Amir à la Cigale (Paris - 2016)

  • by
Amir à la Cigale (Paris - 2016)
Après sa victoire aux MTV Europe Music Awards et aux NRJ Music Awards, Amir Haddad a foulé la scène parisienne de La Cigale pour partager avec son public le bonheur de cette année réussie. L'occasion pour le chanteur d'interpréter "J’ai cherché", son titre de l'Eurovision qui lui a permis de se faire connaître du grand public, et "On dirait" son dernier single.

Nous écoutons les hits suédois de Frans, Måns Zelmerlöw, Robin Bengtsson, Ace Wilder, Loreen et David Lindgren ; une playlist totalement Melodifestivalen, mais que les fans d’Amir ne connaissent pas et préfèrent couvrir par moment en reprenant les chansons de leur idole ou des chansons d’ambiance.


20h les fans d’Amir acclament d’emblée Alma qui vient assurer la première partie du concert. Accompagnée de son guitariste, la chanteuse aux longs cheveux s’installe derrière son clavier. Il s’agit d’une artiste en développement et nous ne connaissons pas son répertoire, composé de chansons en français.

Alma commence sa série de cinq titres avec Ivre. Son chant est doux, ses textes sensuels, acidulés… Dans la peau d’une amoureuse, elle interprète Ma peau aime, puis Embrasse-moi, la meilleure selon nous. C’est à partir de ce titre (MAJ : renommé "Requiem", pour l'Eurovision 2017 ?) qu’elle quitte son clavier pour venir au micro.

Alma précise que la prochaine (chanson) est déjà disponible sur les plateformes. Il s’agit de La chute est lente dans laquelle elle chante le manque en amour. Elle remercie ensuite son auteur, Nazim, ainsi que Simon qui l’accompagne ce soir. L’artiste signée chez Warner prépare actuellement son premier album. Elle termine avec un autre titre intitulé Est-ce que ça vaut le coup ?

Nous avons découvert ce soir une artiste talentueuse, dont on attend des chansons un peu plus radiophoniques. Alors, Alma à l’Eurovision 2017 ? Peut-être !

20h20. La playlist Melodifestivalen se poursuit avec Samir & Viktor, puis avec le single de Måns Zelmerlöw en français, et le tube "Euphoria" de la gagnante de l’Eurovision 2012. Mais, le titre de Loreen ne déclenche pas du tout le même effet qu’à l’Euroclub ; on en est bien loin même !

  • Amir à la Cigale (Paris - 2016)



20h45. Les 5 musiciens d’Amir arrivent peu avant lui sur l’intro d’Au cœur de moi, qui a donné son titre à celui de son album. Le chanteur porte un bombers marine portant au dos l’inscription Always Smile sur un t-shirt blanc. Il est très élégant dans sa paire de jeans (slim) noire, agrémentée de tennis blanches.

Après un rapide "Bonsoir" à son auditoire, il passe au titre Lost sur lequel il vient à la rencontre de ses musiciens. Amir est acclamé par ses jeunes fans venues nombreuses. L’artiste précise qu’il s’agit de sa première Cigale et que c’était tout à l’heure sa répétition et que ça lui fait maintenant tout drôle de se retourner et de voir son public face à lui.

Amir précise qu’il veut "donner un concert rempli d’amour, de joie… Avec mon équipe, c’est notre simple objectif" ! Le chanteur d’origine israélienne enchaîne avec son Oasis. La scène a été décorée, simplement avec quelques formes triangulaires similaires à celle du visuel de l’album.

Nous découvrons que son public n’est pas seulement composé de jeunes filles, mais aussi de familles unies, et de membres de sa communauté venus pour un concert feel good, qui se poursuit en beauté avec I know.

"J’ai oublié de vous dire le chemin musical que j’ai parcouru depuis août 2013, où je me ballade dans le champ de la musique. C’est sympa, formidable… C’est un nid de personnes bienveillantes qui sont pour moi des « anges » ; même si ce métier n’est pas extrêmement évident…"

"Je voulais remercier celle qui a fait ma première partie, la talentueuse Alma… qu’on reverra !" C’est avec On dirait qu’il enchaîne et sur lequel le public entonne les cœurs avec lui. Il présente ensuite Jérôme à la guitare et bien sûr Nazim. Il se souvient que "ce n’était qu’une simple chanson à la guitare à l’époque…" C’est désormais un single qui passe sur NRJ.

"La musique c’est tant d’émotions, c’est difficile à gérer. Mon album c’est ma (présente) démarche, mon regard sur la vie, sur ce que je suis…"

Amir se lance dans un petit discours à propos de la relation qu’il a avec son papa, là ce soir, et à qui il dédie la très jolie chanson A ta manière sur son premier album. Puis, à la fin de ce moment chargé d’émotion, il interpelle à nouveau son père en lui disant : "Papa tu m’as foutu des frissons" !

"Nous n’allons pas faire que des chansons de l’album…" lance-t-il avant de passer aux reprises. Il précise ensuite que le premier artiste que j’ai vu sur scène, c’est Michael Jackson. Ses musiciens viennent autour de lui pour Billie Jean, qu’il commence a cappella, avant d’être rejoint par Tal pour un duo exceptionnel. Amir la remercie et précise que Tal est sa plus belle rencontre de l’année et que c’est le genre de personne qui, cinq minutes après l’avoir rencontrée, rentre dans son cœur.

Un autre artiste qu’Amir aime tout particulièrement c’est Patrick Bruel, qui malheureusement n’est pas là ce soir, mais auquel il reprend le très oriental Au café des délices avec les chaleureux you-you d’un public chauffé à bloc.

  • Amir à la Cigale (Paris - 2016)


Amir revient à des titres de son album avec le très sympathique Ma vie, ma ville, mon monde sur lequel il doit gérer un petit problème d’oreillette. Il enchaîne avec l’excellent I know (ou Broken heart ?) au refrain anglais comme l’indique son titre. Bien funky, ce morceau sonne très live. Amir s’éclate et vient même danser avec ses potes-musiciens.

Nous faisons une petite pause, puisqu’Amir et sa bande ont l’idée de faire un mannequin challenge, le truc à la mode qui consiste pour un groupe à se faire filmer en restant, chacun, immobiles.

Il enchaîne sans transition avec son tube J’ai cherché et toute La Cigale fredonne les ouh-ouh-ouh du refrain…et mieux qu’Elodie Gossuin !

Le public joue le jeu et Amir saute de joie pour marquer la césure. "Il est où le bonheur ?" nous demande-t-il fièrement, certain de la joie apportée à son public.

La fièvre monte encore Très haut, morceau pendant lequel le sol tremble énormément sous nos pieds.

Après une pause d’une poignée de secondes, les notes de synthé repartent et Amir revient nous chanter Il est temps qu’on m’aime, morceau qui clôture son album et que nous aimons tout particulièrement.

  • Amir à la Cigale (Paris - 2016)


C’est au tour de Je reviendrai de figurer dans sa setlist. Puis, l’artiste fait aligner ses cinq copains-musiciens avant de nous les présenter et de remercier toute son équipe.

La guitare en bandoulière, il remercie tout particulièrement Nazim et Silvio pour avoir su retranscrire son univers dans son album. L’artiste souhaite rendre maintenant un hommage à Leonard Cohen qui vient de nous quitter. C’est en toute logique qu’il reprend son Hallelujah …et Amir est The Voice sur ce titre interprété en solo. Très émouvant, certains fans lancent des ballons en forme de cœur.

D’habitude à ce stade du concert, il demande à son public d’aller sur internet voter pour lui. Il précise que désormais il n’a plus cette publicité à faire ici. "C’est en toute sincérité que je dois vous dire merci. Ce qui m’est arrivé avec ses trophées MTV puis NRJ c’est inattendu. Je ne m’attendais déjà pas à être nommé. C’est une chance ce public…"

Puis, Amir revient à une salve de remerciements, pour son coach vocal d’abord puis pour toute l’équipe Warner.

Le jeune homme n’oublie pas l’équipe de l’Eurovision dont quelques représentants sont ici ce soir. J’ai été très heureux de représenter la France !

Cette fois à la guitare, nous avons droit à une nouvelle version de J’ai cherché, une chanson qui raconte mon histoire. Son interprétation est lente et malheureusement son public va beaucoup trop vite.

22h15. J’espère vous revoir après (le concert) pour des photos et des dédicaces… ainsi qu’à l’Olympia le 19 mars, un concert qui vient d’être ajouté à sa tournée.

L’artiste qui n’aura pas quitté son blouson tout au long de ce concert, nous a fait passer un bon moment en déroulant toutes les pistes de son album. Amir c’est la simplicité et le plaisir de partager son joli sourire avec ceux qui l’ont soutenu ces derniers mois.


- Au cœur de moi
- Lost
- Oasis
- I know
- On dirait
- A ta manière
- Billie Jean (avec Tal, reprise de Michael Jackson)
- Au café des délices (reprise de Patrick Bruel)
- Ma vie, ma ville, mon monde
- Broken heart
- J'ai cherché
- Très haut
- Il est temps qu'on m'aime
- Je reviendrai
- Hallelujah (acoustique)
- J'ai cherché (acoustique)


Apprenez-en plus en visitant les liens ci-dessous :
Site officiel d'Amir Haddad
Site officiel d'Alma
Facebook d'Alma

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser