Dracula, l'amour plus fort que la mort

  • 21/11/2011
Dracula, l'amour plus fort que la mort
Ce spectacle n'est plus à l'affiche.

Depuis le 30 septembre 2011 au Palais des Sports de Paris.
En tournée en 2012.
Après "Le Roi Soleil" et "Cléopâtre, la dernière reine d'Egypte", Kamel Ouali revisite le mythe du comte DRACULA pour en faire le personnage principal de son nouveau spectacle musical "DRACULA, L’AMOUR PLUS FORT QUE LA MORT".

Sur des chansons originales, le spectacle met en avant l’histoire de l’amour impossible de Dracula, en quête d’un idéal, tiraillé entre passion et raison.

Tout en s’appuyant sur la personnalité complexe du héros de Bram Stoker, à la fois énigmatique et mélancolique, Kamel Ouali présente dans ce spectacle un vampire troublant mais attachant, au destin solitaire, brave et sensible, loin d’une créature terrible et sanguinaire.

La troupe de chanteurs comédiens et danseurs évoluera dans un univers onirique, tantôt obscur, tantôt ludique. Les décors et costumes mêleront modernité et réminiscences baroques. Kamel Ouali promet de rester fidèle à sa conception du grand spectacle musical et d’innover par un travail sur les images et les lumières encore jamais proposé à ce jour, pour surprendre, et même renouveler le genre.









Avec GOLAN YOSEF (Dracula), JULIEN LOKO (Jonathan), GREGORY DECK (Sorci), ANAÏS DELVA (Lucie), GINIE LINE (Satine), NATHALIE FAUQUETTE (Mina), LOLA CES (Poison), FLORENT TORRES (L'ange) et AYMERIC RIBOT (Dr Van Helsing)

Directeur de casting : Bruno Berberes, qui a déjà participé aux comédies musicales "X Commandements" puis "Autant en emporte le vent" ; "Le roi soleil" et "Cléopâtre". Les fans de l'Eurovision connaissent bien cet homme qui est le réponsable de la délégation française depuis quelques années.
C'est en souhaitant nous raconter la fabuleuse histoire de Dracula que Kamel Ouali nous revient avec une comédie musicale à la mise en scène séduisante et efficace. Il réussit à nouveau l'exploit de proposer un spectacle divertissant en s'inspirant du personnage de fiction créé par l'écrivain Bram Stoker dans son roman Dracula paru en 1897.

Les danses en groupe, qui réunissent à plusieurs reprises une vingtaine de danseurs, sont belles et pleines de dynamisme. Les duos ne sont pas en reste avec des danses toutes en sensualité et qui composent des tableaux magiques.

Le public oublie finalement que Dracula est muet dans cette comédie musicale. En effet, Kamel Ouali a rajouté cette petite touche personnelle et ceci permet à son interprète Golan Yosef de dévoiler ses talents de danseur dans de magnifiques solos et duos avec Nathalie Fauquette. Mais leurs compagnons ne sont pas en reste car en plus d'être chanteurs, ils sont de talentueux danseurs. Nous avons particulièrement apprécié Lola Ces (Poisoin) et le bel ange Florent Torres qui excelle dans les ballades "C'est une injustice" et "L'amour plus fort que la mort".

Autre curiosité de ce Dracula, afin de suivre les évolutions technologiques, une scène 3D a été intégrée au show. C'est une première dans ce genre de spectacle. Cela permet aussi de dynamiser une comédie musicale assez longue mais qui s'intensifie dans la seconde partie. Cet unique morceau électronique du spectacle n'y est sans doute pas pour rien.

Un seul décor principal a été construit permettant notamment de créer un château du comte teintée d'une atmosphère étrange et sinistre. Il est complété de plusieurs petits films projetés tout au long de l'intrigue ainsi que de diverses trappes permettant de créer quelques effets spéciaux surprenants.



Comme sa dernière production, Cléopatre, mais ceci est aussi vrai pour les dernières comédies musicales créées ces derniers temps, le Dracula de Kamel Ouali manque cruellement de tubes. Les hits "En transe...ylvalnie" par Gregory Deck, "1,2,3" par Anaïs Delva et "Encore" de Julien Loko sont agréables à l'écoute mais seront hélas très vite être oubliés. Les sonorités rock n'ont pas spécialement notre préférence.

Même si ce spectacle est moins homo-érotique que Cléopatre, Kamel Ouali n'a pas oublié les gays avec quelques beaux torses nus et même le dj Michael Marx qui a travaillé sur deux morceaux. Le dj des soirées gays du Mix remixe actuellement le superbe "Qui peut le juger" de Ginie Line.

Le spectacle s'achève avec "Eteins la lumière", reprise d'Axel Bauer.

Les fans de ce type de soirées apprécieront à coup sûr ce Dracula ; les autres spectateurs devraient également passer une agréable soirée.
Dracula, site officiel du nouveau spectacle musical de Kamel Ouali

Gallerie photos de Dracula, l'amour plus fort que la mort

D'autres spectacles à connaître