Melodifestivalen 2015 : 4ème demi-finale

  • 28/02/2015

La semaine dernière nous avons été déçus de l’élimination d’Ellen Benediktson et Andreas Johnson. Ces deux suédois n’ont même pas décroché une place en seconde chance ! C’est assez habituel dans le Melodifestivalen de voir des artistes confirmés se voir affliger une telle défaite, mais eux étaient nos préférés !!

En ce 28 février 2015, le Melodifestivalen se déplace à Örebro pour la quatrième soirée. Måns Zelmerlöw devrait se qualifier sans problème mais nous ne sommes jamais à l’abri d’une (mauvaise) surprise. Sans avoir écouté les chansons, les noms de Midnight Boy et Dinah Nah sont intéressants sur le papier ; à voir ce qu’ils proposent…



Après un petit message enregistré par Robin Stjernberg, gagnant du Melodifestivalen 2013, l’émission commence avec un résumé de la précédente soirée. Une courte vidéo de Sanna et Robin en pré-direct est diffusée ensuite, puis, la chanteuse entre en scène sur un morceau aux sonorités rock et 80s.

Sur ce Free your mind, la chanteuse porte un imper noir sur une tenue bleue. Elle est entourée de danseurs en costumes bien taillés. Certains descendent en rappel, il y a également des danses hip hop. C’est assez musclé, jusqu’à un certain coup de poing. Sanna se met alors à chanter avec une voix de chipmunk.

Ses danseurs la portent à bout de bras pour la jeter derrière la porte métallique. Les sonorités sont maintenant plus urbaines, plus électro, avec toujours ce rif de guitare. Les danseurs entament une chorégraphie en groupe, et le rythme est apparenté à du dubstep.

Le temps s’arrête, sauf pour l’un d’eux qui déplace les autres à sa guise. Sanna fait son retour en franchissant de force la porte. Elle affronte le Complete dance crew avec son imper déchiré. C’est une sorte de super héros qu’elle la dégomme tous dans une même lignée.

Robin la rejoint sur scène pour la suite de la soirée, avec pour commencer les photos des 7 candidats de ce soir, tous applaudis mais plus particulièrement Måns Zelmerlöw, qui est le favori.




(Johan Krafman, Kristofer Östergren, Olle Blomström)

Venu avec deux de ses auteurs, Midnight Boy apparaît pour saluer les spectateurs suédois. Avec sa chevelure blonde ondulée sur le côté et complètement rasé de l’autre, le jeune homme porte une petite veste rouge. L’ouverture de celle-ci met bien en valeur son torse dessiné et peu poilu. Son look est complété de chaînes et pendentifs en argent autour du cou.

Midnight Boy nous plonge dans l’ambiance queer des années 80s. Sur l’intro de son titre, qui sonne d’ailleurs très Frankie goes to Hollywood ou Dead or Alive, nous découvrons les éléments de sa mise en scène ; à savoir un ensemble de mannequins en plastique.

Le chanteur que nous avions découvert avec son titre "Roll with it" apparaît très androgyne surtout lorsqu’il ondule son bassin à coups de déhanchés plus suggestifs les uns que les autres. Il est entouré de deux danseurs, aussi queer que lui, mais aussi de deux danseuses en combinaisons que l’on n’avait pas aperçues avant, tellement elles étaient bien dissimulées avec les mannequins. Cette première prestation était très plaisante et nous souhaitons a minima voir Midnight Boy en seconde chance.




(Nicklas Eklund, Joel DeLuna, Aimee Bobruk)

Les trois auteurs de Caroline Wennergren sont venus la soutenir pour sa seconde participation au Melodifestivalen en 10 ans. La chanteuse porte une petite robe scintillante à perles blanches. En compagnie de ses musiciens, elle interprète ce morceau un peu jazzy et assez énergique. La jeune femme se bouge tout en manipulant le fil de son micro dans lequel elle donne de la voix.

La mise en scène ne relève de rien d’original si ce n’est le groupe de trombones qui se penchent à la façon de Michael Jackson à un certain moment. Nous ne sommes vraiment pas certains que Caroline puisse faire un bon résultat ce soir, à moins d’une surprise.




(JTR : John Andreasson, Tom Lundbäck, Robin Lundbäck ; Erik Lewander, Iggy Strange Dahl)

Ces trois jeunes hommes sont venus ce soir accompagnés de leurs deux auteurs. Le nom du groupe JTR est composé des initiales de chacun de leurs prénoms : John, Tom et Robin ; à la manière des E.M.D. dont on se souvient de leur prestation en 2009. Depuis, il y a eu les Youngblood en 2012, mais il y a peu de boyband au Melodifestivalen, à moins de compter les groupes de pop-rock.

Les JTR ont été élevés en Australie et ont participé en 2013 à la version australienne d’X Factor. Ce soir, ils débutent au cœur du public d’Örebro sur la petite scène centrale. Ils quittent très vite leurs pieds de micro pour emprunter le catwalk qui les conduit jusqu’à la grande scène.

L’un d’eux joue de la guitare et les trois artistes, dont les prénoms sont inscrits avec des leds au fond de la scène, sont entourés de trois musiciens. Leur morceau ressemble à du One Direction avec quelques claquements de mains et une partie rappée.




(Anderz Wrethov, Elin Wrethov, Johan Bejerholm, Johan Deltinger)

Nous retrouvons quelqu’un de connu parmi l’équipe de compositeurs. Il s’agit d’Anderz Wrethov qui a composé plusieurs titres pour le Melodifestivalen dont ceux de Mahan Moin, l’année dernière, et d’Ellen Benediktson, éliminée la semaine dernière. Nous attendons de voir le sort réservé à celui-ci. Anderz a aussi produit plusieurs singles pour Arash, Chipz et Günther & The Sunshinegirls, mais est également un très bon chanteur pour différents projets.

Hasse Andersson est un artiste confirmé en Suède puisqu’il a déjà sorti une vingtaine d’albums rock, country et de dansband. Ses quatre auteurs apparaissent d’abord à l’image puis on aperçoit le chanteur en pleine préparation.

L’artiste sexagénaire porte une veste blanche et une guitare en bandoulière. Il évolue parmi les arbres et des couples de danseurs, ainsi qu’une violoniste. Un banc complète cette mise en scène champêtre. Le morceau, interprété en suédois, l’est tout autant. Cette country schlager n’est pas vraiment à notre goût mais cet artiste pourrait très bien récolter suffisamment de suffrage pour obtenir un ticket en seconde chance voir en finale.




(Dinah Nah, Dr Alban, Jakke Erixson, Karl-Ola Kjellholm)

Après la douche froide de l’an passé pour son duo avec Jessika Folcker, Dr Alban revient en tant que compositeur aux côté de l’équipe qui a signé sa chanson Around the world. L’artiste d’eurodance suédoise très connu en France dans les années 90n, n’est pas venu (ni ses deux acolytes d’ailleurs) accompagner l’ex-chanteuse du groupe Caramell qui vient ce soir concourir en solo.

Dinah Nah porte une combinaison blanche et une longue chevelure rose. Seule d’abord sur l’introduction, très électro, de son titre qui démarre d’emblée sous de beaux jeux de lumières, nous apercevons les mains de ses danseurs qui sortent de la fumée diffusée sur la scène.

Sa troupe de danseurs est ensuite bien présente pour des chorégraphies très dynamiques auxquels elle ne prend pas vraiment part. Ses La la la font mouches et nous lui donnons direct le ticket pour la finale… en espérant que les suédois en fasse de même !




(Amir Aly, Maciel Numhauser, Robin Abrahamsson, Sharon Dyall, Sharon Vaughn)

Les noms d’Amir Aly et Sharon Vaughn nous interpellent et nous espérons avoir une belle chanson pour Annika Herlitz. Seuls ses trois auteurs masculins sont là et ont apporté les photos des deux auteurs féminins, absentes ce soir.

Annika a doublé Elsa dans Frozen, la reine des neiges et a chanté avec Charlotte Perrelli dans le musical Evita. Ce soir c’est avec une grande ballade en suédois qu’elle fait son entrée au Melodifestivalen.
Seule en scène, elle interprète à merveille ce morceau qui s’envole au fur et à mesure que s’élève le cercle lumineux sur lequel elle est disposée. Cela s’achève sous une pluie de fins confetti’s et les applaudissements du public qui pourrait bien avoir apprécié ce moment.




(Anton Malmberg Hård af Segerstad, Joy Deb, Linnea Deb)

Avec Eric Saade, Måns Zelmerlöw est l’un des favoris de ce Melodifestivalen depuis l’annonce de leurs noms en novembre dernier. Depuis, il est apparu possible qu’ils se voient disputer le trophée par Mariette ou Jon Henrik Fjällgren. Pour l’heure, attendons de voir si ce que ce beau jeune homme propose est au niveau de Cara mia en 2007 et Hope & Glory en 2009. Nous ne l’imaginions pas revenir de sitôt au Melodifestivalen, pourtant Mans Zelmerlöw prend le risque de concourir à nouveau dans l’émission qu’il a aussi présenté en 2010.

Mans a choisi une team de compositeurs qui a déjà fait ses preuves dans la compétition, notamment avec ‘Busy Doin Nothin’ qui a failli remporter le trophée en 2014. Découvert dans Idol en 2005, le suédois revient avec un titre épic qui rappelle ceux de John Newman et Avicii, dans l’alliage de sonorités pop et électro. Le visuel renforce le côté positif de ce titre qui a également toute la force pour devenir un hit des stades.

Mans porte un t-shirt gris et un pantalon en cuir et commence sa prestation assis. Il est seul en scène mais, avec ses mouvements, il joue avec des personnages ou des effets animés sur l’écran derrière lui.

Le visuel s’anime au rythme de la chanson qui multiplie les envolées et les mouvements de l’artiste jouant très bien avec les caméras. La performance est travaillée et totalement maitrisée notamment lors du check avec le personnage.

Måns Zelmerlöw a réussi sa performance, mais attendons quand même la confirmation de sa qualification. Nous la lui accordons bien sûr, au même titre que Dinah Nah.




Robin Paulsson prend maintenant la place du caméraman et passe derrière la caméra pour filmer Sanna Nielsen. Après cette séquence humoristique, nous revoyons les extraits des sept chansons de ce soir.
Nos votes vont à Måns Zelmerlöw et Dinah Nah puis à Midnight Boy et JTR.

Flashback encore et cette fois retour au 8 mars 2014 dans la vidéo diffusée ensuite. Pour l’annonce des résultats finaux, Robin est chargé d’apporter l’enveloppe avec le nom du vainqueur. Mais, il prend tout son temps dans l’escalier alors que les animateurs d’alors tentent de maintenir le suspense comme ils le peuvent.

Filippa est en green room pour des interviews d’artistes à sa façon. Les suédois semblent bien en rire.

L’annonce des cinq qui vont poursuivre la compétition ce soir, c’est maintenant : Dinah Nah (ouf !), JTR, Caroline Wennergren, Måns Zelmerlöw et Hasse Andersson. Annika Herlitz obtient la 6ème place et Midnight Boy n’est que 7ème ! Dommage pour ce dernier.

Cela repart avec un nouveau récapitulatif des cinq chansons pour lesquelles voter. Sanna est seule derrière son pupitre alors que Robin arrive sur scène, pieds nus et moulé dans un collant noir et entouré de deux jeunes femmes, entre le nuage et le soleil.

Le trio entone un court extrait du Sting d’Eric Saade. Sanna arrive sur scène pour leur parler mais la séquence se poursuit avec le trio qui reprend a cappella des extraits de tubes du Melodifestivalen, par Loreen et Carola.





Filippa est maintenant en green room avec les cinq artistes restant en compétition. Le séduisant Mans enlace la jeune femme à l’humour toujours aussi décalé.

Les JTR remporte le premier ticket pour la finale à notre grande surprise. Nous estimons donc qu’ils volent la place à Dinah, bien que leur chanson ne soit pas désagréable à réécouter. Le trio est forcément très heureux de l’accueil réservé par le public.

Le duo annonce maintenant qui remporte le premier ticket pour la seconde chance. Ouf Dinah Nah en remporte un !
Puis, c’est Hasse Andersson qui empoche le second.

Personne n’est dupe du duel présenté ensuite entre Måns Zelmerlöw et Caroline Wennergren. C’est bien sûr le beau brun que nous irons applaudir à Stockholm à la mi-mars pour la finale du Melodifestivalen 2015.





L’émission se termine ainsi. Sanna et Robin nous donne rendez-vous la semaine prochaine. Le Melodifestivalen se rendra à Helsingborg pour la seconde chance qui sera donnée aux artistes et titres suivants :

Behrang Miri feat. Victor Crone - Det rår vi inte för
Dolly Style - Hello hi
Linus Svenning - Forever starts today
Samir & Viktor - Groupie
Andreas Weise - Bring out the fire
Kristin Amparo - I see you
+
Dinah Nah - Make me (La la la)
Hasse Andersson - Guld och gröna skogar

D'autres sujets qui peuvent vous intéresser