Eurovartovision 2015

  • by
Eurovartovision 2015
La 23ème session de l'Eurovartovision organisée par le trublion Vartoch' débarque le lundi 15 juin 2015 au Palais des Glaces.

Il est 20h45 lorsque les festivités commencent officiellement. L’inimitable duo d'animatrices, Gertrud La Gertrud et Olga Sczwereskaïa, apparaît en premier sur la scène avant de former un trio avec Cassandra Froissé. Les vannes et les piques fusent et notamment entre ce duo qui fait son retour à la présentation (le duo d’humoristes, les Kicékafessa, les avaient remplacées en 2013 et 2014), et cette nouvelle tête bien décidée à mettre son grain de sel. Le public rie et les inconditionnels sont déjà prêts à passer une folle soirée.

Gertrud, Olga et Cassandra ne manquent pas de comparer et surtout critiquer leurs tenues de scène respectives. Toutes trois en bleu et en blanc ; Olga est habillée par Fyllis de Lioncourt et la Gertrud par le parrain de l’Eurovartovision, Jean-Paul Gaultier, qui est absent exceptionnellement cette année.

Dans son smoking aux couleurs d’un ciel nuageux, l’ordonnateur de cet Eurovartovision, le trublion Vartoch’, fait son entrée sous les applaudissements. Le parisien loufoque vient présenter le déroulé de la soirée et préciser que les bénéfices, sur la vente du programme notamment, seront à nouveau reversés à l’association Les petits bonheurs.

Il accueille Lucid Beausonge qui nous interprète son titre "Ensemble". Cette chanteuse a connu quelques succès dans les années 80 et a sorti ce titre en 2013 pour cette même association.

Parmi les invités, qui participent ce soir aux jurys, nous apercevons Fabienne Thibault, Anne Marie David, Corinne Hermès, Nicole Croisille, Stone (du duo Stone & Charden), la délirante Yvette Leglaire, le beau Armando Santos, La Diva Live, le journaliste Benjamin Petrover de iTélé, Emmanuel Maubert de France 5, Christophe Renaud et Christophe Daniel de la chaîne musicale Melody, l’humoriste Frederic Strouck, Bruno Berberes, et il y aurait aussi Armande Altaï, Corinne Sauvage, Jean-Claude Dreyfus, Corinne Sauvage et La chose de Mugler follies.



La compétition commence avec Chypre (et la tente Quechua !) ;
puis on passe directement au n°3 avec l’Australie (et le trio de prisonniers avec des masques de politiciens) ;
- à la Serbie avec "Ovo je balkan" (chanson bien connue des fans de l’Eurovision, ici avec Spiderman) ;
- au Portugal avec Josefinao Bananao et ses Bacalao pour une reprise de Suzy (chanteuse antillaise et ses boys) ;
- à une reprise de bluffante (bien chantée !) de "Chanteur de charme" par Marie-Line Weber grimmée en Gérard Lenormand ;
- à la Macédoine avec un Aladin musclé (Les dates sucrées !) ;
- Monaco est aussi de la partie à l’Eurovartovision avec "L’amour s’en va" de Françoise Hardy alors que Tapiôka, la femme de ménage roumaine, vient ponctuer les séquences par ses interventions d’ailleurs particulièrement réussies ;
- L’Allemagne par la princesse gothique Nina Hagendaas ;
- Place maintenant au Royaume Uni et la chanson de cette année "Still in love with you" parodiée par Vartoch’ dans sa tenue de Popeye. Après quelques problèmes techniques, et Tapiôka en renfort, il reprend avec ses complices ce morceau pas mal chanté et dansé.
- La Finlande avec une reprise de la chanson des déficients mentaux présents à Vienne en mai dernier ;
- Gertrud seule avec le public en profite pour faire son selfie en faisant appel à Tapiôka ;
- La Belgique et ses Lionnes de Bruxelles (!) trop nombreuses sur scène et se prennent donc 4 points de pénalité ;
- On remarque aussi la Suisse avec l’imitatroce (!), S.A.S. Martine Superstar qui chante en en allemand devant des portraits de vieilles icônes ;
- Le Luxembourg avec un couple qui propose une chorégraphie très Mylène et nous apprécions "Donne moi une chance" que nous découvrons surtout ;
- Andorre avec Paulina et les Cartoonas ! pour une reprise de "Casanova".Vartoch’ annonce que le jury exceptionnel est composé de Frédéric Valencak, le Chef de la délégation française à l’Eurovision, et de la chanteuse Lucid Beausonge, puis nous visionnons des extraits de l’Eurovision avec bien sûr les éternelles images de Marie Myriam.

Après une pause dès 22h45, il est 23h35 lorsque nous réécoutons le gagnant de l’an passé. Il s’agit des Siamesische Schwestern qui reprennent le "Wer liebe lebt" à l’allemande Michelle, reprise « cui-cui » très réussie. Nous sommes alors très surpris de constater la ressemblance avec l’"Evighet" de la suédoise Carola.

A la présentation, les trois drôles de dames font venir leur maquilleur sur scène et les remerciements fusent. Les jurys donnent leurs points et vient l’heure du comptage pour l’équipe technique.

C’est le moment pour la belge La Diva Live d’entonner un medley de l’Eurovision avec les tubes de Conchita, Lena, Dana International et Katrina & the Waves. Le public l’applaudit comme il se doit. Nous espérons que cela aura permis à cette talentueuse artiste de se faire remarquer sur une scène parisienne. En attendant, vous pouvez aller voir à Bruxelles où elle se produit régulièrement « Chez Maman ».

Le tableau final fait dans les minutes qui suivent, apparaître le palmarès de cette 23ème édition de l'EuroVartovision. C’est le Luxembourg qui l’emporte avec 178 points, et devance de peu (4 points) la Norvège. Ce petit état n’a pas participé à l’Eurovision depuis 1993 avec ce même "Donne-moi une chance". Nous découvrons avec plaisir cette petite chanson sympathique que Les Luxes And Bourgeois viennent à nouveau nous interpréter sur la scène du Palais des Glaces.
  • Eurovartovision 2015



D'autres sujets qui peuvent vous intéresser