Animé Nostalgie au Grand Rex (Paris – 2016)

  • by
Animé Nostalgie au Grand Rex (Paris – 2016)
Nous nous souvenons tous des génériques des dessins animés qui passaient à l’époque dans "Récré A2", le "Club Dorothée" et "Youpi ! L’école est finie". Un producteur a eu la bonne idée de convier leurs interprètes au Grand Rex le samedi 16 avril 2016. Pour Animé Nostalgie, ils sont quinze artistes réunis pour la première fois sur une même scène.


Franck Olivier - Albator 84, Astro le petit robot
Jean-Pierre Savelli - Le prince de l’espace, La légende d’Actarus, X-Or, Albator 78
Bernard Minet - Goldorak Go
Michel Barouille - Le tour du monde en 80 jours, Sous le signe des mousquetaires
Dominique Poulain - Au pays de Candy, Candy s’endort
Marie Dauphin - Lady Oscar, Clémentine, Bibifoc
Patrice Schreider - Peter Pan
Michel Endersen - Rahan
Nadine Delanoé - Maya l’abeille
Isabelle Guiard - Cat's eyes
Valérie Barrouille - Jeanne et Serge, Creamy merveilleuse Creamy, Vanessa et la magie des rêves, Emi Magique
Claude Lombard - (Aphone, Claude n’a pas pu chanter) Embrasse-moi Lucile, Une vie nouvelle
Amélie Morin - Sherlock Holmes
Jean-Paul Cesari - Nicky Larson, La chanson de Nicky, L’académie des ninjas
Bernard Minet - Un collège fou fou fou, Juliette Je t’aime, Robotech, Les samouraïs de l’éternel, La chanson des chevaliers, Bioman, Les chevaliers du zodiaque
Liliane Davis - Edgar, le détective cambrioleur

  • Animé Nostalgie au Grand Rex (Paris – 2016)


20h05. Non annoncée et donc venue pour une surprise générale, Dorothée prend place dans l’un des confortables fauteuils du Grand Rex. L’idole de millions de petits français à l’époque ne passe pas incognito ce soir. Peu après, l’ex-présentatrice jeunesse de TF1 se trouve à enchainer les selfies avec ses fans qui accourent nombreux ; la nouvelle de sa présence s’étant répandue très rapidement dans la salle.

Le présentateur Olivier Fallaix vient ensuite, sous les applaudissements, nous annoncer le déroulé de la soirée.

20h25. La soirée commence avec le belge Franck Olivier ("Albator 84" et "Astro, le petit robot") en costume noir et entouré de 4 choristes et 5 musiciens. Il est directement suivi de Jean-Pierre Savelli en blouson en cuir. Sa voix est toujours très claire lorsqu’il chante Le prince de l’espace, "La légende d’Actarus", "X-Or" et "Albator 78".

A l’issue de sa prestation, plutôt dynamique, Jean-Pierre Savelli remercie le producteur et est rejoint par Olivier Fallaix pour une courte interview, ainsi que son pote belge de tout à l'heure.

Jean-Pierre est surtout connu pour son mega-tube "Besoin de rien envie de toi" au sein du duo Peter & Sloane. L’artiste tourne actuellement avec son spectacle Manga story et a sorti un disque du même nom, dans lequel il reprend les génériques de notre enfance.

Le présentateur fait ensuite venir Franck Olivier. Ensemble, ils évoquent sa carrière romantique, chez Flèche Productions de Claude François, puis les émissions jeunesse qu’il présentait au Luxembourg (et l’Eurovision 1983 !). Parti au Québec, Franck a été coach de Lara Fabian il y a quelques années et s’occupe désormais de la chanteuse Marcelle Alexis.

On poursuit avec un générique bien rythmé, toujours dans cette salve de superhéros, avec l’inégalable Bernard Minet pour nous chanter "Goldorak Go". En blouson et jeans, l’artiste qui a marqué notre enfance avec ses génériques, mais aussi avec ses chansons humanitaires ou écologistes, toniques, montre fièrement son t-shirt manga. Le public lui réclame une autre chanson, mais pour cela il devra patienter encore un peu.

  • Animé Nostalgie au Grand Rex (Paris – 2016)


Place ensuite à Michel Barouille, en veste blanche, qui nous chante "Le tour du monde en 80 jours" et "Sous le signe des mousquetaires". Puis, le présentateur lui pose quelques questions et met en exergue qu’il a accompagné Gilbert Bécaud, Charles Aznavour, André Verchuren et beaucoup d’autres vedettes.

Dominique Poulain nous chante ensuite deux génériques du même dessin animé : Au pays de Candy et Candy s’endort. Olivier Fallaix vient pour l’interviewer, accompagné de ses deux petits enfants qui lui apportent des fleurs sous les applaudissements d’un public visiblement sous le charme.

On apprend notamment que Dominique a fait la voix de Cendrillon, et que Dominique ne voulait pas participer à cette soirée. Elle a cependant cédé car ses enfants et petits enfants l'ont poussé à la faire… ce qu’elle ne regrette pas vu l’accueil du public ! Elle précise que ses copines des Fléchettes sont venues la soutenir pour son passage au Grand Rex ce soir.

Place à une autre artiste féminine maintenant, la pétillante Marie Dauphin dans son corset rouge, et avec ses gants blancs, qui vient nous chanter "Lady Oscar". Très féline sur scène, elle danse et enchaîne avec "Clémentine" après avoir enfilé un fin gilet noir. Le public frappe des mains en rythme.

L’ex-animatrice d’Antenne 2 est visiblement ravie et nous surnomme affectueusement ses bb-récréA2. Marie salue le public, s’éclipse en coulisse puis revient sur la scène pour interpréter son plus grand succès "Bibifoc" et est acclamée par le public.

Celle qui a chanté la différence (handicap de Clémentine), l’écologie (Bibifoc) et l’ambivalence homme femme (Lady Oscar) est interviewée à son tour.

Marie Dauphin entame un petit discours dans lequel elle s’adresse à Dorothée. Elle souligne que cela fait pas loin de 30 ans qu’elles ne se sont pas revues, et qu’elle serait ravie que Do passe lui faire un bisou en loge. Le public réclame d’emblée le bisou entre les deux femmes. Dorothée se rapproche alors de la scène, très haute, et serre affectueusement la main de Marie. Un moment assez magique pour les fans des émissions jeunesse des années 80.

J’ai réécris "Bibifoc" avec l’autorisation de l’auteur, où je raconte ce qui se passe pour Bibifoc en ces temps de Cop 21 précise Marie en faisant la promo pour son vinyle "Les Bibis de Mavie" et son passage prochain à la Cuve à Son.

Patrice Schreider, également choriste ce soir, passe maintenant derrière le micro principal et vient chanter "Peter Pan", dans une version très synthétique.

Michel Endersen, avec un look très Michel Polnareff, vient à son tour sur la scène du Grand Rex pour chanter le générique de Rahan, suivi de Nadine Delanoé qui interprète l’inoubliable "Maya l’abeille". Le présentateur indique lors de l’interview que cette dernière a fait les voix françaises pour Dynastie et Santa Barbara.

Alors que Dorothée s’éclipse en coulisse, avant d’être débordée par les fans, Michel Endersen se souvient d’une anecdote lors de l’enregistrement de son générique. Il y avait deux versions. Il en a enregistré une à sa façon, et l'autre, toute linéaire, et c’est finalement cette dernière qui a été retenue.

Enfin, on apprend de Patrice Schreder que, lui, a travaillé avec Daniel Balavoine, Alain Chamfort et Sacha Distel.

  • Animé Nostalgie au Grand Rex (Paris – 2016)


22h10. Le spectacle Animé Nostalgie reprend avec Isabelle Guiard qui vient nous chanter Cat's eyes.

C’est la petite frimousse de Valérie Barrouille que nous retrouvons ensuite pour l’excellent générique de Jeanne et Serge. Ce petit brun de femme a beaucoup de punch, et enchaîne avec Creamy merveilleuse Creamy, Vanessa et la magie des rêves, ainsi qu’Emi Magique. Avec sa voix, toujours exceptionnelle, nous sommes replongés dans “Youpi ! L’école est finie”, l’émission de jeunesse de La Cinq.

Valérie parle des premiers mangas pour jeunes filles, puis précise qu’elle a été, par la suite, la choriste de Fa Si La Chanter pendant 6 ans, aux côtés du regretté Pascal Brunner.

L’animateur fait également revenir Isabelle Guiard qui a enregistré un seul générique de dessin animé dans sa vie, et quelques autres pour des émissions. Isabelle confie qu’en fait, "Cat’s eyes", elle ne l'a jamais vu ! "Je ne regardais pas la télé. Je ne l’ai jamais chanté depuis et, ce, jusqu’à ce soir". C’est donc une première, et une exclusivité Animé Nostalgie.

Claude Lombard arrive maintenant sur scène sous une pluie d’applaudissements. La chanteuse précise qu’elle "voulait vraiment venir chanter ce soir, mais c’est ma voix qui ne veut pas… à cause de la climatisation d'un avion ! Je ne peux pas chanter, j’aimerais mais je ne peux pas". Un petit refrain de "Embrasse-moi Lucile" (Lucile amour et rock’n’roll) lui est quand même arraché suite à l’insistance des nombreux fans présents ce soir.

Cette jolie blonde, dont le timbre de voix nous rappelle celui d’Annie Cordy, précise qu’il « y aura une autre fois, je suis désolée… ». C’est très gentil de sa part de s’être déplacée en personne devant un public venu également pour elle.

Place maintenant à un autre timbre de voix inoubliable, celui d’Amélie Morin qui nous rappelle à nos bons souvenirs avec "Sherlock Holmes, le plus grand des détectives". La chanteuse a conservé sa voix de petite fille, si charmante.

Jean-Paul Césari débarque maintenant dans son imperméable beige sur les premières notes de "Nicky Larson". L’homme enchaîne ensuite avec "La chanson de Nicky" et enfin celle de "L’académie des ninjas". L’interviewer rappelle que Jean-Paul a aussi eu une carrière de chanteur, avec quelques passages radios pour ses chansons.

Jean-Paul a précisé que ce n’était pas assez pour en vivre, mais qu’il connaissait Carlos, le chanteur, et qu’il a ainsi été emmené à travailler pour Dorothée. Il partage son émotion et indique que cela lui "fait plaisir de voir que Dorothée est là ce soir. C’est une vraie surprise !"

Le chanteur confie que c’était un vrai travail d'être assistant de Dorothée. "Je la suivais en tournée, je faisais son planning et plein d’autres choses. Puis, Jean-Luc Azoulay m’a proposé d’enregistrer un générique : et Nicky Larson a été un joli succès !"

A la ville, maintenant, Jean-Paul s’occupe de ses deux enfants, et avec Les Dalton, son nouveau groupe, il va faire une tournée estivale, en reprenant des tubes des années 70.

Amélie Morin revient pour l’interview où elle indique avoir fait des voix pour Candy, et le doublage d’un personnage de Juliette Je t’aime. La chanteuse a sorti un nouvel album récemment, Astral gramme. Elle écrit et essaie toujours de revenir. Ma voix n’est pas fluette… mais à moi précise-t-elle.

L’animateur de cette soirée mémorable nous présente maintenant les cinq musiciens qui ont recréé les musiques ce soir, et le plus fidèlement possible aux originaux. Il remercie également les choristes de la soirée : Diane Dupuis, Liliane Davis, Jean-Jacques Cramier et Patrice Schreider.

C’est déjà bientôt la fin de ce beau concert exceptionnel. Bernard Minet revient pour nous interpréter encore plus de génériques français. Dans sa veste noire, sur un t-shirt rouge, il se lâche sur "Un collège fou fou fou", scandant les paroles avec un débit tout en puissance.

Pour les filles, voici "Juliette Je t’aime" nous précise-t-il en déposant un pull sur ses épaules comme sur la pochette du 45 tours en question. Bernard ne manque pas de saluer Dorothée durant cette chanson douce.

Sur "Robotech", Bernard se faufile entre les deux choristes féminines, avant de regagner le centre de la scène pour "Les samouraïs de l’éternel". Celui qui enchaîne les soirées sur les routes de France, de Belgique et de Suisse, précise qu’il chante le générique du plus beau des dessins animés (Les chevaliers du zodiaque) avec "La chanson des chevaliers". Puis, Minet nous interprète l’un de ses plus grands tubes, "Bioman". Les spectateurs sont debouts et vraiment fous de joie de le revoir.

Après nous avoir interprété "Les chevaliers du zodiaque", il plaisante en assurant qu’il sera là pour la seconde édition d’Animé Nostalgie… avec Dorothée, l'année prochaine ! On chantera 'Tourterelle' dit-il avec un grand sourire.

Le présentateur remercie les artistes, les choristes, les musiciens ainsi que le public d’être venu en nombre ce soir. A 23h25, il appelle Liliane Davis qui a été choriste pour les plus grands chanteurs français. C’est elle qui chantait dans la publicité pour le savon Pousse-mousse, et les publicités pour Barbie. Elle nous fait la chanson de la célèbre publicité, a capella, avant d’enchaîner avec son générique enregistré pour "Edgar, le détective cambrioleur".

Il est 23h30 lorsque le spectacle prend fin. Nous avons passé un très bon moment avec cet Animé Nostalgie. Nous avons replongés dans nos tendres années avec les principaux génériques de dessins animés. Avec peu de moyens, les organisateurs ont réussi leur pari avec un beau casting. Les musiciens ont bien travaillé les génériques et ont déposé subtilement des effets de synthés sur ces versions longues.

Pour une seconde édition, nous aimerions entendre Tom Sawyer, Jayce et les conquérants, Princess Sarah, Les mondes engloutis, Flo et les Robinson Suisses, les Minipouss... en plus du retour de Dorothée, Bernard Minet, Jean-Paul Césari, Jean-Pierre Savelli, Marie Dauphin, Valérie Barrouille… et Claude Lombard bien sûr !


D'autres sujets qui peuvent vous intéresser