Eurovision Greatest hits (Londres - 2015)

  • by
Eurovision Greatest hits (Londres - 2015)
Good Evening Europe ! Déjà 60 ans que raisonnent ces paroles chaque mois de mai en direct d’une ville d’Europe. La BBC célébrait les 60 ans de l’Eurovision le 31 mars 2015 à l’Eventim Apollo de Londres. La soirée Eurovision’s Greatest hits a été diffusée le 3 avril sur BBC One, le sera le 20 mais prochain à 00h45 sur France 2 et dans une vingtaine d’autres pays européens.

Cette soirée exceptionnelle est présentée par Petra Mede et Graham Norton. Le britannique commente l’Eurovision pour la BBC depuis 2009 et a présenté l’Eurovision Dance Contest en 2007 et 2008. La suédoise a présenté l’Eurovision 2013 depuis Malmö en Suède. Elle avait aussi présenté le Melodifestivalen 2009, les sélections suédoises pour l’Eurovision.

Plusieurs stars de l’Eurovision ont été conviées pour fêter ses 60 ans. Conchita Wurst, la dernière gagnante du titre bien sûr mais aussi la canadienne Natasha St-Pier, la française Anne-Marie David, la suédoise Loreen, les rockeurs de Lordi et la transexuelle Dana International...



Il est 18 heures lorsque nous entrons dans l’Eventim Apollo. Cette salle de concert est de bon standing avec une jolie structure grise dans un style art déco. La BBC a préparé un joli décor composé d’un écran de leds géant sur lequel est projeté un visuel rainbow qui reprend le cœur du logo de l’Eurovision. Au-dessus de la scène, sont suspendues des spots formant deux losanges. L’orchestre est divisé en deux, avec une partie de chaque côté de la scène.

Quelques drapeaux, pour beaucoup espagnols (venus en force, cela s’entend aussi !) et un groupe de russes aussi, s’agitent pendant que nous patientons à l’écoute des hits de l’Eurovision de Blue (I can), A friend in London (New tomorrow), Heja Björk (Je ne sais quoi), Antique (Die for you), France Gall (Poupée de cire…)…

Peu avant 19 heures, un chauffeur de salle vient nous faire rire et passer les consignes. Il porte un joli costume avec des mires télévisées et invite les spectateurs à se serrer les mains entre voisins. Il donne aussi quelques infos sur la soirée et l’Eurovision.


19h05. Graham Norton fait son entrée sur scène. Le célèbre animateur britannique, plus petit qu’on ne le pensait, porte une barbe bien fournie. Dans son costume gris clair sur une chemise et cravate noire, il fait rire son auditoire lorsqu’il dit être flatté de recevoir sur un même plateau Dana International et Conchita Wurst.
La BBC profite de ce public international pour recevoir Electro Velvet qui représentera le Royaume-Uni en mai prochain. Sur Still in love with you, le duo est très smart dans ses tenues genre cabaret, et accompagné de trois danseuses et de quatre danseurs. La séquence est illustrée par un décor graphique rose et noir, et de leds jaunes, mais ne devrait pas être diffusée ; en tout cas pas dans ce show à vocation internationale. Graham Norton embrasse les Electro Velvet et leur souhaite un joli score à Vienne.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) La scène colorée des 60ans de l'Eurovision

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Petra Mede, notre présentatrice suédoise fétiche et Graham Norton, présentateur anglais


Nous visionnons un petit best of des apparitions télévisées de Petra Mede, puis la suédoise apparaît sur scène dans une superbe robe rouge.

Le chauffeur revient et nous donne une leçon de danse sur "Happy". Il nous propose aussi de tenter de battre un record de selfies pris simultanément dans un théâtre. Chacun est invité à se prendre en photo devant la scène avant de la poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag Eurovision 60 ans.

Le tournage du show Eurovision’s Greatest hits débute vraiment à 19h30.

Le duo fait son entrée sous une pluie d’artifices. Graham parle anglais quand Petra parle en français, en suédois et aussi en anglais. Graham Norton dit que "We all have a favorite moment", mais précise que ce soir No voting, no phoning, no translation in French" ! plaisante-t-il… alors que Petra, nettement plus grande que lui, enchaîne directement en français ! Les spectateurs sont ravis de cet humour anglo-suédois.

Graham lance une petite vidéo dans laquelle on voit Petra Mede en animatrice, prétexte à de nouveaux petits commentaires sarcastiques. Le tunnel des plus grands tubes de l’Eurovision va démarrer avec pour commencer Emmelie de Forest.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Emmelie de Forest, gagnante de l'Eurovision en 2013 pour le Danemark avec "Only Teardrops"



Only teardrops (Lise Cabble, Julia Fabrin Jakobsen, Thomas Stengaard)

Nous étions à Malmö lors de sa victoire en 2013, puis l’année suivante à Copenhague. Le Danemark compte trois victoires dans l’histoire du concours, et deux des trois artistes concernés sont là ce soir.

Emmelie de Forest est la première gagnante de l’Eurovision à se produire ce soir sur la scène de l’Eventim Apollo. Sur Only teardrops, la danoise est entourée de quatre danseurs hyper musclés, et virils avec leurs tambours géants, de quatre danseuses, puis de quatre tambouristes additionnels. Cette fois, c’est une jeune fille qui joue de la flute sur son morceau. La mise en scène d’Emmelie bénéficie enfin d’un joli rideau d’étincelles sur le final.

A Vienne, ce seront les Anti Social Media qui représenteront les danois avec "The way you are".Le duo d’animateurs souligne cette grande idée qui a été de créer l’Eurovision Song Contest en 1956, puis lance un nouveau flashback qui nous fait revenir en 1973.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Anne-Marie David, gagnante de l'Eurovsion en 1973 pour le Luxembourg avec "Tu te reconnaîtras"



Tu te reconnaitras (Claude Morgan, Vline Buggy)

Le Luxembourg a remporté l’Eurovision à cinq reprises, notamment en 1965 avec France Gall ("Poupée de cire, Poupée de son") mais ne participe plus depuis 1993. Nous nous souvenons aussi de Vicky Leandros ("Après toi", gagnante de l’Eurovision 1972), de Corinne Hermès ("Si la vie est un cadeau", gagnante en 1983) et de Sophie & Magaly en 1980 avec "Le Papa Pingouin" (9ème).

Anne-Marie David n’est pas la seule artiste française, ou qui a fait carrière en France, que le Luxembourg a envoyé. Citons notamment Nana Mouskouri, Hugues Aufray, France Gall, Michèle Torr, Jeane Manson, Plastic Bertrand et Lara Fabian.

Anne-Marie David participait déjà en 2005 aux 50 ans de l’Eurovision à Copenhague où elle avait repris "Après toi", chanson gagnante en 1972.

Anne-Marie David est ce soir toute vêtue de blanc. Très élégante, la chanteuse nous offre une prestation très réussie, tout à fait à la hauteur vocalement. Elle chante son succès en français ainsi qu’une partie en anglais.

Tu te reconnaitras est d’ailleurs la première chanson en français de cette soirée. C’est effectivement un grand classique de l’Eurovision que les fans reprennent en cœur ce soir.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Le groupe Herreys composé de trois frères mormons, gagnants en 1984 pour la Suède avec "Diggi Loo, Diggi Ley"



Diggi-loo diggi-ley (Torgny Söderberg, Britt Lindeborg)

Déjà cinq victoires pour la Suède dont celles de 1974 avec Abba (Waterloo) et de 1991 avec Carola Häggkvist, qui était à égalité avec la française Amina… mais qui avait reçue moins de bonnes notes (douze et dix points). C’est le trio Herreys qui représente la Suède ce soir avec la chanson Diggi-loo diggi-ley. Les frères ont remporté le trophée en 1984 et ont fêté leurs 30 ans au Melodifestivalen 2014 avec Sean Bannan.

La BBC a aussi invité Loreen (2012) et aurait pu en inviter beaucoup d’autres comme Carola Häggkvist (1983 et 1991) ou Charlotte Perelli (1999 et 2008)…

Les Herreys portent ce soir des chemises très colorées dessous leurs petits gilets gris. Les suédois sont restés dynamiques et nous livrent même la chorégraphie en prime. Pour la seconde partie du tableau avec le rythme qui s’accélère, ils sont accompagnés de trois couples.

Måns Zelmerlöw chantera "Heroes" en mai prochain à Vienne, et le suédois figure parmi les favoris !La BBC fait un nouveau flashback avec des extraits de Teach Inn (Pays-Bas), Verka Serduchka (Ukraine), Olivia Newton-John (UK), Celine Dion (Suisse), Jedward (Irlande), Abba (Suède), Helena Paparizou (Grèce), Bonnie Tyler (UK), Serebro (Russie) et Izhar Cohen & The Alphabeta (Israël).

Graham Norton se trouve maintenant dans les balcons supérieurs parmi le public, tandis que Petra est seule sur la grande scène. Ensemble, ils remercient les musiciens et la troupe de danseurs pour cette soirée exceptionnelle.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Dana International remporte en 1998 l'Eurovision avec son tube "Diva"



Diva (Tzvika Pick, Yoav Ginai)

Dana International avait essayé de représenter Israël avec "Layla Tov, Eropa" en 1995, mais c’est en 1998 que la chanteuse découverte par le dj Offer Nissim y parvient et remporte même le trophée avec Diva. Tout le monde se souvient de la robe colorée à plumes de Jean-Paul Gaultier, qu’on verra aussi dans son exposition au Grand Palais.

Dana International est la première artiste transgenre à remporter le concours, et offre la troisième victoire pour Israël, pays qui a désormais bien du mal à se qualifier pour la grande finale. Elle fait son comeback à l’Eurovision en 2011 à Düsseldorf (notre premier Eurovision en live !) avec Ding Dong, mais ne s’est même pas qualifiée pour la finale.

Dana International a récemment sorti des chansons que nous avons beaucoup apprécié telles que Loca, Down on me et Saida Sultana 2015.

A Londres, la gagnante de 1998 se présente aux eurofans et caméras de la BBC en combinaison moulante noire. Dana n’a pas oublié de faire un clin d’œil en agrémentant sa tenue de franges colorées comme l’étaient les plumes de la robe créée par Jean Paul Gaultier.

Dana International est toujours aussi svelte. Ses quatre danseurs, aux torses nus et qui ont seulement des épaulettes à plumes de couleurs, la portent à bout de bras. Elle nous chante bien sûr son hymne Diva ici proposé dans une version légèrement ralentie. Les artifices complètent à merveille sa prestation.

Israel sera représenté à Vienne par le chanteur Nadav Guedj avec "Golden boy", un titre oriental qui devrait réveiller les téléspectateurs.Le chauffeur de salle fait applaudir Dana tandis que les techniciens arrivent pour suspendre aux spots des fils d’ampoules. Graham Norton précise qu’elle avait gagné alors que le Royaume Uni organisait le concours pour la dernière fois.

Petra Mede retire ses boucles d’oreilles avec l’aide de Graham. L’animatrice suédoise se reprend, répète son texte.

Graham parle de Niki French (on l’aurait bien vue ici ce soir) qui elle était allée à Stockholm en 2000, année où avaient gagné les Olsten Brothers, que l’on va retrouver maintenant. Nous visionnons un rapide best of de cette édition. A Stockholm, il y avait aussi Sofia Mestari, Stefan Raab et Roger Pontare.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Olsen Brothers remporte le trophée en 2000 avec "Fly on the Wings of Love" pour le Danemark



Fly on the wings of love (Jørgen Olsen)

Le Danemark (trois victoires dans l’histoire du concours) est représenté une seconde fois ce soir avec les Olsen Brothers. Le duo chante bien sûr Fly on the wings of love avec des drapeaux noirs dans le visuel mauve. Ça chante aussi beaucoup dans le public et surtout lorsqu’ils nous laissent chanter avant la reprise. Cela sonne très bien en direct. Le dispositif est complet avec les huit choristes additionnels aux trois autres et aux onze musiciens.Le chauffeur de salle revient tandis que les techniciens retirent les guirlandes lumineuses. D’autres apportent des chaises transparentes pour le groupe suivant. Le chauffeur choisit des personnes dans le public pour le réalisateur, et demande s’il y a des australiens ce soir.

Les huit jeunes violoncellistes prennent place. Il leur dit bonjour en français, car elle viendrait de notre pays.

Le public réagit en voyant la candidature lettone de 2008, Sonia (UK) en 93 et le lyrique César pour la Roumanie en 2013. Le duo lance un nouveau flashback en images. Celui-ci remonte encore plus loin dans l’histoire de l’Eurovision, et plus précisément à l’époque des Brotherhood of Man.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Brotherhood of Man, rival anglais du groupe ABBA, gagne l'Eurovison 1976 avec le titre "Save Your Kisses for Me"



Save your kisses for me (Tony Hiller, Lee Sheriden, Martin Lee)

L’Angleterre compte cinq victoires à l’Eurovision avec Sandie Shaw, Lulu, les Bucks Fizz, les Brotherhood Of Man et Katrina & The Waves. Mais, comme la France, le pays a depuis quelques années de grosses difficultés avec l’Eurovision. Cela a encore été le cas avec Bonnie Tyler, et ce même si le groupe Blue s’en était très bien sorti en 2011 et la chanteuse Jade Ewen en 2009.

Le quatuor Brotherhood of Man chante Save your kisses for me, tout en faisant la chorégraphie avec leurs jambes et mains bien qu’ils n’aient plus vingt ans. Martin Lee, Nicky Stevens, Lee Sheriden et Sandra Stevens sont derrière leurs pieds de micro et devant un visuel noir et rouge sur lequel tombent des petits pétales de roses par milliers. Chacun est vêtu de noir avec une cravate ou un nœud de papillon coloré.

Cette année, le duo Electro Velvet représente le UK avec "Still in love with you".

Le duo est de retour et l’on ne sait pas bien si Petra a du mal avec son texte ou si elle plaisante.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Rosa López a fini 7ème pour l'Espagne en 2012 avec "Europe's Living a Celebration"



Europe’s living a celebration (Toni Ten, Xasqui Ten)

L’Espagne a gagné l’Eurovision à deux reprises. C’était en 1968 et 1969, mais nos voisins espagnols ne l’ont pas remporté depuis 46 ans ! Ces dernières années, l’Espagne fait de mieux en mieux au concours et a obtenue de bons résultats avec Pastola Soler en 2012 et Ruth Lorenzo en 2014.

La BBC a donc fait appel à Rosa López, qui ne s’était classée que septième à l’Eurovision 2002, pour venir interpréter ce soir un medley de "La, la, la" (1968), "Vivo cantando" (1969), "Eres tú" (1973) et Europe’s living a celebration (2002).

Rosa López porte ce soir une robe rouge avec des épaulettes à plumes et de la même couleur. La chanteuse est très sexy avec son dos nu et bronzé. L’espagnole commence par les ballades des années 70 avant de passer à son titre plus festif. Elle est entourée de quatre danseurs et quatre jeunes femmes là-haut. Les fans espagnols sont incontrôlables pendant sa prestation. Cela fait plaisir à voir.

Edurne est cette année la représentante de l’Espagne avec "Amanecer" de Tony Sánchez-Ohlsson et du duo suédois Thomas G:son / Peter Boström.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Nicole Seibert, chanteuse allemande qui a gagné en 1982 avec Ein Bisschen Frieden



Ein bißchen frieden (Ralph Siegel, Bernd Meinunger)

La première victoire de l’Allemagne c’était en 1982 avec Nicole. Le pays est fan de l’Eurovision mais pour autant, les allemands n’ont décroché que deux victoires. La plus récente date de 2010 avec Lena Meyer-Landrut et étrangement elle n’est pas là ce soir.

C’est Nicole qui vient chanter Ein bißchen frieden, une chanson de Ralph Siegel. Ce dernier est le grand compositeur de l’Eurovision avec 24 chansons pour l’Allemagne principalement, et depuis 2012 (avec Valentina Monetta) pour San Marin. Il a aussi composé près de 50 chansons pour les finales nationales de l’Eurovision. Nous lui avons parlé à Copenhague l’année dernière.

Evoquer l’Allemagne au concours, c’est aussi nous rappeler notre premier Eurovision en live, c’était à Düsseldorf en 2011.

Ce soir à l’Eventim Apollo de Londres, le chauffeur nous parle de l’Australie qui fait son entrée dans le concours. Puis, les techniciens viennent installer sur scène un piano blanc. Le duo d’animateurs lance la vidéo flashback où l’on retrouve Nicole en 1982.

Ce soir, Nicole est encore très jolie avec sa chevelure blonde à la Bonnie Tyler. Elle porte une tenue noire près du corps, mais c’est surtout la grosse épaulette dorée que l’on remarque. L’allemande chante sa chanson principalement en anglais mais aussi en italien et en anglais, devant un visuel représentant la mer, les nuages puis les oiseaux et le soleil.

Nicole est très émue de l’accueil qui lui est réservé par tous les fans présents ce soir. C’est sûr que toutes ces vedettes ne doivent pas revivre ces sensations très souvent, tant d’autres artistes s’étant produits à l’Eurovision depuis.

L’Allemagne concoure cette année avec Ann Sophie et "Black smoke".
Dans le magnéto aux images d’archives sur les différents interval act à l’Eurovision, on aperçoit les Boyzone, Dana International, Petra Mede…

C’est le groupe irlandais Riverdance, qui était déjà à l’Eurovision 1994 à Dublin, qui apparaît sur la scène londonienne maintenant pour un nouveau tableau. Une danseuse en tunique verte est la première artiste à entrer sur la scène sur une musique celtique toute douce. Un jeune homme déambule ensuite alors que le tempo s’accélère avec l’arrivée de deux hommes jouant du tambour.

Le visuel derrière eux est superbe et représente un village en bord de mer en pleine nuit. La lune est rouge, puis, le soleil se lève au fur et à mesure de l’arrivée du reste de la troupe. Celle-ci est mixte et composée de 18 danseurs au total ; une bonne publicité pour cette troupe qui passe régulièrement par Paris.

20h30. La voix off nous annonce une pause de 15 minutes. La sono diffuse du Helena Paparizou avec "Mambo" tandis que les musiciens installent la sono de Lordi. On entend aussi la reprise d’"I’m free" par Dana International sur laquelle le drapeau russe s’agite dans la fosse. Puis un tube d’Abba.Le chauffeur de salle a revêtu un nouveau costume à l’honneur de l’Union Jack cette fois-ci.
Petra Mede fait son retour sur scène dans une nouvelle robe, longue et gris métallisé. Ses plis et le gros nœud de papillon font penser à un costume. Graham Norton est en smoking bleu marine pour cette seconde partie.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Le groupe finlandais de heavy metal Lordi qui malheureusement gagna devant Dima Bilan en 2006 avec "Hard Rock Hallelujah"



Hard rock Hallelujah (Mr Lordi)

Les rockeurs de Lordi avaient attiré tous les regards avec leur fameux "Hard rock Hallelujah", un titre inhabituel dans l’univers de l’Eurovision. Cela leur avait permis de remporter le concours en 2006. De notre côté, nous préférons quand la Finlande a choisi Krista Siegfrids avec son hymne "Marry me" en 2013, même si le classement n’a pas été aussi bon (24ème).

Lors de leur prestation à Londres, on peut constater que Lordi n’a pas changé. Facile, les cinq membres du groupe portent les mêmes costumes de monstres qui les recouvraient de la tête aux pieds lors de leur victoire en 2006. Les têtes de morts sont toujours bien présentes sur leurs instruments.

La Finlande fera à nouveau parler d’elle cette année avec les rockeurs de "Pertti Kurikan Nimipäivät". Le groupe de déficients ira prôner les valeurs de tolérance avec un nouveau titre rock… et le même succès que Lordi ?Le chauffeur de salle présente les musiciens de la soirée.
  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Natasha St-Pier venue représenter la France comme en 2001 pour l'Eurovision



Je n’ai que mon âme (Jill Kapler)

Cinq victoires aussi pour la France, mais la dernière remonte… à 1977. 38 ans déjà que Marie Myriam nous chante L’oiseau et l’enfant. Ce n’est cependant pas elle que la BBC a invité mais Natasha St-Pier. La canadienne a obtenu notre dernier bon résultat en 2001 (4ème), avec Sandrine François (5ème en 2002) et Patricia Kass (8ème en 2009). La chanteuse a aussi commenté l’Eurovision l’année dernière pour France 3 avec Cyril Féraud.

Après avoir cité Céline Dion, Petra Mede annonce en français la venue de Natasha St-Pier pour nous chanter le deuxième titre de la soirée dans notre langue. Pour Je n’ai que mon âme, interprétée partiellement en anglais, la canadienne porte une longue robe rose dont la partie supérieure est composée de colliers noirs. Autour d’elle, un couple danse dans un style contemporain. Le jeune homme est très musclé et attire les regards du public composé de nombreux gays. Une troupe de violonistes est également sur le plateau alors que tombe une pluie de confettis blancs.

Cette année, c’est Lisa Angell que France 2 a sélectionné pour nous représenter à Vienne en mai prochain avec N’oubliez pas.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Dima Bilan, remporte en 2008 l'Eurovision pour la Russie avec "Believe"



Never let you go (Alexandr Lunyov, Karen Kavaleryan, Irina Antonyan) / Believe (Jim Beanz, Dima Bilan)

La Russie envoie toujours de bons artistes à l’Eurovision avec des scénographies très travaillées. Cela porte ses fruits car le pays récolte de bons résultats, et ce même si le contexte géopolitique n’est pas en leur faveur actuellement. Pour l’instant, ils n’ont remporté qu’une seule victoire à l’Eurovision en 20 participations.

Nous regardons des images d’archives assez drôles et certaines personnes dans le public manifestent leur hostilité à la Russie en sifflant (la BBC camouflera cela grâce au montage).

Dima Bilan apparaît sur scène en costume beige avec des tennis et un t-shirt blanc comme son micro. Très maniéré, le russe chante Believe accompagné d’une violoncelliste puis, emprunte l’escalier pour passer à Never let you go qu’il interprète alors que des couples dansent sur la scène.

La Russie a choisie Polina Gagarina pour l’Eurovision 2015 avec sa puissante ballade "A million voices".

Depuis 1960, la Norvège a affiché à quatre reprises le "nul point" au tableau, et s’est souvent mal classée, voire à finie dernière à l’Eurovision. C’est ce qu’annoncent les animateurs avant de nous montrer les images d’archives de la victoire de Bobbysocks.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Bobbysocks, gagnantes de l'Eurovision en 1985 avec "La det swinge"



La det swinge (Rolf Løvland)

Trois victoires pour la Norvège à l’Eurovision, dont celle d’Alexander Ryback. Nous aurions pensé qu’il serait là ce soir, mais le chanteur semble pris par une émission en Russie où il passe pas mal de temps.

Peu importe, on peut compter sur le duo Bobbysocks, dont l’une des membres, Elisabeth Andreassen, connait très bien l’Eurovision pour y être allé à quatre reprises (avec le groupe Chips, Bobbysocks en solo et en duo). La suédoise de parents norvégiens a aussi fait six fois le Melodifestivalen et six fois également le Melodi Grand Prix.

La det swinge qu’elles nous interprètent ce soir est de la pure schlager de la grande époque. Qui plus est, Elisabeth Andreassen et Hanne Krogh sont restées sensuelles. Les blondes ont joué le jeu du glitter à mort dans leurs tenues bien kitsch comme les aiment les spectateurs européens.

Celles-ci sont roses-mauves à paillettes. L’une d’entre elles porte particulièrement bien la combinaison moulante ; la seconde se dissimule dessous un long manteau pourpre mais reste très dynamique.

Les deux femmes sont acclamées. Il faut dire que l’Eurovision dans les années 80 avait une saveur bien particulière.

Mørland & Debrah Scarlett ont été choisis par les norvégiens pour envoyer "A monster like me" en Autriche.

Le chauffeur de salle revient nous parler pendant que les techniciens accrochent de longs voiles et des ventilos. Il nous chante "We will rock you" en dansant pendant que l’équipe installe tous les accessoires.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Loreen et son tube "Euphoria", grande gagnate suédois de l'Eurovision en 2012



Euphoria (Thomas G:son, Peter Boström)

Loreen est la nouvelle reine de l’Eurovision pour la Scandinavie et les eurofans. Pour nous la Suède à l’Eurovision, c’est aussi Carola, Charlotte Perrelli, Eric Saade, Sanna Nielsen, Alcazar (qui n’y sont jamais allés), et Mans Zelmerlöw (qui représenter le pays en mai prochain).

Nous n’étions pas à Baku (Azerbaïdjan) lors de sa victoire en 2012, mais nous étions au Globen Arena (Stockholm) lorsque les suédois l’ont choisi.

Loreen est venue à Londres pour nous chanter son hymne Euphoria. La chanteuse qui est revenue il y a un mois au Melodifestivalen avec son nouveau single "Paper light", arbore ce soir un nouveau look capillaire. Ses cheveux sont plaqués et luisants. Elle est magnifique dans son smoking noir et large.

La jeune femme est accompagnée de huit danseuses qui agitent les longs voiles autour d’elle, et d’une troupe de violoncelles sur les côtés.

La suédoise est littéralement acclamée par les eurofans qui portent toujours très haut dans leurs cœurs cette récente chanson de l’Eurovision.

L’animateur nous annonce que cette soirée sera diffusée vendredi soir sur la BBC et sur au moins cinq chaînes européennes ce samedi.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Johnny Logan, deux fois vainqueurs de l'Eurovision en 1980 et 1987 pour l'Irlande



What’s another year (Shay Healy) / Hold me now (Johnny Logan)

Après la Suède et le Danemark (pour le nombre de fans de l’Eurovision), c’est l’Irlande qui représente le mieux l’Eurovision avec ses sept victoires (un record !) entre 1970 et 1996, et dont trois successives. Johnny Logan a aussi composé "Why me?" pour Linda Martin et avec laquelle il remporte son troisième Eurovision en 1992.

Le duo lance un autre magnéto rétro dans lequel nous voyons les images des victoires de Johnny Logan. Sur la scène de l’Eventim Apollo de Londres, l’irlandais fait son entrée en veste blanche et pantalon noir sous les applaudissements du public. Le chanteur est assez carré, tendance texan chic, sur "What’s another year" puis sur "Why me?" toujours devant les bulding new yorkais noirs et blancs. Le public l’accompagne sur chacun de ses tubes et notamment sur Hold me now qui est son plus grand succès.

Ces dix dernières années, l’Irlande ne s’est fait remarquer à l’ESC qu’avec les jumeaux délirants (Jedward).

Petra Mede annonce la Queen of Eurovision, que Graham Norton interview rapidement dans les gradins. C’est Lyss Assia qui est dans le trône doré et non pas Conchita Wurst. La suissesse est la première gagnante de l’Eurovision en 1956. Le britannique lui accroche une couronne en diamants sur la tête alors que nous revoyons des images de l’époque.

Les artificiers sont sur scène pour installer le matériel qui dessinera une fleur autour de l’estrade ronde de Conchita Wurst.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Conchita Wurst, la célèbre "femme à barbe" gagnante de l'Eurovision 2014



Rise like a Phoenix (Charlie Mason, Joey Patulka, Ali Zuckowski, Julian Maas)

L’Autriche a remporté à deux reprises l’Eurovision. La première fois c’était en 1966 avec Udo Jürgens (décédé en décembre 2014) et bien sûr avec "Rise like a Phoenix" en 2014. Depuis sa victoire, Conchita Wurst a multiplié les apparitions lors de la fête de la musique en France, lors des gay prides l’été dernier, lors des finales nationales pour l’Eurovision cet hiver, et à Paris au Crazy Horse, avec Jean-Paul Gaultier (défilé, reportage sur Arte) et Pierre & Gilles (œuvre). Conchita Wurst a sorti deux nouveaux singles Heroes et You’re unstoppable. Son album Conchita devrait sortir début mai en même temps que son autobiographie.

Conchita Wurst porte une belle robe mauve avec un corset et une ceinture argentée qui la rendent très glamour. Son interprétation est parfaite et les flammes qui partent du sol rendent sa prestation, une nouvelle fois, pleine de magie.

Avant de regagner les coulisses, Conchita accorde une courte interview (seule artiste interviewée) au duo animant cette cérémonie. Elle nous donne rendez-vous à Vienne (en green room), et très appréciée, elle adresse quelques bisous à ses eurofans.

Nous regardons maintenant un message enregistré par les trois présentatrices de l’Eurovision 2015 à Vienne où les autrichiens The Makemakes chanteront "I am yours" à domicile.

Le duo d’animateurs est monté là-haut pour nous dire au revoir car la soirée est déjà (presque) terminée.

Peu avant 22 heures, Anne-Marie David fait son retour sur la scène londonienne avec "Hallelujah" (1979), avant de laisser place aux suédois d’Herreys avec "Volare (Nel blu dipinto di blu)", et aux Bobbysocks avec "Making your mind up". Ils sont rejoints pour le final par Dana International main dans la main avec Conchita Wurst pour "Waterloo" (1974), chanson d’Abba également chantée par le reste des artistes de ce soir, qui les rejoignent à l’exception de Loreen.

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Dana International et Conchita Wurst réunies pour les 60ans de l'Eurovision



Cette soirée anniversaire de l’Eurovision aura été une réussite. Les artistes invités ont tous bien chanté (avec parfois des traductions en anglais) et joué le jeu des tenues colorées et des chorégraphies. Les fans étaient ravis de tous les revoir sur une même scène.

Bien sûr, il n’y avait pas Abba mais nous aurions pensé au norvégien Alexander Rybak ou à quelques artistes de pays de l’Est, voire de l’Azerbaïdjan. Il manquait aussi la Grèce avec Helena Paparizou ou Sakis Rouvas. Dommage, mais il est toujours possible de donner une suite à ce programme dans lequel nous aurions bien vu Marie Myriam (!), Jedward, Verka Serduchka, Carola Häggkvist, Vicky Leandros, Lena Meyer-Landrut, Zeljko Joksimovic, Sandra Kim, Fabrizio Faniello, Euroband, Hera Björk et les Dschinghis Khan !

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015) Petra Mede, Dana International, Conchita Wurst et Emmelie de Forest


La chaîne suédoise SVT qui était partie prenante de ce programme avait convié Lynda Woodruff sur le tapis rouge de la BBC. Nos amis suédois ont pu revoir cette animatrice de l’EBU qui a le don de mal prononcer à peu près tout. Ce personnage est incarné par la (très talentueuse) chanteuse Sarah Dawn Finer.



Les fans de l’Eurovision seront à Amsterdam le 18 avril pour Eurovision in concert au Melkweg et le 15 mai pour l’Eurovision Song Festival au Ziggodrome, ainsi qu’à Londres le 26 avril au Café de Paris pour une London Eurovision Party. Ils y applaudiront les artistes qui s’affronteront à Vienne, et au Ziggodrome certaines vedettes des années précédentes dont de nombreux néerlandais.La chaîne autrichienne ORF organise le concours Eurovision 2015 à Vienne les 19, 21 et 23 mai. Nos chansons préférées sont celles de la Suède, l’Azerbaïdjan, l’Espagne, la Norvège, Malte, l’Australie et bien sûr N’oubliez pas de notre Lisa Angell !

  • Eurovision Greatest hits (Londres - 2015)



D'autres sujets qui peuvent vous intéresser