Le Point Virgule fête ses 40 ans

  • by
Le Point Virgule fête ses 40 ans
Le Point Virgule a fêté ses 40 ans cette année avec un grand marathon. La petite salle située dans le Marais a organisé 40 heures d’humour les 23 et 24 octobre 2015 sous l'impulsion de Jean Marc Dumontet, le directeur du théâtre et Antoinette Colin, la très agréable directrice artistique.

  • Le Point Virgule fête ses 40 ans


Une trentaine d’humoristes se sont succédés tels que Jean-Marie Bigard, Pierre Palmade, Anne Roumanoff, Elie Semoun, Alex Lutz, Sophie Forte, Tex, Mathieu Madénian, Bérengère Krief, Frédérick Sigrist, Eric Antoine, Donel Jack'sman… Ils sont venus jouer une quarantaine de minutes chacun devant une petite centaine (le théâtre compte 115 places assises), bien qu’habitués à divertir des groupes plus nombreux.

Florence Foresti, Chantal Ladesou et Laurent Ruquier ne sont pas revenus peut-être en raison d’incompatibilité d’agendas. Elie Kakou, décédé en 1999, a eu droit à une soirée hommage le dimanche soir, qui s’inscrit dans le cadre du festival d’humour de Paris du 23 octobre au 3 novembre 2015.

Nous avons assisté à trois reprises à ce grand marathon, en allant voir vendredi midi Pierre Palmade et Jean-Marie Bigard, puis Alex Lutz et Didier Porte le soir, et nous avons enfin assisté le dimanche en fin d'après midi à la soirée pour Elie Kakou.


Vendredi 23 octobre 2015. Nous entrons dans la salle vers 13 heures, deux heures après le début des festivités avec d’autres humoristes, pour assister au spectacle de Pierre Palmade et de Jean-Marie Bigard. Le temps de faire sortir le public de la session précédente, et pour nous de prendre place, il est bientôt 13h20 lorsque Pierre Palmade entre en scène.

  • Le Point Virgule fête ses 40 ans

  • Le Point Virgule fête ses 40 ans


Vendredi 23 octobre 2015. Nous entrons dans le Point Virgule vers 13 heures, deux heures après le début des festivités avec d’autres humoristes, pour assister au spectacle de Pierre Palmade et de Jean-Marie Bigard. Le temps de faire sortir le public de la session précédente, et pour nous de prendre place, il est bientôt 13h20 lorsque Pierre Palmade entre en scène.

Découvert dans La Classe sur FR3 en 1987, Pierre Palmade reprend d’abord un de ses sketchs dans lequel il s’imagine avoir été élevé par des aigles les deux premières années de sa vie. Puis, dans un second sketch, il reprend le même personnage observant un terrain de foot et décrivant l’ambiance avec le regard de son nid.

Pierre Palmade se transforme ensuite en un présidentiable qui assume son indécision face au journaliste David Pujadas. Au sein du « parti qui reste », le politicien assume ses faiblesses et assure que c’est ce que veulent les électeurs.

Le quatrième sketch date de 2011. C’est celui de la lettre à Marie, celle qu’un soldat écrit à sa bien-aimée en direct du front. Le décalage entre émotion et humour est saisissant, et est aussi un clin d’œil à la chanson de Johnny Hallyday.

  • Le Point Virgule fête ses 40 ans


L’humoriste, qui a travaillé avec Muriel Robin, Jacqueline Maillan et Michèle Laroque, nous présente maintenant deux sketchs inédits, écrits cet été, qu’il lit, dont celui du journal Le parisien. Ce qu’il aime c’est lire des faits divers intéressants, comme au 20 heures d’ailleurs ; sinon l’information ne l’intéresse pas.

Jean-Marie Bigard vient ensuite rejoindre Pierre Palmade sur la scène du Point Virgule. Après des embrassades, ils se rappellent leur passé commun et surtout qu’ils allaient boire des coups ensemble à cette période.

  • Le Point Virgule fête ses 40 ans

  • Le Point Virgule fête ses 40 ans


13h50. Nous sommes alors invités à sortir du théâtre pour une pause de 20 minutes dans la rue.


Jean-Marie Bigard aime à rappeler qu’il détient toujours le record du nombre de personnes présentes dans cette salle de petite capacité ; 192 au total !

Il est 14h10. Bigard fait son entrée sur la scène du Point Virgule et vient frapper dans la main des spectateurs. Il a joué dans cette salle il y a 30 ans maintenant et est visiblement heureux de revenir à l’occasion de l’anniversaire.

Jean-Marie Bigard nous fait quelques sketchs de son nouveau spectacle Nous les femmes, qu’il donnera aux Folies Bergère. Le sexa commence par parler de sodomie avant d’en venir à Gérard son proctologue, et ne nous épargne bien sûr pas les détails de son TR (pour toucher rectal !), et de sa « rondelle qui ne fait pas le printemps ».

  • Le Point Virgule fête ses 40 ans


Bigard enchaîne sur sa récente paternité, à savoir ses jumeaux qui l’ont rendu gaga, et nous liste les avantages d'avoir un enfant. Bien sûr, l’humoriste reste dans un registre porté sur le dessous de la ceinture ; fidèle à lui-même.

Il va ensuite voir son pote Jean-Marc pour lui dire qu’il a envie de sa femme ; une démarche honnête bien évidemment !

Jean-Marie enchaîne avec la question jour du journal Le parisien, qui visiblement l’inspire aussi. L’homme s’intéresse en particulier aux profils des lecteurs qui répondent non à des questions pourtant évidentes.

Avant de quitter la scène, Jean-Marie nous fait quelques blagues extraites de son récent livre « 1 kg de blagues ».

  • Le Point Virgule fête ses 40 ans

Il est 21h25 lorsque démarre vraiment notre seconde session des 40 ans du Point Virgule. Alex Lutz se présente au public même s’il est déjà bien connu (télévision, cinéma…) depuis qu’il s’est produit pendant 3 ans dans cette salle.

Alex passe ensuite à son sketch dans lequel il devient un responsable de casting, assez odieux. Puis, il incarne un technicien un peu lourd qui le saoule notamment avec ses déboires sur l’autoroute en se faisant contrôler avec du shit.

  • Le Point Virgule fête ses 40 ans


L’humoriste présent régulièrement sur Canal + avec les hilarantes Catherine et Liliane, tient ensuite à nous parler de Montparnasse. Il nous raconte comment la boulangerie Paul est une réussite, nous parle des chaussures André, et en vient surtout à l’histoire de ce quartier, qui était il y a des centaines d’années le comté sans nom.

Après s’être remémoré ses souvenirs d'enfance, il termine avec un journal télévisé où les nouvelles s’enchaînent à un rythme infernal, voire s’empiètent les unes aux autres.

Il est 22h25 lorsque ses 40 minutes d’humour prennent fin. Nous sommes invités par la production à sortir dans la rue avant de revenir à 22h40 pour Didier Porte.

  • Le Point Virgule fête ses 40 ans



Une voix off nous annonce que l’ex-polémiste de France Inter va désormais être de droite. Didier Porte commence par dresser le bilan du début de quinquennat de François Hollande, sans oublier de parler de ses ministres, puis passe bien sûr à Nicolas Sarkozy.

L’homme qui s’est récemment fait virer de RTL ne peut s’empêcher de s’exprimer ce soir sur la religion, la manif pour tous et même les bonnets rouges qu’il ne comprend pas. Voilà 40 minutes c’était bien suffisant ;-)

  • Le Point Virgule fête ses 40 ans



D'autres sujets qui peuvent vous intéresser