La grande soirée de l’amour pour Elie Kakou

  • by
La grande soirée de l’amour pour Elie Kakou
Raphaël Mezrahi présentait le dimanche 25 octobre 2015 "La grande soirée de l’amour pour Elie Kakou".

L’humoriste connu pour ses interviews incongrues et qui désormais organise annuellement "La nuit de la déprime", venait célébrer l’humour inoubliable d’un de nos humoristes préférés : Elie Kakou. Cette soirée a vu la participation d’Elie Semoun, de l’atypique Jarry ainsi que des proches d’Elie.

18 heures. Raphaël Mezrahi ouvre les festivités. La mamie du quartier qui a assisté à plusieurs spectacles pour les 40 ans du Point Virgule, est désormais sur scène ; elle tricote dans son fauteuil (à la place du lapin !). Il s'agit de Mme David, l'ancienne propriétaire du bar restaurant "Le Rendez-vous des Amis" situé en face et qui était un refuge pour de nombreux artistes.

  • La grande soirée de l’amour pour Elie Kakou


Raphaël reconnaît qu’il est pour la première fois sur la scène du Point Virgule. Il faut dire que ce n’est pas un humoriste de one man show à la base. Il était directeur de casting, quand on lui a présenté Elie Kakou. Ils ont très vite sympathisé et sont devenus potes.

Mr Mezrahi conserve les messages qu’il reçoit sur son répondeur depuis plus de 30 ans. Il diffuse un message d’Elie Kakou reçu un an avant l’émission impossible d’Arthur.

Puis, nous visionnons un sketch avec l’attachée de presse, l’un des personnages d’Elie Kakou. Il a été tourné ici même, dans cette petite salle du Marais, au début des années 90. On y voit Elie quitter la scène pour ouvrir la porte et faire entrer Gad Elmaleh, qui faisait alors ses lumières. Celui-ci fait actuellement une tournée américaine en anglais et ne peut malheureusement être là ce soir avec nous.



Elie Semoun est maintenant invité à venir sur scène. Il claque une bise à la mamie qui tricote toujours ses chaussettes sur scène. L’humoriste confie que les deux Elie étaient parfois confondus. C’était avant « quand j’étais connu avec la personne de couleur ». « Il est gentil, il envoi des pyjamas rayés à mon fils ».

De cette époque, il est surtout resté Gad Elmaleh, Dany Boon et nous deux (avec Dieudonné), et dans une moindre mesure Gustav Parking.

« Avec Elie Kakou, nous étions très amis, par le prénom et l’obédience judaïque » plaisante Elie Semoun. Nous étions voisins, on se voyait très souvent. Il était drôle tout le temps, j’étais mort de rire. C’était inné chez lui, j’en suis toujours ému.

Raphaël Mezrahi rappelle qu’il y a beaucoup de gens dehors dans la rue. Le spectacle est retransmis gratuitement à l’extérieur de ce (grand) théâtre, dans la rue Sainte Croix de la Bretonnerie. « Nous, on a chaud » plaisante Elie Semoun en s’adressant à ceux qui regardent la soirée sur l’écran placé devant le théâtre.

Nous visionnons ensuite un sketch enregistré pour la télévision avec Elie Semoun, celui-ci croise Madame Sarfati. Celle-ci lui demande « Vous êtes juif ? ». Elie Semoun ne veut pas confirmer et lui assure « Je ne suis pas juif ».



C’est maintenant au tour de l’humoriste Jarry de rejoindre Raphaël Mezrahi sur scène. Il confie qu’il n’a pas connu Elie Kakou, mais qu’à 13 ans, il est venu à Paris pour une expo avec ses parents, et s’est échappé pour voir le Point Virgule.

C’est le sketch de la fourmi qui a marqué Jarry. C’était son rêve de le voir. Nous revoyons la séquence enregistrée au Cirque d’Hiver. Kakou y reprend les grandes chanteuses françaises. On y voit aussi, parmi les danseurs, Kamel Ouali ("Star Académy", chorégraphe de comédies musicales, "La France a un incroyable talent"…).

  • La grande soirée de l’amour pour Elie Kakou


Sa sœur Brigitte et trois amis/collaborateurs d’Elie montent sur scène. Ils racontent que Kakou aimait les faire monter sur scène. Ils travaillaient ensemble dans un triplex, la Kakouphonie (98 rue de Montreuil à Paris) : un vrai kibboutz !

Brigitte Kakou était sa costumière et dirige maintenant l’association Les Enfants d'Élie qui permet à des enfants défavorisés de partir en vacances. Les bénéfices de cette soirée seront d’ailleurs reversés à cette association.

L’un est un ex-danseur et s’est occupé du fan club d’Elie. A 35 ans, le danseur ne voulait plus danser. Il était catégorique mais en face d’Elie, il a donné son accord d’emblée. On n’arrivait pas à lui dire non. La tournée a duré 8 mois, c’était extraordinaire. On avait des femmes fortes, un chameau et une panthère noire.

Les deux autres hommes étaient stylistes. Elie nous poussait. Il avait besoin qu’on le fasse rire aussi.
En 97 à Bruxelles, Elie et sa troupe étaient avec des officiels dans une brasserie.
Coup du citron au maire, la différence entre une couille et un citron, et ben suce la mienne et tu verras la différence.

Nous visionnons maintenant un sketch de Madame Sarfati au Point Virgule. Elle veut marier sa fille de 24 ans Fortunée, et raconte la cultissime anecdote des poires ‘toutes pourrites’.



Elie Semoun s’est extirpé des gradins et est de retour sur la scène du Point Virgule. J’ai beaucoup de souvenirs avec Elie. Nous avons fait beaucoup d’émissions à nos débuts. Quoi qu’il dise, il était drôle… Mezrahi dit qu’il verrait bien Jean-Marie Bigard jouer Elie Kakou. « Allez un autre concept pourri » lui répond Elie Semoun.

Nous revoyons ensuite l’audition de Fortunée Sarfati, un sketch tourné au Cirque d’Hiver. « T’as compris le coup ? après j’t’explique… ». Culte !



Jarry fait maintenant son retour sur la scène du Point Virgule pour le lancement de l’extrait suivant. L’humoriste, vu sur France 2 notamment, confie qu’il a été enseignant auprès d’élèves en difficulté ; ils connaissaient tous les répliques d’Elie Kakou.

Nous visionnons donc « Les professeurs de géographie, de dessin et d'anglais » et constatons que, ici aussi, tout le monde connaît par cœur le texte de ce sketch devenu culte.



Laurence, Isabelle et Bruno montent à leur tour sur la scène. Laurence confie que le sketch le plus aboutit, selon elle, est le professeur et non pas Madame Sarfati comme beaucoup le pense. Je faisais tout, 18 heures par jour, c’était hyper rempli. Je m’occupais de la production mais aussi de la scène confie-t-elle.

Isabelle, la nièce d’Elie Kakou, confie que son personnage préféré reste Dalida. Ce sketch avec Gigi l’amoroso a dû être inspiré par sa grand-mère qui leur chantait ça. La marseillaise se rappelle aussi qu’étudiante à la Défense à L'Essec, elle habitait avec lui. Mais ce n’était pas facile de tout concilier car Elie vivait la nuit. Elle s’était fixé la règle de quitter la troupe à 2 heures du matin pour assurer le lendemain. Sur le canapé, il y avait toujours quelqu’un, c’était un vrai kibboutz. La maison était ouverte au délire. Laurence, elle, a passé 6 ans aux côtés d’Elie.

  • La grande soirée de l’amour pour Elie Kakou


Raphaël Mezrahi interroge quelques jeunes spectateurs pour lequel l’humoriste est culte. Certains l’ont découvert sur YouTube.

Nous visionnons le sketch où Madame Sarfati appelle la police à la recherche de son mari. En cuisine, elle reçoit l’appel pour la valise RTL ; un autre moment sympa.



Anthony Joubert monte maintenant sur scène. Ce membre du fan club d’Elie Kakou, désormais humoriste aux 10 ans de carrière mais toujours pas connu, pour l’instant… Il raconte une anecdote du temps où il est allé voir l’humoriste à Arles. C’était avec un ballon qui s’échappe dans une pente descendante. Le jeune adolescent veut le garder, la sécurité s’y oppose. Elie s’en souvenait et le lui a envoyé.

Anthony parle aussi de la casquette à la longue visière que portait Elie et qui était quasi introuvable. La sœur d’Elie le lui a donné il y a quelques années et Anthony l’a toujours avec lui avant de monter en scène.

Raphaël Mezrahi nous présente la dame qui tricote sur scène depuis tout à l’heure. Il s’agit de l’ex-tenancière du bar « Au rendez-vous des amis » situé juste en face. Le chanteur Renaud a répondu à Raphaël « C’est ma grand-mère ». La dame évoque le temps où Coluche lui a offert des fleurs. Elle nous apprend par ailleurs, que le Point Virgule était autrefois la menuiserie de son défunt mari.

La directrice artistique du Point Virgule, Antoinette Colin, remercie Raphaël Mezrahi. Pour la production, il était évident que ce soit lui.

Il est 19h30 lorsque cet hommage à Elie Kakou prend fin. Revoir ces images nous a redonné le sourire. Dans la salle trône l’affiche d’Elie Kakou : On fait comme on a dit… c’est mieux !

Nous avons passé une très bonne soirée à réentendre ses sketchs et les confidences de ses proches. Nous avons été seulement surpris de l’absence du culte : " You rince… three times… it smells like a flower". Une bonne occasion de nous replonger dans les DVD.

Nous ne pouvons finir cette news sans rappeler que la grande Yvette Leglaire fête ses 10 ans cette saison au Point Virgule et continue chaque dimanche.

  • La grande soirée de l’amour pour Elie Kakou



D'autres sujets qui peuvent vous intéresser