Un Poyo Rojo

Un Poyo Rojo


Deux êtres se cherchent, se jaugent, se provoquent, s'affrontent, se désirent, se rejettent, s'unissent dans les vestiaires d'une salle de sport.

"Un Poyo Rojo", c'est une expérience sensorielle étonnante : compétition sportive, combat de coqs, danse, théâtre, acrobatie, percussion, clown... ? Un peu tout ça à la fois ! A partir du mouvement, de l'action, et sans un mot prononcé, ils proposent, avec humour et une énergie intense, d'expérimenter les différentes façons d'entrer en contact et de créer une relation. Laissant aux spectateurs toute latitude d'interprétation...




Artistes : Alfonso Barón, Luciano Rosso
Metteur en scène, chorégraphe : Hermes Gaido


Si vous appréciez le théâtre "physique", Un Poyo Rojo ne vous décevra pas tant la technique est époustouflante ! La pièce a tout pour plaire : danse contemporaine, lutte, acrobatie, arts martiaux, mime, burlesque, farce, combat hip-hop, percussion "corporelle" et tout ceci avec un scénario plein d'humour. Ces deux artistes créent une myriade de personnages du bodybuilder sportif à la drag queen.

L'action se déroule dans un vestiaire masculin où va naître une sorte de compétition masculine, assez homoérotique.

Lorsque nous prenons place dans la salle, les artistes sont déjà sur scène, ils échauffent leurs muscles. Il n'y a aucune musique durant la première partie du spectacle, seule leur respiration lourde se fait entendre. L'un commence à montrer des mouvements, l'autre cherche à le reproduire et à surenchérir, tout ceci entrainant petit à petit des prestations scéniques surréalistes qui tombent dans la compétitivité stupide... pour le plus grand plaisir de la salle et des enfants présents ! Luciano Rosso use de tout ses talents pour tenter de conquérir le coeur d'Alfonso Barón. Les deux artistes sont très proches l'un de l'autre et les allusions gays bien présentes. Est-ce qu'Alfonso tombera sous le charme de Luciano ?

Lors de la seconde partie de la pièce, les athlètes s'amusent à passer d'onde en onde sur une radio analogique. Ceci devient une source d'inspiration et ils s'adaptent à chaque écoute faisant bouger leur visage et leur corps. On a d'abord cru que ces extraits étaient pré-enregistrés, mais on apprend à la fin que la radio était bien en direct, ceci générant des coïncidences ou moments magiques inédits chaque soir.

A la fin du show, Luciano effectuera un rappel démontrant son incroyable mobilité faciale, ceci nous a permis de découvrir Pulcino Pio (Poussin Piou), tube de 2012 qui nous avait échappé.



Théâtre Antoine, 14 Boulevard de Strasbourg, 75010 Paris
Réservation : BilletReduc

Gallerie photos de Un Poyo Rojo

D'autres spectacles à connaître