scène. Elle y reprend trois titres de Dj Bobo, "There’s a party", "Freedom" et "Let the dreams come true", pour lesquels elle avait enregistré les voix. Le rappeur reprend à son tour "I like to move it" de Reel 2 Real.

Lori Glori reprend maintenant le groupe Centory a cappella. Douze fans montent sur scène et elle offre des roses aux filles, avant de chanter la version single de "Take it to the limit" en guise de final.

Dans la setlist d’Intermission ce soir, il aura seulement manqué leur hit "Honesty", mais avouons qu’en live ce titre aurait manqué un peu de saveur contrairement à sa version studio.
  • Die 90er live on stage 2017

  • Die 90er live on stage 2017

Il est 23h50, lorsque nous nous replongeons au 20 juin 97. En effet, la radio Sunshine Live fête cette année ses 20 ans. Nous voyons brièvement son histoire. Elle édite des compilations en CD depuis 2001 et son volume 62 est annoncé pour le 15 décembre prochain. En 2010, Sunshine Live a obtenu un Deutsche Radio Preis.

Le 30 mai dernier, hélas, le Dj Schumacher qui officiait sur Sunshine Live, avec Tommy Schelcht de Masterboy, est décédé.


  • Die 90er live on stage 2017

Enrico est le premier membre du trio à rejoindre la scène, et ses synthés plus particulièrement, dans le noir. Un déluge de lasers s’en suit pour le "Masterboy theme" joué en intro.

Les Masterboy commencent avec le puissant "Anybody (Movin’on)" que personne n’a oublié. Le trio est accompagné de deux danseuses blondes sur cette première chanson.

Beatrix Delgado a travaillé son look. Outre ses cheveux gris bien coiffés, et ses lunettes sur le front, la chanteuse a choisi un corset de cuir et un pantalon blanc.

Deux erreurs s’enchaînent puisque le régisseur n’envoie pas la bonne chanson… imperfection qui les fait sourire heureusement.

Le tempo s’accélère encore avec "Feel the fire" sur lequel Enrico précise (à juste titre !) qu’il s’agit de "real eurodance". Les grosses flammes brûlent devant eux et chauffent encore plus les spectateurs des premiers rangs de la Maimarkthalle.

Cela s’enchaîne ensuite avec "Generation of love" qu’elle commence aux côtés d’Enrico, toujours aux synthés.
  • Die 90er live on stage 2017

  • Die 90er live on stage 2017

  • Die 90er live on stage 2017

  • Die 90er live on stage 2017

L’équipe technique se plante à nouveau dans l’envoi du morceau, ce qui fait sourire tout le monde et plus particulièrement les artistes.

"Land of dreaming" commence unplugged en total live. Il est mêlé à nouveau avec le "Woman no cry" de Bob Marley, puis joué dans sa version Eurodance.

Le trio est retourné ces derniers temps en studio d’enregistrement et ce soir ils tournent leur nouveau clip avec le public de Sunshine Live ! En intro, Beatrix porte ses lunettes et multiplie les regards vers le cameraman qui la suit. 90s come on !

Ce nouveau single, c’est "Are you ready (We love the 90s)", sensiblement différent de leurs précédents singles musicalement (sans toutefois suivre au pied de la lettre la tendance actuelle), mais très Masterboy des 90s dans les vocaux de Trixi. Pas mal !

Le groupe revient à son répertoire des 90s avec le tube "I got to give it up". Ils doivent cependant faire l’impasse (A confirmer) sur "Feel the heat of the night" faute de temps, en raison du retard pris.

Sur "Is this the love", Beatrix est tellement prise dans l’ambiance qu’elle bouscule malencontreusement Tommy en se reculant. La chanteuse provoque ainsi une bonne rigolade entre eux. A la fin du titre, ils vont s’assoir contre la rambarde car c’est le moment de fêter les 20 ans de Sunshine Live. Tommy fait venir ses deux dirigeants ainsi que le régisseur de la soirée. Tous ensemble, ils chantent le titre Love message et Masterboy termine ainsi son showcase.
  • Die 90er live on stage 2017

C’est avec "Got to get it" que Culture Beat commence sa prestation ce soir. La chanteuse Jackie Sangster porte une large chemise blanche et des cuissardes en tissu blanc sur un jeans. Son complice (depuis 2008 au moins), Forti (4T) est en jogging car il est surtout un danseur. Il est plein d’énergie en compagnie de deux autres danseurs.

Puis, c’est au tour de l’énorme "Mr. Vain" d’être proposé dans sa version Recall 2003. Les flammes sont puissantes à leurs côtés et de ceux de deux danseurs supplémentaires. Le public exulte de joie et danse comme si nous étions toujours dans les années 90 en discothèque. Jacky est également impressionnante côté énergie.

Le tempo est maintenant plus lent pour Rendez-vous, que Jacky chante entourée de deux danseuses. On nous ambiance alors avec un "Pump it up" a cappella. Puis, Culture Beat enchaîne les succès dans un medley composé d’"Inside out", "Walk the same line", "Crying in the rain" et "Inside out" à nouveau en reprise.

Jacky et Forti de Culture Beat poursuivent avec un autre megamix de ce groupe de légende. Celui est composé des tubes Mr Vain, Got to get it, Anything et Mr Vain en reprise.

Nous aurions bien voulu entendre ce soir "Insanity" (2001), "Can't go on like this" (2004) et "Your love" (2008), qui correspondent à la période où Jacky Sangster enregistrait des chansons inédites, mais n’en demandons pas trop !
  • Die 90er live on stage 2017


Les membres de Pharao sont encore à côté de la scène pour venir voir les performances de leurs collègues et discuter un verre à la main.


  • Die 90er live on stage 2017

Après une vidéo animée, un extrait de clip, quatre danseuses arrivent en tenues courtes et estivales. "Coco jamboo" est joué dans une version lente alors que Layzee arrive dans son costume bleu ciel. Le seul "rescapé" du trio Mr. President porte désormais des lunettes et la barbe. En tenue rouge, la fluette Erika Kovács, au sein du groupe depuis 2014 au moins, ondule son corps et a du mal à nous faire oublier les chanteuses T Seven et Lady Danii.

Layzee passe ensuite à "Copacabana", son nouveau single solo sur une base reggae, en extrait de deux minutes.

"Jojo action", "I’ll follow the sun" et "4 on the floor" sont ensuite joués en medley, sous l’oeil de Kyria & Siam de Pharao qui sont toujours sur le côté.

Seul sur scène à ce moment, Layzee reprend "I like to move it" de Reel 2 Real, a cappella, puis le "Boom boom boom" des Outhere Brothers. Se suivent dans ce medley "I like to move it", "Whomp there it is !" et "Party people" . Layzee est très crédible tant au niveau vocal qu’en tant que danseur. Il assure !

Avec le retour de la brune, Erika, le public est chauffé avec les « Dam dam du du di dam dam du du di dei » d’I give you my heart repris en cœur avant d’être chantée en version dance.

Erika retire à Layzee sa cravate et sa veste. Il fait le show en remuant ses fesses. Mr. President termine sa prestation avec son plus gros tube "Coco jamboo", toujours en compagnie des danseuses.
  • Die 90er live on stage 2017

1h55. DJ Falk chante et nous fait la chorégraphie d’un titre en allemand avant de nous passer "Barbie girl" : nous disons oui à la venue d’Aqua ici l’année prochaine ! Le dj nous passe ensuite le vocal de "Rhythm is a dancer" et le "It’s like that" de Run DMC mixé avec le rap de Turbo B : nous disons oui à la venue de Turbo B ici l’année prochaine ! Qu’en sera-t-il ?


  • Die 90er live on stage 2017

Après un petit extrait de clip, la voix off nous annonce la venue des Rednex. Les suédois entrent sur une musique techno et nous interprètent "Old pop in an oak". Ce soir, la chanteuse est Abby Hick (Christine van de Ven), qui est régulièrement au sein de Rednex depuis 2012 mais pas à plein temps. Le quatuor se produit en ce moment sur scène avec six danseuses.

Outre cette chanteuse, le groupe est ce soir composé d’Ace Ratclaw (aux longues tresses) et de deux nouveaux hommes bruns (Rattler et Puppy ?). Ils interprètent "I can be her man (Manly man)", un titre dansant à l’énergie rock qu’ils ont enregistré récemment mais qui n’est toujours pas sorti en single.

"Are you ready to rock your hands like this ?" nous demandent-ils avant de chanter "Cotton eye joe" a cappella pour commencer. Les Rednex chantent live ce qui est appréciable, mais pas fréquemment le cas des groupes qui, comme eux, sont à fond dans le délire.

Nous avons droit ensuite à "Spirit of the hawk" en version dance. C’est toujours du live comme on peut le détecter avec la voix fluette de la jeune femme, au joli timbre. Sur "The way I mate", c’est de la folie. Les quatre membres de Rednex font même la chenille avec les danseuses.
  • Die 90er live on stage 2017

Sur The chase, par contre, on entend trop peu la voix de la jeune femme.

"We’re leaving you… on top !" lance l’un d’entre eux avant "Cotton Eye Joe" dans un remix barré, sorte de rock dance, vraisemblablement dans la version clippée en 2002.

Les suédois quittent la scène de Sunshine Live Die 90er Live on stage. Nous n’aurons finalement pas droit d’entendre "Innit for the money", et, mais c’est moins surprenant, l’excellent "Wish you were here" ne figure pas dans la setlist.

Une sélection d’extraits TV nous est présentée, ainsi que Bravo magazine, tandis que nous voyons un extrait du clip d’Heaven de U96 pour annoncer sa venue.


Alex C s’installe tranquille derrière ses platines, à l’aise dans sa veste de jogging Lacoste à bande fluo. A ses côtés, trois personnages aux tenues de leds font le show alors qu’il mixe "Das boot" le grand succès d’U96. Alex Christenssen, Alex C. and whatever… se présente ainsi et nous faire bien rire !

Le dj allemand et producteur du groupe ATC (un comeback l’année prochaine ?), et de plusieurs projets de dance music (Alex C. Ft Y-ass, Jasper Forks…), vient de sortir avec The Berlin Orchestra, une relecture symphonique et dance des plus grands tubes eurodance tels que "No limit", "Rhythm is a dancer"…
  • Die 90er live on stage 2017

  • Die 90er live on stage 2017

  • Die 90er live on stage 2017

Le public exulte lorsqu’il passe Zombie Nation de Kernkraft 400. La setlist d’Alex U96 Christensen compte aussi "Turn the tide" (reprise de Sylver), "Rhythm of the night" son cover de Corona ici joué en version remix, ainsi que de nombreux classiques trancy des 90s. Nous apprécions d’entendre ensuite U96 avec "Heaven", ainsi qu’une reprise d’"United" chantée par une femme.


  • Die 90er live on stage 2017

  • Die 90er live on stage 2017

Pour nous, il est bientôt l’heure de quitter la soirée. Nous faisons avant, cependant, un tour dans l’autre salle où Kai Tracid mixe aux platines.

3h30. Nous quittons l’enceinte au son de Felix et de son "Don’t you want me". Comme nous, les 12 000 spectateurs ont l’air visiblement ravis de cette édition de Sunshine Live Die 90er Live on stage avec pas moins de 20 artistes.

La soirée se poursuit avec un set de Dune dans la salle principale et de Jam El Mar (ex-Jam&Spoon) dans la Ravefloor qui aura vu passer Eric SSL, Talla Vs Taucher, Dj Quicksilver, Red 5 (Thomas Kukula, dj de General Base), Interactive, Dr. Motte et donc Kai Tracid puis Jam El Mar. Pour info, cet ex-membre de Jam & Spoon a retrouvé la chanteuse Plavka pour une date l’été dernier en Pologne.

Pour l’année prochaine, nous soufflons à la production le nom d’artistes à inviter : Aqua, Technotronic, Real McCoy, BG The Prince of Rap, Brooklyn Bounce, Daisy Dee, Nana, C-Block, 666, Double You, Cappella, Tania Evans et Turbo B.



  • Die 90er live on stage 2017



D'autres sujets qui peuvent vous intéresser