Eurovision 2016 : Finale

  • by
Eurovision 2016 : Finale
20 pays ont été sélectionnés, mardi et jeudi, lors des deux premières soirées de cet Eurovision 2016. Viennent s’ajouter à eux ce soir, le Big 5 (Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne et la France) ainsi que la Suède qui a remporté l’Eurovision en 2015.

En ce samedi 14 mai 2016, c’est donc la grande finale et nous saurons après minuit qui remporte le trophée européen et, avec, pour son pays, l’honneur d’organiser le concours l’an prochain.

Notre représentant français, Amir, fera t’il aussi bien que ne prévoyaient les bookmakers il y a encore deux semaines (première ou seconde place) ? Amir était cet après-midi toujours 4ème selon ces mêmes bookmakers. Les jurys et les téléspectateurs voteront-ils aussi massivement pour Amir comme ont pu le faire les 43 fans clubs à travers l’Europe (premier !) ? Nous avons hâte… mais aussi peur d’être déçus si Amir ne fait pas un top 5.

Marianne James a changé de complice par rapport aux demi-finales, et c’est désormais Stéphane Bern qui assure les commentaires à ses côtés. Le tandem était déjà là à Vienne et France 2 a semblé satisfaite des audiences obtenues malgré un résultat ultra décevant pour Lisa Angell.






Le show démarre sur les chapeaux de roue sur une musique électro et avec des images d'artistes qui se préparent en coulisses. Le réalisateur les alterne avec des images des spectateurs agitant leurs drapeaux en fosse.

Les beat electro continuent de retentir dans le Globen avec un medley des hits 'Antidote', 'Save the world' et 'Don't you worry child' de la Swedish House Mafia, et les tubes du dj suédois Avicii. Les artistes font ainsi leur entrée sur la scène au milieu d'un défilé de mode. Les mannequins qui les accompagnent portent des robes avec des peluches géantes et le symbole de cette édition 2016 : le pissenlit.

Amir est le douzième artiste à se présenter, suivant l'ordre de passage défini dans la nuit de jeudi à vendredi. Ses principaux rivaux passeront dans l'ordre suivant. L'Australie sera 13ème, la Russie sera 18ème, l'Ukraine sera 21ème. On notera aussi la 9ème position pour la Suède, la 6ème pour l'Italie, Malte en 22ème, l'Autriche 24ème et l'Arménie 26ème.

Après avoir annoncé chaque pays, la voix off introduit maintenant Petra Mede et Måns Zelmerlöw qui vont présenter le show ce soir devant des dizaines de millions de téléspectateurs européens, mais aussi australiens, chinois et américains... qui suivront leur compatriote Justin Timberlake devant se produire avec son nouveau single.
Petra Mede précise que l’Eurovision est la plus grande compétition musicale du monde, tandis que les fans scandent son prénom. Appréciant ce moment, Petra fait quelques blagues et prévient que les téléspectateurs que nous aurons un gagnant dans 3 à 8 heures (en fait le show dure presque 4 heures !).

Måns Zelmerlöw rappelle que l’émission a été créée il y a 60 ans maintenant pour unir les peuples… et souligne que les fans sont très importants. Ceux-ci applaudissent bien sûr l’artiste à la fois chanteur et présentateur. La suédoise se désole qu’aucun mec ne soit venu vers elle en club hier soir ; quant à Mans : …eh bien, peu importe ! répond-t-il faignant d’être gêné.

Le duo annonce comment voter en français dans le texte, langue qu’ils parlent plutôt bien. "Vous pourrez voter plus tard, je vous dirais tout, n’est-ce pas ?" dit Petra en se retournant vers son collègue qui lui répond un "Ouais !" Nous avons beaucoup aimé ce passage et l’avons d’ailleurs dit à Edward af Sillén qui a écrit le conducteur de l’émission.

Après avoir souhaité à la meilleure chanson de gagner, Petra Mede lance officiellement la compétition avec le légendaire "let the Eurovision song contest begins !"Le duo lance le légendaire : Europe, let the Eurovision song contest begins !


  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale
  • Eurovision 2016 : Finale


  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale


  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale





La petite belge propose la seule vraie chorégraphie de groupe de la soirée sur un titre à la Bruno Mars, et qui nous rappelle aussi la prestation du Danemark en 2014 et de l'Australie en 2015. Laura apporte d’entrée un esprit festif à cette finale.

  • Eurovision 2016 : Finale





La ballade tchèque s'écoute agréablement, mais n'est guère passionnante. Les programmateurs ont préférés la faire passer rapidement dans la soirée afin que les téléspectateurs l'oublient rapidement... enfin c'est ce que nous espérons aussi !

  • Eurovision 2016 : Finale





Le néerlandais Douwe se démarque vraiment avec une proposition bien différente de celles des autres pays. Le moment où la musique s'arrête dix secondes est une très bonne idée pour faire réagir le public.

  • Eurovision 2016 : Finale





L'Azerbaïdjan a mis le paquet en effets pyrotechniques. La chanson se fredonne bien. Les téléspectateurs devraient quand même entendre quelques fausses notes.

  • Eurovision 2016 : Finale





Le beau gosse hongrois a un titre qu'on aime beaucoup. La prestation n'est pas sensationnelle mais devrait permettre à la Hongrie un classement honorable.

  • Eurovision 2016 : Finale





La chanson a été sélectionnée dans le festival Sanremo dans lequel Francesca Michielin est arrivée seconde. Chantée en italien principalement, également en anglais sur le refrain, cette petite ballade est qualitative, à l'image de ce qu'envoie l'Italie chaque année.

La botte aime de plus en plus l’Eurovision, et, c'est désormais la RAI 1 qui diffuse le programme ; la France avait opéré le même changement en 2015.

La jeune brune vient apporter un peu de douceur et de naturel dans cette soirée. Francesca chante sur son petit coin de pelouse, sur lequel est déposé un pied de micro qu'elle ne quittera pas. Un grand arbre est projeté sur écran derrière elle, tandis qu'à ses côtés se trouvent un ballon jaune, un rouge, des diamants, des fleurs en pot, en bouquet, suspendus littéralement.

Francesca est toute mimi avec ses petits coeurs qui se dessinent sur les écrans de télévision européens.

  • Eurovision 2016 : Finale





Impressionnant vocalement, Hovi Star a amplement mérité sa place en finale. Nous le voyons entre la dixième et quinzième place au classement final.

  • Eurovision 2016 : Finale





Poli apporte son sourire dans cet Eurovision. La bulgare a fait danser l'Euroclub et le Globen toute la semaine avec son titre qui est déjà devenu un classique pour les eurofans. Nous espérons un bon classement pour Poli.

  • Eurovision 2016 : Finale





Qualifié d’office, le suédois Frans passe en 9ème position ce soir. Cette place n'apparaît pas favorable statistiquement, bien que les victoires de Conchita Wurst (11ème position en 2014) et Måns Zelmerlöw (10ème en 2015) ont quelques peu infléchies leur lecture.

Au Melodifestivalen, Frans est parvenu à devancer les artistes Oscar Zia, Ace Wilder et Molly Sandén, en autres. Et alors que les auteurs de ce pays se sont mobilisés pour écrire ou produire 12 chansons (sur un total de 42 pays), la Suède conservera-t-elle sa position dans le top 5 comme cela a été le cas quatre fois ces 5 dernières années ?

En tout état de cause, le titre de Frans est très radiophonique, bien dans l’air du temps, et le jeune homme, avec sa petite frimousse, le défend plutôt bien sur scène.

Devant son panneau écran, Frans nous refait la prestation du Melodifestivalen. Les plans sont serrés sur son visage, la réalisation est dynamique, et nous sommes plongés dans son univers. Le public local le soutient. 15 000 personnes frappent des mains sur sa petite mélodie entêtante. Seules quelques voix vocodées ont été ajoutées sur le passage où Frans arrive sur la petite scène centrale.

Ce sera un top 10 assuré, mais Frans peut aussi faire beaucoup mieux !

  • Eurovision 2016 : Finale





Après un choix en interne désastreux (Xavier Naïdoo ayant eu des propos intolérables), c’est Jamie-Lee qui a remporté la sélection nationale et est chargée de faire mieux que la 26ème place d’Ann Sophie en 2015. Cela devrait être le cas assurément bien que le niveau soit encore élevé ce soir.

Jamie Lee, qui a remporté The Voice of Germany, présente "Ghosts", un extrait de son album "Berlin". Sur la scène de Stockholm, la jeune femme a apporté ses arbres, roses fluo dans l'obscurité. Ceux-ci illuminent la scène avec leurs lasers, tandis que les choristes présentes sur scène se font plus discrètes. Avec son univers manga, l'allemande apporte un peu douceur et son personnage est attachant dans sa robe bleue et son petit chapeau coloré et accessoirisé.

Nous aimons bien, mais les bookmakers ne sont vraiment pas si optimistes pour l’Allemagne !

  • Eurovision 2016 : Finale





La prestation d’Amir sur la scène de Stockholm est attendue avec impatience par tous les français ; certains quittent même momentanément The Voice sur TF1 pour rejoindre France 2.

Sur 'J’ai cherché', l’ex-candidat de ce même télécrochet est très souriant dans son costume pourpre, ajusté sur un t-shirt blanc. Seul en scène, l'homme se perd dans la galaxie en référence aux paroles de sa chanson. Ses quatre choristes sont dissimulés sur les hauteurs du côté doit de la scène. Ses mouvements son mieux coordonnés (que lors de ses répétitions) grâce au travail réalisé avec son chorégraphe. Le public du Globen frappe des mains sur les claps et reprend les ouh-ouh-ouh à tue-tête.

Les planètes colorées déambulent dans le visuel bleu, jusqu'à ce que l'artiste finisse par se poser sur l'une d'elle. Amir rejoint la petite scène sur le final au coeur du public. On espère que le public derrière son écran de télévision sera conquis suffisamment pour voter pour la France. Amir est désormais quatrième chez les bookmakers. Nous espérons le voir a minima égaliser le classement obtenu par Natasha St Pier il y a une douzaine d'années.

MAJ : Les téléspectateurs étaient 6,75 millions lors du passage de la France, grâce aussi à TF1 qui a lancé sa coupure pub à ce moment là.

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale


  • Eurovision 2016 : Finale





Le candidat polonais a un bon titre en main. Sa ballade est puissante et le public pourra la fredonner longtemps. Nous verrons ce soir si cela est suffissant pour intégrer le top dix.

  • Eurovision 2016 : Finale


  • Eurovision 2016 : Finale




Après le passage de la Pologne, Mans est en duplex depuis le Telenor Arena aux côtés de Carola et Loreen. Nous avons devant nous trois gagnants suédois de l'Eurovision. Il n'y avait pas suffisamment de place dans le Globen que les suédois ont décidé de lancer une nouvelle soirée en parallèle, dans une salle encore plus grande, et située à deux pas d'ici. Les votes suédois seront annoncés depuis cette Eurovision Party, présentée par Sanna Nielsen, mais les points y seront annoncés par Gina Dirawi.

Måns entonne l’un de ses refrains préférés de l’Eurovision : "Jan Jan" des arméniennes Inga & Anush. Puis, il tend le micro à Carola qui nous chante "Hallelujah", avant d’être interrompue un peu brusquement par Måns qui tend le micro maintenant à Loreen. La suédoise qui a remporté le concours en 2012 nous chante un extrait d’"Heroes", avant que son interprète nous annonce la venue de l’Australie.
Le chiffre 13 pourrait porter chance à l'Australie ! Nous la voyons bien devancer la Russie, favorite ce soir. Son intense ballade est reprise à gorges déployées ici par les eurofans installés dans la fosse du Globen. En cas de victoire, l'Australie devrait organiser le concours avec un pays européen. Le Royaume Uni, l'Allemagne ou l'Espagne vraisemblablement.

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale






Soutenons François et son groupe chypriote Minus One qui propose un titre rock explosif. On adore !

  • Eurovision 2016 : Finale





La Serbie devrait au moins figurer en milieu de tableau ce soir. De notre côté, nous ne la classons pas parmi nos 20 chansons préférées.

  • Eurovision 2016 : Finale





Donny propose une chanson à la fois ultra dansante et romantique sur certaines parties. Le lituanien fait le show et danse beaucoup sur ce titre très Eurovision style. Le moment le plus attendu est celui-où il retire son blouson blanc pour faire un saut périlleux.

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale





Passé le moment où l'on se demande "mais c'est quoi cette robe ?", même après le changement opéré par ses choristes au cours de ces trois minutes, nous pouvons enfin apprécier cette chanson interprétée par une talentueuse croate à la voix qui nous rappelle celle de Dolores O'Riordan des Cranberries.

  • Eurovision 2016 : Finale





Le grand gagnant de la soirée ? Vraisemblablement ! A moins que Sergueï ne se fasse doubler par l'Australienne ou l'Ukrainienne... Notre chouchou, après Amir bien sûr, propose trois minutes ultra millimétrées de sorte à ce qu'il se passe toujours quelque chose... quitte à perdre toute spontanéité.

Le public devrait apprécier la Russie ce soir ; quant aux jurys, il se pourrait qu’ils ne le placent pas au sommet de leur top. A voir.

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale


  • Eurovision 2016 : Finale





Les espagnols ont fait le choix d’un titre totalement en anglais cette année.

Dans sa robe dorée, Barei nous impressionne vocalement dans le premier plan serré. Cette intro est puissante ; après, l'esprit festif prend le dessus. Entourée de ses quatre copines danseuses, Barei simule une chute qui capte toute l'attention un moment, peu importe si cela est vraiment (ou pas) de bon goût.

Barei, était l'une de nos préférées, mais elle nous a quelque peu déçus avec cette prestation, notamment avec sa chorégraphie trop simpliste.

  • Eurovision 2016 : Finale


  • Eurovision 2016 : Finale





Justs est comme possédé par son titre et donne tout… quitte à en oublier les spectateurs et téléspectateurs ! Le titre écrit par Aminata, sixième l’an dernier, est cependant assez fort pour lui assurer un top 10.

  • Eurovision 2016 : Finale





Jamala vie sa chanson et les téléspectateurs vont très certainement le percevoir ; de même pour les jurys qui devraient voter massivement pour la belle brune. De là, à ce que l’Eurovision se déroule en Ukraine l’année prochaine, nous n’en sommes vraiment pas certains.

  • Eurovision 2016 : Finale





Enceinte depuis plusieurs mois, la belle Ira Losco est entourée de son danseur français qui sautille tel un animal à ses côtés. Son interprétation est irréprochable, et nous aimons de plus en plus ce Walk on water. Nous la voyons dans le top 10 également ce soir.

  • Eurovision 2016 : Finale





Qualifié non sans surprise l’autre soir, le groupe de rock géorgien savoure ces trois minutes sur la grande scène de l’Eurovision. Peut-être grâce à l’apport du suédois Thomas G:son à la production, nous finissons par apprécier ce titre ; de là à le pousser en finale peut-être pas !

  • Eurovision 2016 : Finale





Zoé fera-t-elle de l’ombre à sa consoeur Conchita Wurst avec son titre tout guilleret, entêtant, et chanté intégralement en français. A l’Euroclub c’est un vrai succès ça c’est sûr, mais reste à voir si les téléspectateurs et les jurys vont la pousser comme cela a semble-t-il été le cas pour qu’elle obtienne sa place en finale, ce qui n’était pas certain. Son succès fait cependant bien plaisir aux fans (francophiles) de l’Eurovision.

  • Eurovision 2016 : Finale



  • Eurovision 2016 : Finale



Joe & Jake étaient nos chouchous dans la sélection anglaise 2016. Passé par The Voice UK, le duo propose une petite pop song à la One Direction, qui oscille entre hymne des stades et mélodie de potes à reprendre en coeur autour d'un feu de bois.

Les deux jeunes, en blouson de cuir noir, et entouré de deux batteurs haut perchés, nous offrent une prestation tout en simplicité. Ils semblent vouloir le temps de ces trois minutes nous offrir un petit moment de convivialité.

Des visages apparaissent dans le visuel diffusé sur l'immense écran compartimenté, mais ce sont les bouilles de ces deux jeunes artistes qui pourraient faire craquer les téléspectateurs européens ce soir.

  • Eurovision 2016 : Finale





Iveta nous a bluffé avec sa prestation à la Beyoncé alors que nous n’étions pas particulièrement fans de son titre à la base. Il serait décevant de ne pas retrouver l’Arménie aux portes du top 5.

  • Eurovision 2016 : Finale




Petra Mede et Måns Zelmerlöw sont de retour parmi les spectateurs du Globen de Stockholm. Ils lancent une séquence vidéo dans laquelle on retrouve deux acteurs de la série anglais "Vicious" diffusée sur ITV. Sir Ian McKellen et Sir Derek Jacobi incarnent un couple gay de septuagénaires qui regarde tranquillement l’Eurovision dans leur canapé… une émission qui leur semble très longue !

Le duo à la présentation se taquine ensuite et cela nous amuse bien. Alors que Måns parle de ses fans les "Mansters", ceux de Petra réagissent en fosse. Le français résonne à nouveau avec l’annoncée du processus de vote, où il est rappelé que vous pouvez voter jusqu’à 20 fois. Puis, le duo lance ensemble le fameux "Europe start voting now !" devant les jets étincelles et avant que nous ne revoyons les 26 extraits des chansons en compétition ce soir.

Le duo suédois est maintenant en green room avec les artistes et les délégations qui agitent les drapeaux alors que Justin Timberlake arrive et encourage Frans. Måns lui pose quelques questions sur a venue en l’Europe pour un peu de promotion et l’Eurovision bien sûr. L’américain a un mot d’encouragement pour l’ensemble des artistes.Nous revoyons les extraits des 26 chansons en compétition, mais un seul pays repartira avec le trophée européen. La Russie ? L'Australie ? L'Ukraine ? La France ?

Måns Zelmerlöw présente la jeune maltaise Destiny Chukunyere qui remportait l'Eurovision Junior il y a quelques mois en Bulgarie. La prochaine édition junior se déroulera en novembre prochain à Malte.

En répétition, Petra Mede se mettait à chanter du Céline Dion avant d'être interrompu par un Mans effrayé tant celle-ci chantait faux, mais cette séquence n'a pas été retenue.


Après un petit tour en green room, Justin Timberlake est maintenant sur la scène du Globen avec son équipe d'une petite quinzaine de membres. La superstar américaine commence avec des brides de ses précédents tubes dont Rock your body avant de poursuivre avec son tout nouveau single Can't stop the feeling.

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale
  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale





Après un rappel des 26 extraits des chansons, il nous est proposé de parcourir 42 années de chansons suédoises en 4 minutes. Le défi est relevé puisqu'on y revoit Army of Lovers, Dr Alban, Ace of Base, E-Type, Robyn, Roxette, Eagle Eye Cherry, Emilia, Charlotte Perrelli, Loreen et bien sûr Mans Zelmerlöw.

Le tableau suivant est digne du Melodifestivalen. Dans cette séquence, on retrouve d'ailleurs Edin Jusuframic, l'un des meilleurs (et le plus beau !) danseurs des sélections suédoises pour l'Eurovision. Ce tableau est truffé de références à l'Eurovision avec notamment le chanteur norvégien Alexander Rybak, inséparable de son violon, un dj, des danseurs aux torses nus et des instruments traditionnels.

Le duo de présentateurs fait le show dans des tenues plus décontractées, suite à un changement de costumes en direct comme on aime dans ce concours. Måns est en chemisette blanche, tandis que Petra Mede a revêtu la tenue de Charlotte Nilsson (Perrelli), suédoise qui a remporté le concours en 1999. Ils sont entourés des mamies russes de Baku 2012, le patineur du russe Dima Bilan, la roue de hamster de l'Ukraine 2014 et de la jolie polonaise au décolleté plongeant qui battait le beurre sur la scène de Copenhague en 2014.

Måns profite de l'occasion pour ouvrir sa chemise sur cet humoristique Love Love Peace Peace entouré aussi de l'un de ses groupes favoris de l'Eurovision, les rockeurs finnois de Lordi, et d'un sosie de Loreen. Le titre est simplissime mais la recette est réussie ; logique quand on fait appel à Fredrik Kempe et à Eward auf Sillen comme compositeurs !


  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale





Lynda Woodruff intervient maintenant en ne manquant pas de saluer son boss, Jon Ola Sand. Le personnage incarné par Sarah Dawn Finner est très drôle en répondant aux questions des téléspectateurs. Lynda termine en se jetant comme une rock star dans le public, c'est son moment de 'Hope & Glory'.


  • Eurovision 2016 : Finale





Måns Zelmerlöw revêt sa tenue de chanteur et vient maintenant nous interpréter son nouveau single Fire in the rain, une pop song très radiophonique qu'on espère entendre sur les radios françaises prochainement.

Sa prestation va beaucoup plaire aux jeunes puisque le suédois, et ses danseurs, fait sa chorégraphie sur son hoverboard, ce moyen de déplacement motorisé connu sous le nom de gyropode. C'est la première fois que nous voyons une telle danse à la télévision, bien que certains jeunes ont déjà posté des vidéos de ce type sur YouTube. Il enchaîne rapidement sur son tube Heroes en venant jusqu'au centre du Globen parmi le public survolté.

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale
  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale





Nous allons maintenant voir très concrètement les changements introduits cette année dans l’annonce des votes, avec tout d’abord l’annonce de ceux des jurys des 42 pays, auxquels seront ajoutés tout à l’heure les points des téléspectateurs.

Derrière son pupitre, Petra porte une robe de soirée d'un rose scintillant. L'animatrice appelle ses correspondants en duplex de chacun des 42 pays en compétition, y compris les 16 pays éliminés cette semaine.

Les points français sont annoncés par Elodie Gossuin. 12 points français sont attribués à l'Italie.

Le jury de professionnels français est composé de Roberto Ciurleo (Virgin Radio), Pat Angeli (RFM), Sarah Caillibot (The Voice 2), Léa Ivanne (auteur-compositeur-interprète) et Dumé (comédie musicale Robin des Bois).

MAJ : Elodie Gossuin a fait le buzz sur la toile bien malgré elle avec son You-ouh-ouh quelque peu dissonant lors de son direct depuis Paris.

A ce stade, c'est l'Australie qui est en tête des votes des jurys. Le suspens est à son comble car tout va pouvoir encore être chamboulé avec l’annonce des votes du public.

Måns Zelmerlöw, toujours élégant dans une nouvelle veste, blanche, rejoint Petra pour l'annonce des points attribués par les téléspectateurs.

C'est finalement Jamala pour l'Ukraine qui remporte l'Eurovision 2016 avec son titre "1944". Elle apporte une seconde victoire pour l’Ukraine. Avec cette chanson chantée en anglais et en tatar de Crimée, Jamala a touché le public en plein cœur.

La Russie, l'Australie et la Pologne se classent juste derrière. La France est sixième, ce qui ne nous était pas arrivé depuis des lustres. Amir devance donc Patricia Kaas (8ème en 2009), sans battre le record de Natasha St Pier (4ème en 2001). Le français qui était l'un des deux favoris ces dernières semaines chez les bookmakers, puis troisième cette semaine et quatrième cet après-midi encore, se classe finalement aux portes du top 5.


  • Eurovision 2016 : Finale


  • Eurovision 2016 : Finale


  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale

  • Eurovision 2016 : Finale




Crédits photos : Andres Putting (EBU)


N'hésitez pas à visiter notre page Youtube pour plus de vidéos.









D'autres sujets qui peuvent vous intéresser