Eurovision 2015 : nos soirées Euroclub

  • 23/05/2015



Lors de nos séjours à l'étranger pour l'Eurovision, il n'y a pas que les répétitions en journée et débuts de soirée, il y a aussi les sorties en club, surtout à l’Ottakring, où les eurostars viennent interpréter leur chanson en compétition ainsi que quelques reprises et autres surprises.


Pour notre première soirée à Vienne (13/05/15), nous avons voulu sortir un peu pour découvrir cette belle capitale, et plonger dans l'ambiance Eurovision dès le début de cette dizaine de jours festifs.

Alors que nous dinons près de sympathiques membres des délégations grecque et chypriote, plusieurs artistes se succèdent sur la scène de ce club plein de charme. Ce ne sont pas spécialement ces interprètes que nous tenions à voir, mais cela s'avère agréable toutefois.

Il y a le couple biélorusse, la chanteuse géorgienne, l'albanaise et le couple tchèque qui va s'avérer être l'un de nos coups de coeur de cet Eurovision 2015 ; il n’est pas trop tard pour le découvrir.

  • Biélorussie // Uzari & Maimuna - Time

  • Géorgie // Nina Sublati - Warrior

  • Albanie // Elhaida Dani - I'm alive

  • République tchèque // Marta Jandová & Václav Noid Bárta - Hope never dies



Après le défilé sur le tapis rouge du Rathaus, nous filons à l'Euroclub pour notre première soirée dans le lieu qui va accueillir beaucoup de fans, journalistes et délégations de l'Eurovision. Ces fêtes sont quotidiennes et durent jusque tard dans la nuit.

Pour cette première, l'affiche est intéressante puisque se succèdent, entre autres, le chanteur australien, la chanteuse espagnole et le clou de la soirée : la diva Conchita Wurst.

  • Australie // Guy Sebastian - Tonight again

  • Allemagne // Ann Sophie - Black smoke

  • Suisse // Mélanie René - Time to shine

  • Espagne // Edurne - Amanecer

  • Autriche // The Makemakes - I am yours

  • Conchita Wurst

La gagnante de l'an passé enchaîne les apparitions à Vienne après le Life Ball d'hier soir où elle a défilé pour Jean Paul Gaultier, le tapis rouge à l'hôtel de ville en cette fin d'après-midi et ce showcase ici ce soir. Conchita Wurst vient assurer la promotion de son album Conchita qui vient de sortir et nous chante ses singles : "You're unstoppable", "Heroes", "Firestorm" et bien sûr "Rise like a phoenix".

  • Conchita Wurst



Notre seconde soirée à l'Euroclub se déroule le lundi soir (18/05). Nous y retrouvons nos amis israéliens, français, anglais et suisses pour nous déhancher sur la piste de danse au rythme des plus grands tubes de l'Eurovision. C'est toujours un plaisir cette soirée et les israéliens savent recevoir avec un buffet de spécialités orientales.

Sur la scène, nous avons pu écouter Nadav Guedj bien sûr avec son entrée Golden boy. Ses danseurs sont montés rapidement sur scène mais c’est avec ses choristes seulement qu’il a interprété sa chanson. Le gagnant de la saison 2 de Rising star a été rejoint par Elnur Huseynov, gagnant de la saison 4 de The Voice Turkey. L’azérie a interprété un extrait de la chanson israélienne "Hava nagila".

Sont également vénus se produire sur scène la maltaise Amber (reprises d’"Happy" de Pharrell Williams, d’"Uptown funk" de Bruno Mars, puis "Warrior"), la suissesse Mélanie René ("Time to shine" et Ne partez pas sans moi), le monténégrin Knez (Adio) et le jeune duo de San Marin, Michele Perniola et Anita Simoncini. Il reprend d’abord "Uptown funk" avant d’être rejoint par sa complice, mais ne chanteront pas "Chain of lights".

Nous croiserons lors de cette soirée le suédois Måns Zelmerlöw, et nous aurons l’occasion de faire une photo d’Edward af Sillén, commentateur pour la SVT et qui joue un rôle de créatif important pour le Melodifestivalen.







Nos confrères grecs du site internet Oikotimes.com fêtent leurs 14 ans online avec une soirée sympathique à l'Euroclub en ce mercredi 20 mai 2015.

Le français Farouk de Cocoricovision prend les platines de la salle Wild dances pour faire danser une foule de plus en plus compacte face à la scène. Le drapeau français est bien visible sur la console.

La chanteuse Christiana Uikiza se charge de l’animation de cette soirée, d’accueillir les artistes ensuite. Née en Roumanie d’origine Croate, la blonde interprète les plus grandes chansons de l’Eurovision et aussi quelques-unes de son nouvel album intitulé "How to get". Nous étions réticents à l’idée de la voir investir si longuement la scène de l’Euroclub mais nous devons bien avouer qu’elle a fini par nous convaincre de son talent d’interprète.

  • Lisa Angell


Après ses secondes répétitions ce matin et un peu de promo, Lisa Angell vient se produire devant nous. La française nous fait chanter avec les plus grands tubes francophones de l'Eurovision ("Poupée de cire", "Ne partez pas sans moi"…) qu'elle reprend avec son grain de voix exceptionnel.

  • Twiins


Les jumelles slovaques Twiins que nous avions applaudies lors de leur participation à l’Eurovision 2011 à Düsseldorf font une apparition inattendue lors de cette soirée à l’Euroclub. Les jeunes femmes toujours aussi sveltes interprètent bien sûr leur "I’m still alive", un morceau qui nous plaît bien (leur nouveau single), "Sagapo", ainsi qu’un petit medley composé des reprises "I need your love" de Calvin Harris et "I'm an albatraoz" d’AronChupa. Les fans de l’Eurovision ont visiblement été très satisfaits de revoir ce soir ces belles jeunes femmes aux extensions roses.

  • Twiins

  • Eleftheria Eleftheriou


La pulpeuse grecque aux cheveux ondulés chante son entrée "Aphrodisiac" (Eurovision 2012) devant un public très participatif.

Eleftheria Eleftheriou nous propose de poursuivre avec des hits de l’Eurovision. L’Hellène annonce "Euphoria" de Loreen (Suède 2012) mais c’est la bande sonore de "La la love" d’Ivi Adamou (Chypre 2012) qui se lance ; alors en bonne professionnelle, elle enchaîne avec ce titre prévu plus tard dans son showcase.

La chanteuse poursuit avec "Secret combination" de Kalomoira (Grèce 2008) et un extrait d’"Every way that I can" de la turque Sertab Erener qui avait gagné l’Eurovision en 2003. Eleftheria Eleftheriou termine bien sûr avec "My number one" de sa compatriote Helena Paparizou qui avait remporté le concours en 2005.

Elle n'oublie toutefois pas de nous chanter "Euphoria" avant de quitter la scène.

La grecque et les jumelles slovaques acceptent volontiers de poser à nos côtés après leur passage sur scène.

Le dj enchaîne avec les tubes de l'Eurovision dont quelques goodies et l'une de nos entrées grecques préférées : Giorgos Alkaios en 2010 avec Opa qui nous permet de nous défouler une nouvelle fois avec nos amis londoniens.




Nous passons toujours une dernière fois à l'Euroclub après la grande finale de l'Eurovision. C'est pour nous l’occasion d'être plongés une dernière fois dans cette ambiance folle. Nous avons apprécié nos dix jours dans la capitale autrichienne aux couleurs européennes.

Ce soir, l'Euroclub fête bien sûr la victoire de Måns Zelmerlöw. Le suédois arrive tard mais, entouré de ses gardes du corps, il n'oublie pas de venir remercier tous ceux qui l'on soutenu durant son séjour victorieux à Vienne.

Måns fait monter son équipe à ses côtés et nous chante bien sur son tube "Heroes". Seulement, nous aurions souhaité plus, mais le suédois va maintenant pouvoir consacrer un peu de temps à se détendre avec son équipe. Les jours qui suivent seront chargés d’interviews, à la promotion de son album et à des apparitions aux quatre coins de l’Europe. A l’Euroclub, la fête va se poursuivre jusqu'à plus de cinq heures du matin.


L'Euroclub fête la victoire de Måns


En se frayant un chemin dans ce club bondé, nous avons croisé la chanteuse du duo lituanien, le chanteur israélien, le beau danseur espagnol et le chanteur du groupe danois, tous venus profiter un peu de la magie de l’Eurovision dans le pays d’accueil. L’Autriche a très bien organisé les choses et cela a été un vrai plaisir.


Ambiance à l'Euroclub

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser