Tout le monde en parle

Tout le monde en parle
Tous les samedis soirs, depuis 1998, Thierry Ardisson reçoit sur son plateau les gens dont tout le monde parle. Stars du cinéma, de la télévision, de la musique, de l'humour, de l'actualité, de la politique ou du sport, ils viennent assurer leur promotion dans le talk show de France 2.
Armé de ses fichettes très détaillées, Ardisson raconte la vie de ses invités de façon chronologique. Ces derniers se prêtent ensuite au jeu de l'interview mené par l'ex-présentateur de "Descente de police", "Bains de minuit", "Lunettes Noires pour Nuits Blanches", "Double Jeu" et "Rive droite, rive gauche". Parmi les thèmes, on retrouve les interviews "Cire pompes", "Prise de tête", "Première fois", "Up and down", "Anti portrait chinois", "Dernier coup", "Par amour", "Ni oui ni non" ou "Si j’étais président".
L'émission a ses phrases cultes comme le fameux "Magneto Serge" lorsqu'il interpelle son réalisateur Serge Khalfon, "Orlando exige le clip !" lorsque le producteur Orlando vient assurer la promotion de ses artistes ou bien de "On ne bouge pas pendant le jingle".
Sa femme, Béatrice Ardisson, a donné une identité musicale à cette émission par l'utilisation du "sampler" qui diffuse les musiques de "Moving on up", "Red Alert", "Horny 98", "Crazy in love", les thèmes de "Capitaine Flam", de "Ben Hur" et des expressions telles que "Je vous demande de vous arrêter".
L'ambiance est aussi assurée au niveau des lumières. Pour la "question qui tue" : Ardisson coupe les lumières autour de l'invité et la musique devient pesante.
En fin d'émission, Thierry organise un jeu le "Blind-test" avec les invités de l'émission. Deux équipes sont constituées pour se disputer, Thierry invite chaque semaine un dj différent (Corti, Bob Sinclar…)
Le talk show dure près de trois heures à l'antenne. Le tournage est très long mais l’émission est très rythmée grâce au montage serré.
Cette émission a été co-présentée par Linda Hardy mais le duo n'a pas fonctionné. Thierry, qui a lancé le magazine "Interview" en avril 1992 avant qu'il ne devienne "Entrevue" et qu'il ne le revendre en 1995, a donc rappelé son ami Laurent Baffie à ses côtés. L’équipe comprend aussi le chauffeur de salle Bouli et Méline qu’on aperçoit dans les coulisses ou s'activant autour des invités.