Eurovision 2013 : Carola Häggkvist au WONK

  • by
Eurovision 2013 : Carola Häggkvist au WONK
Après le groupe Alcazar (11/05) et avant Martin Rolinski (16/05), Charlotte Perrelli (17/05) et Loreen (18/05), c’est la reine Carola qui a l’honneur de venir chanter ce mardi 14 mai sur la scène de l’Amiralen. C’est soit disant une surprise mais, vu l’affiche, peu doutaient que ce serait une autre artiste que celle qui a gagné l’Eurovision 1991 (face à la française Amina) qui serait là ce soir.

DeeJay Jonny et David Simmons animent la soirée en mixant les plus grands tubes du Melodifestivalen et de l’Eurovision.



Après un montage de différentes images d’archives sur un remix electro de Säg mig var vi står que les fans reprennent en coeur, c’est sur les premières mesures du remix des 30 ans de son tube Främling que Carola apparaît à l’Amiralen. Mais, à notre grande surprise, celle qui nous avait présenté cette nouvelle version en mars dernier lors de la finale du Melodifestivalen, n’est pas en bas sur la scène mais sur le grand balcon de cette grande salle de spectacle. Juste dessous, nous profitons quand même de son entrée mais sans bien la voir.



Celle qui est également jurée dans "The Voice" en Suède, apparaît ensuite juste devant nous, les cheveux dans le vent. La diva interprète son hymne Captured by a lovestorm avec lequel elle a gagné l’Eurovision 1991, accompagné de ses musiciens et en particulier du batteur qui rythme bien le morceau. Carola continue dans le registre du rock’n’roll avec We will rock you, une reprise de Queen, sur laquelle ses musiciens aux cheveux longs assurent les choeurs. Carola prend même place derrière la batterie pour un solo survolté.

Puis, la chanteuse enchaîne avec The runaway, une chanson composée pour elle par les Bee Gees dans les années 80. A l’Amiralen, la suédoise propose une version totalement rock sur laquelle elle n’hésite pas à se laisser porter par la foule. Carola abandonne ainsi son rôle de diva, et c’est aussi pour ça que ce soir elle ne porte pas une belle robe à voiles mais un collant noir à peine dissimulé sous une courte tunique légèrement brillante. Elle semble aimer ce genre de sensation car après un petit arrêt, elle remet ça de plus belle, un plaisir visiblement partagé par son public. Très rock’n’roll, la suédoise qui joue avec son pied de micro nous jette même un peu d’eau dessus pendant ce morceau endiablé.

Carola Häggkvist prend la parole ensuite pour présenter ces 4 musiciens, Mats Leven du groupe Candlemass ainsi qu’Henrik Bergqvist et Pontus Eegberg de The Poodles, et évoquer ses prières, sa jeune fille adoptive et l’Eurovision.

Carola, qui a gagné trois fois le Melodifestivalen (1983, 1991 et 2006), enchaîne ensuite One love et "Oh happy days", puis tout le monde reprend en cœur Invincible sur lequel elle ajoute quelques passages du "Livin’ on a prayer" de Bon Jovi.

Très applaudie, la suédoise quitte la scène quelques instants avant de revenir sous les cris et les applaudissements d’un public conquis. Avant de reprendre Hallelujah du groupe Milk and Honey, Carola regarde ses antisèches car elle n’a pas l’habitude d’interpréter cette chanson qui a gagné l’Eurovision en 1979. Sur ce morceau, elle fait un autre clin d’œil au concours car nous pouvons aussi entendre la mélodie du "Hard rock hallelujah" de Lordi.

Après nous avoir remercié d’être venus à ce spectacle, Carola joue avec les nationalités de ses fans puis passe à une chanson qu’elle aime beaucoup. Il s’agit de You never let go de Matt Redman, qui partage ses convictions religieuses.

Carola et ses 4 musiciens viennent enfin saluer le public. Les quatre hommes s’éclipsent. Avant de se retirer en coulisses, Carola reste quelques instants pour les mains de ses nombreux fans. La fête se poursuit à l’Amiralen avec le dj qui mixe plusieurs hits de l’Eurovision et du Melodifestivalen.



Carola nous aura vraiment surpris ce soir ; dès son entrée sur l’excellent remix de "Främling" mais aussi avec le reste du concert. Celui-ci était très rock, loin de l’image que l’on peut avoir d’elle, même en connaissant ses chansons enregistrées avec Andreas Johnson, ces reprises d’Elvis Presley et ces albums de Noël. Carola est une talentueuse artiste mais elle est désormais plus une rockstar qu’une diva !


D'autres sujets qui peuvent vous intéresser