Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris

  • 26/05/2007
Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
21 mai 2007 : c'est le grand jour de la 53ème date de la tournée mondiale débutée en octobre 2006 à Montréal et qui se terminera le 27 septembre 2007 à Los Angeles. Les Pet Shop Boys reviennent à Paris pour leur unique date française après 5 ans d’absence et ont de nouveau choisi le Grand Rex pour rencontrer leur public français.

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
Après un rapide passage au rayon merchandising pour acheter le programme (15 €) qui nous rappelle la couleur de leur album "Bilingual" de 1996, nous nous installons en mezzanine dans les confortables fauteuils du Grand Rex. L'arc en ciel, qui délimite le fond du théâtre, est mis en valeur grâce à son éclairage rouge. Les accessoires de scène n'étant pas cachés par un rideau, nous apercevons d'emblée le décor : quatre néons, éléments clés du spectacle qu'on pouvait imaginer au vu de l'affiche, entourent l'écran de forme carrée. Autres éléments principaux du décor : le clavier et un banc seront également éclairés ainsi.

Vers 20h30, la musique électronique diffusée dans la salle, pour faire patienter le public, s'élève d'un niveau. Les fans commencent à s'agiter et montrent leur impatience par des sifflets. Il faut dire que le spectacle devait débuter à 20h mais le public n'a pas été informé qu'un accident de camion n'a pas permis la livraison du matériel avant 17h. Même si aucun membre de l'équipe de la tournée n'a été blessé, le public français a frôlé l'annulation une seconde fois après les problèmes d'avion survenus en 2002.

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris

Il faudra patienter jusqu'à 20h50 pour voir le début du show du duo british. En font de scène, deux figurines symbolisant les PSB, projetées sur l'écran principal, provoquent les applaudissements de la salle. Le duo débarque sur scène. L'un avec une veste jaune fluo et une casquette blanche, l'autre avec un costume queue de pie et un chapeau haut de forme. Mais, on s'aperçoit vite qu'il ne s'agit pas des artistes lorsque se présente un autre duo habillé de la même façon suivi d'un troisième couple de garçons ; qui, cette fois, sont réellement les Pet Shop Boys !

L'instrumental "God willing" fait office d'introduction au concert. Chris Lowe s'installe derrière son clavier puis le chanteur du groupe, Neil Tennant, enchaîne sans transition avec "Nous sommes les Pet Shop Boys", titre qu'ils avaient repris ensemble sur le dernier album de Robbie Williams. "Left to my own devices" clôt se trio de titres accolés sur les chorégraphies des danseurs et choristes masculins aux looks de gentlemen pour les uns et de streetwear pour les deux autres.

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris


Neil salue le public français à l'aide d'un "Bonsoir Paris !" et nous annonce "un divertissement électronique de chansons - anciens et nouveaux". Puis, il interprète "I'm with stupid" le premier extrait de leur dernier album studio "Fundamental" alors que les néons deviennent roses. Cette fois, les silhouettes sont animées des drapeaux anglais et américain puis des visages de Tony Blair et George W. Bush. Le public placé dans l'Orchestre (bas de la salle) est déjà debout pour ce single où les PSB critiquent le duo politique de ce nouveau millénaire.

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris


Les néons s'élargissent ensuite pour encadrer l'écran en forme de rectangle sur lequel sont diffusées des images d'un rideau blanc et brodé. Dans son jogging glam noir, leur choriste Sylvia fait son entrée en scène pour "Suburbia" alors que les quatre danseurs forment une bande de bad boys qui se bastonnent. Les barres se rejoignent en position horizontale et clignotent de toutes les couleurs pour le hit "Can you forgive her ?".

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris


Seuls en scène, Neil, côte à côte avec Chris, chante "Minimal" pendant que sur l'écran des curseurs clignotent et se positionnent progressivement pour former "M-I-N-I-M-A-L". Le second extrait de leur neuvième et dernier album studio est enchaînée avec "Shopping" ce qui constitue une jolie transition entre ses deux chansons épelées des Pet Shop Boys. Les lettres de "Shopping" clignotent grâce aux mêmes effets visuels. Ils sont rejoints par leur trio de choristes pour ce titre au son des synthés eighties.

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris


  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
Deux chaises blanches sont installées sur scène. Neil s'assoit, sur l'une d'elle, dos à dos avec son choriste. On aperçoit leurs silhouettes noires de profil pour l'interprétation de "Rent", autre titre eighties, alors que Chris, très voyant avec son sweat jaune fluo à capuche, est toujours derrière son synthétiseur face à la table de mixage. Neil se lève et conclut d'un "Merci beaucoup".

Sur le titre suivant "Dreaming of the Queen", le chanteur reste statique à côté des deux choristes pendant que défilent des images d'un cortège funéraire. On a tous reconnu la foule entourant la voiture qui accompagne la dépouille de Lady Diana. Nous avons tous en mémoire ces images de 1997 de cette haie d'honneur et de ses fleurs déposées. Cette mise en image de "Dreaming of the Queen" rend hommage à Lady Di avec cette chanson sortie en 1993 soit quelques années avant le décès de Diana.

Le groupe enchaîne avec l'énergique "Heart", troisième des quatre extraits de l'album de 1987 "Actually" inclus dans la setlist de ce soir. Sur l'intro du titre, les silhouettes allongées en bas du grand écran se lèvent. Les images animées, et colorisées façon pop art, d'une troupe de danseurs complètent la très belle scénographie de ce "Fundamental tour".

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris


Tout le monde clappe des mains sur "Opportunities (Let's make lots of money)" et des codes barres défilent sur l'écran pour le très technoïde "Integral" digne d'un final. Neil quitte la scène. Chris reste seul en scène derrière son synthé. Avec sa voix vocodée, il chante "Paninero" sur des images en noir et blanc d'une foule en délire dans un stade et avec des lancés de fumigènes rouges. Puis, il quitte la scène… et revient vêtu d'une veste de jogging bleu.

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris


  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
Neil revient à son tour sur scène en tenue très british pour la ballade "Numb" accompagné de ses deux choristes aux longs imperméables soviétiques qui nous rappelle l'ambiance de "Battleship Potemkin" la nouvelle bande originale du film que les PSB avaient réalisé en 2005. C'est le premier slow du spectacle que Neil chante sur le coin de la scène où il s'approche du public.

Véritable contraste avec ce précédent titre, le show continue avec les tambours et une ambiance très samba pour "Se a vida E". Cet hymne est d'ailleurs mixé avec le suivant "Domino dancing" sur lesquels les 3 000 spectateurs du Grand Rex reprennent en cœur. Neil conclue avec un "Merci très bien".

Le chanteur complimente son public "Vous êtes Flamboyant". Cette magnifique chanson est l'un des inédits de leur compilation "PopArt" sortie en 2003. Le passage vocal de la diva est très applaudi. Neil s'assoit pour un "petit moment acoustique" (en français dans le texte) puis glisse une guitare autour du coup pour interpréter "Home and dry" sur le coin gauche de la scène. Derrière lui, on retrouve ses deux choristes très sexys en sportswear.

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris


Les deux choristes font leur retour sur scène avec des costumes délirants sur "Always on my mind", puis reviennent avec d'autres chapeaux et des tenues vestimentaires dignes d'un Elton John dans les années 70. Sur le titre "Where the streets have no name" en mash up avec "Can't take my eyes off you" c'est en cowboys dorés qu'ils sont habillés. Neil lui aussi a mis son chapeau de cowboy pour chanter devant une vidéo de lui-même dans laquelle il apparaît sobrement.

Le tempo baisse et devient plus jazz-dance pour "West End Girls" un autre hit incontournable des PSB chanté par Neil et son équipe de choristes. Des images de chorégraphies, exécutées par des danseurs chacun vêtu pour moitié en jogging rouge et en pantalon de ville noir, sont projetées.

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris


Le chanteur revient on stage vêtu d'un costume militaire doré de médailles. Une tenue très strass et colorée. En arrière plan, l'écran diffuse des images où dansent des soldats avec des petits chars qui tournent autour d'eux comme des jouets d'enfants. C'est l'heure du "Sodom and Gomorrah show" sur lequel le groupe est accompagné d'un percussionniste et d'un guitariste.

Les PSB disent "Salut !" à leur audience, il est 22h20. Le public frappe des mains pendant deux minutes jusqu'au retour sur scène de Chris Lowe qui a remis sa veste jaune fluo. Les danseurs et choristes, eux aussi, ont repris les mêmes vêtements que les PSB identiques au début du show.

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris


  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris
La scène illuminée clignote en rouge. On se croirait en discothèque sur "So hard" qui se termine par un solo de la Pet Shop Girl. Le morceau "So hard" est enchaîné à une autre mélodie dancefloor "It's a sin". Le show véritable rétrospective de leur longue carrière est alors rempli de la grandiloquence chère aux prestations du groupe britannique.

Neil touche quelques mains du public et fait l'effort à quelques reprises de parler le français avec des mots simples comme "Merci beaucoup", "Fabulous" "Fantastique". Il présente la diva Sylvia Mason James, ses deux choristes masculins, ses danseurs et son co-équipier Chris puis conclu d'un "Je m'appelle Neil… et nous sommes les Pet Shop Boys".

"One more song ?" C'est l'heure de chanter leur plus grand succès en France : leur reprise des Village People "Go West". L'écran projette l'image figée d'une route traversant un grand espace américain alors que l'ensemble de la salle lève les bras en l'air durant toute la chanson. A 22h35, ils quittent la scène. Les choristes terminent alors la chanson en rajoutant de brefs lyrics de "I'm with stupid" et de "We are the Pet Shop Boys" sur l'outro.

  • Pet Shop Boys au Grand Rex à Paris


Le groupe ouvertement gay revient en scène accompagné de ses trois choristes pour conclure leur quatrième date parisienne de toute leur carrière avec "Being boring", une chanson aérienne datant de 1990 et reprise en chœur dans le public plutôt masculin qui ce soir en aura eu plein les yeux.

Neil Tennant et Chris Lowe ont enflammé le Grand Rex avec leur spectacle que l'on peut déjà retrouver en DVD. "Cubism - Live in concert", filmé le 14 novembre 2006 à Mexico City, est disponible en deux versions : jaquette "Neil" ou "Chris".


http://www.petshopboys.co.uk
http://petshopboysinparis.free.fr


Site officiel de Pet Shop Boys
Site français sur les Pet Shop Boys

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser