Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)

  • by
Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)
  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)
Samedi 4 octobre 2014, nous nous rendons dans la banlieue d’Athènes pour un dîner au Balux Café (The House Project) avec notre amie grecque Maria. C’est dans le quartier de Glyfáda en bord de plage que nous dînons en toute tranquillité dans ce restaurant spacieux, où les grecs aiment aussi bien venir boire un verre en soirée, que passer une journée sur un transat en bord de mer.

Ensuite, nous filons au Posidonio Music Hall qui est situé tout près, à Elliniko précisément. Nous voulons vraiment découvrir ce qu’est un bouzoukia. Pour tout vous dire, c’est un nightclub dans lequel les clients sont attablés et écoutent de la musique grecque en live. Il y en aurait une cinquantaine à Athènes dont le Rex, le Romeo, le Fantasia Live, le Fever, le Thalassa, The S Club et Diogenis Studio. Les artistes grecs s’y produisent régulièrement.

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)
Ce n’est pas pour rien que nous avons choisi celui-ci, car au Posidonio, ce soir, ceux sont les chanteurs Konstantinos Argiros et Kostas Martakis qui sont à l’affiche. Le premier est la star de la soirée, l’artiste qui va se produire le plus longuement ; tandis que le second est l’un de ses invités, même s’il est plus connu. Kostas aligne les hits depuis 2006 et a tenté à deux reprises de représenter la Grèce à l’Eurovision.

Ensemble, mais aussi avec plusieurs autres chanteurs et chanteuses, ils se produisent en ce moment chaque vendredi, samedi et dimanche soir au Posidonio.

Nous rentrons dans ce bouzoukia en compagnie de Maria et de 3 autres jeunes filles grecques vers 23h30. Le lieu s’avère être une jolie salle de spectacle. L’endroit est assez feutré et doit accueillir plus de 1 500 personnes.

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014) Kostas Martakis & Konstantinos Argiros


Pour y entrer, nous n’avons pas eu à acheter de tickets de concerts, mais une réservation préalable est obligatoire pour espérer obtenir une table, sachant qu’il n’y a (quasiment ?) pas de place debout. Il faut choisir entre deux formules. C’est soit une table pour 4 avec une bouteille de Vodka (140 €), ou bien une table pour 2 avec une bouteille de vin rouge (70 €).

23h40. Deux chanteuses non professionnelles, accompagnées de 3 musiciens, lancent les hostilités alors que les spectateurs arrivent peu à peu. Elles nous font des reprises en anglais (Lana Del Rey…), mais aussi de la française Indila qui cartonne ici avec son tube "Dernière danse". Leur chant n’est pas parfait mais cela fait passer le temps avant que tous les spectateurs ne s’installent.

23h50. Marios Brasil arrive sur scène, le jeune chanteur brésilien, qui vit en Grèce, reprend du Sakis Rouvas ("Mia chara na pernas"), du Enrique Iglesias ("Bailamos") et du Ricky Martin ("She bangs"). Cela nous a semblé surprenant mais le jeune beau gosse fait l’impasse sur son hit "Adios mi amor". Dans son pantalon blanc et surtout avec son marcel noir dévoilant ses jolis bras musclés, Marios fait aussi plaisir à ses fans contents de pouvoir l’admirer de si près.

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)
  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)
00h00. Joséphine prend à son tour le micro pour une reprise de "Counting stars (de OneRepublic), "This love" (de Maroon 5), "Oso o kosmos tha ehi esena" (Demy) et "Believe" (Cher). La chanteuse a participé à la sélection grecque pour l’Eurovision cette année, aux côtés de Mark Angelo (4ème et dernière place) mais heureusement ce soir sa prestation vocale est, de loin, bien meilleure.

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)
  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)


Thomas Apergi prend la relève avec une reprise d’abord, puis avec "One last kiss", sa chanson arrivée 3ème de la sélection grecque pour l’Eurovision 2013. La chanteuse jazzy, très sensuelle, propose une autre reprise avant que le beau Marios Brasil ne la rejoigne pour un duo sur "Sway". Thomas poursuit ensuite avec d’autres chansons que nous n’avons pu identifier si elles sont extraites du répertoire latin/jazzy de cette très jolie jeune femme.

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)
  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)


00h30. Après ces chanteuses, c’est au tour du candidat arrivé en seconde position de The Voice of Greece (première édition) de se présenter au public. Ce chanteur c’est Leuteris Kintatos qui convient totalement à ce bouzoukia, car ce jeune à la carrure imposante nous fais découvrir des chansons typiquement grecques, de style laïko. Parmi elles, se cachait peut être son single "Gia tin parti tis".

Le club est enfumé mais c’est avec plaisir que les spectateurs viennent écouter ces artistes accompagnés d’un orchestre de 7 musiciens, auxquels viendront s’en ajouter deux autres en haut du décor.

00h50. C’est maintenant au tour d’une autre chanteuse : Christina Salti. La jolie brune se produit un bon quart d’heure durant lequel elle chante notamment son titre "Auto to simera". La grecque s’est déjà illustrée sur les singles de plusieurs autres artistes, chantés en anglais et dans sa langue, dans un registre dance ou de pop grecque. Elle a d’ailleurs déjà enregistré un duo avec Kostas Martakis, un titre figurant sur son album "Entasi".

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)
  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)


01h10. La salle est plongée dans le noir. Un gros laser quadrille la scène. Les musiciens balancent du gros son. Kostas Martakis fait son entrée sur sa jolie ballade "An kapou kapote". Le jeune homme qui porte très bien le costume et la cravate enchaîne sur un medley composé de ses tubes, dont le traditionnel "Ta kalokairina ta s'agapo", la ballade "I agkalia mou", l’orientalisant "Fila me" et le très grec "Glyko koritsi".

Mais, Kostas ne chantera pas "Kanenas den me stamata", le titre qu’il a proposé pour l’Eurovision 2014, trop rock peut-être pour être joué ici. Dommage.

Les jets de fleurs se multiplient en direction de la scène. Ceux-sont des œillets découpés et placés sur des assiettes cartonnées pour rappeler une tradition locale. Dans ce genre de bouzoukia de vraies assiettes de table étaient cassées sur scène auparavant mais les pratiques ont évolué.

L’artiste prend une poignée de fleurs qu’il sert très fort alors que la demoiselle renverse le reste de l’assiette dans le public ou au sol, avant de poursuivre sa tournée d’acheteuse de fleurs.

Kostas quitte la scène après nous avoir salué et avoir remercié les musiciens. L’artiste le plus connu de la soirée laisse maintenant la place à la tête d’affiche.

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014) Kostas Martakis

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014) Kostas Martakis

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)
  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)


01h45. Konstantinos Argiros fait son entrée sur la scène du Posidonio Music Hall après une longue intro. L’écran géant affiche un visuel digne d’un grand show, alors que les sonorités se font très orientales, pleines de percussions. C’est avec son nouveau single, Pare me agkalia, que son concert débute.

Dans son beau smoking vert agrémenté d’une cravate pourpre, le chanteur a une vraie allure de crooner. Les filles en sont folles et lorsqu’il chante son hit dance, "Esena thelo", l’ambiance monte encore d’un cran au Posidonio. Nous l’écouterons également chanter ses ballades poignantes "Paidi gennaio" et "Deuteri fora", son hit up tempo "Na tis peis".

A ses pieds, les assiettes en carton et les fleurs découpées continuent de s’entasser. Konstantinos poursuit son concert avec une reprise de ses succès "Esena thelo" et "Pote ksana".

Il est 2h15 du matin lorsque Thomas Apergi, la jazz girl de tout à l’heure, le rejoint pour un duo. Nous apercevons 2 hommes à ses côtés ensuite sur un morceau, alors que le beau chanteur grec poursuit dans un registre plus oriental.

2h45. Konstantinos ne peut quitter la scène sans que nous ne réécoutions ses 3 tubes. Le chanteur barbu est très applaudi lorsqu’il rejoint les coulisses.

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014) Konstantinos Argiros

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014) Konstantinos Argiros

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)
  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)
  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)


La chanteuse Joséphine est de retour sur la scène de ce bouzoukia ensuite pour un morceau un peu électro puis un autre avec ses deux copines choristes.

Certaines personnes du public montent sur la scène pour danser et prendre une photo avec cette chanteuse. Il en sera de même pour Leuteris Kintatos, l’homme de The voice, qui attire beaucoup de monde sur scène pour danser.

A 3h00, c’est la chanteuse Christina Salti (ou Thomas Apergi ?) qui est de retour sur la scène de Posidonio.

03h15. C’est l’heure du retour de Kostas Martakis avec ses jolis yeux clairs dans une tenue plus décontractée. Il ne chante pas ses tubes cette fois mais des morceaux orientaux et de laiko. Ses fans sont nombreuses. Dans sa jolie chemise bleue, Kostas passe donc toute cette seconde partie de son tour de chant à se faire photographier avec son public.

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)
  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)


Il est 3h45 lorsqu’arrive l’heure du final. Nous avons le droit à nouveau à son joli morceau "An kapou kapote".

La tête d’affiche revient alors sur scène. Konstantinos Argiros nous chante ses tubes et des morceaux sûrement empruntés à d’autres artistes grecques. Les sonorités sont surtout orientales mais il ne peut se passer de chanter "Esena thelo" son tube dance. Le bel homme a aussi opté pour une tenue plus décontractée : un t-shirt sur lequel il a enfilé une petite veste sans manche.

4h30. Konstantinos appelle Kostas Martakis à le rejoindre sur scène pour quelques duos. Certains sont des ballades, d’autres des morceaux plus dansants sur lesquels ils se libèrent un peu plus.

4h45. Konstantinos Argiros poursuit seul en scène. L’artiste se produit jusque très tard dans la nuit. Mais, il est 5 heures du matin lorsque nous quittons le Posidonio après une soirée que nous ne sommes pas prêts d’oublier. Merci beaucoup Maria !

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014) Konstantinos Argiros

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014) Konstantinos Argiros & Kostas Martakis

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)
  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)
  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014)

  • Kostas Martakis et Konstantinos Argiros (Athènes - 2014) Konstantinos Argiros & Kostas Martakis






Apprenez-en plus en visitant les liens ci-dessous :
Site officiel de Kostas Martakis

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser