Confidences entre frères

Confidences entre frères
Ce spectacle n'est plus à l'affiche.

Vue le samedi 29 mars 2008 au Guichet Montparnasse
15, rue du Maine 75014 Paris


Samuel et Damien font la course. La course à quoi ? A qui ? La course au dépucelage !
Echangeant à nu des confidences sur l'amour, le sexe, les femmes et la question de l'homosexualité, tous deux se taquinent. Qui affrontera son désir ? Oseront-ils révéler ce qu'ils se cachent derrière l'humour ? Entre les doutes, les clichés erronés et la virilité blessée, qui de l'amoureux transi ou du séducteur raté y goûtera le premier ?
A l'âge où tous les chemins sont possibles, choisir son mode de vie devient indécent...


Le coming out. Beaucoup de pièces ou de films en parlent, mais peu s'intéressent vraiment à son origine. Pour moi, ce n'est pas le moment où on l'annonce à sa famille. Il s'agit de la longue période d'acceptation entre le moment où l'on y songe et celui où on le vit puis l'assume. Le coming out familial, amical ou professionnel peut alors intervenir.

Cette pièce parle notamment de différentes choses que j'ai vécu. Des choses dont je n'ai pu prendre connaissance qu'avec le recul. Elle raconte l'histoire de deux hommes qui ont grandi ensemble au point de se croire frère. Une fraternité qui est le non-dit de leur amour. A courir après leurs désillusions avec les femmes et après cette quête sacré qu'est le dépucelage lorsqu'on est un adolescent, ils ne se rendent ni compte du désir mutuel qu'ils partagent, ni que leur relation non assumée est la cause de leurs échecs sentimentaux. La société condamne la différence. Elle les inhibe jusqu'à leur éclat au grand jour. Pour certains, le chemin sera encore bien dur à parcourir. A travers une relation à trois et d'autres actes manqués, les deux hommes vont grandir, apprendre à assumer leurs désirs l'un pour l'autre. Apprendre à s'aimer, tout simplement.

Si mon sujet est sérieux, ma pièce est définitivement une comédie. Devenir adulte, c'est savoir rire et s'attendrir de nos pensées et douleurs enfantines. L'adolescence est un âge bien tourmenté dont la cocasserie ne nous apparaît que bien des années plus tard. Le théâtre me semble un merveilleux outil pour en révéler l'essence comique.


Cette comédie aborde une étape importante pour un homosexuel, la découverte de soi, de ses envies parfois refoulées pour ne pas contrarier son entourage. C'est avec humour, tendresse et poésie que ce passage douloureux de l'adolescence est abordé.
Les comédiens, loin des stéréotypes gays habituels, nous emmènent dans leur histoire d'amour et nous suivons leur parcours avec curiosité. Que de péripéties avec les filles ! Filles interprétées par une comédienne qui en fera craquer plus d'un ou d'une dans la salle.
L'auteur a su dynamiser sa pièce par des techniques comme le jeu avec la régie pour accélérer le temps à coup de strombinoscope ou le port d'un bandeau noir sur nos yeux pour imaginer quelques scènes coquines.
Nous avons découvert avec plaisir cette pièce, les dialogues sonnent vrais et les comédiens se donnent pour que vous passiez une agréable soirée.


Charlie Rembault : Rôle de Samuel
Günther Van Severen : Rôle de Damien
Jade Collet : Rôle d'Amélie - Jason
Kévin Champenois : Auteur - Metteur en scène - Rôle de Régie
Lévy Blancard : Co-metteur en scène
Xavier Douzenel : Assistant extérieur - Secrétaire des Echantillons - Coach de chant

D'autres spectacles à connaître