Melodifestivalen 2013 : la finale

  • by
Melodifestivalen 2013 : la finale
La finale du Melodifestivalen c’est maintenant ! En fait, c’était aussi cette après-midi et hier soir. Pour choisir leur représentant à l’Eurovision, les suédois organisent en effet trois soirées, que nous vous commentons ici. Il y a :
- une première répétition en public le vendredi soir (nous sommes assis au 4ème rang juste près de la Super Techno 50, la caméra articulée),
- une autre le samedi après-midi (au fond derrière la caméra car il n’y a plus assez de places pour tous les journalistes),
- et enfin celle tournée et diffusée le samedi soir en direct (à laquelle nous assistons au 13ème rang).

Ces trois émissions étant très similaires, hormis le décompte des votes du public et le choix final (forcément !), voici un unique résumé auquel nous avons ajouté quelques secrets des tournages pour savoir ce qui s’est passé à Stockholm.

Même si le stadium n’est pas utilisé dans sa configuration pleine, la scène de la Friends Arena est plus grande que celle des 5 autres villes où le Melodifestivalen est passé cette année. Le décor est cependant le même, à l’exception des barres de lumières situées tout au dessus de la scène. Il y en avait 3 précédemment et pour Stockholm elles sont 4.




Pour les spectateurs présents à Stockholm, la soirée commence avec 3 chanteurs (un homme et 2 femmes !) et un orchestre reprenant les hits du Melodifestivalen. Le présentateur du before arrive ensuite pour présenter Danny Saucedo et Gina Dirawi qui parlent alors quelques minutes au public. Puis, c’est le producteur du spectacle Christer Björkman qui s’adresse à la foule venue au Friends Arena. Christer fait chanter au public le "Främling" de 1983.

Le trio chantant revient ensuite jusqu’à 19h45 pour nous faire bouger au son de classiques de ces sélections suédoises : "Temple of love", "Moving on", "Keep on walking", "In the club", "Shout it out"...

Le plateau est ensuite nettoyé pendant que le régisseur Henrik von Zweigbergk ambiance le public composé de nombreux petits suédois : beaucoup d’enfants, mais aussi plein de beaux gosses scandinaves !

Le vendredi soir Louise Hoffsten fait son entrée sur le catwalk avant le début du programme en raison de ses difficultés motrices. Cette séquence, en 2 prises, est diffusée le samedi soir comme si c’était du direct.


20h10, le vendredi soir. 20 heures piles le samedi soir en direct. Le générique de l’Eurovision retentit avant un résumé complet du Melodifestivalen 2013 qui s’achève sur une larme d’Anton. Un signe ? S’en suit la diffusion d’un petit film tourné devant le grand Friends Arena. Les 2 présentateurs semblent sous le choc à la découverte de l’immensité du stade.

Retour en plateau avec une séquence drôle où 2 enfants sosies de Danny et Gina ouvrent la cérémonie. Puis, le couple arrive pour chanter, suivi de Anders Lundin et Cattis Ahlström (présentateurs de l’ESC 2000 au Globen de Stockholm), qui laissent la place à Petra Mede (présentatrice de l’Eurovision 2013 à Malmö en mai prochain), puis à Lydia Capolicchio et Harald Trotiger (présentateurs de l’ESC 1992 à Malmö déjà). Cette entrée musicale et collective est très réussie sur Du ska till Malmö, adaptation du "Kisses of fire" d’ABBA.

La compétition peut commencer. Le duo d’animateurs annonce les noms des 10 finalistes. Ils nous promettent un show brûlant, comme le souligne un court extrait de Burnnnn ! de Ralf et sa mise en scène enflammée qui viendra réchauffer les spectateurs des premiers rangs.
(Peter Bostrom, Thomas G:son, Ulrik Munther)

  • Melodifestivalen 2013 : la finale


Le premier artiste à entrer en scène est le jeune Ulrik Munther. Ces auteurs Thomas G:son et Peter Bostrom (avec lequel il a travaillé sur le titre éponyme de son nouvel album Rooftop) sont venus le soutenir et peut-être même ajouter un trophée après celui de l’année dernière, tant Ulrik est l’un des favoris avec Yohio. "Tell the world I’m here" est un des bons titres de cette année et le jeune homme a une bonne base de fans.

Après plusieurs essais différents au cours des répétitions, son équipe a choisi de faire lever l’écran sur le final pour noyer l’artiste sous un déluge de lumières et de ne pas laisser l’écran géant durant toute la séquence et contrairement à sa prestation à Malmö.


(Fernando Fuentes, Henrik Nordenback, Christian Fast)

  • Melodifestivalen 2013 : la finale


Déjà présent l’année dernière en finale, David Lindgren arrive sur "Jump around", morceau hip hop qui contraste avec le côté fils de bonne famille de ce chanteur de 30 ans. "Skyline" est un titre efficace mais qui manque toutefois d’originalité. Sa chorégraphie est puissante et nous apprécions surtout le break où son équipe lui retire son gilet, joue avec son nœud de papillon avant de tout remettre en ordre avant la reprise. Les téléspectateurs devront toutefois le départager d’avec Anton Ewald qui possède un titre similaire, voire meilleur, et une choré qui pulse également.

Après un premier album l’année dernière, David Lindgren revient avec un EP également intitulé "Skyline" et contenant les inédits "Amnesia", "Back to life", "Ignite" et "Armageddon".


(Göran Werner, Sebastian Hallifax, Emil Gullhamn, James Hallifax)

  • Melodifestivalen 2013 : la finale


Gina est juste devant nous, près de la scène, pour annoncer le groupe de rock à venir. Le quatuor qualifié lors de la troisième émission vient avec sa ballade pop-rock aussi pour défendre un style représenté quasiment chaque année en finale.

Le groupe State of Drama existe depuis 2009 et vient de sortir son premier album "Fighter". Les gays craqueront sûrement pour l’un d’entre eux. Notre préférence va sans hésitation au charmant batteur Sebastian Hallifax.


(Fredrik Kempe, Anton Malmberg Hard af Segerstad)

  • Melodifestivalen 2013 : la finale


Il a battu Behrang Miri lors d’un des duels de la seconde chance la semaine dernière. Le jeune Anton, danseur pour Danny Saucedo et Andreas Lundstedt l’année dernière, revient en tant que chanteur sur un titre dansant et bien chorégraphié ; l’une de nos prestations préférées avec Yohio ce soir… Nous irons le voir aussi quelques heures plus tard à Kolingsborg, la soirée gay de Stockholm.


(Louise Hoffsten, Sandra Bjurman, Stefan Örn)

  • Melodifestivalen 2013 : la finale


Dans la séquence enregistrée vendredi soir en raison de problèmes de santé, Louise marche sur le catwalk au sein d’Aerosmith ("Dude looks like a lady"). Pour l’avoir rencontré, Louise est une femme charmante, rayonnante. Cette dame joue de l’harmonica sur sa jolie chanson composée avec deux auteurs de l’Eurovision. Sa voix est bien soutenue. Si elle remportait le Melodifestivalen se serait finalement une belle surprise !

  • Melodifestivalen 2013 : la finale

  • Melodifestivalen 2013 : la finale
  • Melodifestivalen 2013 : la finale

Danny Saucedo arrive en tenue de pompier (torse nu, très sexy !) pour annoncer la venue du rockeur qui va chanter parmi les flammes sur son piano blanc.
(Ralf Gyllenhammar, David Wilhelmsson)

  • Melodifestivalen 2013 : la finale


Ralf arrive sur le "Hooked on a feeling" du groupe Blue Swede que nous découvrons à cette occasion. Maintenant, place à "Bed on fire". Même si ce n’est pas notre titre préféré, son morceau est bon et fait le spectacle avec sa mise en scène. Ralf se lève, triomphant, à la fin de son titre. Les spectateurs avaient été prévenus : il fait chaud au 4ème rang !


(Kjell Jennstig, Leif Goldkuhl, Henrik Dorsin)

  • Melodifestivalen 2013 : la finale


Gina revient juste devant nous pour annoncer le quatuor qui a créé la surprise en se qualifiant directement pour cette finale. Claes Malmberg, Johan Rabaeus, Mats Ronander et Tommy Körberg (qui a déjà représenté la Suède en 1969 et 1988) arrivent sur des notes de jazz. Leur chanson est une parodie de schlager, genre à succès par le passé au Melodifestivalen, et seul morceau de ce style dans cette finale... et c’est aussi bien comme ça !


(Sean Banan, Ola Lindholm, Hans Blomberg, Joakim Larsson)

  • Melodifestivalen 2013 : la finale


Le duo annonce Sean Banan. Le jeune humoriste d’origine iranienne, éliminé en seconde chance l’année dernière et qualifié directement cette année, est dissimulé derrière un drap géant dressé devant le logo de l’EuroviSean (!) en intro du morceau. Sur le catwalk c’est donc un faux Sean qui entre sous les applaudissements du public sur le "Gangnam style" de Psy. C’est une prestation légèrement différente de celle où l’artiste s’est qualifié, mais toujours pleine de surprises et d’accessoires que nous a préparé le comédien-chanteur et sa bande de jolis jeunes hommes typés.

Il y a un passage intéressant où l’un de ses danseurs récupère sa casquette lors d’une pirouette. Cela a bien fonctionné à chaque répétition mais pour la finale télévisée, celui-ci n’est pas parvenu à la récupérer. Rageant !

Sean Banan vient de sortir son deuxième album également appelé "Copacabanana".


(Robin Stjernberg, Linnea Deb, Joy Deb, Joakim Harestad Haukaas)

  • Melodifestivalen 2013 : la finale


Contrairement à sa collègue Amanda Fondell qui l’avait battu lors de la finale d’Idol 2011, Robin a obtenu une seconde chance lors du Melodifestivalen. C’est lors de cette Andra chansen qu’il a obtenu cette place en finale en battant Martin Rolinski (ex-BWO) lors d’un duel.

Même si nous n’aimions pas vraiment ce titre à la base, nous reconnaissons qu’au fur et à mesure des écoutes nous apprenons à apprécier ce "You". L’ex-collègue d’Eric Saade au sein de What’s up, pousse sa voix comme il faut sur ce titre difficile mais bien mis en scène.

La chorégraphie est contemporaine, mais pas urbaine, et accompagne bien ce morceau efficace. Les petits frappements de pieds font leur effet avant le final explosif sous les étincelles.


(Johan Fransson, Tobias Lundgren, Tim Larsson, Henrik Goranson, Yohio)

  • Melodifestivalen 2013 : la finale


Le plus jeune artiste (17 ans) en compétition est aussi l’un des favoris de ce Melodifestivalen. Toute la presse suédoise en a parlé et c’est aussi le gagnant pour nous. Sa chanson est l’une des seules que l’on a beaucoup écoutée sur les 32 de cette édition.

La prestation de ce jeune admirateur du Japon, accompagné de ses 3 musiciens, est colorée et bien enflammée également. Il entre sur un joli morceau de Deco 27 intitulé "Pedal heart".



Avant d’écouter à nouveau les 10 extraits de ces chansons, Danny plaisante avec une petite fille devant la green room. Sur la scène principale, Gina présente les danseurs du Melodifestivalen. Et surprise (seulement le samedi soir), La Camilla figure parmi eux, comme un clin d’œil à son ex-groupe Army of Lovers.

C’est ensuite Sarah Dawn Finer qui reprend son rôle de Lynda Woodruff, l’hilarante membre de l’EBU. Dans cette vidéo, la chanteuse enquête pour l’Eurovision et se trouve juste devant le Friends Arena au lieu d’être devant le Malmö Arena comme c’était prévu. Dans une pointe d’humour sur l’organisation du prochain Eurovision, elle précise "The size is smaller... It’s intimate !"

La reportrice s’étouffe en mangeant un spettkaka (spit cake), un gâteau de Malmö qui a la particularité de cuire sur une broche tournante. Les suédois ne manquent jamais d’humour dans cette cérémonie !


D'autres sujets qui peuvent vous intéresser